Ecole Pratique Des Hautes Etudes Laboratoire Ethique et rue de Lille Paris Travail

-

Français
12 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
Ecole Pratique Des Hautes Etudes Laboratoire Ethique et 46, rue de Lille 75005 Paris Travail Ecole Pratique Des Hautes Etudes Sciences de la Vie et de la Terre Thèse de DOCTORAT Mention : Psychologie Présentée par Fatima CHATRI La Décision de Pardonner : Inventaire Systématique Des Motifs dans un Échantillon Marocain Thèse dirigée par M. le Professeur Etienne MULLET Jury Madame Marie Christine LOMBARD Directrice d'Etudes à l'Ecole Pratique des Hautes Etude, Bordeaux. Madame Colette SABATIER Professeur à l'Université de Bordeaux II. Madame Michelle GIRARD Maître de Conférences à l'Université de Nice. Monsieur Etienne MULLET Directeur d'Etudes à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris. Monsieur Félix NETO Professeur à l'Université de Porto, Portugal. Résumé Cette étude a comme objectif d'examiner les motifs au pardon évoqués par les Musulmans Marocains et, en particulier de déterminer si ces motifs se structurent de la même façon chez les Marocains et chez les Français. Trois cent quatre vingt onze participants Marocains âgés de 16 à 65 ans, habitant la partie centrale du Maroc, ont participé à l'étude. Un questionnaire de 57 items se référant aux motifs possibles sous-tendant la décision de pardonner, construit de manière à refléter tous les types de motifs qui peuvent être dérivées de la théorie Méta-motivationnelle proposée par Michael Apter (Reversal Theory), a été présenté aux participants. Une analyse factorielle a montré l'existence de cinq facteurs qui peuvent être interprétés de la façon suivante : (a) Pardon motivé par la religiosité et/ou la moralité (Conformiste au sens de la théorie d'Apter), (b

  • pardon par défi

  • pardon par amour personnel pour l'offenseur

  • motif

  • approche motivationnelle

  • pardon

  • diversité d'approches du pardon

  • psychological research

  • forgiveness


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 117
Langue Français
Signaler un problème
  Ecole Pratique Des Hautes Etudes Laboratoire Ethique et  46, rue de Lille 75005 Paris Travail                                                                     
 Ecole Pratique Des Hautes Etudes Sciences de la Vie et de la Terre Thèse de DOCTORAT Mention : Psychologie Présentée par Fatima CHATRI  La Décision de Pardonner : Inventaire Systématique Des Motifs dans un Échantillon Marocain Thèse dirigée par M. le Professeur Etienne MULLET    Jury       Madame Marie Christine LOMBARD  Directrice d’Etudes à l’Ecole Pratique des Hautes Etude, Bordeaux.  Madame Colette SABATIER  Professeur à l’Université de Bordeaux II.        Madame Michelle GIRARD  Maître de Conférences à l’Université de Nice.  Monsieur Etienne MULLET  Directeur d’Etudes à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris.        Monsieur Félix NETO  Professeur à l’Université de Porto, Portugal.           Résumé Cette étude a comme objectif d’examiner les motifs au pardon évoqués par les Musulmans Marocains et, en particulier de déterminer si ces motifs se structurent de la même façon chez les Marocains et chez les Français. Trois cent quatre vingt onze participants Marocains âgés de 16 à 65 ans, habitant la partie centrale du Maroc, ont participé à l’étude. Un questionnaire de 57 items se référant aux motifs possibles sous-tendant la décision de pardonner, construit de manière à refléter tous les types de motifs qui peuvent être dérivées de la théorie Méta-motivationnelle proposée par Michael Apter (Reversal Theory), a été présenté aux participants. Une analyse factorielle a montré l’existence de cinq facteurs qui peuvent être interprétés de la façon suivante : (a) Pardon motivé par la religiosité et/ou la moralité (Conformiste au sens de la théorie d’Apter), (b) Pardon motivé par le désir d’harmonie sociale (Sympathie alloique), (c) Pardon motivé par le souci de dominer l’offenseur (Maitrise alloique), (d) Pardon par amour personnel pour l’offenseur (Sympathie autique), et (e) Pardon par défi (voire par colère) (Paratélique-Négativiste.). Comme il en a été fait l’hypothèse, les motifs d’ordre religieux et moral se sont avérés être les motifs dominants. Ces motifs sont plus fortement évoqués par les pratiquants les plus âgés. Par ailleurs, alors que, chez les Marocains, le pardon est motivé en premier lieu par la religion et les valeurs morales, chez les Français, les motifs les plus évoqués sont ceux qui visent la restauration de l’empathie et de l’affection envers l’offenseur.