ST-JACQUES, VIVONS LA VILLE
12 pages
Français

ST-JACQUES, VIVONS LA VILLE

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
12 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : camille - claudel
  • cours - matière potentielle : ouverts
  • cours - matière potentielle : jean - jaurès
  • cours - matière potentielle : validité
PAGE 10 Une reconnaissance pour l'école de musique w w w . v i l l e - s t - j a c q u e s - d e - l a - l a n d e . f r St-JacqueS, ViVonS la Ville
  • qualité des services en matière d'emploi et d'inser- tion
  • ville animée
  • qualité de l'accueil et de l'enseignement
  • cadences imposées
  • direc- tion de la mobilité et des transports
  • toilette publique
  • toilettes publiques
  • accueil
  • accueils
  • parcs
  • parc
  • emploi
  • emplois
  • villes
  • ville

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 43
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

St-JacqueS,
ViVonS
la Ville
PAGE 10 Une reconnaissance pour l’école de musique
w w w . v i l l e - s t -j a c q u e s - d e - la - la n d e . f rout Saint-Jacques en parle
Un architecte-conseiller
Le chameau à votre disposition
Brr ! La brume se glisse dans la
ville chaque nuit, laissant, au petit
matin, ses fnes gouttelettes qui
se transforment en gelée blanche
lorsque le ciel se découvre. La vie
à l’extérieur va marquer le pas et
la douceur intérieure offrir tous ses
agréments. 12° à l’intérieur était
la température recommandée par
les hygiénistes au début du siècle
passé, puis ce fut 16° dans les
années 50. Aujourd’hui 19° est la
norme. Un habitat bien isolé doit
permettre d’atteindre cette tem-
pérature avec une consommation
énergétique raisonnable.
Cependant, le meilleur logement,
même répondant aux normes
basse consommation, n’offre au-
cune certitude. L’élément essentiel
de la sobriété reste et restera l’hu- Yves-Michel Fresneau, architecte-conseiller du CAU 35 (Conseil en
main. Le degré en plus, la fenêtre
Architecture et en Urbanisme), assure des permanences tous les ouverte entraîne des surconsom-
e3 vendredis après-midi de chaque mois. mations importantes. Etre économe
Il vous reçoit sur rendez-vous pris à la pour évoquer un projet naissant ou plus demande une certaine vigilance,
Direction de l’Amùénagement Urbain abouti. Les prochaines permanences une certaine rigueur, c’est égale-
pour examiner vos projets de construc- auront lieu les vendredis 16 décembre et ment un grand motif de satisfaction
tion, d’extension ou d’aménagement de 20 janvier 2012.lorsque l’on découvre que l’on peut
votre habitation par exemple. n SGagir visiblement sur la note et…
Il vous est possible de venir avec des modestement sur la planète.
esquisses ou ébauches de plan en mairie Contact : Tél : 02 99 29 75 54
PRenez noteListes électorales moules/frites
avec soirée dansanteVous êtes majeur(e) ou aurez 18 ans
avant le 29 février 2012, vous venez Le 26 no-
d’emménager sur la commune ou vous vembre dès
avez changé d’adresse : n’oubliez pas 19 h 30 à Êtes-vous
de vous inscrire sur les listes électorales l’Aire Libre,
avant le 31 décembre 2011. le Comité inscrit ?
Pour vous inscrire, vous pouvez vous des fêtes
adresser à l’accueil de la mairie ou de organise
l’Epi Condorcet, munis d’une pièce un repas
avec apéro, d’identité en cours de validité et d’un
moules-frites, justifcatif de domicile datant de moins
fromage et de trois mois.
dessert suivi Vous pouvez également télécharger le
d’une soirée formulaire sur le site internet de la ville.
dansante.
n DG Prix : 11 e par personne.
Réservation au 02 99 31 92 67 Contact : Pour voter en 2012
ou 02 99 35 59 43 (à l’heures des 02 99 29 75 30inscrivez-vous avant le
repas).31 décembre 2011 www.ville-st-jacques-de-la-lande.fr
2
Réalisation Ville de St-Jacques - Photo : Christian RelandLe foyer du Blosne fambant neuf
Fraîchement installé dans un
2bâtiment neuf de 901 m ,
le foyer d’hébergement du
Blosne accueille 14 jeunes entre
15 et 21 ans.
Inauguré le 14 octobre dernier, le foyer
d’hébergement du Blosne a rouvert ses
portes après deux ans de travaux. Il
n’était pas possible d’envisager la réno-
vation de l’ancienne résidence, située au
Michel Arrive, Emmanuel Couet et Mireille Massot ont dévoilé la plaque du foyer du Blosne.
36, rue du Temple-de-Blosne, car elle ne L’accueil des 14 jeunes garçons et
correspondait plus aux normes de sécu- flles s’effectue sur un collectif de sept
rité. C’est pourquoi, avec la volonté des chambres et dans sept studios sur le
élus municipaux, du conseil général et site du foyer. L’équipe éducative accom-
de la Protection judiciaire de la jeunesse pagne les jeunes selon leur âge, leurs
de le maintenir à St-Jacques, il a été dé- capacités, leurs besoins et leur maturité
cidé de la détruire et de construire, sur dans leur insertion sociale et profession-
le site, un nouveau bâtiment aux lignes nelle. L’objectif étant de faire progresser
contemporaines. chaque jeune vers plus d’autonomie et
Le foyer du Blosne est un établissement d’accéder à des logements indépendants
éducatif spécialisé ou Maison d’enfants extérieurs, une offre que permet la nou-
à caractère social, qui offre un accompa- velle construction.
gnement et un hébergement personna-
lisé et diversifé. n DG
Des occasions
à ne pas rater !
Comme tout un chacun, la commune stocke du
matériel dont les agents ne se servent plus, soit parce
qu’il est obsolète, soit parce qu’il n’est plus utile.
Il peut s’agir de mobiliers, de matériels informatiques, d’outils,
de véhicules ou d’engins. Plutôt que de conserver ces biens
inutilisés, comme on les rangerait dans un grenier, la com-
mune a choisi de les valoriser, via une plate-forme de vente
aux enchères. La solution retenue - WEBENCHERES - per-
met à qui le souhaite (particuliers, associations) de prendre
connaissance des biens mis en vente et de proposer une en-
chère. La personne qui remporte l’enchère est ensuite amenée
à retirer le bien directement auprès des services municipaux,
et à le régler. Le bien acquis retrouve ainsi une seconde vie !
n GG
Adresse du site :
http://www.webencheres.com/saint-jacques-de-la-lande
3ossier
Envie de
nature à
St-Jacques
précise Fernand Etiemble, adjoint au Tableaux noirs de doléances, réunions, balades, etc.
maire en charge de l’aménagement et de Tous les moyens sont bons pour réunir les Jacquolandins et
l’environnement. les faire parler de leur envie de nature en ville.
Très concrètement, c’est le 9 septembre
Le point sur la démarche et sur les premiers souhaits. lors de la fête du Parc puis le 21 sep-
tembre à l’occasion d’un goûter-lecture
au parc que la concertation a porté ses
premiers fruits. Parmi les demandes qui
émergent d’ores et déjà pour des amé-
nagements complémentaires : l’instal-
lation d’un kiosque et d’un skate-park,
d’un city-stade comme celui de la Gau-
trais, l’aménagement de nouveaux jeux
pour toutes les tranches d’âge y com-
pris pour les enfants en situation de
handicap ; des plantations nouvelles
pour qu’il y ait davantage d’ombre, des
toilettes publiques et des abris, l’amé-
nagement du dalot pour faciliter les
Un moment de rencontre entre élus, services de la Ville et usagers du parc.
Le processus de dialogue citoyen intitulé
“Saint-Jacques, vivons la ville” est entré
dans une phase active. Pour rappel, trois
thèmes de réfexion -“La ville animée”,
“Un nouveau regard sur la ville” et “La
nature en ville” - font l’objet de concer-
tation et d’échanges avec les habitants.
« Le thème de la nature en ville est très
important car il est l’autre face de notre
projet urbain, contrepoint à la densité
des constructions. Il permet d’évoquer les
liaisons douces, les espaces naturels et végé-
talisés, les espaces publics de qualité sur la
commune... Il ouvre sur les terres agricoles,
sur le Blosne et la Vilaine, sur les gravières,
sur les communes de Chartres-de-Bre-
tagne, de Noyal-Châtillon, de Bruz... »,
4déplacements à vélo, le confortement « Ce genre de rencontre entre les élus et les
La biodive Rsité des cheminements... « La concertation habitants, outre le moment de convivialité,
sur le parc va se poursuivre avec les habi- est l’occasion de débattre du projet de ville s’en Richie
tants, et nous ferons ce que le budget nous et notamment de la thématique de la nature
permettra de faire », poursuit l’élu qui en ville. C’est à renouveler », précise l’ad-
réféchit aussi à la présence pérenne joint, envisageant notamment au prin-
d’animaux et à l’installation de ruchers temps prochain un parcours “au fl de
dans le parc. l’eau”. La présence d’au moins un espace
“Ville-nature” par quartier est également
Un espace nature par quartier dans les objectifs municipaux.
En complément de la démarche initiée Les habitants seront conviés aux ré-
dans le parc, une balade-cueillette à fexions portant sur les évolutions des
vélo, organisée par la Ville, a réuni une espaces verts. Que ce soit au centre-ville
trentaine de Jacquolandins. Ils ont par- où il existe déjà le parc et des patios en
couru quelque huit kilomètres entre le cœur d’immeubles, bientôt un jardin Le pesse d’eau.
centre-ville et Saint-Jacques Aéroport. relié au cours Camille-Claudel... mais
aussi à Saint-Jacques Aéroport avec en Le Pays de Rennes a
débat les espaces verts de la ferme de la réactualisé l’an dernier
Gautrais ou la prairie proche des parcs l’inventaire destiné à
d’Eole, et le Pigeon-Blanc avec la ZAC connaître la richesse des
Courrouze et la Pilate.
milieux naturels d’intérêt « Il y aura un temps de présentation et de
écologique (mnie).réfexion sur ce que sera le jardin généreux
aménagé au cœur de la Pilate. Par ailleurs, Le parc de Saint-Jacques, d’une
on pourrait très bien imaginer la présence superfcie d’environ 45 hectares, a
de jardins potagers en pied d’immeuble. La fait l’objet d’une description.
fonction nourricière proche de chez soi est Dans ses conclusions, l’étude men-
importante », assure Fernand Etiemble. tionne que le parc est un « site à
Sous une forme restant à défnir, les ados fort intérêt écologique grâce à une
et les jeunes adultes seront eux aussi mosaïque d’habitats naturels diver-
invités à donner leurs avis sur la nature sifés, notamment humides ».
en ville. Au printemps, la Ville organise- A noter la présence dans la rose-
ra un temps fort pour restituer les avis, lière d’une espèce foristique d’inté -
les souhaits, les envies… qui auront été rêt régional majeur : la pesse d’eau
glanés tout au long de la démarche sur le en danger critique d’extinction en
thème de “La nature en ville”. Bretagne.
Par ailleurs, le parc présente un inté-
rêt exceptionnel du point de vue des
Cueillette de pommes lors de la balade à vélo. L’occa-
amphibiens. Cinq des six espèces sion d’échanger sur la place de la nature en ville. n PC
d’urodèles (tritons et salamandres)
y ont été observées dont le triton
ponctué très rare en Bretagne, ainsi
que la présence exceptionnelle du
pélodyte ponctué (petit crapaud).
« Le site possède un intérêt écolo-
gique majeur, à préserver », conclut
l’étude.
Une grenouille dans la roselière.
5ie municipale
Et si on prenait
le train !
tion de la mobilité et des transports à la Avec le train, en six minutes, les Jacquolandins rejoignent le
Région. La première destination, en 2010 centre de Rennes. Un parc à vélos sécurisé sera prochainement
au départ ou à l’arrivée de Saint-Jacques, installé près de la halte ferroviaire de l’aéroport.
est Messac pour un tiers des 12 400 voyages,
Les Jacquolandins, utilisateurs du ré- puis Redon et Rennes. »
seau de bus qui dessert de long en large Concernant les tarifs, un abonnement
la commune, apprécient les transports couplé avec le réseau Star est possible,
en commun. « En revanche, remarque c’est le titre Unipass. L’abonnement
Daniel Dalmon, adjoint au maire, en mensuel Saint-Jacques-Messac est à
charge des transports, les habitants du 64,30 e, soit 80 centimes par trajet en
bourg méconnaissent la halte ferroviaire, si- moyenne une fois déduite la participa-
tuée non loin de la passerelle qui surplombe tion employeur de 50%, pour 20 allers/
l’axe Rennes-Redon. Nous souhaitons la retours par mois. Les titres sont dispo-
faire connaître et faciliter son usage. » nibles sur carte KorriGo ; un chargeur
Un garage à vélos a été installé au pied (à 8 e) permet de télécharger son abon-
de la passerelle ; il est fréquemment uti- nement sur www.ter-sncf.com.
lisé, mais la volonté est d’étoffer l’offre. Le TER peut également vous emmener
« Pour les habitants qui partent à la jour- à Redon pour la journée. La vallée de la
Type de parc à vélos qui sera installé à la halte ferroviaire.née ou les salariés de la zone d’activités Vilaine offre des paysages magnifques
de Mivoie, nous allons installer d’ici à la que l’on apprécie pleinement lorsqu’on
joindre la gare de Rennes et ensuite le fn de l’année, un parc à vélos sécurisé avec est à bord du train. « Chaque jour, une
métro ou d’autres lignes de bus. « On le soutien du Conseil régional et de Rennes cinquantaine de personnes prennent le
y est en six minutes, aucun autre mode de Métropole. Il sera ainsi pratique de laisser TER à la halte de St-Jacques. C’est bien
transport ne permet un temps aussi court », son vélo à l’abri et en toute confance. » mais il y a un potentiel pour faire beaucoup
atteste Daniel Salmon. « L’offre est de 16
mieux, surtout lorsque l’on sait que la pos-16 arrêts chaque jour ! arrêts du TER les jours de semaine, ex-
session d’une voiture en France, revient ,en
Le train est un moyen rapide pour re- plique Emmanuelle Cariou, de la direc-
moyenne, à 5 609 e par an… » conclut
Daniel Salmon.
n TR

Pa R o L e à La ma Jo Rité Pa Ro Le à Lutte o uv RièRe
Liste é LectoR aLe : ce n’est P as automatique c ont Re Le chômage massif,
non aux su PPRessions d’em PLois Le dernier scrutin des primaires-citoyennes a montré
et aux cadences intenab Les !l’engouement des jacquolandins, habitants de longue
Lors du dernier conseil municipal de septembre, il y a eu une pré-date ou nouveaux arrivants, pour la démocratie.
sentation du projet de Rennes Métropole, dont Saint-Jacques fait
Mais ces nouveaux habitants ont parfois constaté partie, pour les années à venir.
qu’ils ne fguraient pas sur la liste électorale. En effet, Une phrase de ce projet m’a fait réagir : Rennes Métropole doit
« améliorer la qualité des services en matière d’emploi et d’inser-cette inscription n’est pas automatique.
tion (aide au recrutement, préformation, formation) » en proposant
2012 connaîtra deux élections importantes : les élec-
« une meilleure adéquation entre offre et demande de qualifca -
tions présidentielles les 22 avril et 6 mai 2012 et tion sur le bassin d’emploi ».
Beaucoup de communes, de départements ou de régions consi-législatives les 10 et 17 juin.
dèrent qu’elles luttent contre le chômage croissant en fnançant Vous êtes arrivés à St-Jacques depuis mars 2008 ou
avec l’argent public des formations pour les demandeurs d’emplois.
simplement depuis quelques mois, vous devez vous Pourtant, si le chômage, notamment des jeunes, augmente ce n’est
inscrire sur la liste électorale de votre nouvelle com- que très peu à cause d’une mauvaise formation. C’est le patronat
qui n’embauche plus. Pire il supprime des emplois en ne rempla-mune en procédant aux mêmes formalités que pour
çant pas les départs en retraite ou en licenciant. Par exemple à PSA une première inscription.
La Janais, en 10 ans, on est passé de 10 000 travailleurs à moins
Vous serez ensuite radiés automatiquement des listes de 6 000. A la Barre-Thomas, de 2 500 à moins de 1 000. Pour
de votre ancien domicile, sans aucune démarche à les travailleurs qui restent, les cadences imposées sont infernales.
Alors, contre le féau du chômage, la seule solution est qu’on im -effectuer de votre part.
pose collectivement l’interdiction des licenciements et des suppres-Rendez-vous soit à la mairie, soit à l’accueil de l’Epi
sions d’emplois. Qu’on impose l’embauche des intérimaires qui le
Condorcet avant le 31 décembre 2011. souhaitent. Qu’on impose le partage du travail entre tous, sans
Vous êtes en effet nombreux chaque année à arriver réduction de salaire...
f abrice Lucas, le 15 octobre 2011dans la commune. Nous aurons l’occasion de vous
blog : http://fabrice-lucas.blogspot.comrencontrer le 8 novembre prochain. Chaque année,
l’équipe municipale, les équipements publics et les
etat- c ivi Lgrandes associations de la commune vous convient
pour un moment d’information et d’échange. NAISSANCES Nolan Monvoisin, 71 bis rue
de la Pilate, le 11.08.11Lola Souëf, 2 C rue André-PaRoL e à s t-Jacques tous ensemb Le
Akil Mapumba Jean, 42 Malraux, le 10.07.11
a s t Jacques, L es imPts P èsent L ou Rd mail Léon-Blum, le 31.08.11Carmen Moret, 4 rue André-
dans L e budget Récipon, le 17.07.11
DéCèSTout d’abord, nous nous excusons pour la non-parution de notre Manon Sochon, 4 rue Ernest-
article pour le Jacquolandin du mois d’octobre. Il n’est pas toujours Jean-Jacques Delhoumeaud Renan, le 22.07.11
facile de concilier : vie professionnelle, mandat d’élu et vie privée. (58 ans), 1 cours Jean-Jaurès, Armand Froz, 2 rue Antoine-
Après les vacances d’été, comme chaque rituel de rentrée, nous de Saint-Exupéry, le 26.07.11 le 23.09.11
sommes dans une vague d’impôts : solde impôt sur le revenu, Lucas Monnier, 6 rue Ernest- Bernard Fillâtre (80 ans), La
taxes foncières et taxe habitation. Renan, le 01.08.11 providence, le 15.10.11
Chaque année au moment du vote du budget, le Maire nous Florian Catchirayar, 25 C rue
souligne que le taux d’imposition de la part de la commune
du T-de-Blosne, le 10.08.11
n’évoluera pas.
A noter que l’Etat a revalorisé les bases d’imposition de 2 %
pour tenir compte de l’infation, d’où une augmentation de 2 %, consei L munici Pa L
mais nous appelons à une mise en garde pour que Rennes
Métropole n’augmente pas son taux d’imposition (part intercom- Retrouvez le compte-rendu intégral du conseil municipal
ndemunalité) dans les années à venir : fnancement de la 2 ligne affché en mairie ou sur :
de métro !!! http/www.ville-st-jacques-de-la-lande.fr
Taxes foncières : taux communal 19,97 % et taux de l’intercom-
munalité 1,56 % sont identiques à l’année dernière, mais les
bases, elles ont évolué : + 2,05 % pour la part communale et
+ 2,63 % pour la part intercommunalité. PeRmanences des ad Joints
La seule “bonne nouvelle” vient de la taxe des ordures ména-
c haque samedi de 10 h à 12 h à la mairie,
gères qui diminue de 19,11 %.
n 5 novembre : Monique Michelet (culture et animation)Taxe d’habitation : part communale : 19,97 % et part intercommu-
n 12 novembre : Yann Texier (économie, emploi et nalité : 12,29 %, là aussi, augmentation des bases. Nous consta-
communication)tons là aussi une augmentation de + 3,02 %. Cet impôt est lourd
dans le budget des ménages jacquolandins qui sont imposés. n 19 novembre : Yann Texier (économie, emploi et
communication)Le groupe de la minorité : f. edom, s. g irard, P. schoch,
J. mayol y mayol et marie sauvée. n 26 novembre : Annie Malardé (solidarité)
Mail : saintjacquesdemain@gmail.com
7ssociations
cent Re de La Lande
Mieux vivre sa scolarité
Le Centre de la Lande, en lien avec ses partenaires, propose
différentes actions pour accompagner les enfants et collégiens.
Objectif : mieux vivre sa scolarité et s’ouvrir au monde…
Le Centre de la Lande poursuit son
accompagnement scolaire pour les col-
légiens autour de la méthodologie de
travail, du lundi au vendredi, de 17 h à Entretien d’une parcelle du jardin solidaire par le groupe Cité Curieux.
18 h 30, à l’Epi Condorcet.
« Cette année, explique Gwenaëlle, nous cartable, avec ce trimestre, des ateliers de
proposons aussi le vendredi, en lien avec la La banque alimentaire sensibilisation aux médias. »
“réussite éducative”, un accompagnement recherche des bénévolesLe projet Cité Curieux, propose aux
scolaire “bis” pour des jeunes qui rencontrent Une trentaine de bénévoles sont enfants de 6 à 11 ans, d’éveiller leur
des diffcultés avec l’idée de bien vivre sa sollicités pour participer à la col-curiosité, de découvrir la ville, de par-
lecte de la banque alimentaire les scolarité, enrichir son vocabulaire, s’ouvrir tir à la rencontre de professionnels.
25 et 26 novembre, de 9 h à 20 h culturellement. Les productions des jeunes « L’accueil a lieu sur le temps du mercre-
(permanences d’une heure dans seront mises en ligne pour être vues de tous. » di à l’Epi Condorcet, de 10 h à 11 h 45,
deux magasins à Carrefour Market expliquent Véronique et Dimitri. Nous
et Super U). Chacun s’inscrit sur la Ludocartable et Cité Curieux proposons d’aller chercher les enfants dès
plage horaire de son choix. L’objec-Ludocartable, démarche soutenue par la 9 h 45 et de les ramener ensuite. Au pro-
tif est d’inciter les clients à faire un
Ville, propose d’accompagner les enfants gramme cette année, la découverte des mé-
don pour la banque alimentaire.
de CP et de CM2 des trois quartiers, les dias avec la réalisation d’un journal pour Les produits ainsi collectés sont dis-
lundis, mardis et jeudis. « Il s’agit d’une les 9-11 ans et un travail sur l’image animée tribués aux personnes en diffculté.
aide aux devoirs, explique Natacha, mais pour les 6-9 ans. »
c ontact : malika, 02 99 35 36 16
aussi de moments privilégiés pour aider à Pour toutes ces activités, le Centre de la
apprendre, à comprendre, à donner du sens Lande recherche des bénévoles. q uinzaine d’éducation
et élargir ses connaissances. Le mardi soir, aux médias
rendez-vous à la ferme de la Morinais, sans n TR Le secteur jeunesse propose du
14 au 26 novembre la Quinzaine
d’éducation aux médias. Les habi-
tants et les jeunes sont invités à
participer aux diverses animations
proposées par le centre d’accueil
et de loisirs sans hébergement,
Cité Curieux, Ludocartable, Fran-
çais langue étrangère, le secteur
jeunesse, la Pause des Parents…
La manifestation se termine par un
forum, le samedi 26 novembre, gra-
tuit et ouvert à tous, avec différents
stands et le soutien du Conseil géné-
ral et de la médiathèque Lucien Herr.
c ontact : estelle et g wenaëlle
02 99 35 36 16
André, Odile et Maryvonne bénévoles à au Ludocartable du Pigeon-Blanc.
8office J acquoL andin des s PoR ts
èreSuccès de la 1 soirée des bénévoles
minton, de tennis de table ou de tchouk-L’Offce Jacquolandin des Sports organisait le 30 septembre
ball, ce sport venu de Suisse, mélange dernier sa première soirée des bénévoles pour remercier celles et
de volley-ball, de handball et de squash, ceux qui s’engagent, et favoriser la rencontre entre les associations.
facile et agréable à jouer. Un buffet était
ensuite offert aux participants, dans le
Les points de vue sont unanimes ! La Succession de défs amicaux hall de la salle Alice Milliat.
première soirée des bénévoles, organi- « Nous souhaitions remercier tous les La soirée s’est poursuivie par un quizz
sée par l’Offce Jacquolandin des Sports bénévoles des associations sportives et les sportif, au cours duquel on a pu tester
est un vrai succès. « La formule était personnes engagées dans la vie de l’Offce ses connaissances sur le sport en géné-
vraiment originale ! Pas une seconde pour tout au long de l’année comme les arbitres, ral et les disciplines sportives pratiquées
s’ennuyer, confent Isabelle Payoux du les encadrants, les présidents et adminis- à Saint-Jacques, avant de s’achever par
club d’échecs et Stéphane Bescherel, trateurs, confe la directrice de l’OJS, des séries enjouées de tirs aux buts.
membre du club de foot. On entend tou- Karen Amossé. Il s’agissait de favoriser « Six équipes d’une dizaine de personnes se
jours parler du basket, de la gymnastique la rencontre de tous ces bénévoles qui ne se sont ainsi affrontées amicalement, mixant
volontaire, de toutes les associations sans connaissent pas forcément d’une associa- des représentants des différentes associa-
vraiment coller de visages… De même, les tion à l’autre. » tions de la ville, poursuit Karen Amossé.
autres associations entendent parler du foot Tout au long de la soirée, ouverte par le Une soixantaine de bénévoles, représen-
sans connaître personne… avec souvent des président, Charles Roncin, les anima- tant 14 associations dont 13 adhèrentes de
tas de représentations. Là, tout le monde a tions se sont succédées dans une am- l’Offce des sports, y participait. Rendez-
pu se rencontrer, échanger, s’amuser dans biance des plus conviviales. vous l’an prochain… ».
une bonne ambiance. Ça valait vraiment la Il y a eu d’abord ces petits défs sportifs
n TRpeine d’être organisé ! ». lancés au travers des rencontres de bad-
Les participants à cette première soirée des bénévoles souhaitent unanimement que cette manifestation soit reconduite.
9ulture - Animation
ecoL e de musique et de danse Jean Wiene R
L’éCo LE DE MUSiq UE
aU réo LéE
L’école intercommunale de
musique et de danse Jean Wiener,
réunissant les communes de
Chartres-de-Bretagne, Noyal-
Châtillon-sur-Seiche et
Saint-Jacques-de-la-Lande,
est agréée “Conservatoire à
rayonnement intercommunal”.
Cette reconnaissance de l’Etat
pourrait bien lui ouvrir de
nouvelles portes...
L’établissement rejoint les quelque 200 à l’élaboration d’un projet d’établisse- Mais aussi le développement de par-
écoles publiques d’enseignement artis- ment. « Les critères pour décrocher le label tenariats (dispositif Musique à l’école ;
tiques (sur environ 1 200 en France) sont très exigeants. L’école doit notamment action de sensibilisation auprès de la
ayant obtenu le précieux sésame. montrer qu’elle est un établissement de ter- petite enfance, des personnes âgées, de
« Cet agrément valide la qualité de l’accueil ritoire et que son projet est pertinent sur son la jeunesse, des personnes en situation
et de l’enseignement, et fait de l’école un lieu périmètre. » de handicap ; partenariats artistiques
de ressources reconnu, se réjouit sa direc- avec des acteurs socioculturels du ter-
Nouvel envoltrice Véronique Renard. Son obtention ritoire...), l’organisation d’une saison
Divers axes majeurs développés par ne nous permet pas d’obtenir de nouvelles artistique, le niveau de formation des
l’école ont été pris en compte par le aides fnancières car l’Etat ne subventionne enseignants...
ministère : la création de cours ouverts pas les écoles agréées. » L’avenir de l’école reste désormais à
à partir de l’âge de 18 mois, l’ouverture Pour l’histoire, c’est en 2001 que les élus écrire. « Nous prenons notre envol vers
aux esthétiques musicales diversifées de Chartres-de-Bretagne, Noyal-Châ- de nouvelles perspectives artistiques liées à
(musique classique et actuelle, musique tillon-sur-Seiche et Saint-Jacques-de-la- l’impulsion donnée par l’agrément. Donc à
traditionnelle, jazz, danse contempo-Lande prennent la décision de mener suivre ! », prévient la directrice.
raine, modern’jazz, danse hip-hop, etc.), la structure intercommunale vers un
n PCla diversification des parcours (cycle agrément de l’Etat. Véronique, nommée
diplômant, parcours loisirs, ateliers...). Contact : 02 99 41 35 18à la tête de l’école en 2007, s’attelle alors
10

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents