15 pages
Français

Actes du colloque

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes du colloque

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 143
Langue Français
                     Équipe                      de  recherche                      sur  la  pénalit
        Centre  International  de          Criminologie  Comparée  
Actes  du  colloque    Montréal,   5 6 7  décembre  2007       De  la  prison  post disciplinaire  en  général  et  de  la  carcéralisation  du  soin  psychiatrique  en  particulier  :  le  cas  français   Gilles  Chantraine  gilleschantraine@gmail.com    RÉSUMÉ  Cette  communication  explore  un  aspect  particulier  et  localisé  de  lémergence,  dans  les  sociétés  occidentales  contemporaines,  dune  prison  «  post disciplinaire  ».  La  réforme  du  système  de  soins  en  prison  en  France,  en  1986  puis  1994,  a  constitué  un  jalon  important  de  la  conquête  de  lautonomie  de  loffre  de  soins  de  lautorité  pénitentiaire.  Cette  conquête  est  aujourdhui  confrontée  à  un  mouvement  de  «  carcéralisation  »  du  soin  psychiatrique.  Par  cette  notion,  nous  désignons  la  pression  sécuritaire  exercée  par  le  pouvoir  politique  sur  les  psychiatres  qui  travaillant  en  prison,  pression  qui  consiste  à  exiger  deux  quils  deviennent  des  experts  du  risque  et  de  la  dangerosité  ;  cette  nouvelle  exigence  met  à  lépreuve  léthique  et  la  déontologie  du  soin  quils  cherchent  à  conserver.  Plus  de  trente  années  après  un  effort  de  réflexivité  critique  des  psychiatres  sur  le  fonctionnement  disciplinaire  de  lhôpital,  une  redisciplinarisation  de  la  psychiatrie  est  à  luvre,  imposée  cette  fois  de  lextérieur  (surdétermination  politique),  et  enfermée  entre  quatre  murs.   MOTS  CLÉS  Prison,  psychiatrie,  société  de  contrôle.   SUMMARY  This  paper  explores  a  specific  and  localized  example  of  the  emergence,  in  contemporary  western  societies,  of  a  «  post disciplinary  »  prison  model.  The  reform  of  the  health care  system  in  French  prisons  (1986,  1994)  reinforced  the  autonomy  of  medical  services  in  relation  to  prison  authorities.  But  currently,  this  advance  is  being