COLLOQUE LANGUE ET COMMUNICATION

-

Français
25 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

COLLOQUE LANGUE ET COMMUNICATION

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 97
Langue Français
Signaler un problème
   
   
 
  Conférenciers invités :  Christian Boix (Université de Pau) : « De la notion de manipulation » Patrick Charaudeau (Université Paris 13) : « De la manipulation discursive entre persuasion et influence sociale. Un problème d’éthique »  Axe 1: manipulation et politique des langues :  Le discours du politique dans le discours médiatique à propos des langues  Mercè Pujol Berché Université Paris Ouest Nanterre La Défense  repcuhjeomlebrecil.c@gmamo   Notre but est d’examiner la manière dont le discours politique à propos des langues est relayé par la presse écrite en Espagne en période d’élections générales. A partir de la notion de manipulation comprise comme, d’une part, la dénaturalisation de la vérité linguistique afin d’atteindre la ségrégation et la division et, d’autre part, comme l’intervention du politique, au sens large du terme, dans les domaines linguistiques, nous essayerons de mettre en évidence comment la désignation des langues – castillan-espagnol, catalan-valencien, langues propres- et d’autres termes appartenant au champ sémantique langagier -plurilinguisme, apartheid linguistique, multiculturalisme, conflit linguistique, ségrégation, bilinguisme- sont organisés afin de construire de la synonymie ou au contraire de l’antinomie. Le sens de chacun de ces mots ainsi que la structure syntaxique utilisée par les journalistes contribuent tout d’abord au sens qu’on veut transmettre puis à l’interprétation qu’en fait le lecteur, c’est-à-dire l’électeur, destinataire ultime du politicien. Le choix d’une certaine classe de mots et leur agencement contribuant également à une certaine manipulation dans la langue et de ce fait à la construction de la réalité qui en découle. En effet, qu’un
Contacts : Marie-Helene.Perennec@univ-lyon2.fr et jchoyos@univ-lyon2.fr1
  parti politique propose lors de sa campagne électorale « l’enseignement en castillan », qu’un autre propose d’« apprendre catalan », un autre encore d’« apprendre en catalan » ou encore d’« apprendre le catalan » n’est pas anodin et  relève d’une certaine idéologie. Lorsque les journalistes demandent aux « experts », en l’occurrence à des académiciens de la RAE (Real Academia de la Lengua Española), de donner leur avis sur « Le projet d’égalité » font aussi du politique et ils utilisent la langue ou, en tout cas, ceux qui possèdent le pouvoir de dicter des lois sur la langue espagnole, pour arriver à des buts politiques. La tradition républicaine française initiée par Grégoire et Barère en 1794 qui considère que le français n’est pas un marqueur identitaire au sens ethnique du terme, mais un outil politique à vocation universelle au service des idéaux républicains, nous permettra d’initier l’argumentaire. Tradition historique qui contraste avec celle de l’Espagne dans sa construction comme nation et dans celle de l’article 3 de sa constitution de 1978. Le corpus sur lequel nous travaillons est constitué par les cahiers spéciaux consacrés aux élections (fin février jusqu’au 7 mars 2008) des journaux « ABC » et « El País ».   Références bibliographiques Boyer, H.l’autre côté du discours. Recherches sur les représentationsDe communautaires. Paris, L’Harmattan, 2003. Charaudeau, P.Le discours d’information médiatique. La construction du miroir social. Paris, Nathan, 1997. Charaudeau, P.Le discours politique. Les masques du pouvoir.Paris, Vuibert, 2005. Junyent, C.Contra la planificació. Una proposta ecolingüística. Barcelone, Empúries. 1999. Lagarde, Ch. « Habitus et status : des concepts à une typologie des situations de bilinguisme », in Boyer, H. (Éd.).Langues et contacts de langues dans l’aire méditerranéenne. Pratiques, représentations, gestions. Paris, L’Harmattan, 2004, 219-234. Moreno Cabrera, J.C.La dignidad e igualdad de las lenguas. Crítica de la discriminación lingüística. Madrid, Alianza editorial, 2000. Moreno Cabrera, J.C.El nacionalismo lingüístico, una ideología destructiva. 2008. Moreno Fernández, F.social de las lenguas de España. BarceloneHistoria , Ariel, 2005. Pujol Berché, M. « Políticas lingüísticas y de integración en materia de emigración en Europa como reflejo de la construcción de los estados-nación »,Lenguas e inmigración, (sous presse). Pujol Berché, M. « El tema de las lenguas en la última campaña electoral española y el discurso mediático creado a su alrededor », Communication présentée au Colloque International : « Identités linguistiques, Discours politique, et expressions médiatiques ».30 ans d'art. 3. Le discours politique et médiatique sur les langues de l’Etat espagnol (1978-2008), Université de Perpignan, du 9 au 11 octobre 2008. Salvador, G.Política lingüística y sentido común. Madrid, Istmo, 1989. Tusón, J.Los prejuicios lingüísticos. Barcelona, Octaedro, 1997. van Dijk, Teun A.y análisis crítico de los mediosRacismo . Barcelone, Paidós, 1997. van Dijk, Teun A.Ideología y discurso. Barcelone, Ariel, 2003.  
Contacts : Marie-Helene.Perennec@univ-lyon2.fr et jchoyos@univ-lyon2.fr2