R ussite et diplomation - 3e partie

R ussite et diplomation - 3e partie

-

Français
15 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : par compøtences
  • cours - matière potentielle : møthodologie du travail obligatoire
  • cours - matière potentielle : formation gønørale
  • cours - matière potentielle : “ introduction
  • cours - matière potentielle : complømentaire
  • cours - matière potentielle : irritants
  • cours - matière potentielle : scientifiques
  • cours - matière potentielle : projets particuliers
  • cours - matière potentielle : gønøraux aux techniques
  • cours - matière potentielle : premiłre session pour cause de maladie
  • cours - matière potentielle : la discipline
  • cours - matière potentielle : d’un
  • cours - matière potentielle : l’ensemble de la formation
  • cours - matière potentielle : formation gønørale durant la premiłre session
la dynamique rØgionale, des Øtudiants de provenances ØloignØes et souvent dØfavorisØs culturellement, contribue à accentuer le choc de l’intØgration. Principales recommandations Ø Le CollŁge doit reconnaître l’existence du choc de l’intØgration, parce que reconnu comme “ naturel ” et incontournable. En permettant une flexibilitØ administrative à l’Øgard du rattrapage, le collŁge attØnue la culpabilitØ rattachØe aux premiers Øchecs. Ø Les programmes auraient à accroître et à rendre visible la cohØsion des cours de l’ensemble de la formation.
  • temps pour perfectionnement pødagogique
  • poursuite du projet arrimage avec la polyvalente commencø par sciences humaines
  • ølłves
  • pertinence d’une
  • d’une pødagogie de la premiłre session 
  • øtudiants
  • professeurs de maniłre
  • besoins en perfectionnement ø
  • pødagogie adaptøe aux ølłves des programmes
  • programmes
  • programme

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 24
Langue Français
Signaler un problème

la dynamique rØgionale, des Øtudiants de provenances ØloignØes et souvent dØfavorisØs
culturellement, contribue accentuer le choc de l intØgration.
Principales recommandations
Ø Le CollŁge doit reconna tre l existence du choc de l intØgration, parce que reconnu comme
naturel et incontournable. En permettant une flexibilitØ administrative l Øgard du
rattrapage, le collŁge attØnue la culpabilitØ rattachØe aux premiers Øchecs.
Ø Les programmes auraient accro tre et rendre visible la cohØsion des cours de l ensemble
de la formation.
Ø RØduction des ratios de groupes la premiŁre session.
Ø Permettre aux Øtudiants de s approprier un lieu commun la discipline.
Besoins en perfectionnement
Les besoins de formation sont constants et multiples. Cependant, les inscrire ici reconna trait
un lien direct entre la performance du professeur et la problØmatique soulevØe. Ce lien est
non pertinent, car bien des facteurs sont d ordre organisationnel, socio-Øconomique et culturel,
surtout dans le cadre d un exercice qui se distancie mal des restrictions vocation strictement
Øconomiques.
Atelier 8.4 : L adaptation graduelle aux Øtudes collØgiales et la
pertinence d une pØdagogie adaptØe aux ØlŁves des
programmes. Techniques de la santØ (Soins infirmiers et
TLM)
Responsable de l animation : RenØ Lemay
SecrØtaire : Louise Leduc
BrŁve synthŁse de l atelier
1. Comment percevez-vous les ØlŁves qui arrivent du secondaire ?
Ø Faiblesse en fran ais, mathØmatiques, biologie.
Ø Souvent pas leur premier choix de carriŁre (TLM et TSI)
Ø Manque de discipline devient un problŁme.
Ø Plus de motivation quand se sont des ØlŁves du premier tour.
Ø Souvent beaucoup d insØcuritØ, manque de discipline (demande certaines mises
au point).
30Ø Manque d estime de soi.
Ø Vie d adulte et d Øtudiant : stress.
2. Quelles sont leurs prioritØs et leurs prØoccupations ?
Ø Travail par obligation, cela prend une bonne partie de leur temps.
Ø Besoin d activitØs sociales.
Ø Ils ne font pas de leurs Øtudes leur prioritØ.
Ø TSI : 103 Øtudiants - 80 Øtudiants- 28 Øtudiants TLM : 45 Øtudiants - 20
Øtudiants (donc souvent la premiŁre session ils ne savent pas dans quoi ils se
sont embarquØs).
Ø CØgep rØgional : auto ou appartement payer parce qu ils viennent de l extØrieur
(prØoccupation financiŁre) aussi certains ont de jeunes enfants.
3. Comment faciliter la transition entre le secondaire et le collØgial ?
Voir recommandations.
4. Quelles sont les approches pØdagogiques les plus adaptØes ?
Ø Pas de questions rejetØes
Ø Changer l intØrŒt rØguliŁrement, l Øtudiant doit participer activement (varier).
5. Quelles sont les caractØristiques d une pØdagogie de la premiŁre session ?
6. Avez-vous quelques expØriences positives partager ce sujet ?
Ø Les valoriser, donner des modŁles.
Ø Augmenter la valorisation.
Principales recommandations
Ø Pour faciliter la transition : donner un support (soutien psychologique, organisation au
niveau des Øtudes).
Ø En TLM, pour le cours Introduction la profession , donner un exemple d organisation.
Ø Conna tre ce que le collŁge peut offrir vs diminution des ressources.
Ø Du point de vue pØdagogique : plusieurs mini-test, plusieurs formes d Øvaluation,
marrainage entre Øtudiants (problŁme organisationnel : stages).
Łre e eØ ComitØ prof-Øtudiant : 1 , 2 et 3 annØes.
Ø Varier nos approches pØdagogiques.
Ø Implication dans le parascolaire donne souvent plus confiance.
31Besoins en perfectionnement
Ø Perfectionnement pØdagogique : ressources en temps - libØration.
Ø Besoin de temps supplØmentaire pour perfectionnement technique, manque de temps
pour perfectionnement pØdagogique.
Ø Temps pour support avec Øtudiants en situation d Øchec.
Ø Temps pour concertation, concensus.
Atelier 8.5 : L adaptation graduelle aux Øtudes collØgiales et la
pertinence d une pØdagogie adaptØe aux ØlŁves des
programmes. Techniques physiques (MatØriaux
composites, GØnie mØcanique et lectronique)
Responsable de l animation : Richard Caron
SecrØtaire : Robert Beaudry
BrŁve synthŁse de l atelier
1. Comment percevez-vous les ØlŁves qui arrivent du secondaire ?
Ø Le systŁme d Øducation prØpare plus les Øtudiants aller vers des disciplines
connexes aux Sciences humaines .
Ø Les Øtudiants sont portØs aller vers les programmes moins difficiles et sont
donc moins portØs vers les programmes physiques.
Ø Les Øtudiants ont une mauvaise perception des technologies cause des orienteurs
et professeurs (formation en sciences humaines) et n ont qu un ou deux professeurs
en matiŁres technologiques.
2. Quelles sont leurs prioritØs et leurs prØoccupations ?
Ø Obtenir le dipl me et avoir un job .
Ø Bien souvent avoir la note de passage (60%) dans chacun des cours.
3. Comment faciliter la transition entre le secondaire et le collØgial ?
Ø AmØliorer l image des techniques physiques au secondaire et dans la sociØtØ.
Ø Augmenter la crØation de groupes homogŁnes en fran ais, mathØmatiques et
philosophie.
Ø Augmenter le sentiment d appartenance.
324. Quelles sont les approches pØdagogiques les plus adaptØes ?
Ø liminer les irritants afin de conserver l intØrŒt de l Øtudiant.
Ø liminer les cours irritants tels que philo et augmenter les cours de la discipline
et favoriser une immersion.
5. Quelles sont les principales caractØristiques d une pØdagogie de la premiŁre
session ?
Ø PØdagogie d accrochage vers la discipline appropriØe.
Ø Faire une transition progressive.
6. Avez-vous quelques expØriences positives partager ce sujet ?
Ø Visites industrielles en premiŁre session.
Principales recommandations
Ø AllØger les programmes techniques physiques afin de les rendre compØtitifs avec le
programme de Sciences humaines et la formation gØnØrale.
Ø Repousser les cours de formation gØnØrale durant la premiŁre session afin d obtenir une
immersion.
Ø DØplacer les cours de fran ais et de philo durant la premiŁre session.
Ø Imposer les cours scientifiques au secondaire tous les Øtudiants jusqu en Secondaire
V.
Besoins en perfectionnement
Ø Perfectionnement sur logiciels programmation graphique.
Ø Formation sur logiciels CAO/FAO paramØtrique.
Ø Formation sur les procØdØs MØtal en feuille .
Ø Techniques multimØdias.
Ø Perfectionnement pØdagogique.
33Atelier 8.6 : L adaptation graduelle aux Øtudes collØgiales et la
pertinence d une pØdagogie adaptØe aux ØlŁves des
programmes. Techniques humaines (TES, TESG et TTS)
Responsable de l animation : Monique Laprise
SecrØtaire : Natalie Lamarche
BrŁve synthŁse de l atelier
1. Comment percevez-vous les ØlŁves qui arrivent du secondaire ?
Ils manquent de mØthodes de travail. Ils manquent d outils et/ou d organisation dans
le travail. Les Øtudiants vivent une dØstabilisation importante, ils manquent d autonomie
et de maturitØ personnelle et scolaire.
2. Quelles sont leurs prioritØs et leurs prØoccupations ?
Ø Ils veulent rØussir leurs cours et ils veulent rØussir leur vie personnelle aussi.
Ø Ouverture pour faire la formation en 4 ans au lieu de 3 ans (donne parfois une
plus grande maturitØ).
Ø Il y a aussi des non-prØoccupations (ex. : fautes d orthographe). CuriositØ sur le
monde (lire les journaux, etc.) Manque d implication sociale (ils sont le reflet de
la sociØtØ).
3. Comment faciliter la transition entre le secondaire et le collØgial ?
Ø Mesures de transition (ex. : tutorats individuels, sorties Øducatives).
Ø Bonne cohØsion entre les professeurs.
4. Quelles sont les approches pØdagogiques les plus adaptØes ?
5. Quelles sont les principales caractØristiques d une pØdagogie de la premiŁre
session ?
Ø PØdagogie ouverte - Øtudiant apprenant mais y aller petites doses.
Ø PØdagogie coopØrative ; travail d Øquipe mais leur montrer des stratØgies pour
qu ils dØveloppent des habiletØs dans ce domaine.
Ø Faire appel au connu des Øtudiants Ce qui n est pas toujours facile faire pour
les professeurs (la moyenne d ge est ØlevØe l Øcart entre les gØnØrations est
grand !)
Ø Il faut gØrer et ramasser les Ømotions vØcues par les Øtudiants et leur apprendre
articuler leurs pensØes.
346. Avez-vous quelques expØriences positives partager ce sujet ?
Ø DiffØrentes mesures d encadrement mises en place par le dØpartement.
Ø Rapprochement avec les professeurs de fran ais et philo (abandonnØ faute de
ressources).
Principales recommandations
Ø Rapprochement avec philo-fran ais (amØliorer les Øchanges et la communication).
Ø Pour la premiŁre annØe : mŒme niveau d exigences autour des profs (formation gØnØrale).
Ø Changer la perception qu ont les enseignants du secteur prØuniversitaire vs les Øtudiants
du secteur technique.
Ø AccessibilitØ de la bibliothŁque en soirØe et en week-end.
Ø Ajouter un cours de mØthodologie du travail obligatoire.
Besoins en perfectionnement
Ø Comment favoriser le dØveloppement des habiletØs : communication et travail
d Øquipe.
Ø Mise jour culturelle : rØalitØ des jeunes.
Ø Ressources pour l implantation du nouveau programme.
Atelier 8.7 : L adaptation graduelle aux Øtudes collØgiales et la
pertinence d une pØdagogie adaptØe aux ØlŁves des
programmes. Techniques de l administration (TAD, TGB et
Informatique)
Responsable de l animation : Christine Paiement
SecrØtaire :
BrŁve synthŁse de l atelier
1. Comment percevez-vous les ØlŁves qui arrivent du secondaire ?
Jeunes, immatures, trŁs mal prØparØs se prendre en main. Les pØriodes libres sont
35des congØs, se pensent au secondaire. Ils ne semblent pas habituØs travailler la maison.
Attitude cours programme - hors programme diffØrente. Le taux d absentØisme est plus
ØlevØ dans les cours de formation gØnØrale. Ils pensent pouvoir reprendre les examens.
Ils ne connaissent pas le programme oø ils sont inscrits. Ils choisissent le chemin le plus
court parce qu ils manquent d information scolaire. Ils prØvoient faire leur technique en 4
ans.
2. Quelles sont leurs prioritØs et leurs prØoccupations ?
Les filles priorisent leurs Øtudes davantage. Le travail rØmunØrØ prend beaucoup de
place dans leur vie. Le manque d information scolaire sur leurs Øtudes serait-il la
source de ce problŁme ? La majoritØ des Øtudiants veut rØussir. Les moyens prendre
diffŁrent. La prØsence aux examens est trŁs courte en durØe (tendance). Ils diminuent
le rendement scolaire lorsque le cours est passØ ! Deux types d Øtudiants
(prØoccupation) : 1) rØussir ou 2) passer le cours.
Piste : Il n y a pas de cote qui rende le niveau plus ØlevØ comme c est le cas au
prØuniversitaire. Le dipl me est-il dØsirØ par les Øtudiants puisqu ils travaillent en
Øtudiant ?
4. Quelles sont les approches pØdagogiques les plus adaptØes ?
5. Quelles sont les principales caractØristiques d une pØdagogie de la premiŁre
session ?
Ø Un rythme pØdagogique identique chaque cours.
Ø Quiz sur les lectures, correction, activitØs d apprentissage, activitØs
d intØgration.
Ø Augmenter l encadrement en dØbut et le diminuer au fur et mesure.
Ø Cibler et prescrire des activitØs d apprentissage de renforcement ?
Principales recommandations
3. Comment faciliter la transition entre le secondaire et le collØgial ?
Mettre davantage d emphase sur la scolarisation que sur le taux de diplomation. Qu est-
ce que le collØgial fait pour intØgrer les Øtudiants qui arrivent du secondaire ?
S interroger sur :
Ø Comment susciter l intØrŒt pour tous les cours d un programme (concentration,
service, complØmentaire). ?
36Ø Quelles sont les faiblesses ?
Ø Adaptation des cours gØnØraux aux techniques (ex. : Fran ais de l informatique).
Ø Par contre, un groupe non homogŁne est plus facile gØrer dans un cours
complØmentaire.
eØ Reporter les cours de fran ais et philosophie en 8 session ? !
Besoins en perfectionnement
Ø Comment rØgler une situation de crise ? Comment rØagir des Øtudiants en
difficultØ ?
Ø Adapter notre pØdagogie et nos plans de cours par compØtences.
Note
Les professeurs sont trŁs motivØs de venir la journØe pØdagogique le lundi. Continuer
le lundi au lieu du mercredi.
Atelier 8.8 : L adaptation graduelle aux Øtudes collØgiales et la
pertinence d une pØdagogie adaptØe aux ØlŁves des
programmes. BaccalaurØat international.
Responsable de l animation : Pierre Talbot
SecrØtaire : Pierre Talbot
BrŁve synthŁse de l atelier
Ø Les ØlŁves arrivent du secondaire assez bien prØparØs et assez forts. Ils sont d abord
prØoccupØs de performance et de mesurer oø ils se situent par rapport aux autres,
surtout dans le profil des sciences de la nature. Il ne faut pas se surprendre qu ils soient
trŁs prØoccupØs par la Cote R.
Ø De fa on gØnØrale, les ØlŁves inscrits au B.I. rØussissent tous leurs cours (sauf quelques
cas exceptionnels d ØlŁves qui abandonnent en cours de premiŁre session pour cause de
maladie ou autre).
Ø La problØmatique centrale qui a ØtØ discutØe concerne plut t la persistance dans le
programme au-del de la premiŁre session, puisqu on constate que ce sont souvent de
37bons ØlŁves, parfois parmi les meilleurs, qui quittent le programme.
Ø Les raisons suivantes ont ØtØ invoquØes :
” Le programme est en soi trŁs chargØ, avec des cours enrichis, et en surplus des
activitØs parascolaires obligatoires et le mØmoire.
” L ØlŁve doit obligatoirement cheminer sans Øchec en deux ans, dans un contexte oø
il se compare aux ØlŁves des programmes rØguliers dont la majoritØ chemine en plus
de sessions.
” L hypothŁse est lancØe qu il y aurait une tendance des professeurs dans chacune des
disciplines Ølever le niveau des exigences du seul fait du niveau fort des ØlŁves.
Ainsi des activitØs d enrichissement gratuites pourraient contribuer faire crouler
les ØlŁves sous la charge.
” Une distribution non concertØe de la charge dans le calendrier pourrait aussi expliquer
les pØriodes oø les ØlŁves se disent ØcrasØs sous la charge.
Principales recommandations
Ø Travailler dØvelopper davantage de concertation entre les disciplines et les professeurs
de maniŁre mieux rØpartir les exigences dans le calendrier scolaire et travers les
quatre sessions. Donc amØliorer la planification globale du programme.
Ø Examiner le niveau des exigences dans chacun des cours et dans chacune des disciplines
de maniŁre juger si certaines ne pourraient pas Œtre abandonnØes.
Besoins en perfectionnement
Ø Formation sur la gestion des groupes fermØs et de leur dynamique particuliŁre, de maniŁre
pouvoir dØsamorcer les dØpressions collectives et les conflits potentiels entre ØlŁves
et/ou entre ØlŁves et professeurs.
38Centre collØgial de Mont-Laurier
Atelier 1
BrŁve synthŁse de l atelier
Ø Discussion autour de problŁmes soulevØs par les caractØristiques de notre clientŁle
arrivant du secondaire.
” Lacunes dans un certain nombre de savoir-faire de base tels que faire une
page titre,
” Lacunes au niveau de la comprØhension de textes
” Etc.
Ø Propositions concrŁtes autour de ces problŁmes compte tenu que nous n avons aucun
contr le sur la formation dispensØe au secondaire.
” Continuer le travail dØj entrepris via l approche-programme (progression dans les
exigences ) dans l optique d adapter notre pØdagogie.
” Transmettre aux ØlŁves des exigences communes selon le modŁle Øtabli par le guide
de programme de sciences humaines, lequel est disponible la rØserve de la
bibliothŁque.
” Demander l ouverture et l appui de la Direction des Øtudes afin de tenir compte de
la spØcificitØ de Mont-Laurier dans le but d obtenir une organisation scolaire adaptØe
(support sans ressource, etc.)
- Centres d aide
- Adaptation de cours
- Projets particuliers
Ø Souligner et rØpØter la Direction des Øtudes l intØrŒt portØ l amØlioration de la
formation ainsi que le travail effectuØ jusqu ici. Nous tenons cependant mettre en
Øvidence le danger de lier qualitØ et taux de diplomation. Pour nous, l Øquation est
dangereuse et pourrait mener faire la mŒme erreur qu avec la formation secondaire,
c est- -dire une formation en vue de dipl mer (rØussir l examen du ministŁre) et non
de prØparer aux Øtudes subsØquentes.
” Une des fa ons, selon nous, d amØliorer la qualitØ de la formation est de diminuer le
ratio professeurs/ØlŁves.
” Poursuite du projet arrimage avec la Polyvalente commencØ par Sciences humaines
et importance d Œtre soutenu par la direction dans ce projet (organisation des
rencontres )
39