Direction de la Pédagogie Académie de Bordeaux
5 pages
Français

Direction de la Pédagogie Académie de Bordeaux

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
5 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


  • exposé - matière potentielle : en anglais pour la majorité

  • cours - matière potentielle : des séances


Direction de la Pédagogie 1 / 5 Académie de Bordeaux 2008-2009 L'amélioration des apprentissages scientifiques, des mesures locales au développement global Collège André Lahaye - ANDERNOS LES BAINS (33) Description de l'action et analyse. L'ACTION « LOCALE ». Deux groupes de 13 élèves de 3ème, élèves volontaires à l'issue de la classe de 4ème, ont participé depuis le début de l'année scolaire à un projet sur les apprentissages scientifiques. Ce projet a la particularité de s'intégrer dans une démarche internationale, car s'inscrivant au sein des protocoles GLOBE, parrainés par la NASA et par le CNES (projet de mesures et de suivi de données au sol et satellitales permettant de mieux appréhender les rouages du fonctionnement climatique, tout en s'inscrivant dans une démarche d'éducation au développement durable). Notre projet fait partie des projets français les plus actifs au sein de la communauté Globe, et nous sommes présents lors de réunions nationales et internationales sur les thématiques GLOBE. Les 26 élèves ont été volontaires pour participer à cet atelier. L'atelier a été présenté au mois de mai 2008 aux élèves de 4ème et ils ont pu s'inscrire pour la rentrée 2008 en juin. Les enseignants volontaires impliqués animaient l'atelier, souvent en binôme, du mois de septembre au mois de juin, en plus de leur service normal, le lundi de 13h à 15h.

  • facette

  • action locale

  • données de la station météorologiques du collège disponibles

  • pause

  • multiples facettes des démarches scientifiques


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 98
Langue Français

Exrait

L'amélioration des apprentissages scientifiques, des mesures locales au développement global Collège André Lahaye - ANDERNOS LES BAINS (33)Description de l’action et analyse. L’ACTION « LOCALE ». ème ème Deux groupes de 13 élèves de 3, élèves volontaires à l’issue de la classe de 4, ont participé depuis le début de l’année scolaire à un projet sur les apprentissages scientifiques. Ce projet a la particularité de s’intégrer dans une démarche internationale, car s’inscrivant au sein des protocoles GLOBE, parrainés par la NASA et par le CNES (projet de mesures et de suivi de données au sol et satellitales permettant de mieux appréhender les rouages du fonctionnement climatique, tout en s’inscrivant dans une démarche d’éducation au développement durable). Notre projet fait partie des projets français les plus actifs au sein de la communauté Globe, et nous sommes présents lors de réunions nationales et internationales sur les thématiques GLOBE. Les 26 élèves ont été volontaires pour participer à cet atelier. L’atelier a été présenté au mois de mai 2008 aux ème élèves de 4et ils ont pu s’inscrire pour la rentrée 2008 en juin. Les enseignants volontaires impliqués animaient l’atelier, souvent en binôme, du mois de septembre au mois de juin, en plus de leur service normal, le lundi de 13h à 15h. Le volume global horaire annuel s’élèvera approximativement à50 heures par enseignant,auxquelles il faut ajouter les heures consacrées aux sorties (plus de 20 heures) et les mesures quotidiennes (voir ci-après). L’articulation du projet : Le projet est construit sur un « socle » varié : -La prise de mesures quotidiennespar des élèves, en utilisant les nouvelles technologies appliquées à notre problématique climatique. Lors de ces séquences quotidiennes, d’une durée approximative de 20 minutes, les élèves relèvent la température, la pression atmosphérique, la pluviométrie, l’aspect et la quantité des nuages, ainsi que la photométrie, ce qui permetd’évaluer la densité optique au sein de l’atmosphère, et, donc, de mesurer la quantité d’aérosols présents dans l’atmosphère (selon un protocole établi par le CNES). Les mesures sont effectuées et synthétisées en utilisant un ordinateur portable et des logiciels dédiés (notamment logger pro de calibration). La nouveauté «technique de cette année étant la mise en place d’une station météo automatique, les élèves ne s’impliquent essentiellement plus que dans la mesure des données photométriques et du pH des précipitations. Les données météo de la station sont consultables par les élèves de l’atelier. L’ensemble de ces mesures est ensuite intégré au portail international de GLOBE, portail qui permet d’observer les mesures effectuées sur l’ensemble du globe par les divers ateliers. Chaque groupe prend 2 ou 3 fois dans l’année les mesures, ce qui représente un volume horaire non négligeable pour les enseignants qui accompagnent les élèves lors des mesures. -La construction d’un projet annuelautour d’une thématique choisie par chaque binôme du groupe. Nous avions ainsi 8 groupes, dont les travaux personnels s’inscrivaient dans chacun des thèmes suivants(pour de plus amples informations, voir les sites proposés en liens dans la partie fiche informative) Les élèves construisent leur projet lors de séances dédiées, en venant en plus pour réaliser des manipulations ou des mesures, sans compter des recherches diverses effectuées à domicile. Une partie des séances a été utilisée pour l’élaboration des projets. Réchauffement climatique et conséquences Phénologie et climat Le suivi des animaux par balises Argos (pour 2 groupes) La biodiversité (pour 2 groupes) Les nuages mésosphériques Les satellites et l’observation de la Terre
Direction de la Pédagogie1 / 5Académie de Bordeaux 2008-2009
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents