SEQUENCE POURQUOI ET COMMENT EPARGNER
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

SEQUENCE POURQUOI ET COMMENT EPARGNER

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français

Description

SEQUENCE 3- POURQUOI ET COMMENT EPARGNER ? I- LES DIFFERENTES FORMES DE L'EPARGNE Document 1 1) Comparer le taux d'épargne et les trois autres courbes. Que constatez-vous ? 2) Globalement, comment a évolué le taux d'épargne en France depuis le milieu du 20ème siècle ? Document 2 3) Que signifient les données entourées ? 4) Quel est le produit d'épargne sur lesquelles les inégalités sont les plus importantes ? Pourquoi ? Document 3 En milliards d'euros Note : ne faites pas attention à « y c. ISBLSM » 5) Quel est le montant total des actifs détenus par les ménages en 2009 ? 6) Calculez la part de l'épargne investi sous forme de logement dans ce total Document 4 En % 7) Que signifie « 11.3 » ?

  • épargne

  • nouvelle encourageante pour les épargnants

  • dépenses de loisir epargne

  • cadre

  • salaire correspondant au salaire moyen des cadres

  • probable nouvelle


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 35
Langue Français

Exrait

SEQUENCE 3- POURQUOI ET COMMENT EPARGNER ?
I-
LES DIFFERENTES FORMES DE L’EPARGNE
Document 1
1) Comparer le taux d’épargne et les trois
autres courbes. Que constatez-vous ?
2) Globalement, comment a évolué le taux
d’épargne en France depuis le milieu du
20
ème
siècle ?
Document 2
3) Que signifient les données entourées ?
4) Quel est le produit d’épargne sur lesquelles les inégalités sont les plus importantes ? Pourquoi ?
Document 3
En milliards d’euros
Note : ne faites pas attention à « y c. ISBLSM »
5) Quel est le montant total des actifs
détenus par les ménages en 2009 ?
6) Calculez la part de l’épargne investi sous
forme de logement dans ce total
Document 4
En %
7) Que signifie « 11.3 » ?
II-
LES DETERMINANTS DE L’EPARGNE
Document 6
« Les fonds déposés l'année dernière sur le Livret A ont été deux fois moins importants qu'en 2009, à
moins de 8 milliards d'euros. Un moindre attrait qui s'explique notamment par la faible rémunération de
ce placement durant la première moitié de l'année.
Les Français ont délaissé leur placement préféré en 2010. La collecte recensée l'année dernière s'inscrit en
forte baisse par rapport à l'année 2009, à 7,9 milliards d'euros déposés contre 16,5 milliards l'année
précédente. Une chute notable, qui s'explique essentiellement par (…) la faiblesse de la rémunération du
livret A au cours de l'année dernière. Elle est tombée, les premiers mois de 2010 à un plus bas historique -
1,25% -, inférieure à l'inflation.
Par lefigaro.fr Publié le 21/01/2011
« Les Français ont placé 7,38 milliards d'euros sur le Livret A depuis le début de l'année 2011, soit déjà
davantage qu'au cours de l'année 2010, selon le quotidien Les Echos, vendredi.
Nouvelle encourageante pour les épargnants. Après une hausse au 1er février dernier - il était alors passé
de 1,75% à 2% - le taux du Livret A pourrait de nouveau grimper cet été à 2,25%.
Cette probable nouvelle hausse va certainement confirmer l'intérêt des Français pour celui qui reste leur
placement préféré. Après avoir un peu boudé le Livret A en 2010, ils l'ont massivement choisi en ce début
d'année 2011 pour placer leurs économies. Entre janvier et de mars, le Livret a drainé 7,38 milliards
d'euros, contre seulement 5,58 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2010. Ceci porte à 202,4
milliards d'euros, le montant total de l’épargne déposé sur le Livret A »
Par lefigaro.fr Publié le 22/04/2011
8) Quel facteur peut-il expliquer la variation des sommes déposées sur le Livret A par les français
disposant d’un Livret A ?
Document 7
Prenons trois personnes : Denis, Marjorie et Sophie. Denis gagne le SMIC, Marjorie a un salaire
correspondant au salaire moyen des cadres, et Sophie est une chanteuse à succès qui dispose de revenus
très élevés.
Pour simplifier, on imagine qu’ils peuvent affecter leur revenu à trois utilisations possibles :
- les dépenses « contraintes » ou « préengagées » : c’est l’ensemble des
dépenses des ménages
réalisées
dans le cadre d'un contrat difficilement renégociable à court terme (dépenses liées au
logement
ainsi que
celles relatives à l'eau, au
gaz
, à l'électricité et aux autres combustibles utilisés dans les habitations ;
services de télécommunications ; frais de cantine ; services de télévision (redevance télévisuelle,
abonnements à des chaînes payantes); assurances…
- les dépenses de loisir
- l’épargne
9) En vous mettant dans chacune de ces trois situations, et en sachant que plus vous êtes riches et
plus vous avez des besoins importants (par exemple, vous habitez dans une maison plus grande…
et plus chère !), et en supposant que les trois personnes sont locataires, remplissez le tableau
suivant :
Denis
Marjorie
Sophie
Salaire mensuel en
euros
1 000
4 000
25 000
Dépenses
« contraintes »
Dépenses de loisir
Epargne
10) Qu’en déduisez-vous ?