10-11 COCA10-CP Observatoire du bonheur VF
7 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

10-11 COCA10-CP Observatoire du bonheur VF

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
7 pages
Français

Description

10-11 COCA10-CP Observatoire du bonheur VF

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 73
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 Naissance de l’Observatoire du Bonheur Rassembler les connaissances, analyser les phénomènes sociaux, décrypter les perceptions et représentations du bonheurEn 2010, Coca-Cola impulse et soutient la création de l’Observatoire du Bonheur, une structure dédiée à l’analyse et à la compréhension des multiples représentations du bonheur. Objet d’une quête universelle, le bonheur interroge l’humain et la société au quotidien. Par le biais d’une approche pluridisciplinaire, l’Observatoire du Bonheur propose de nourrir la réflexion et les connaissances autour de cette notion qui se situe depuis toujours au cœur des aspirations de l’humanité. Dans la lignée de ses valeurs et de son engagement sociétal, Coca-Cola a souhaité initier ce projet en s’associant à des experts renommés qui porteront la démarche intellectuelle et contribueront à enrichir les contenus de l’Observatoire. >s o c i é t ép l u ss u j e td ed ’ a c t u a l i t éq u ej a m a i sb o n h e u r ,u nL e Dans un environnement économique, social et technologique en perpétuel mouvement, le bonheur est aujourd’hui plus que jamais devenu un enjeu de société primordial qui touche tant les individus que les communautés. Quête à mener ou but à atteindre, le bonheur se situe au cœur des préoccupations de chacun. Alors que sa définition et son appréhension n’ont pas cessé d’évoluer au fil des époques, le bonheur reste toujours l’objet de nombreux questionnements. Sommes-nous aujourd’hui aussi, plus ou moins, heureux que nos parents? Nos critères du bonheur ont-ils évolué? N’y a-t-il qu’une forme unique et absolue du bonheur ou divers petits bonheurs quotidiens? De ces interrogations est né l’Observatoire du Bonheur, un projet inédit d’investigations pour rassembler les données existantes, élargir le champ de la réflexion et plus globalement étudier les diverses représentations du bonheur d’hier et d’ aujourd’hui. >a p p r o f o n d i ra n a l y s e r ,v o c a t i o nL al ’ O b s e r v a t o i r ed eb s e r v e r ,: o L’Observatoire du Bonheur a pour objetde rassembler les connaissances sur le bonheur tout en analysant les phénomènes sociaux et en décryptant les perceptions du bonheur et de ses représentations. Présidé par Michel Blay, directeur de recherche au CNRS, il a vocation à observer le présent et à interroger le passé pour mieux comprendre les fondements du bonheur. Se trouvera ainsi constituée une base de connaissances solide destinée à se développer au fil du temps. Le travail de l’Observatoire sera porté par des chercheurs en sciences humaines et sociales (anthropologie, économie, histoire, sociologie philosophie…) chargés de promouvoir les recherches et d’engager les réflexions. Ces experts, garants d’une approche pluridisciplinaire et humaniste, auront Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com1/ 7
COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 pour mission de faire émerger des contenus scientifiques nouveaux autour de la notion de bonheur. L’Observatoire du Bonheur vise ainsi tout autant à traverser les savoirs qu’à comprendre les goûts, les émotions et les passions qui font notre époque pour nourrir au quotidien une réflexion de fond sur le bonheur.
>L ap r o d u c t i o ni n é d i t sr é f l e x i o nd ed ’ o u t i l s Les Cahiers de l’Observatoire L’Observatoire publie deux fois par anLes Cahiers de l’Observatoire du Bonheur: un recueil d’articles d’experts et d’universitaires autour d’un thème défini. Placée sous l’égide d’un chercheur reconnu, chaque édition est l’occasion d’approfondir une thématique et de mettre en exergue des sujets et des questionnements nouveaux autour du bonheur. Pour son premier Cahier, l’Observatoire a choisi de réfléchir au rapport entre science et bonheur. Le Prix de l’Observatoire L’Observatoire du Bonheur apporte également un soutien significatif à la recherche sous la forme d’un Prix ouvert aux étudiants inscrits en doctorat. Chaque projet sera examiné par un Jury de chercheurs qui récompensera les meilleures productions.
Le Prix répond aux critères suivants : Thématique : « Le bonheur comme enjeu de culture et de société » Les postulants devront être inscrits en doctorat en sciences humaines et sociales au moment du dépôt du dossier Date limite de dépôt des dossiers : 15 janvier 2011 Dotations : 3 Prix de 15 000 euros chacun Le règlement complet du Prix est disponible surwww.coca-cola-france.frEt sur Internet … Le site de Coca-Cola France accueille l’Observatoire du Bonheur surwww.coca-cola-france.fr. La rubrique dédiée au projet présente la vocation, les missions et les divers outils de l’Observatoire. Elle permet d’accéder aux actualités sur la thématique et de télécharger lesCahiers de l’Observatoiredans leur intégralité.
Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com2/ 7
COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 >d i r e c t e u rd eM i c h e lB l a y ,d uP r é s i d e n ta ur e c h e r c h ee tC N R S c o m i t éd el ’ O b s e r v a t o i r ed uB o n h e u r * L’Observatoire du Bonheur est présidé par Michel Blay dont le rôle est d’enrichir les contenus produits tout en veillant à la pertinence de l’information diffusée. Son approche pluridisciplinaire en sciences humaines allie l’histoire, les sciences, la philosophie et les lettres. Cette vision multiple assure à l’Observatoire du Bonheur une analyse de pointe, un contenu diversifié et un point de vue large sur le sujet. * Biographie et bibliographie disponibles en annexe Ce qu’en dit Michel Blay... «Le bonheur est à la mode. Il court les rues, les forums et les campagnes d’affichage publicitaire. Le bonheur semble multiple, saisissable et peut-être susceptible d’être commercialisé. Il suscite l’intérêt, joue avec la crise, l’espoir et les nerfs de chacun ; il est là, toujours fuyant, toujours attendu. Qu’en est-il pour nous aujourd’hui du bonheur ? Répondre à cette question ou, plus exactement tenter de dessiner les contours d’une réponse, c’est tout l’enjeu scientifique de la création de cet Observatoire du Bonheur. » >l ee tC o c a - C o l ah i s t o r i q u ee n g a g e m e n tu nb o n h e u r , C’est parce que le bonheur s’inscrit de manière intrinsèque au cœur de l’ADN de Coca-Cola que la marque a souhaité impulser et soutenir la création de l’Observatoire du Bonheur. Dès sa naissance en 1886, Coca-Cola se révèle en effet comme une marque synonyme d’optimisme et de positivité. De la boisson «délicieuse et rafraîchissante» de 1929 à la proposition de prendre «la vie du côté Coca-Cola» en 2000, la marque invite tout un chacun à apprécier les petits instants de bonheur que la vie offre au quotidien. En 2010, Coca-Cola réaffirme son positionnement au travers d’une nouvelle plateforme de communication incarnée par une signature inédite: «Ouvre un Coca-Cola, ouvre du bonheur ». Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com3/ 7
COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 Au-delà de sa communication publicitaire, c’est aussi par le biais d’initiatives ambitieuses et d’engagements sociétaux de fond que Coca-Cola affirme sa position de réflexion et d’observation autour du bonheur. Ainsi, la marque a lancé en début d’année le premier baromètre du bonheur européen en partenariat avec l’Institut d’études d’opinions et de marché CSA, un rendez-vous annuel qui propose d’évaluer le rapport des Européens au bonheur. Les résultats sont optimistes. En effet, 86% d’entre eux se déclarent heureux ou plutôt heureux. Au premier plan de ce qui les rend heureux, 56% des Européens désignent la famille devant le partenaire (46%) et les amis (25%). De manière plus globale, le bonheur est aussi une philosophie, un style de vie qui se décline au quotidien chez Coca-Cola, notamment au travers d’une politique forte qui guide les actions de l’entreprise, résumée par l’expression : « Live positively ». Plus qu’une simple boisson rafraîchissante, Coca-Cola semble donc incarner un véritable 1 antidote à la morosité. Première marque alimentaire associée au bonheur en 2010 , Coca-Cola est aujourd’hui fier de présenter l’Observatoire du Bonheur. Grâce aux apports précieux de chercheursqualifiés, le projet aura vocation à se développer et à s’enrichir afin d’éclairer le bonheur et ses représentations. Avec cette initiative, Coca-Cola renouvelle son engagement en faveur du bonheur. L’objectif à terme : mieux comprendre le bonheur… pour toujours mieux l’apprécier.
1 « Baromètre du bonheur 2010 » CSA-Coca-Cola France Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com4/ 7
COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 Focus sur le premier Cahier de l’Observatoire du Bonheur : « Science et Bonheur » Source de connaissance et de savoir, la science est souvent perçue comme une discipline ardue et purement théorique. Elle semble délaissée au profit de domaines plus séduisants et paraît au final relativement éloignée de l’idée que l’on peut se faire du bonheur. Le titre de ce premier Cahier peut donc surprendre; il pose néanmoins le lien profond qui existe entre science et bonheur. Par bonheur on entendra ici non pas le bien-être apporté au quotidien par les applications de la science, mais le bonheur qu’il y a à simplement comprendre, savoir, apaiser les inquiétudes parce que l’on est moins ignorant. Cette première publication de l’Observatoire du Bonheur doit permettre à chaque lecteur de reconsidérer sa position sur la science pour envisager de l’associer naturellement et durablement au bonheur.
>L ’ é t u d ep o u rs c i e n t i f i q u ea uc o n d u i r ee tb o n h e u rb o n h e u rl e c o m m eo b j e td ’ é t u d es c i e n t i f i q u e L’enjeu de cette première publicationest de mettre en perspective et d’analyser les relations entre science et bonheur tout en suscitant de nouveaux questionnements pour pousser plus loin la réflexion de chacun. Ainsi, les thèmes abordés couvrent un large spectre de sujets pouvant aller des mathématiques à la poésie ou encore de la physique à la Renaissance... Des angles d’approches extrêmement variés qui se rejoignent néanmoins pour aboutir aux deux mêmes conclusions : la pratique de la science, en permettant l’acquisition d’un savoir partagé, peut mener au bonheur ; le bonheur peut lui-même devenir objet d’étude scientifique. Au final, ce premier Cahier s’inscrit dans une perspective résolument actuelle en soulevant des interrogations universelles : le bonheur se mérite-t-il? Faut-il le conquérir ou s’impose-t-il à nous ? Faut-il souffrir pour être heureux ? … Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com5/ 7
COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 >B o n h e u r»A ud us o m m a i r e« SC a h i e re tc i e n c e Physique et bonheur, par Christophe Blondel, directeur de recherche au CNRS Si la physique est souvent ressentie comme une discipline ingrate et rébarbative, elle ne recèle pas moins la possibilité d’offrir des bonheurs certains. Bien sûr les efforts sont nécessaires; le travail et la rigueur s’imposent pour acquérir les connaissances, mais alors, lorsque la tâche est accomplie, un nouveau monde s’ouvre et se déploie. Un monde se déploie dans le bonheur de comprendre, de rejeter les préjugés, d’être un peu plus conscient de son humanité. (…) Les mathématiques, de l’éthique à la vie bonne, par Michel Blay, directeur de recherche au CNRS Les mathématiques sont au cœur de l’apprentissage de l’exigence intellectuelle. Ce faisant, par leur genèse, processus historique, les mathématiques montrent que chacun peut les comprendre, autant qu’il fera les efforts requis et nécessaires. Les mathématiques sont donc une école de la pensée en ce sens qu’elles demandent à chacun de prouver et de démontrer ce qu’il avance. Par cela elles dissipent les faux mystères, ravissent la raison, remplissent l’âme d’une joie pure et engagent sur la voie de la liberté et de la vie bonne. (…) Le bonheur est-il un campus d’excellence? par Philippe Büttgen, directeur de recherche au CNRS Vers 1530, Philippe Mélanchton, célèbre théologien et philosophe allemand, affirme que le genre de vie universitaire est une image de l’état des hommes au Paradis. L’Université est alors, à ses yeux, une sorte de maison du bonheur. Le bonheur de penser peut-il encore s’inscrire aujourd’hui dans la vie universitaire avec ses campus et ses primes d’excellences ? (…) Amour, science et poésie à la Renaissance, par Jean-Charles Monferran, Maître de conférences habilité à Paris-Sorbonne (Paris IV) La poésie scientifique fleurit à l’époque de la Renaissance. Elle est inaugurée par un recueil poétique, l’Amour des Amours, écrit par Jacques Pelletier du Mans, mathématicien et poète. Le titre s’explique par l’idée que l’amour est une puissance créatrice et organisatrice originelle du monde. Cette puissance invite chacun à dépasser l’amour pour un être humain en amour pour la nature et l’univers. Le récit amoureux conduit peu à peu à la description des planètes. Le poète, par l’harmonie de ses vers, restitue l’harmonie de la nature et fait l’éloge de l’homme en quête de connaissance. Cette quête, en effet, définit le bonheur du poète savant. (…) Retrouvez les Cahiers et toutes les informations relatives à l’Observatoire du Bonheur sur le site www.coca-cola-france.frVisuels disponibles sur demande © 2010 The Coca-Cola Company. Coca-Cola est une marque déposée de The Coca-Cola Company. Coca-Cola Services France S.A.S. au capital de 50 000 euros - 404 421 083 RCS Nanterre.
Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com6/ 7
COMMUNIQUÉ DE PRESSEMercredi 13 octobre 2010 Annexe Biographie et bibliographie de Michel Blay Éléments de biographie Fonctions Directeur de recherche au CNRS (classe exceptionnelle). Laboratoire: UMR SYRTE (Systèmes de référence temps/espace), Observatoire de Paris • Président de la section 35 du Comité National(2004-2008) • Directeur adjoint chargé de la Recherche – ENS Lettres et Sciences Humaines (1999-2001) • Directeur scientifique adjoint du Département des Sciences de l'Homme et de la Société du CNRS (1997-1998) • Directeur de recherche au CNRS depuis 1992 • Chargé de recherche au CNRS de septembre 1983 à 1991 • Enseignant de sciences physiques de septembre 1972 à juin 1983 Responsabilités scientifiques • Rédacteur en chef de la Revue d'Histoire des Sciences depuis 1985• Président du Comité pour l’Histoire du CNRS depuis mars 2010 • Directeur (avec Hourya Sinaceur) de la collection Mathesis chez Vrin • Directeur adjoint du Centre International de Synthèse • Directeur de l'UMS Caphés, CNRS/École Normale Supérieure (2001-2009) • Membre de l'Académie Internationale d'Histoire des Sciences • Membre de l’European Academy of Science, président de la section des sciences sociales et des humanités Éléments de bibliographie Penser avec l’infinide Giordano Bruno aux Lumières (Paris, Vuibert, 2010). Niccolo Copernico. La Struttura del cosmo. Introduction de Michel Blay, Notes de Jean Seidengart, taduction de Renato Giroldini (Casa Editrice Leo Olschki, 2009). Les clôtures de la modernité(Paris, Armand Colin, 2007). La science du mouvement des eaux(Paris, Belin, 2007). La science au temps des trois Mousquetaires(Paris, Pour la science, 2005). La science trahie. Pour une autre politique de la recherche(Paris, Armand Colin, 2003). Grand dictionnaire de la philosophie(dir.), (Paris, Larousse, 2003). L'homme sans repos(Paris, Armand Colin, 2002). La science du mouvement de Galilée à Lagrange(Paris, Belin, 2002). L'Europe des sciences. Constitution d'un espace scientifique, en collaboration avec Efthymios Nicolaïdis (Paris, Seuil, 2001). Lumières sur les couleurs(Paris, Ellipses, 2001). La naissance de la science classique(Paris, Nathan, 1998). Dictionnaire critique de la science classique, en collaboration avec Robert Halleux (Paris, Flammarion, 1998). Les figures de l'arc-en-ciel(Paris, Carré, 1995 et Belin, 2006). Les 'Principia' de Newton(Paris, PUF, 1995). Les éléments de la géométrie de l'infini de Fontenelle, réédition avec une introduction, en collaboration avec Alain Niderst (Paris, Klincksieck, 1995). Les raisons de l'infini. Du monde clos à l'univers mathématique(Paris, Gallimard, NRF-Essais, 1993). Traduction américaine (Chicago University Press, 1998). Christiaan Huygens,Traité de la lumière(Leyde, 1690), réédition avec une introduction (Paris, Dunod, 1992). La naissance de la mécanique analytique : la science du mouvement au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles (Paris, PUF, 1992).
Contacts presse :  Paolo Ghilardi– 01 56 03 13 02 –pghilardi@i-e.fr/ Stéphanie Bruhière – 01 56 03 12 95 –sbruhiere@i-e.frService de presse Coca-Cola France : Virginie Pétrel – 01 41 08 43 00 –vpetrel@eur.ko.com7/ 7
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents