Réveil de l

Réveil de l'Ordre du Saint-Graal

-

Documents
6 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : messes
  • exposé - matière potentielle : en vue
  • cours - matière potentielle : la férie annuelle de réunion de l' ordre
Réveil de l'Ordre du Saint-Graal Depuis de longues années déjà je réfléchissais à la possibilité de mettre en place un Ordre initiatique dont j'avais reçu la filiation de R. B. via Robert Amadou: l'Ordre du Saint-Graal. La mise en œuvre, l'organisation, la gestion et l'animation de l'Ordre Martiniste S I , de notre Ordre des Chevaliers Maçons Élus Cohen de l'Univers, de la Communauté Chrétienne Martiniste (C.
  • degrés chevaleresques aux titres pompeux
  • ordre chevaleresque
  • ordre du saint-graal
  • idéal chrétien
  • chevalerie
  • chevalier
  • ordre
  • ordres

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 266
Langue Français
Signaler un problème
Réveil de l’Ordre du Saint-Graal D epuis de longues années déjà je réfléchissais à la possibilité de mettre en place un Ordre initiatique dont j’avais reçu la filiation de R. B. via Robert Amadou: l’Ordre du SaintGraal. La mise en œuvre, l’organisation, la gestion et l’animation de l’Ordre Martiniste, de notre Ordre des Chevaliers Maçons Élus Cohen de l’Univers, de la Communauté Chrétienne Martiniste (C. C. M.) ont été une priorité et une première étape indispensable. James Chauvet (09octobre 1885  17 août Aujourd’hui, je pense que le temps est venu 1955) est marqué par le sceau du Graal. Il est d’enrichir le patrimoine initiatique de notre un homme de queste et la mènera sa vie Grand Prieuré MartinisteMartinéziste Inter durant. Il côtoya et correspondit avec quelques national de cet Ordre du SaintGraal, dont je "grands noms" du monde ésotérique tels René souhaite désormais faire bénéficier les Guénon, O. V. de L. Milosz, Louis membres de notre Ordre.J’ai missionné pour CharbonneauLassay, AugusteEdouard cela un de nos Frères Martinistes, avec qui Chauvet.... Sa seule production littéraire,La j’ai partagé un long chemin initiatique dans Queste du Saint Graal, essai de dialectique divers Ordres d’inspiration chevaleresque. Il majeure, a été publiée chez Cariscript en 1987 s’agit de notre Frère Adso de Melk, dont grâce aux bons soins de Robert Amadou, qui l’expérience en ce domaine permettra à notre l'a augmentée deLe Graal en compagnie au Grand Prieuré de disposer des sources les plus XXème siècle. régulières et les plus authentiques issues des rites de chevalerie les plus prestigieux. En effet, notreAdso de Melk est:Passé Prieur de l’Ordre des Chevaliers de Malte (K.O.M.) Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte Chevalier du Temple Prêtre de la Sainte (C.B.C.S) du R.E.R. Arche Royale (K.T.P.) Chevalier Rose+Croix, Chevalier Kadosh eChevalier de L’Ordre de la CroixRouge et 33du R.E.A.A. de Constantin Chevalier de Palestine Chevalier du SaintSépulcre Passé Précepteur de l’Ordre des Chevalier de SaintJean l’Évangéliste Chevaliers du Temple (K.T.)
C’est comptetenu de cette expérienceévaluer la portée initiatique à l’aulne des que j’ai proposé à notre Frère Adso de Melkautres rites chevaleresques existants et de bien vouloir étudier les rituels de l’Ordreréputés qu’il a pu expérimenter. du SaintGraal de James Chauvet et d’enMJ Adso de Melk: Chapitre « MARAN ATHA » (Lyon)’Ordre du SaintGraal est un Ordrede Troyes dans son roman «Perceval ou leL Chevaleresque, c’estàconte du Graal». Ce thème dire qu’il tire de la Chevalerieconnut un grand succès et fut son contenu initiatique. Lalargement développé et repris chevalerie se rapporte àdu Moyen Age à nos jours. l'institution féodale desEnfin, c'est Robert de Boron, au e chevaliers et aux idéaux qui luidébut du XIIIsiècle, qui sont associés, ou lui sontexplique dans «L'estoire dou devenus associés par le biais deGraal »le Graal n'est autre que la littérature, notamment laque le Saint Calice, c'estàdire prouesse (le courage), la loyautéla coupe avec laquelle Jésus (l'honneur), la largesseChrist a célébré la Cène et dans (générosité) et la notion d'amourlaquelle a ensuite été recueilli courtois. Le mot vient du latinson sang, coupe évoquée, sans caballariusles mots dontlui donner de nom, par de cavalerie etcavalier sontnombreux écrits apocryphes, dérivés. L'intention est, en“The Accolade”, Edmund Blair Light (1922)tels lesGesta Pilatile ou tous cas, de distinguer lePseudoÉvangile de noble chevalier combattant à cheval, duNicodème. Emporté en terres lointaines (voire paysan, soldat d'infanterie (fantassins) ousur l'île de Bretagne) par Joseph d’Arimathie, artilleur. Monter à cheval, dans l’Antiquité etle «Saint Graal» (le Graal en tant que Saint notamment à Rome, est une marque deCalice) devient le centre d'un mystère (car noblesse, qui donna la classe aristocratiquel'objet est d'abord caché, puis perdu) auquel des chevaliers (eques). La chevalerie estcertains élus participent autour d'une table codifiée par certaines coutumes, notammentronde — d'où l'intégration dans les récits de par la cérémonie de l'adoubement, la quête,la Table ronde. Cette christianisation de la l’héraldique. Les vertus traditionnelles de lalégende du Graal est parachevée par laQueste chevalerie, vues par le prisme de la littérature,del SaintGraal, roman anonyme écrit vers sont de nobles sentiments tels la pitié,1220, probablement par un moine, qui fait du l'humilité, la bravoure, la courtoisie, la foi etGraal la Grâce divine. Effectivement selon la l'honneur. Rappelons que le mot «noble »a légende,celui qui boit dans cette coupe pour antonyme le mot « ignoble ».accède à la vie éternelle. En occident, la Chevalerie estL’Ordre du SaintGraal voulu par James indissociable de la chrétienté dont elle est unChauvet est un ordre éminemment chrétien. Il idéal avec la vie monastique.C’est dans cettedéfinit clairement la mystique comme l’une ténébreuse société médiévale, où lade ses composantes initiatiques. En cela, il Chevalerie joue un rôle éminent par sarejoint la définition que donne du symbole, diffusion de la foi chrétienne et le maintientMarieMadeleine Davy, dans son ouvrage d’un idéal de lumière contre les forces du« Initiationà la symbolique romane», le mal, qu’apparaît au XIIème siècle le mythetemps symbolique est un temps arrêté dans le du Graal, sous la plume d’un certain Chrétiencontinuum du temps historique, un temps
préparé et construit grâce au rituel qui permet d’installer un temps de réception de la grâce divine. Le symbole, devient le support, le réceptacle de la connaissance divine qui nous est donnée de recevoir. La construc tion rituelle de la contemplation du Graal est au cœur de l’Ordre du SaintGraal, celuici est le symbole(le Saint Bol), c’estàdire le vase précieux destiné à recueillir la rosée divine, le sang de notre divin Réparateur. James Chauvet a placé son système de chevalerie dans le prolongement de l’Église chrétienne, les initiations n’étant conférées qu’au cours de messes. Ainsi cet Ordre trouve til pertinemment sa place dans sa complé mentarité avecnotre Communauté Chrétien ne Martiniste, dont il sera le prolongement. Nous en tirons une première règle et une différence visàvis des autres Ordres de chevalerie mentionnés cidessus, puisque cet Ordre du SaintGraal ne s’ouvrira qu’aux membres de notre Communauté Chrétienne Martiniste qui en manifesteront la demande. Toutefois, en relisant le manifeste de James CHAUVET quant à la mise en place de son Ordre (voir son livre unique cidessus), il est vite apparu quelques différences de fond avec les principes en vigueur au sein de notre Ordre Martiniste Set les Ordres rattachés: Communauté Chrétienne Martiniste et Ordre des Élus Cohen. Si l’idée de base et l’objectif restent les mêmes, à savoir: transmettre l’initiation chevaleresque chré tienne, certaines conceptions véhiculées par James Chauvet ne sont pas compatibles. Ainsi, le Credo de l’Église à laquelle il se réfère etla mixité. Le nouvel Ordre chevale resque que nous voulons mettre en place ne peut qu’être mis en cohérence avec les principes en vigueur dans notre Grand Prieuré, à savoir: aucune discrimination
sexiste, la femme étant l’égal de l’homme et notre projet s’adresse à l’esprit qui n’est pas sexué; ce qui relève de la chair appartient au Prince de ce Monde, ainsi Lan celot, en cédant à la tentation de Guenièvre, n’at teindra pas le SaintGraal. Quant au Credo de notre Église: la « Communauté Chrétienne Martiniste », il n’est pas inutile de le rappeler ici: « Jecrois en Dieu, le Père, Créateur de toutes les choses visibles et invisibles. Il est Esprit. Il est Amour. « Jecrois en JésusChrist, le Fils, notre Seigneur, qui a souffert et qui est mort pour nous. Il est la Vie et la Lumière du Monde. Son règne dépassera le temps. « Je crois en l’Esprit Saint qui a parlé par les Prophètes, les Apôtres et les martyrs. Il donne la paix aux hommes de bonne volonté. « Jecrois en la seule Église du Christ, Église invisible qui réunit tous les Chrétiens quelles que soient leurs Églises humaines. « Jecrois à la communion des âmes dans la Foi, l’Espérance et la Charité. « Je crois au Royaume de Dieu, à l’amour plus fort que la mort et j’attends la vie éternelle. « Amen. » Notre Ordre chevaleresque ne pourra que s’inscrire dans la continuité de notre Ordre Martiniste Set dans celle de notre Communauté Chrétienne Martiniste et, comme déjà évoqué plus haut, pour y postuler il sera nécessaire d’appartenir à ces deux instances. James Chauvet souhaitait également que l’aspect culturel, pour ne pas dire intellectuel,
lié à la Chevalerie soit particulièrement développé. La Chevalerie nous a laissé un patrimoine littéraire non négligeable dont la portée initiatique est évidente. Prendre le temps d’étudier ce corpus, de le partager, d’échanger au sein de notre confrérie du Saint Graal sera un temps non négligeable de la formation et de l’éducation de nos futurs novices et chevaliers. Notre fon dateur a conditionné l’accès aux différents degrés successifs par une étude préalable du thème enveloppant le degré où l’on souhaite accéder. Ainsi les candidats à la Cheva lerie, premier degré de l’Ordre du Saint Graal, doivent tout d’abord préparer une étude montrant leur intérêt pour le thème du degré convoité. L’Ordre se composera de six degrés, selon son inspiration martiniste du double triangle ascendant et descendant interpénétré, plus connu sous le nom de Sceau de Salomon. Après un degré préparatoire de Novice, l’Ordre présente trois degrés dits ascendants et qui préparent le candidat à sa rencontre avec le SaintGraal.Il s’agit des degrés de: Chevalier du Temple Chevalier Rose+Croix Chevalier de Palestine (KaDoSH chrétien). Les trois degrés suivants sont dits descendants, ils développent particulièrement l’aspect mystique de l’initiation. Ce sont les degrés de: Chevalier du SaintGraal Chevalier Contemplateur du SaintGraal Chevalier Gardien du SaintGraal. Ces degrés se veulent une anthologie du nec plus ultra des initiations chevaleresques existantes au sein des systèmes maçonniques en vigueur. Toutefois, notre système n’étant
pas maçonnique, c’est bien le contenu chevaleresque qui sera dégagé, expurgé de l’emballage maçonnique revêtu au fil du temps par les divers maçons créateurs de ces HautsGrades. Quant à nous, nous inscrivant bien dans une filiation martiniste, comme le fait le Régime Écossais Rectifié, l’initiation chevaleres que en est bien séparée. Pour repren dre les travaux de Georges DUMEZIL, les trois initiations aux trois fonctions, histo riquement repérées du continent européen à l’Inde, à savoir: nourricière, guerrière et sacerdotale, qui se sont cristallisées dans la France de l’Ancien Régime sous les appellations de Tiers Etat, Noblesse et Clergé; ces trois types d’initiation peuvent se concevoir commeséparées et distinctes. Chacun de ces degrés est conféré au cours d’une Sainte Messe. Pour y accéder, selon la méthode souhaitée par James Chauvet, le Candidat devra montrer son intérêt pour le grade convoité en préparant une recherche à son sujet. Une fois le sujet arrêté en accord avec le Chancelier de l’Ordre, le candidat prépare son exposé en vue de sa présentation au cours de la Férie annuelle de réunion de l’Ordre. Aucun candidat n’est présenté à une réception, si son travail n’a pas été validé auparavant par la Chancellerie. Une Férie se déroule ainsi: 1. SainteMesse 2. Auditiondes candidats 3. Cérémoniede réception à un degré chevaleresque avec: Rituel et cérémonial Sacrement correspondant (Ordination – chrismation  …) temps mystique de confrontation aux symboles du degré
instruction relative aux engagements contractés pour l’année à venir. Notre objectif étant moins de compiler des degrés chevaleresques aux titres pompeux et ronflants que de puiser le meilleur de l’enseignement prodigué par la Chevalerie au cœur des rituels les plus fameux et dans l’esprit de notre démarche chrétienne et martiniste. Cela dit on pourra toujours s’interroger sur le pourquoi de réveiller un Ordre de Chevalerie ? La Chevalerie fut, sans conteste, un modèle de société pour le MoyenAge, elle avait pour objet de magnifier l’idéal chrétien. Son code d’honneur, ses vertus tiraient la société vers le haut. Son mode opératoire, pour ne pas dire son système initiatique, a des choses à nous dire quant au perfectionnement de nous mêmes. La mission reste toujours d’actualité: sortird’un monde ténébreux pour faire régner plus de lumière, la Chevalerie par son action, par le modèle existentiel qu’elle propose, par son comportement qui se voudrait exemplaire, étant un des vecteurs de cette lumière. De nos jours, les Ordres honorifiques (Légion d’honneur, Mérite, Palmes Académiques, etc.) en sont des survivances. En être distingué est, hélas, plus vu aujourd’hui comme une récompense, que comme un engagement à vivre selon le Code d’honneur de cet ordre, quel qu’il soit. La Chevalerie est la grande inspiratrice de tous les HautsGrades maçonniques, et son système a inspiré probablement les plus beaux développements initiatiques ayant existés. On peut supposer que, parmi la profusion de degrés chevaleresques inventés ème dans la seconde moitié du XVIIIsiècle par la FrancMaçonnerie, ceux qui ont subsistés figurent parmi les plus significatifs. C’est donc au regard de ceuxlà, en tout cas parmi les principaux que j’ai pu recevoir, pratiquer et transmettre depuis plus de vingt ans, que je me décide à concevoir et animer un Ordre initiatique d’inspiration chevaleresque. Notre nouvel Ordre de chevalerie, propre à notre Grand Prieuré MartinisteMartinéziste International, s’inscrit dans la filiation de ses
fondateurs: James Chauvet, Octave Béliard, membre du Suprême Conseil Martiniste de Papus, Robert Amadou, tous trois inspirateurs de cette Chevalerie du SaintGraal. Il s’inscrit également en cohérence avec notre Ordre Martiniste SI ,notre Communauté Chrétienne Martiniste et notre Ordre des ÉlusCohen. Enfin, il se veut l’héritier des principaux Ordres chevaleresques maçon niques existants, dans le but d’en dégager la substantifique moelle d’inspiration chevale resque et chrétienne et de les en extraire de l’appareil politicoadministratif, où les diverses Obédiences les ont engluées. On pourras’interroger de la légitimité de notre Ordre. L’ancienneté est, certes, un critère, mais cela ne suffit pas. Notre prise de position de ce jour, notre acte de création lorsqu’il sera prononcé par notre Grand Maître, sera l’héritier de toute la Tradition des Ordres chevaleresques cités cidessus et reçus à ce jour par Adso de Melk. Toutefois, on peut s’interroger sur leur propre légitimité. Il a bien fallu, il y a plus ou moins longtemps, qu’une ou plusieurs personnes décident de créer ces Ordres. Notre approche sera radicalement différente, c’est ce que je vais vous présenter maintenant cidessous. Nous avons la chance extraordinaire de disposer, de part l’aboutissement de la Quête initiatique accomplie par notre GrandMaître d’une authentique Filiation apostolique. Saint Pierre transmit pour la première fois, à Antioche, son pouvoir à Evodius (Ebvôd en hébreu = Père de l'Ordre) qui le retransmit par la lignée des Ignace en ligne épiscopale directe jusqu’à notre GrandMaître par l'intermédiaire de deux filiations: a)par celle du Cardinal Antonio BARBERINI (A.D.1657) et des évêques Jacobo Benigno BOSSUET (A.D.1693), Joh. Maria Micaele KOWALSKI (A.D. 1938) et Alaphridus Franciscus Maria VITALI (A.D.2000) b)par celle des évêques Vilatte, Miraglia, Houssaye et Armand TOUSSAINT (Église Rosicrucienne Apostolique). Î
C’est de cette filiation apostolique, parlourd de sens dans la démarche entreprise. Il l’onction d’Huile Sainte et le sacrement des’agit d’Adso de Melk, nom du disciple du l’adoubement royal que notre GrandMaître,moine franciscain incarnant Guillaume Patriarche ded’Ockham notre Commudans le roman nauté Chréd’Umberto tienne MartiniEco:Le Nom ste, installerade la Rose. le premierEtre un disci Grand Comple, c’est tou mandeur dejours être un notre nouvelapprenant sur Ordre. Ensuite,la quête infinie ce nouveaudu Graal, car si Très Puissantchacun sait des Souverain choses,nul Commandeur, hommene sait détenteur avérétout et peut des transmisapprendre du sions initiatiplus modeste. ques des difféFranciscain, rents Ordresc’estàdire chevaleresques membred’un qu’il a reçues,Ordre mendi et particulièreant, car, sa ment des céréchons nous Une scène de sacre: l'Évêque de Reims oint du SaintChrême le front du Roi monies secrètesprémunir des tenta réservées exclusivement aux futurs initiations de Mammon et n’oublions jamais que le teurs, sera en mesure d’en conférer les diverscontenu initiatique n’a pas besoin de beaux degrés. décorspour être appréhendé. Enfin être Je terminerai ce manifeste en gestation dedisciple de Guillaume d’Ockham (Guillaume l’Ordre du SaintGraal, branche initiatiquede Baskerville dans le film de JeanJacques complémentaire de notre Grand PrieuréAnnaud), c’est garder son esprit critique, afin MartinisteMartinéziste International, ende veiller à toute dérive matérielle, indolente signant de mon pseudonyme, que je veuxet sectaire. Adso de Melk„Les Candidats intéressés pour rentrer en Chevalerie, membres de notre Ordre Martiniste et de notre Communauté Chrétienne Martiniste, peuvent se faire connaître auprès de la Grande Chancellerie.