ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES THESE presentee ...
312 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES THESE presentee ...

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
312 pages
Français

Description

ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES
THESE
presentee pour lobtention du grade de
DOCTEUR de lEcole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
en SCIENCES ECONOMIQUES
PrØsentØe et soutenue publiquement par
Erwan GAUTIER
Le 9 octobre 2008
RIGIDITES NOMINALES :
analyses microeconometriques des prix et des salaires
DIRECTEUR de THESE :
Denis FOUGERE Directeur de Recherche CNRS, CREST-INSEE
JURY :
HervØ LE BIHAN Adjoint au chef de service de Recherche en Economie
et Finance, Banque de France
Jacques MAIRESSE Professeur l UniversitØ de Maastricht
Pedro PORTUGAL Professeur l Universidade Nova de Lisboa et Banco
de Portugal
Patrick SEVESTRE Professeur l UniversitØ Paris 1 PanthØon Sorbonne i
Remerciements
Je tiens tout dabord remercier Denis FougŁre qui ma initiØ lØconomØtrie
lENSAE et qui a ensuite acceptØ de diriger cette thŁse. Ses conseils judicieux,
son investissement et nos discussions rØguliŁres ont concouru me faire progresser
dans mon travail et mes projets. Sa con ance constante, son soutien amical et son
enthousiasme stimulant mont ØnormØment aidØ et mont permis dapprØcier ces
quatre annØes intenses.
Je souhaite ensuite remercier HervØ Le Bihan qui a acceptØ dŒtre mon respon-
sable industriel la Banque de France. Son encadrement exigeant ma ØtØ extrŒ-
mement bØnØ que, me permettant sans doute de convoiter un poste douvrier de
lØconomØtrie. Sa disponibilitØ, ses conseils toujours pertinents et son expØrience
mont ØnormØment aidØ. Nos travaux en commun mont fait ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 160
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES THESE presentee pour lobtention du grade de DOCTEUR de lEcole des Hautes Etudes en Sciences Sociales en SCIENCES ECONOMIQUES PrØsentØe et soutenue publiquement par Erwan GAUTIER Le 9 octobre 2008 RIGIDITES NOMINALES : analyses microeconometriques des prix et des salaires DIRECTEUR de THESE : Denis FOUGERE Directeur de Recherche CNRS, CREST-INSEE JURY : HervØ LE BIHAN Adjoint au chef de service de Recherche en Economie et Finance, Banque de France Jacques MAIRESSE Professeur l UniversitØ de Maastricht Pedro PORTUGAL Professeur l Universidade Nova de Lisboa et Banco de Portugal Patrick SEVESTRE Professeur l UniversitØ Paris 1 PanthØon Sorbonne i Remerciements Je tiens tout dabord remercier Denis FougŁre qui ma initiØ lØconomØtrie lENSAE et qui a ensuite acceptØ de diriger cette thŁse. Ses conseils judicieux, son investissement et nos discussions rØguliŁres ont concouru me faire progresser dans mon travail et mes projets. Sa con ance constante, son soutien amical et son enthousiasme stimulant mont ØnormØment aidØ et mont permis dapprØcier ces quatre annØes intenses. Je souhaite ensuite remercier HervØ Le Bihan qui a acceptØ dŒtre mon respon- sable industriel la Banque de France. Son encadrement exigeant ma ØtØ extrŒ- mement bØnØ que, me permettant sans doute de convoiter un poste douvrier de lØconomØtrie. Sa disponibilitØ, ses conseils toujours pertinents et son expØrience mont ØnormØment aidØ. Nos travaux en commun mont fait progresser et mont beaucoup appris. En n, ses relectures critiques de mes travaux mont fait avancer et permis dachever cette thŁse. Je voudrais remercier ensuite Patrick Sevestre pour son aide au cours du projet IPN,nosdiscussionsstimulantesetsaparticipation monjurydethŁse.Jeremercie aussiJacquesMairessepourlesconseilsetlesencouragementsquilmaapportØsau dØbut de ma thŁse et poursa participationaujuryencette nde thŁse. Je remercie Pedro Portugal davoir acceptØ de participer au jury de thŁse. Jetiensaussi remercierYannickLHortyetThierryKamionkapourleurscom- mentaires sur une version prØcØdente de ce travail, pour leur intØrŒt manifestØ pour cette thŁse et pour leurs encouragements. Je voudrais remercier Sanvi Avouyi-Dovi de mavoirintØgrØ sonØquipe au sein de la Banque de France. Sa con ance, son soutien et ses encouragements gØnØreux mont permis de travailler dans de bonnes conditions et daboutir dans mon projet de thŁse. Avec lui, je voudrais aussi remercier lensemble des membres du service de recherchepourleurbonnehumeur,leuraideetleursencouragements.Enparticulier, jevoudrais remercierLaurentBaudryetSylvieTarrieupourleuraide trŁs prØcieuse dans le traitement de lensemble des bases de donnØes utilisØes dans cette thŁse. Je souhaite remercier aussi les membres de la direction de la Recherche et notamment ii ledynamiquetriodesecrØtairespourleurbonnehumeuretlelabologpourlesoutien logistiqueetinformatique.Jetiensaussi remerciertousmescompagnonsdebureau, de travail et de pause avec qui jai passØ des moments de bonne humeur et/ou dintenses discussions. Un dernier mot de remerciement pour mon entourage. Merci mes amis qui mont aidØ et soutenu au cours de ces trois annØes. Je voudrais remercier aussi ma famille et en particulier mes parents pour leur con ance et leur soutien dans mes choix et mon parcours scolaire. Je remercie Marianne pour son Ønorme soutien, sa patience et son a⁄ection et DaphnØ pour sa joie de vivre qui a ØclairØ cette n de thŁse. En n, je voudrais dØdier cette thŁse ma grand-mŁre qui je pense au moment de nir cette thŁse. iii Table des matiŁres iv Table des matiŁres Introduction gØnØrale 1 1 RigiditØs nominales et politique monØtaire . . . . . . . . . . . . . . . 3 1.1 Les e⁄ets rØels de la politique monØtaire . . . . . . . . . . . . 4 1.2 Expliquer ces e⁄ets par lexistence de rigiditØs nominales . . . 5 2 ModØliser les rigiditØs nominales au niveau microØconomique . . . . . 7 2.1 Introduire des microfondations thØoriques . . . . . . . . . . . 7 2.2 ModŁles de rigiditØ nominale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 3 Mesurer les rigiditØs nominales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 3.1 Une littØrature ancienne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 3.2 Un regain rØcent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 4 Des problØmatiques nouvelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 5 Plan de la thŁse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 1 RigiditØ des prix : une revue de la littØrature 25 1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 2 Des prix exibles aux rigiditØs nominales . . . . . . . . . . . . . . . . 28 2.1 ModŁle prix exibles et modŁles prix rigides . . . . . . . . 28 2.2 Lajustement des prix : une synthŁse des principaux rØsultats empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 3 Les modŁles de dØpendance au temps . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 3.1 Les modŁles thØoriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 3.2 Les prix sont-ils xØs en fonction de rŁgle dØpendant du temps? 43 3.3 Les contrats de prix sont-ils ØchelonnØs? . . . . . . . . . . . . 45 4 Les modŁles de dØpendance lØtat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 v TABLE DES MATI¨RES vi 4.1 Les modŁles thØoriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 4.2 Mesurer le coßt dajustement . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 4.3 Estimations empiriques des modŁles de dØpendance lØtat . . 64 5 AgrØgation, in ation, politique monØtaire . . . . . . . . . . . . . . . . 69 5.1 HypothŁse de dØpendance au temps et politique monØtaire . . 69 5.2 Coßts dajustement et politique monØtaire . . . . . . . . . . . 72 5.3 Coßts dajustement stochastiques : une synthŁse? . . . . . . . 75 6 Conclusion : quels enseignements?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76 2 RigiditØ des prix la production en France 81 1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81 2 Mesurer les prix la production . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86 2.1 Quels prix la production relever? . . . . . . . . . . . . . . . 88 2.2 Quels prix utiliser pour lanalyse de la rigiditØ des prix? . . . 91 2.3 DonnØes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 3 CaractØriser empiriquement la rigiditØ des prix la production . . . . 98 3.1 Des changements peu frØquents . . . . . . . . . . . . . . . . . 98 3.2 Des baisses assez frØquentes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 3.3 HØtØrogØnØitØ sectorielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 4 Comment interprØter thØoriquement la rigiditØ des prix observØe? . . 109 4.1 Prix de contrats et dØpendance au temps . . . . . . . . . . . . 109 4.2 DØterminantsØconomiquesdeschangementsdeprixetdØpen- dance lØtat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 4.3 Test de la pertinence empirique agrØgØe des modŁles thØoriques121 5 HØtØrogØnØitØ de la rigiditØ des prix dans la zone euro . . . . . . . . . 129 5.1 Comparaison des degrØs de rigiditØ des prix dans la zone euro 129 5.2 DØterminants des changements de prix . . . . . . . . . . . . . 134 5.3 Unecomparaisonentreprix laproductionetprix laconsom- mation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 6 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 7 Annexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 7.1 AnnexeA: LenquŒte ObservationdesPrixdeVentedelIn- dustrie et des Services aux entreprises . . . . . . . . . . . . . 143 vii TABLE DES MATI¨RES 7.2 Annexe B : Annexe statistique . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 7.3 Annexe C : ModŁle logit conditionnel pour le changement de prix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149 3 RigiditØ des prix des restaurants et salaire minimum 151 1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 2 RigiditØ des prix et dØterminants des changements de prix . . . . . . 154 2.1 RigiditØ des prix des restaurants . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 2.2 DØterminants des changements de prix . . . . . . . . . . . . . 163 3 Un modŁle ØconomØtrique pour les changements de prix peu frØquents 168 3.1 ThØorie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 3.2 ModŁle ØconomØtrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171 4 RØsultats empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 4.1 Salaire minimum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 4.2 MatiŁres premiŁres et demande . . . . . . . . . . . . . . . . . 181 4.3 SaisonnalitØ et euro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182 4.4 Evaluation du modŁle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183 5 Implications agrØgØes du modŁle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 187 5.1 Impact dune hausse du salaire minimum . . . . . . . . . . . . 187 5.2 Comparaison avec les modŁles linØaires agrØgØs. . . . . . . . . 190 6 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200 7 Annexe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203 7.1 Les relevØs de prix la consommation . . . . . . . . . . . . . 203 4 Modes de nØgociation et rigiditØ des salaires 205 1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205 2 Modes de nØgociation des salaires : analyse internationale comparØe . 208 2.1 DonnØes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 209 2.2 Collectivisation des nØgociations . . . . . . . . . . . . . . . . . 209 2.3 Centralisation des nØgociations . . . . . . . . . . . . . . . . . 213 2.4 Coordination des nØgociations . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215 2.5 DurØe des contrats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 218 3 Le cadre institutionnel fran ais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 221 TABLE DES MATI¨RES viii 3.1 Syndicalisation et couverture des accords . . . . . . . . . . . . 221 3.2 Une nØgociation de plus en plus dØcentralisØe . . . . . . . . . 222 3.3 R le du gouvernement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224 4 Les nØgociations salariales en France : faits microØconomiques . . . . 225 4.1 DonnØes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 225 4.2 Accords de branche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227 4.3 Accords dentreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 230 5 Impact des nØgociations sur la dynamique des salaires . . . . . . . . . 241 5.1 DonnØes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 241 5.2 Statistiques descriptives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 243 5.3 ModØlisation ØconomØtrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 247 5.4 RØsultats empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 251 6 Conclusion et prolongements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 255 7 Annexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 259 7.1 AnnexeA:LequestionnaireBCErØalisØdanslecadreduWDN259 7.2 Annexe B : Les accords de salaires de branche . . . . . . . . . 265 7.3 Annexe C : Les accords dentreprise . . . . . . . . . . . . . . . 266 7.4 Annexe D : Dispositif ActivitØ et les Conditions dEmploi de la Main dOeuvre (ACEMO) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 267 7.5 Annexe E : La base Centrale de Bilans . . . . . . . . . . . . . 268 7.6 Annexe F : Appariement des donnØes . . . . . . . . . . . . . . 269 Conclusion gØnØrale 271 Bibliographie 279