Réussir un oral

Réussir un oral

-

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

A l'approche de la fin d'année, l'angoisse commence à monter au sujet de cet oral qui nous attend... Que vous soyez étudiants ou lycéens, vous êtes nombreux à craindre cette épreuve inhabituelle. Vous cherchez des conseils utiles pour passer un oral ? Inutile d'aller plus loin ! Cette fiche pratique recense les conseils incontournables pour passer un oral. Divisée en trois parties, la fiche aborde trois étapes fondamentales : la révision, le jour de l'oral, et l'oral en lui-même. Les conseils sont donc divers et variés, que ce soit à propos de la préparation, des révisions, de l'état d'esprit à adopter avant l'oral, ou que ce soit à propos du comportement à avoir face au jury et des petits trucs à savoir pour cartonner à l'oral.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 juin 2011
Nombre de visites sur la page 787
Langue Français
Signaler un problème
Conseils pour passer un oral Passer ses écrits est une chose. Mis à part la grande densité d’informations à apprendre, l’étudiant retrouve dans les concours écrits sa méthodologie habituelle, son mode de fonctionnement. Au contraire, il est souvent bien moins formé au difficile exercice de l’oral, qui lui apparait généralement comme une véritable épreuve. Pour vous préparer de la meilleure manière qui soit à l’oral, voici quelques conseils qui, je l’espère, relativiserons votre appréhension face à cette épreuve.
I-Se préparer-Révisez :Sur ce point, il est inutile de débattre. Si, à l’écrit, certains pensent pouvoir improviser, l’oral ne laisse jamais ce genre de chances. N’oubliez pas que le jury ne vous fera pas de cadeaux s’il constate que vous ne connaissez rien de votre cours. Mieux vaut ne pas se présenter à l’oral plutôt que d’y aller sans réviser si on ne tient pas à vivre une humiliation.--Entrainez-vous :Si vous avez des sujets d’annales ou quoi que ce soit auquel vous référer. C’est toujours une bonne chose de s’entraîner à l’oral. Le mieux reste de réviser avec des amis et de «jouer » tour à tour jury et candidat. Focalisez-vous sur la gestion du temps, car il faudra maîtriser cet aspect lors du grand jour.
-Enregistrez-vous :vous savez que votre éloquence laisse à désirer, Si n’hésitez pas à vous enregistrer sur un magnétophone (on trouve des dictaphones à prix très abordables, et certains ordinateurs ou lecteurs MP3 sont pourvus de micros) et à noter tout vos tics de langage (expression récurrente, «euh…», répétitions). Répétez l’exercice vous permettra de soigner quelque peu votre expression.-Inspirez-vous : Une partie de votre note orale tiendra compte de votre comportement. Si vous êtes mal à l’aise à l’oral ou ne savez pas comment captiver un jury, vous pouvez toujours essayer de vous inspirer des exemples qui vous entourent. Etudiez le comportement de vos professeurs les plus éloquents, leurs gestes, leur façon de parler. Vous pouvez également visionner les discours d’hommes politiques, qui sont généralement d’excellents orateurs. Trop timide? Rejoignez une association de théâtre pour apprendre à vous extérioriser.--Reposez-vous :La veille de l’oral, si possible, évitez de faire les dernières révisions. Mieux vaut s’aérer un peu, voir des amis, se détendre. Le soir, ne vous couchez pas trop tard.Et veillez à bien vous alimenter. L’idéal est que vous soyezà l’aise et en pleine possession de vos moyens pour le grand jour.
-Que prendre avec moi ?Tout comme à l’écrit, il s’agit de ne rien oublier. Prenez toujours de quoi écrire avec vous. N’oubliez pas non plus d’emporter une bouteille d’eau (buvez avant le début de l’épreuve pour ne pas avoir la gorge sèche) et de quoi manger (l’attente est parfois longue selon votre tour de passage et le retard du jury).-Comment s’habiller?dépend du concours que vous passez  Tout ! Le mieux est de se renseigner auprès de vos professeurs. Les grandes institutions imposent généralement le costume pour les hommes et le tailleur pour les femmes. Il faut toujours faire attention aux détails. Les hommes seront rasés, porteront une cravate, les femmes soigneront leur coiffure et éviteront tout maquillage ostentatoire !N’oubliez pas de préparer vos vêtements la veille, et veillez à ce qu’ils soientcorrectement lavés et repassés !Costume ou non, n’oubliez pas que vous passez un concours: évitez donc tout ce qui sort de l’ordinaire !Il s’agit de dégager une image sérieuse.
-Soyez-là à l’avance:Une condition de réussite pour l’oral est que vous soyez à l’aise. Pour cela, mieux vaut se ménager une large avance le jour de l’oral. Il serait dommage de se présenter haletant et ruisselant de sueur à son jury, faute d’avoir bien géré son timing.
II- Juste avant l’oral-Sociabilisez-vous :Si vous attendez avec d’autres candidats, n’hésitez pas à leur parler. D’une part, cela canalisera votre stress, d’autre part, ce sera l’occasion de rencontrer des gens qui vivent les mêmes expériences que vous. Ne vous focalisez pas sur les « on dit » des candidats déjà passés. Il serait dommage de trembler face à votre jury sous prétexte qu’un candidat vous a dit du mal d’eux.-:Soyez positif fois, il faudra peut-être un certain travail sur vous- Cette même. Ne pensez à rien de négatif, répétez-vous que vous avez tout pour réussir. Le rôle primordial des révisions vous aidera grandement. Si vous connaissez votre cours, vous serez plus facilement à l’aisele jour de l’oral. Si vous êtes seul(e), ne vous laissez pas prendre par le stress. Ecouter un peu de musique ou mâcher un chewing-gum (que vous jetterez avant de passer à l’oral naturellement) pourra vous aider. Evitez de fumer avant l’épreuve, l’odeur pourrait incommoder un membre du jury.-:Restez confiant Quoi qu’il arrive, ne considérez pas votre Jury comme ennemi: ce n’est pas le cas! Il s’agit simplement d’un auditoire à convaincre. Si vous entrez dans la pièce persuadé(e) que vous allez passer un mauvais quart d’heures, vous partez sur de mauvaises bases ! Essayez tant se faire que peu de considérer l’oral comme un exercice pédagogique, comme une rencontre, plus que comme une épreuve.
-Allez aux toilettes :Vous devez être à l’aise avant l’oral! N’oubliez donc pas d’aller aux toilettes, maisaussi de boire et manger suffisamment. Un bonbon à la menthe vous permettra d’avoir une haleine fraiche, ce qui peut parfois vous rassurer lors d’un exercice oral.-Soyez poli :Au moment de passer l’oral, n’oubliez pas d’être poli(e). Un « Bonjour Monsieur/madame» agrémenté d’un sourire est la moindre des choses au moment de rencontrer votre jury. Avant même de passer l’épreuve, je vous invite à saluer les personnes que vous croisez dans l’établissement. Qui sait? Vous pourriez croiser par hasard celui ou celle qui vous examinera plus tard dans la journée…
III- Pendant l’oral-Restez-vous-même :Comme tout entretien « professionnel », un oral de concours est un moment somme toute artificiel. Vous ne devez pas flancher, montrer le meilleur de vous-même, garder votre sérieux. Pour autant, vous vous devez de rester « humain». Pour être à l’aise, il vous faudra essayer de rester vous-même, de garder un peu de votre naturel. Ressentez l’état d’esprit de votre jury. Si un jury fait une touche d’humour, n’hésitez pasà montrer que vous êtes capable d’en faire de même, sans toutefois dépasser le cadre de l’entretien!-Faites fi des réactions du jury :L’un des aspects déstabilisant de l’oral est le fait de recevoir en direct les réactions du jury.S’il vous est impossible de ne pas les voir, vous ne devez pas vous laisser déstabiliser par les réactions des jurés (grimaces, soupirs, sourires, désintérêt). La plupart du temps, les jurés essaient de vous mettre à l’épreuve par ce genre de comportement (même si, rassurez-vous, les jury sont rares à faire ainsi). Pour autant, si vous réalisez que vous perdez l’attention du jury, reprenez-vous en mains !Rien n’est jamais perdu, ne baissez pas les bras.
-Respirez :Si vous avez du mal à parler en public, du fait de votre stress, je vous conseillerai de faire des exercices de respiration bien avant l’oral. Le jour de l’oral, faites à tout prix un effort pour respirer. Certes, votre temps est limité, mais ce n’est pasune raison pour parler à toute vitesse. Soyez calme et faites tout pour maîtriser votre débit. Il en va de même quand on vous pose une question. N’hésitez pas à prendre quelques secondes pour réfléchir avant de répondre. Mieux vaut s’offrir un instant de silence plutôt que de répondre instantanément une bêtise.-Gérez votre temps :Votre temps est généralement limité lors d’un oral, et ce conseil concerne aussi bien le temps de préparation que le temps de parole. Certains vous conseilleront de poser votre montre face à vous sur la table, et de la scruter discrètement de temps à autres pour être sûr de ne pas dépasser. N’oubliez pas que certains jurys n’hésiteront pas à vous couper si vous dépassez le temps imparti.-Soignez votre ton :A l’écrit, vous devez avoir un style fluide et une écriture lisible pour ne pas perdre l’attention du correcteur. A l’oral, il en va de même ! Si votre ton est bas et monocorde, vous ennuierez très vite le jury. Prenez soin de parler fort, distinctement, et de « ponctuer » vos phrases. Certes, vous n’êtes pas forcément un comédien de théâtre, mais mieux vaut apprendre à captiver l’assemblée.
-Soignez votre gestuelle :Ce conseil entre directement en rapport avec le précédent. Vous devez, pour commencer, être souriant (et éviter les grimaces), et regarder tous les membres du jury. Au moment des questions/réponses, il arrive que certains membres du jury soient moins bavardsque d’autres, ce n’est pas une raison pour les ignorer. Dans un soucide captiver l’audimat, il faut penser à utiliser vos mains pour appuyer vos propos. Ceci aura le second intérêt de ne pas vous laisser les bras ballants, ce qui donnera une mauvaise image de vous au jury, qui vous verra comme un étudiant mou et sans énergie !
Les erreurs à ne pas faire en matière de gestuelle : oJouer avec un stylo (ou tout autre objet) : cela montrera votre nervosité et aura tendance à énerver le jury. oFuir le regard du jury / regarder par terre : vous devez porter vos arguments avec conviction. N’ayez pas peur de croiser le regard des jurés, cherchez à les captiver. oMettre les mains dans les poches : sans commentaires ! oBalancer d’une jambe sur l’autre: un autre signe de nervosité. Soyez bien campé sur vos pieds, bombez le torse, montrez que vous n’avez peur de rien! oCroiser les bras : cela peut paraître agressif et vous place sur une attitude défensive. oMettre la main près de la bouche : cela peut montrer un manque de franchise. oTraverser la pièce à grandes enjambées : ne soyez pas trop théâtral. L’idéal est de ne pas rester statique sans pour autant gesticuler à tout va !