route 170 chicoutimi la baie laterriere

route 170 chicoutimi la baie laterriere

Documents
65 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • redaction
5.3 PLAN DE TRANSPORT DU SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN Analyse de la circulation routière réalisée dans le cadre de l'élaboration du Plan de transport du Saguenay–Lac- Saint-Jean Analyse et rédaction Louis Gourvil, Pierre Lord et Marie-Josée Osmann Service du Plan, de l'analyse et du soutien technique, Direction générale de Québec et de l'Est Ministère des Transports du Québec, octobre 1999 Mise à jour en date du 9 août 2000 La circulation routière
  • moyen annuel de véhicules lourds
  • description générale du contexte des enquêtes
  • déplacements des véhicules lourds par destination
  • transport de produits forestiers
  • circulation routière
  • réseau routier
  • route
  • routes
  • région
  • régions

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 58
Langue Français
Signaler un problème

5.3
PLAN DE TRANSPORT
DU SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN
La circulation routière
Analyse de la circulation routière réalisée dans le cadre
de l’élaboration du Plan de transport du Saguenay–Lac-
Saint-Jean
Analyse et rédaction
Louis Gourvil, Pierre Lord et Marie-Josée Osmann
Service du Plan, de l’analyse et du soutien technique,
Direction générale de Québec et de l’Est
Ministère des Transports du Québec, octobre 1999
Mise à jour en date du 9 août 2000Remerciements
L’auteur tient à remercier les personnes suivantes pour leur collaboration.
Jean David, Francine Buteau, Service des chaussées;
Roger Boulianne, Hélène Thibeault, Donald Turgeon,
Service des inventaires et du Plan, Direction Saguenay–Lac-Saint-Jean–
Chibougamau;
Jean-François Leclerc, Yvan Gagnon, Robert Patry, Jean-Louis Ratté, Jean Allard,
Service du Plan, de l’analyse et du soutien technique, Direction générale de
Québec et de l’Est;
Donald Fallu, Service du transport ferroviaire et routier des marchandises,
Direction de la mobilité en transport;
Gervais Corbin, Service de la sécurité en transport routier et ferroviaire, Direction
de la sécurité en transport.
.Sommaire
PLAN DE TRANSPORT DU SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN
La circulation routière
L’étude vise à brosser un tableau sommaire de la circulation routière actuelle et future sur
les principales routes du Saguenay–Lac-Saint-Jean.
La région est reliée à l’extérieur par cinq routes nationales, soit les routes 155, 167, 170,
172 et 175, et par une route régionale, la route 381. La route 175, qui donne accès à
l’agglomération de Québec et au corridor Montréal–Québec, est la plus importante tant
pour le transport routier des personnes que pour le transport routier des marchandises.
C’est aussi la principale porte d’entrée des touristes. La route 155, qui donne accès à la
région de la Mauricie, arrive au second rang. Les autres routes, qui donnent accès aux
régions du Nord-du-Québec, de la Côte-Nord et à la sous-région de Charlevoix, sont très
peu fréquentées. La circulation de transit, qui ne fait que traverser le Saguenay–Lac-
Saint-Jean sans s’y arrêter, est très peu importante.
La circulation intrarégionale est assurée par les routes 169, 170 et 172. L’axe principal de
cette circulation intrarégionale est formé par la route 170, entre Chicoutimi et
Métabetchouan–Lac-à-la-Croix, et par la route 169, entre Métabetchouan–Lac-à-la-Croix
et Saint-Félicien. C’est le principal axe tant pour la circulation de personnes que pour la
circulation de marchandises. En ce qui concerne les déplacements entre MRC, les
déplacements entre la MRC du Fjord-du-Saguenay et la MRC de Lac-Saint-Jean-Est
dominent largement, notamment en raison du travail.
Le transport des produits forestiers domine le transport routier des marchandises. La
région est sillonnée de routes forestières et compte de nombreuses usines de
transformation. Les routes 155 (Mauricie) et 167 (Nord-du-Québec) sont très sollicitées
pour le transport de produits forestiers.
L’automobile domine largement les autres modes sur le chapitre du transport des
personnes. Seul le transport scolaire implique une minorité significative des
déplacements.
La circulation est généralement fluide et rapide sur les routes de la région. Elle est même
trop rapide dans les traversées des petites localités où la vitesse maximale de 50 km/h est
souvent largement dépassée. Par contre, l’urbanisation croissante des corridors routiers,
surtout en périphérie des principales agglomérations, engendre une réduction des
vitesses affichées, allongeant ainsi les temps de parcours des usagers. Finalement, les
routes interrégionales les moins fréquentées présentent souvent des faiblesses, sur le
plan de la géométrie, qui limitent les possibilités de dépassement.
À moyen et à long terme, la région ne devrait pas connaître de hausse marquée de trafic.
Seuls le pont Dubuc, à Chicoutimi, la route 169, à Alma, la route 170, à Saint-Bruno,
La Baie et Laterrière, l’axe Métabetchouan–Lac-à-la-Croix /Saint-Félicien de la route 169
et certains secteurs de la route 155 sont susceptibles de présenter des problèmes
d’écoulement de la circulation.
Analyse et rédaction : Louis Gourvil, Pierre Lord, Marie-Josée Osmann
Octobre 1999
iPAGETable des matières
Introduction ........................................................................................................... 1
1. ARTICULATION DU RÉSEAU ROUTIER ........................................................ 2
2. DÉBITS DE CIRCULATION ............................................................................. 2
2.1 Origine et traitement des données........................................................ 2
2.2 Débit journalier moyen annuel (DJMA)................................................. 3
2.3 ournalier moyen annuel de véhicules lourds (DJMAVL).......... 5
3. ORIGINE ET DESTINATION DES VÉHICULES SUR LE RÉSEAU
ROUTIER.......................................................................................................... 9
3.1 Description générale du contexte des enquêtes................................. 9
3.1.1 Objectif des enquêtes................................................................ 9
3.1.2 Méthodologie des enquêtes...................................................... 9
3.1.3 Localisation des postes d’enquête .......................................... 9
3.1.4 Déroulement des enquêtes..................................................... 10
3.1.5 La cueillette des données ....................................................... 10
3.2 Analyse sommaire des enquêtes origine-destination....................... 11
3.2.1 Faiblesse du trafic en transit dans la région......................... 11
3.2.2 La route 175, accès principal à la région............................... 11
3.2.3 Motifs des déplacements ........................................................ 12
3.2.4 Types de véhicules .................................................................. 13
3.2.5 Échanges inter-MRC : domination de l’axe Fjord
du Saguenay/Lac-Saint-Jean-Est ........................................... 14
3.2.6 Échanges intermunicipaux : domination de l’axe
Chicoutimi–Saint-Félicien....................................................... 15
3.2.7 Trafic routier de marchandises : prépondérance des
produits forestiers ................................................................... 15
3.2.8 Transport de produits forestiers : domination des
routes 155 et 167...................................................................... 19
3.2.9 Déplacements pour le travail .................................................. 21
3.2.10 Déplacements pour les loisirs................................................ 21
3.2.11 Synthèse................................................................................... 21
4. ÉVOLUTION DU TRAFIC ROUTIER DEPUIS UNE VINGTAINE
D’ANNÉES ..................................................................................................... 24
4.1 Les facteurs ayant contribué à l’augmentation de la circulation
intrarégionale........................................................................................ 26
iiPAGE4.2 Les facteurs ayant contribué à l’augmentation de la circulation
interrégionale........................................................................................ 28
5. ÉVOLUTION PROBABLE DE LA CIRCULATION AU COURS DES
20 PROCHAINES ANNÉES ........................................................................... 32
5.1 L’évolution probable de la circulation intrarégionale ....................... 32
5.2 L’évolutierrégionale 33
6. FLUIDITÉ ACTUELLE ET FUTURE DE LA CIRCULATION.......................... 34
6.1 Les vitesses affichées et les vitesses pratiquées ............................. 34
6.2 La prolifération des accès sur les tronçons où la vitesse affichée
est de 90 km/h....................................................................................... 36
6.3 Niveaux de service ............................................................................... 36
6.3.1 Méthodologie............................................................................ 36
6.3.2 La route 155.............................................................................. 37
6.3.3 Le 167 40
6.3.4 La route 169 40
6.3.5 Le 170 41
6.3.6 La route 172 42
6.3.7 Le 175 43
6.3.8 La route 373 44
6.3.9 La route 381.............................................................................. 44
6.3.10 Les routes collectrices............................................................ 44
6.3.11 Synthèse...................................................................................44
7. CONSTATS....................................................................................................46
Annexe A Questionnaires des enquêtes origine-destination
(véhicules légers, camions) .......................................................... 47
Annexe B Évolution du DJMA à divers endroits du réseau routier
du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de 1976 à 1995............................ 50
Annexe C Évolution 1986-1996 du nombre de titulaires de permis
de conduire par MRC, hommes et femmes.................................. 52
Nombre d’automobiles et de camions légers de
promenade immatriculés, par MRC, 1986-1996........................... 52
Annexe D Hypothèses d’augmentation du trafic sur les routes
interrégionales ............................................................................... 54
Bibliographie ....................................................................................................... 56
iiiPAGEListe des cartes
Carte 5.3.1 Débits de circulation du réseau routier supérieur (DJMA, 1996) ....... 4
Carte 5.3.2 Débits de circulation des véhicules lourds sur le réseau routier
supérieur (DJMAVL, 1996)................................................................. 7
Carte 5.3.3 Transport des marchandises, Tous types de marchandises,
Déplacements des véhicules lourds par destination........................ 17
Carte 5.3.4 Transport des marchandises, Produits forestiers,éhicules lourds par destination........................ 20
Carte 5.3.5 Transport de personnes, Déplacements travail,
Déplacements des véhicules par destination................................... 22
Carte 5.3.6 Transport de personnes, Déplacements loisir et tourisme,éhicules par destination 23
Carte 5.3.7 Niveaux de service actuels sur le réseau routier supérieur ............. 38
Carte 5.3.8 Niveaux de service prévus en 2016 sur le réseau routier................ 39
Liste des tableaux
Tableau 1 Localisation des postes d’enquête origine-destination .................... 10
Tableau 2 Véhicules provenant de l’extérieur de la région, selon la route
d’accès, en direction du Saguenay–Lac-Saint-Jean,
entre 7 h et 19 h............................................................................... 11
Tableau 3 Répartition des motifs de déplacement par poste d’enquête
(deux directions) .............................................................................. 12
Tableau 4 Répartition des types de véhicules par poste d’enquête
(deux directions) 14
Tableau 5 Principaux échanges entre les MRC, par ordre décroissant du
nombre de véhicules........................................................................ 14
Tableau 6 Pourcentage des types de marchandises transportées, selon le
nombre de chargements par poste.................................................. 18
ivPAGETableau 7 Titulaires de permis de conduire et véhicules de promenade
immatriculés, 1986-1996 ................................................................. 26
Tableau 8 Kilométrage total au Québec (1986-1996, milliards de kilomètres) . 27
Tableau 9 Nombre de travailleurs de la municipalité habitant dans une autre
municipalité, principales villes de la région, 1981, 1991 et 1996 ..... 27
Tableau 10 Augmentation du trafic à quelques sites situés à l’extérieur
Saguenay–Lac-Saint-Jean (1986-1996).......................................... 28
Tableau 11 Trafic total et trafic lourd sur les routes interrégionales ................... 29
Tableau 12 Nombre total de véhicules sur la route 175 au nord de la route de
l’accueil Montmorency, pour une semaine d’octobre (7 jours)
1994-1997........................................................................................ 30
Tableau 13 Véhicules lourds à la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine
(1986-1996) ....................................................................................31
Tableau 14 Débit supplémentaire de camions sur les routes 169 et 175 causé
par le transfert modal en cas de libération des normes................... 31
Tableau 15 Variation prévue de quelques paramètres importants pour la
région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, 1996-2016 ........................... 32
Tableau 16 Vitesse affichée sur les routes à l’étude (km) et pourcentage de
la route à 50 km/h............................................................................ 34
eTableau 17 Routes et municipalités où la vitesse pratiquée (85 percentile)
dépasse d’au moins 20 km/h la vitesse affichée de 50 km/h........... 35
Tableau 18 Synthèse des niveaux de service (nds) actuels et futurs par route
en milieu rural (routes MTQ)............................................................ 45
vPAGEListe des figures
Figure 1 Variation horaire de la composition du trafic sur la route 175 au
sud du carrefour des routes 169 et 175, direction sud, du mardi
24 au jeudi 26 février 1998 ................................................................ 8
Figure 2 Évolution du DJMA en quelques points du réseau routier
(1976-1995) ..................................................................................... 25
TMRENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGEREN
VOIPAGERENVOIPAGE
TMRENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGEREN
VOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOI
PAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPAGERENVOIPA
GERENVOIPAGERENVOIPAGETMRENENVOIPAGEListe des
abréviations
DJMA Débit journalier moyen annuel
DJMAVL Débit journalier moy de véhicules lourds
DJME Débit journalier moyen d’été
DJMH Débit journalier moyen d’hiver
nds Niveau de service
O-D Origine-destination
Listes sigles
MRC Municipalité régionale de comté
MTQ Ministère des Transports du Québec
viPAGEIntroduction
Un portrait sommaire
Ce document vise à présenter un portrait d’ensemble de l’état actuel et prévisible
de la circulation sur le réseau routier de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean
afin d’en dégager les principaux enjeux. Les enjeux dégagés serviront à produire
le diagnostic du transport régional.
Le portrait se limite à l’essentiel. Les débits de circulation sont décrits, mais
seulement pour les principales routes de la région. De plus, grâce à une série
d’enquêtes origine-destination (O-D) qui ont été effectuées pour les besoins du
plan de transport, nous pouvons présenter sommairement les origines, les
destinations et les motifs des déplacements des personnes qui circulent en
certains points du réseau. On trouve également la description de la nature des
chargements des camions.
Finalement, nous avons fait une évaluation des niveaux de service actuels et
futurs du réseau routier afin de donner une appréciation de la fluidité de la
circulation. Cette évaluation permet ensuite de déterminer les enjeux concernant
la circulation du plan de transport de la région.
Le document comprend sept parties :
1. la description de l’articulation du réseau routier;
2. laiption des débits de circulation, incluant le trafic lourd;
3. la description des origines et destinations des véhicules;
4. laiption de l’évolution récente des débits de circulation;
5. la prévision des débits de circulation au cours des 20 prochaines années;
6. l’évaluation de la fluidité actuelle et future de la circulation;
7. les enjeux.
1PAGELa circulation routière
1. ARTICULATION DU RÉSEAU ROUTIER
Le Saguenay–Lac-Saint-Jean est limitrophe des régions de la Côte-Nord, du Nord-
du-Québec, de la Mauricie et de Québec. Au moins une route relie le Saguenay–
Lac-Saint-Jean à chacune de ces régions. La plus importante de ces routes est la
175, qui relie la principale agglomération de la région, Chicoutimi-Jonquière, à
l’agglomération de Québec. La route 169 relie le lac Saint-Jean à la route 175,
dans la réserve faunique des Laurentides. La route 155 donne accès à la
Mauricie, la route 167, à Chibougamau et à l’Abitibi-Témiscamingue, la route 172,
à la Côte-Nord, et les routes 381 et 170, à la sous-région de Charlevoix. La
plupart de ces routes interrégionales traversent des secteurs peu ou pas habités.
Au sein de la région, les échanges entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean sont
assurés par les routes 170 et 172. La route 170, au sud du Saguenay, est la plus
importante des deux, tandis que la route 172 relie les municipalités situées au nord
du Saguenay.
La route 169 ceinture le lac Saint-Jean et traverse les villes les plus importantes.
Elle rejoint les routes 170 et 172 à la périphérie d’Alma. La route 373 accapare
une partie de la circulation entre les agglomérations de Saint-Félicien et de
Dolbeau-Mistassini, puisqu’elle permet de relier ces deux villes plus rapidement
qu’en passant par la route 169. Ces routes nationales ou régionales constituent
généralement les rues principales des municipalités traversées et accommodent
parfois des débits relativement importants, comme on le verra plus loin.
La région compte également un court tronçon d’autoroute (environ 6 kilomètres),
soit l’autoroute 70 entre Chicoutimi et Jonquière. Cette autoroute devrait bientôt
être prolongée de 18 kilomètres vers l’ouest afin de contourner la ville de
Jonquière. Les travaux sont commencés depuis quelques mois et devraient être
complétés vers 2002. Il est également question de prolonger l’autoroute 70, en
direction de La Baie.
2. DÉBITS DE CIRCULATION
2.1. Origine et traitement des données
Les données qui permettent de décrire l’achalandage du réseau routier
proviennent des banques de données du ministère des Transports du Québec
(MTQ). Le débit journalier moyen annuel (DJMA) est considéré comme étant la
mesure la plus représentative de l’achalandage d’un tronçon de route. Les
données disponibles les plus récentes ont été utilisées, ce qui signifie que la
plupart des données datent de la période 1994-1998. Étant donné les variations
annuelles généralement faibles du trafic et le taux d’erreur associé aux relevés
partiels à partir desquels les débits moyens annuels sont estimés, toutes ces
données sont considérées comme étant représentatives de la situation actuelle.
2PAGE