//img.uscri.be/pth/14d24276ba0905bd088fab3335c9fc8799807c7d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une tradition hispanique de démocratie locale Les cabildos abiertos du XVIe siècle nos jours Eva BOTELLA ORDINAS Domingo CENTENERO DE ARCE Antonio TERRASA LOZANO Occupe la place scandent les Indignés Selon trois historiens ce recours aux assemblées locales s'ancre dans une tradition hispanique puissante et ancienne Les formes locales de républicanisme participatif auraient persisté depuis le Moyen âge malgré les efforts constants pour les réduire Les décennies et sont deux moments importants pour l'histoire du républicanisme hispanique moderne Le récit national d'aujourd'hui d'inspiration libérale renverrait sans doute une décennie antérieure aux Communautés castillanes et l'Indépendance espagnole en s'en tenant l'espace géographique péninsulaire Mais le spectre de l'histoire est plus large et nous gagnerons dégager de nouvelles perspectives pour mieux comprendre non seulement le passé mais aussi la réalité actuelle Le concejo ou cabildo abierto conseil municipal s'est perpétué comme institution fondamentale de participation citoyenne et de légitimation républicaine du Moyen âge jusqu'à nos jours Sans lui on ne peut comprendre ni les indépendances hispano américaines ni le mouvement du M les pages qui suivent veulent ainsi rendre compte de son rôle de sa légitimation de sa portée et de sa trajectoire sur la longue durée Le républicanisme hispanique moderne Au cours de la décennie Francisco Pizarro fonda Lima et convoqua cet effet un concejo ou cabildo abierto Il en alla de même pour l'indépendance du Pérou proclamée le juillet après avoir été décidée en cabildo abierto de la ville de Lima Ce ne sera ni le dernier cabildo abierto convoqué par Pizarro ni le dernier dans le processus

De
11 pages

  • cours - matière potentielle : du xive siècle

  • cours - matière potentielle : du temps

  • cours - matière potentielle : la décennie


1 Une tradition hispanique de démocratie locale Les cabildos abiertos du XVIe siècle à nos jours Eva BOTELLA ORDINAS, Domingo CENTENERO DE ARCE, Antonio TERRASA LOZANO « Occupe la place ! », scandent les Indignés. Selon trois historiens, ce recours aux assemblées locales s'ancre dans une tradition hispanique puissante et ancienne. Les formes locales de républicanisme participatif auraient persisté depuis le Moyen-âge, malgré les efforts constants pour les réduire. Les décennies 1530 et 1820 sont deux moments importants pour l'histoire du républicanisme hispanique moderne. Le récit national d'aujourd'hui, d'inspiration libérale, renverrait sans doute à une décennie antérieure, aux Communautés castillanes et à l'Indépendance espagnole, en s'en tenant à l'espace géographique péninsulaire. Mais le spectre de l'histoire est plus large et nous gagnerons à dégager de nouvelles perspectives pour mieux comprendre non seulement le passé, mais aussi la réalité actuelle. Le concejo ou cabildo abierto (conseil municipal) s'est perpétué comme institution fondamentale de participation citoyenne et de légitimation républicaine du Moyen-âge jusqu'à nos jours. Sans lui, on ne peut comprendre ni les indépendances hispano-américaines ni le mouvement du 15-M : les pages qui suivent veulent ainsi rendre compte de son rôle, de sa légitimation, de sa portée et de sa trajectoire sur la longue durée. Le républicanisme hispanique moderne Au cours de la décennie 1530, Francisco Pizarro fonda Lima et convoqua à cet effet un « concejo » ou « cabildo abierto ».

  • républicanisme

  • plein cœur du xviiie siècle

  • crisis de los concejos

  • républicanisme hispanique

  • moyen âge

  • castilla bajomedieval

  • vie politique

  • gouvernement

  • part du langage républicain


Voir plus Voir moins
Une tradition hispanique de démocratie locale Lescabildos abiertosdu XVIe siècle à nos joursEvĀ BOTELLAORDINAS, Domingo CENTENERO DEARCE, Antonio TERRASALOZANO Occupe la place ! », scandent les Indignés. Selon trois historiens, ce recours aux assemblées locales sancre dans une tradition hispanique puissante et ancienne. Les formes locales de républicanisme participatif auraient persisté depuis le Moyen-âge, malgré les efforts constants pour les réduire. Les décennies 1530 et 1820 sont deux moments importĀnts pour lhistoire du républicĀnisme hispĀnique moderne. Le récit nĀtionĀl dĀujourdhui, dinspirĀtion libérĀle, renverrĀit sĀns doute à une décennie Āntérieure, Āux CommunĀutés cĀstillĀnes et à lIndépendĀnce espĀgnole, en sen tenĀnt à lespĀce géogrĀphique péninsulĀire. MĀis le spectre de lhistoire est plus lĀrge et nous gĀgnerons à dégĀger de nouvelles perspectives pour mieux comprendre non seulement le pĀssé, mĀis Āussi lĀ réĀlité Āctuelle. Leconcejo ou cabildo abierto(conseil municipĀl) sest perpétué comme institution fondĀmentĀle de pĀrticipĀtion citoyenne et de légitimĀtion républicĀine du Moyen-âge jusquà nos jours. SĀns lui, on ne peut comprendre ni les indépendĀnces hispĀno-ĀméricĀines ni le mouvement du 15-M : les pĀges qui suivent veulent Āinsi rendre compte de son rôle, de sĀ légitimĀtion, de sĀ portée et de sĀ trĀjectoire sur lĀ longue durée. Le républicanisme hispanique moderne Au cours de lĀ décennie 1530, FrĀncisco PizĀrro fondĀ LimĀ et convoquĀ à cet effet un concejo» ou cabildo abierto». Il en ĀllĀ de même pour lindépendĀnce du Pérou, proclĀmée le 28 juillet 1821 Āprès Āvoir été décidée en cabildo abierto» de lĀ ville de LimĀ. Ce ne serĀ ni le derniercabildo abiertoconvoqué pĀr PizĀrro, ni le dernier dĀns le processus
1