Le Guide de l

Le Guide de l'Alternance et de l'Apprentissage | Hors-série 2018

-

Documents
252 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

� HORS-SÉRIE 2018 Le guide de L’ALTERNANCE et de L’APPRENTISSAGE Choisir sa formation Trouver son entreprise Les secteurs qui recrutent Toutes les formations   FORMATIONS ƒ 6 FILIÈRES D’EXCELLENCE EN ALTERNANCE DU BAC AU BAC+5 pour construire votre avenir professionnel Votre carrière commence ici ! Informatique Marketing & Ressources Qualité sécurité Performance Bâtiment & & numérique communication Humaines environnement industrielle travaux publics digitale 24 campus sur toute la France cesi-alternance.fr Le CESI : enseignement supérieur et formation professionnelle CESI alternance - mars 2017 � � ­  Soci�t� �ditrice : l�Etudiant, SASU éditoau capital de 7.075.161 �. Si�ge social : 77, rue Marcel-Dassault, 92100 Boulogne- Billancourt, t�l. 01.71.16.10.15. RCS Nanterre 814 839 783. Internet : www.letudiant.fr  Pr�sident : Marc Laufer  Directeur de la publication : Marc Laufer  Directrice g�n�rale : Chryst�le Mercier. Pour joindre la r�daction par mail, tapez l�initiale du pr�nom accol�e au nom, L’apprentissage, suivi de @letudiant.fr Directrice de la r�daction : Marie-Caroline Missir  Directrice adjointe de la voie royale r�daction : Ya�l Didi  R�dactrice en chef de l’Etudiant : S�verine Tavennec  R�dactrice en chef de letudiant.fr et vers l’emploi d�EducPros : Sylvie Lecherbonnier  R�dactrice en chef de letudiant.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 18 juillet 2018
Nombre de lectures 344
Langue Français
Signaler un abus


HORS-SÉRIE 2018
Le guide de
L’ALTERNANCE
et de
L’APPRENTISSAGE
Choisir sa formation
Trouver son entreprise
Les secteurs qui recrutent
Toutes les formations
 FORMATIONS
ƒ
6 FILIÈRES D’EXCELLENCE EN ALTERNANCE DU BAC AU BAC+5
pour construire votre avenir professionnel
Votre carrière commence ici !
Informatique Marketing & Ressources Qualité sécurité Performance Bâtiment &
& numérique communication Humaines environnement industrielle travaux publics
digitale
24 campus sur toute la France
cesi-alternance.fr
Le CESI : enseignement supérieur et formation professionnelle
CESI alternance - mars 2017�

­
 Soci�t� �ditrice : l�Etudiant, SASU éditoau capital de 7.075.161 �. Si�ge social :
77, rue Marcel-Dassault, 92100 Boulogne-
Billancourt, t�l. 01.71.16.10.15. RCS Nanterre
814 839 783. Internet : www.letudiant.fr
 Pr�sident : Marc Laufer  Directeur
de la publication : Marc Laufer  Directrice
g�n�rale : Chryst�le Mercier.
Pour joindre la r�daction par mail, tapez
l�initiale du pr�nom accol�e au nom, L’apprentissage,
suivi de @letudiant.fr
Directrice de la r�daction : Marie-Caroline
Missir  Directrice adjointe de la voie royale
r�daction : Ya�l Didi  R�dactrice en chef
de l’Etudiant : S�verine Tavennec
 R�dactrice en chef de letudiant.fr et vers l’emploi
d�EducPros : Sylvie Lecherbonnier
 R�dactrice en chef de letudiant.fr :
Virginie Bertereau  R�dactrice en chef artir un an � l��tranger dans le cadre du pr ­
adjointe d�EducPros.fr : C�line Authemayou
 Directeur artistique : Cyril Oliverio P  +, bien conna�tre les taux
 Secr�taire g�n�ral de la r�daction :
d�insertion professionnelle dans chaqu f i�re dappre ­Thierry Gibrat  Responsables relations
institutionnelles : H�l�ne Allaire, Annabelle
tissage et chaque CF  euros pour
Lavigne  Secr�taire de r�daction-editing
reWeb : Anne Depot (1 SR)  R�dactrice
passer son permis et une r�mun�ration � la hausse :
iconographe : Amandine Bollard
 R�dacteur graphiste : Philippe Bompard voici quelques­unes des mesures qui vont changer
 R�dactrice en chef documentation :
Jeanne Levavasseur  R�dactrices la vie des apprentis d�s cette ann�e.
documentalistes : Manon Codis, V�ronique
Cur�ly, Fanny Guillerme, Dominique Mongie, La r�forme annonc�e en f�vrier par le gouvernement
Sophie Taravella
entend bien tordre le cou aux clich�s sur l�appr ­ Ont collabor� � ce num�ro : �tienne
Gless, Nathalie Helal et �milie Weynants.
tissage en informant les �l�ves, d�s le coll�ge, des
Secr�taire g�n�rale : Isabelle Chambon
 Directeurs commerciaux : S�bastien f e,
Mercier, Marie Bourgoin-Valade
 Responsable produit : Karine Van p�dagogie par projet et une formation accompagn�e
Campenhout. Avec toute l��quipe arie Caroline issirpas � pas par l�entreprise : l�apprentissage permet commerciale  Fabrication : Pascale
Directrice de la r�daction
Supernant  Ex�cution : �mile Benech, mcmissir@letudiant.fr
de conjuguer �tudes et immersion dans la vie pr ­
R�gine Nguyen, Pascal Vinette @McMissir
 Gravure et impression : Maury.
fessionnelle dans tous les domaines de la vie �cono
 Commission paritaire : 0919T85315
 ISSN : 1960-1573  D�p�t l�gal : mique et pour tous les m�tiers. Une voie royale pour
avril 2018  � l�Etudiant 2018
d�crocher un emploi mais qui demande, il ne faut  Reproduction interdite de tous les articles,
schmas ou dessins sans accord pr�alable de
pas le sous­estimer ­
la r�daction.
gence avec soi­m�me et de travail. Accrochez ­vous,
cela vaut le coup !
f
environnemental :
origine du
papier : Allemagne.
T f
recycl�es :
0 % (100 %
f
Pa f
Le Guide de l’alternance et de l’apprentissage 2018 n n 3
� Couverture : Olivier Guerrin pour l�Etudiant
� Florence Levillain pour l�Etudiant13 PROGRAMMES DISPENSÉS
À PARIS EN ALTERNANCE
EN PARTENARIAT PÉDAGOGIQUE AVEC DES UNIVERSITÉS
DIPLÔMES D’ÉTAT
BTS DES PROFESSIONS IMMOBILIÈRES
EN FORMATION CONTINUE OU PAR CORRESPONDANCE
DIPLÔME D’ÉTAT EN DEUX ANS đƫ Programmes spécialisés,
développés en partenariat
LICENCES PROFES SIONNELLES pédagogique avec des
universités.
DIPLÔME D’ETAT EN UN AN. GRADE EUROPÉEN LICENCE
đƫ Formations dispensées à
DROIT DE L’IMMOBILIER Paris la Défense en rythme
Partenariat ESI / Université de Perpignan
alterné compatible avec
CHARGÉ DE GESTION PATRIMONIALE IMMOBILIÈRE une activité professionnelle.
Partersité de Lorraine
đƫ Rythme de l’alternance par avec deux parcours au choix* :
- Gestion immobilière patrimoniale semaine : e du logement social 2 jours de formation
3 jours en entreprise MÉTIERS DE L’IMMOBILIER
Partenariat ESI / Université de Limoges
đƫ Un double enseignement :
GESTIONNAIRE DE L’HABITAT LOCATIF ET DE L’HABITAT SOCIAL académique et
Partersité de Bourgogne professionnel
DROIT ET GESTION DE COPROPRIÉTÉ ET SYNDIC
đƫ Une expertise
Partenariat ESI / Université Paris 8
professionnelle reconnue
MASTERS PROFESSIONNELS
RE1 ANNÉE – GRADE EUROPÉEN
FINANCEMENTS :
DROIT DE L’IMMOBILIER
Partenariat ESI / Université de Perpignan đƫ Contrat d’apprentissage,
DROIT DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’URBANISME
đƫ Contrat de
Partersité de Perpignan
professionnalisation,
MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DE PATRIMOINES IMMOBILIERS
đƫ Plan de formation, CIF, CPF, Partenariat ESI / Université de Lorraine
avec deux parcours au choix* : Période de
- Management des biens et des projets immobiliers professionnalisation.
- Management des services et conseil en immobilier
MASTERS PROFESSIONNELS
E2 ANNÉE GRADE EUROPÉEN
INFORMATIONS /
DROIT DE L’IMMOBILIER INSCRIPTIONS :
Partenariat ESI / Université de Perpignan
contact@fnaim.fr
Parcours DROIT DES BIENS ET PROMOTION IMMOBILIÈRE
ESI
20 Ter rue de Bezons DROIT DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’URBANISME
Partenariat ESI / Université de Perpignan 92415 COURBEVOIE cedex
avec deux parcours au choix* :
Tél. : 01 71 06 30 30
- Droit de l’urbanisme et du développement durable
01 71 06 30 21- Estimation des biens fonciers
www.groupe-esi.fr
DROIT IMMOBILIER PRIVÉ ET PUBLIC
Partenariat ESI / Université Aix Marseille
MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DE PATRIMOINES IMMOBILIERS
Partersité de Lorraine
avec deux parcours au choix* :
- Management des biens et des projets immobiliers
- Management des services et conseil en immobilier
*sous réserve de validation ministérielle
NOUVEAUTÉ
2018
NOUVEAUTÉ
2018
NOUVEAUTÉ
2018Sommaire
Interview de Jean-Paul H�vin p. 6
Apr�s le coll�ge, le c�l�bre chocolatier et p�tissier Jean-Paul H�vin
int�gre le lyc�e professionnel Robert-Buron � Laval, o� il suit un BP
p�tisserie durant lequel il encha�ne les stages en apprentissage.
Il garde un tr�s bon souvenir de sa premi�re exp�rience
professionnelle dans une boulangerie-p�tisserie traditionnelle.
Choisir sa formation
p. 12 �tes-vous pr�t(e) � alterner une formation et un emploi ?
p. 14 Halte aux clich�s sur l�apprentissage !
p. 18 Ce qui change en 2018
p. 20 Comment bien choisir son �tablissement
p. 24 Des labels � conna�tre et � d�crypter
p. 26 Quel budget pour vos �tudes en alternance ?
p. 28 Le calendrier de vos d�marches
Trouver son entreprise
p. 34 D�cr f
p. 38 CV, lettre, entretien : d�marquez-vous
p. 44 Une candidature pour chaque cursus
Les secteurs qui recrutent
p. 62 Agriculture p. 76 Grande distribution
p. 63 Agroalimentaire p. 77 H�tellerie, restauration
p. 64 Am�nagement du paysage p. 78 Industrie
p. 66 Assurance p. 79 M�tiers d�art
p. 67 Automobile p. 80 Informatique, num�rique
p. 68 Banque p. 82 Sant�, social
p. 70 B�timent, travaux publics p. 83 T�l�coms
p. 71 Coiffure, beaut� p. 84 Transport, supply chain
p. 72 Commerce et logistique
Les formations en alternance p. 85
Du CAP au Mast�r f f ofessionnelle, retrouvez tous les
�tablissements qui proposent des cursus en alternance.
Le Guide de l’alternance et de l’apprentissage 2018 n n 5
© Thomas Louapre/Divergence
© Pressmaster/Adobe
© Cyril Entzmann/Divergence © Éric Garault/Pasco & Co pour l’Etudiant�




 Rencontre
� Le chocolat est
 
f H�vin nous r�gale
avec ses cr�ations chocolat�es et ses p�tisseries. Humble et discr f
�tapes de sa vie, notamment marqu�es par ses stages en apprentissage.
L��cole, pour vous, embrouill� dans les dates et je d�un autre �il mes essais de
c��tait un plaisir me suis prsent� une semaine tartes aux abricots ou aux
 ? apr�s. Comme je n�avais  ! L�ann�e suivante, je
Je suis originaire de M�ral, en aucune id�e de ce que j�allais me retrouve stagiaire dans une
Mayenne [53]. Comme beau- faire, je me suis dit que j�allais p�tisserie fine r�put�e, celle
coup d�enfants de parents agri- passer une ann�e sabbatique  Geswiller. � l��poque,
culteurs, j�ai commenc� l��cole � faire de la p�tisseri  : � la ce qu�on appelait la p�tisserie
assez tard,  ans. campagne, chez mes parents, fine, c��taient les meringues,
Cela ne choquait personne, on avait beaucoup d�arbres les saint-honor, les
paris� l��poque. Je vivais dans la fruitiers. Mon p�re adorait brest, cr�mes p�tissi�res et
les tartes et les g�teaux, mais nature, je m�occupais des ani- autres cr�mes au beurre, avec
pour notre famille, ceux des maux, j�observais les oiseaux, beaucoup de beurre, et autant
p�tissiers �taient chers et inac-je donnais un coup de main � de sucre, parce que celui-ci
Retrouvez
cessibles. Ma m�re n�en faisait mes parents, et cela m�allait servait de conservateur. La
les interviews
pas, avec quatre enfants, elle tr�s bien ! Donc, quand j�ai troisi�me et derni�re ann�e de d’autres
n�avait pas le temps. Moi, le int�gr� l��cole primaire, puis le ma formation, il n�y avait plus personnalités et
cadet, je voulais faire plaisir � des portraits coll�ge, j�ai fait un cursus clas- de stages, on �tait beaucoup
de pros surmon p�re, alors, je confection-sique, sans plaisir ni d�plaisir. � l��cole et on travaillait dur,
nais des tartes aux fruits, sans Ma mati�re de pr�dilection entre la p�tisserie et les pi�ces
grand raffinement. Le lyc�e en sucre.�tait les sciences naturelles, la
professionnel Robert-Buron, continuit� de mes exp�riences
Laval, enseignait la p�tisserie. Vous souvenez-vous de petit campagnard. Quand
d�un professeur je suis arriv� en troisi�me, je Je m�y suis inscrit, j�ai pass� un
 ?savais d�j� que je n�irais pas au test, et, � ma grande surprise, ai
lyc�e et je n�avais qu�une envie, �t� re�u en BP [brevet profes- Ces ann�es ont �t�
d�terme ch  m�tier. sionnel] p�tisse  ! minantes pour moi, pas
uniquement en ce qui concerne
Comment avez-vous �t� Comment s�est d�roul�e la transmission du savoir,
  votr  ? ? mais aussi parce que j�ai eu la
Par un pur hasar  ! Au d�part, La premi�re ann�e, il y avait chance d��tre encadr par un
je me suis orient� vers un beaucoup de stages � effectuer homme formidable et
bienveilBEP [brevet d��tudes profes- chez des professionnels. C�est lant,  Goupil. C��tait le genre
sionnelles] en informatique dans une boulangerie-p�tis- de professeur � l�ancienne qui
et en �lectronique. L�examen serie traditionnelle que s�est s�int�ressait � ses �l�ves et se
d�entr�e avait lieu assez loin d�roul� le mien. Rien de tr�s donnait � fond pour
communide chez moi, � Rennes [35]. Je excitant, je devais juste nap- quer sa passion du m�tier. Avec
ne sais pas ce qui s�est pass� per les tartes aux fruits, mais lui, on s�impliquait beaucoup et
exactement, mais je me suis d�j�, cela me faisait regarder a fert�.
6 I I Le Guide de l’alternance et de l’apprentissage 2018ment. D�ailleurs, je passais des
semaines sans rentrer chez mes
parents. Je suis rest� un an � ce
poste, avant que la bougeotte
ne me reprenne�
De p�tissier, vous �tes
devenu aussi chocolatier.
Comment la transition
 ?
Apr�s l�Intercontinental et
une saison � Contrex�ville
[88], j�ai �t� engag� � l�h�tel
Bristol � Paris, toujours comme
commis. Au bout de six mois, le
chef p�tissier part pour l�h�tel
Nikko, qui vient d�ouvrir ses
portes [aujourd�hui Novotel
Tour Eiffel], et m�emm�ne
avec lui. Je d�couvre la
mentalit� japonaise et une nouvelle
approche du m�tier, m�me s�il
n�y a aucune influence
japonaise dans la p�tisserie que l�on
y confectionne.
Puis le staff est touch� par des
changements, et on voit arriver
Jo�l Robuchon et Michel
Foussart, un MOF [meilleur ouvrier
de France], qui est �galement
un grand p�tissier. � partir de
l�, je n�ai plus eu envie de m�en
aller. Je d�couvre l�univers des
MOF, celui de la perfection et
du go�t. Un vr  : tout
�tait � la fois �tonnant, cr�atif Avez-vous trouv� le train. Gr�ce � mes relations Jean-Paul Hévin
a remporté, à 26 ans, du travail d�s la sortie et incroyablement abouti. Rien avec d�anciens professeurs, j�ai
la coupe de France  ? que la fa�on dont les tartes trouv� une place de commis de pâtisserie,
qui avait comme �taient travaill�es, le fruit Mon dipl�me en poche, j�ai � l�h�tel Intercontinental. Le
thème le Japon. pos� sur la p�te� Le r�sultat d�cid� de faire mes valises et chef p�tissier �tait un homme
�tait profond�ment artistique. de partir travailler � La Baule particulier, exigeant, mais qui
J�avais tellement envie d�en [44], pour la saison d��t�. m�a beaucoup appris. Il ne
faire autant que je me suis Comme je n�avais pas un sou, fallait surtout pas lambiner, j�ai
mis � acheter des livres et des je m�y suis rendu en auto-stop. appris � travailler vite et bien.
revues professionnelles, pour la Et j�ai �t� embauch� en tant C��tait une belle p�tisserie,
soipremi�re fois de ma vie. que commis, � la tr�s r�put�e gn�e, bas�e sur des produits de
C�est � ce moment-l� que p�tisserie Laurent, pendant les qualit�. On sentait l�influence
j�ai commenc� des travaux deux mois de la saison. Quand du grand chef Gaston Len�tre,
personnels sur le chocolat, mon contrat s�est achev�, je en cette fin des ann�es 1970.
un beau terrain de jeu. On en suis mont� � Paris, avec exacte- Quant � moi, j�apprenais,
j��vofabriquait � l�h�tel, ainsi que ment 10  francs [environ 1  �] luais. J�assistais � des concours.
des mousses, des chantilly, des en poche. Cette fois, j�ai pris Bref, je travaillais, essentielle- :
Le Guide de l’alternance et de l’apprentissage n 2018 n 7
© Éric Garault/Pasco & Co pour l’Etudiant­
­
 Rencontre
: g�teaux assez simples, mais pas
aussi �labor�s qu�aujourd�hui.
Je d�couvre que les textures, les
go�ts, les parfums du chocolat
me plaisent �norm�ment. Bref,
je me prends de passion pour
cette mati�re, ­
li�re � la fois.
Vous avez un lien
particulier avec le Japon.
Votre r�ussite est-elle
li�e � votre exp�rience
 ?
En 1982, j�ai remport� la
coupe de France de p�tisserie.
Le th�me en �tait le Japon�
Alors, quand j�ai re�u une
demande de la Maison Peltier,
rue de S�vres � Paris, une des
Jean-Paul Hévin Quel est votre moteur, le plus belles p�tisseries de la tant. Et si on a la chance de
possède cinq credo qui vous fait vous capitale, pour ouvrir une s ­ tomber sur des professeurs qui
boutiques à Paris.  ?cursale � Tokyo, je n�ai pas donnent envie d�apprendre, Ici, dans celle
edu XV  arrondissement.h�sit�. J�y suis rest� une ann�e, comme celui qui m�a form� La performance, l�id�e du
et j�en ai profit� pour �tudier � mes d�buts, c�est extraor ­ d�passement permanent de soi
le japonais. De retour � Paris, naire. La transmission, c�est sont mes moteurs. C�est pour
j�ai r�int�gr� l�h�tel Nikko, o� fondamental. Moi­m�me, j�ai cette raison d�ailleurs que je me
j�ai �t� promu chef p�tissier. Et form� des gens, ­ sens si bien au J  : ce pays
j�ai continu� � pratiquer les arts time �tre un m�diocr ­ place tr�s haut la performance
martiaux, que j�av ­ gogue. Tout cela ne peut pas se et l�ind�pendance. L ­
vert  1  ans. faire � sens uniq  ! tition­plaisir existe l� ­bas, cela
n�est pas juste un concept. Mais
Un parcours comme Quels conseils ce qui me fait me lever (tr�s t�t)
 v�tre est-il encore donneriez-vous � un le matin,  salari�s
possible aujour  ? jeune qui veut devenir parisiens, et les 1  autres que
p�tissier ou cho  ?Oui, et heur  ! En j�emploie � l��tranger. J�ai une
revanche, je suis convaincu Vous ne devez jamais perdre responsabilit� vis ­�­vis d�eux.
qu�encha�ner les stages ne sert le sens de l�argent ni celui des Et puis, j�ai encore envie d��tre
pas � grand ­chose. Ce qui est valeurs de la vie. Il ne faut  : je prends toujours un
essentiel, c�est de progresser pas tout confondre. Et ne pas grand plaisir � mon travail de
aupr�s des bonnes personnes. h�siter � diminuer son train cr�ation, � mes projets, � mes
Bien entendu, le choix de de vie personnel. ­ voyages aux quatre coins de
la plan�te. Je vais d�nicher de l��cole au d�part est impor dent� J�aime la performance,
nouveaux grands crus de f�ves dans tous les domaines, mais
de cacao, afin d�aller toujours j�ai toujours ressenti le besoin
Sa bio plus loin dans la fra�cheur, la d�apprendre. Si je n�apprends
1957 Naissance � M�ral (53). diversit� Je n ­rien, je n�y vais pas ! Par chance,
1982 Gagne la coupe de France de la p�tisserie.
term�diaires. Je prends des f , et celui ­ ­1983 D�croche le premier prix international de la chocolaterie.
risques, mais je suis un artisan � 1986 f jours guid� vers les bonnes per
1987 Ouvre sa premi�re boutique parisienne. 10  % et f . C�est � la sonnes, que j�ai remerci�es en
2002 Inaugure sa premi�re cave � chocolats, � Tokyo.
fois ma force et ma faiblessew . retour. Il faut savoir renvoyer 2008 Ouvre sa premi�re boutique � Hongkong.
2016 Inaugure une boutique � Shanghai. l�ascenseur. Propos recueillis par Nathalie Helal
8 I I Le Guide de l’alternance et de l’apprentissage 2018
© Éric Garault/Pasco & Co pour l’Etudiant-
Devenez ing�nieur�e
par l�apprentissage
Ing�nieur�e informatique, Ing�nieur�e informatique,
Big data et Sciences et technologies
intelligence ar fi cielle des m�dias num�riques
� Niort � Angoul�me
En partenariat avec
Pré-requis
Inscrivez-vous fi que
d�s maintenant � nos
sessions de recrutement !D�couvrez nos formations
www.cnam-nouvelle-aquitaine.fr/
https://galao.cnam.fr/pre-inscription.phprecrutement-eicnam
Me former en alternance, le plus court chemin vers l�emploi
Conception - r�alisation : service marketing de l� f re et relations clients du Cnam Nouvelle-Aquitaine - Cr�dits photo : � fotogestoeber (fotolia.com)