8 pages
Français

SCENARIO N°4 LE DERAPAGE OU LES FRUITS DE L'ANOMIE cela fait maintenant ans que les générations nombreuses issues du

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


  • cours - matière potentielle : délocalisation


SCENARIO N°4 : LE DERAPAGE OU LES FRUITS DE L'ANOMIE 2025, cela fait maintenant 20 ans que les générations nombreuses issues du baby-boom entrent au sein de la population âgée. Les effectifs de jeunes personnes âgées ont augmenté d'un tiers par rapport à 2005. Les générations creuses issues des deux conflits mondiaux ont disparu et sont remplacées par des populations nombreuses âgées actuellement de 80 ans ou plus. Malgré cette forte croissance de la population âgée, la population du Nord-Pas-de-Calais demeure jeune car la fécondité y est restée relativement soutenue. La région a la charge d'un nombre important de personnes âgées et de jeunes. Les questions semblent échapper à la fois au pouvoir central et mal cernées au plan local, créant des formes d'anomie inédites. Les inégalités territoriales se creusent D'un point de vue économique, la région Nord-Pas-de-Calais connait une dynamique différenciée. Les activités tertiaires de haut niveau connaissent une croissance forte. Le développement de pôles de compétitivité reposant sur l'enseignement supérieur et la recherche attire des entreprises et crée des emplois très qualifiés en métropole lilloise et ponctuellement sur le territoire, Université de Valenciennes. Les jeunes diplômés de nos universités sont recrutés directement à leur sortie d'étude. Les revenus sont élevés. Les entreprises, confrontées à des difficultés de recrutement liées à des départs nombreux à la retraite, s'implantent en Nord-Pas- de-Calais afin de bénéficier de la disponibilité de jeunes bien formés.

  • bassins industriels

  • entreprise

  • personnes âgées de peur

  • population âgée

  • inégalités territoriales

  • jeune

  • personne âgée

  • développement de la métropole lilloise


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 61
Langue Français
S
CENARIO N
°4 : L
E DERAPAGE OU LES FRUITS DE L
ANOMIE
2025, cela fait maintenant 20 ans que les générations nombreuses issues du
baby-boom entrent au sein de la population âgée. Les effectifs de jeunes
personnes âgées ont augmenté d’un tiers par rapport à 2005. Les générations
creuses issues des deux conflits mondiaux ont disparu et sont remplacées par
des populations nombreuses âgées actuellement de 80 ans ou plus. Malgré cette
forte croissance de la population âgée, la population du Nord-Pas-de-Calais
demeure jeune car la fécondité y est restée relativement soutenue. La région a la
charge d’un nombre important de personnes âgées et de jeunes. Les questions
semblent échapper à la fois au pouvoir central et mal cernées au plan local,
créant des formes d’anomie inédites.
Les inégalités territoriales se creusent
D’un point de vue économique, la région Nord-Pas-de-Calais connait une
dynamique différenciée. Les activités tertiaires de haut niveau connaissent une
croissance forte. Le développement de pôles de compétitivité reposant sur
l’enseignement supérieur et la recherche attire des entreprises et crée des emplois très
qualifiés en métropole lilloise et ponctuellement sur le territoire, Université de
Valenciennes. Les jeunes diplômés de nos universités sont recrutés directement à leur
sortie d’étude. Les revenus sont élevés. Les entreprises, confrontées à des difficultés
de recrutement liées à des départs nombreux à la retraite, s’implantent en Nord-Pas-
de-Calais afin de bénéficier de la disponibilité de jeunes bien formés.
A l’opposé, les fonctions plus basiques de production ont quitté le Nord-Pas-de-
Calais. Renault, suite à la mévente de ses véhicules traditionnels, s’est définitivement
orienté vers la production de véhicule à bas coût dans des pays à main d’oeuvre bon
marché. Les usines de Douai et de Maubeuge ont fermé leurs portes. Toyota se
maintient car orienté vers la production de véhicules peu polluants dont les ventes
sont aidées par des primes. Les monospaces de Sevelnord ne se vendent plus du fait
de leur consommation élevée. L’usine est également fermée. Les répercutions de ces
évolutions sont importantes sur les sous-traitants qui suivent le mouvement de
délocalisation ou ferment leurs portes. La cristallerie d’Arques n’a maintenu sur son
site que les activités à haute valeur ajoutée. La production s’effectue maintenant à
l’étranger.
Des offres d’emplois nombreuses issues des entreprises métropolitaines coexistent
avec un chômage massif de non diplômés dans des bassins industriels en crise.
Les inégalités de développement économique se creusent dans l’espace régional.
Le développement de la métropole lilloise ne bénéficie pas au reste de la région.
Valenciennes et Dunkerque enregistrent une croissance économique forte tandis que
Lens, Douai, Maubeuge et Cambrai sombrent dans une crise grave qui n’est pas sans
rappeler l’arrêt de la production charbonnière. La forte orientation de l’économie vers
une activité dominante : l’automobile, pose à nouveau la question de la reconversion
économique de ces bassins industriels. Dans la métropole lilloise, des oppositions se
creusent entre les quartiers aisés qui tirent profit du développement économique et les
quartiers défavorisés où les sous diplômés sont captifs d’un environnement
économique et social dégradé.
Certes, l’emploi de service se développe suite au vieillissement de la population. Il
permet à des personnes peu formées, souvent des femmes, d’occuper un emploi.
Cependant, il s’agit le plus souvent d’emplois peu qualifiés et faiblement rémunérateur.
Le nombre de travailleurs pauvres se développe. La population des bassins en crise
est résignée après deux crises économiques majeures. Les élus locaux gèrent les
doléances quotidiennes des habitants sans envisager l’avenir ou développer des
Rapport final –
Vieillissement démographique et territoires en Nord-Pas de Calais à l’horizon 2025
1