MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE

-

Français
23 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur
MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la Vie et de la Terre MEMOIRE Présenté Par Hervé GAUTIER Pour l'obtention du diplôme de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes Activité photodynamique et distribution intracellulaire de la chlorine e6 dans des cellules d'adénocarcinome mammaire humain. Soutenu publiquement le 26 Avril 2002 devant le jury suivant : Dr. Xavier RONOT – Président Pr. Jean Marie EXBRAYAT – Rapporteur Dr. Jean Louis MERLIN - Examinateur Dr. Marie Laure VIRIOT - Examinateur Laboratoire de reproduction et Directeur : Pr. J.M. EXBRAYAT développement des vertébrés, EPHE (Sciences de la Vie et de la Terre) Université catholique de Lyon, Lyon. Laboratoire de recherche en Oncologie Directeur : Dr. J.L. MERLIN Centre Alexis Vautrin, Vandoeuvre les Nancy. Résumé des travaux : La thérapie photodynamique ou PDT est une des indications cliniques pour le traitement des cancers localisés. Elle est un moyen intéressant pour l'éradication de récurrences locales de tumeurs résistantes à la chimiothérapie. Le traitement se base sur l'utilisation de photosensibilisants qui sont des molécules capables de produire des espèces toxiques pour les cellules en présence d'oxygène et de lumière. Une étude récente utilisant l'un de ces photosensibilisants, la mTHPC, a montré que la PDT était une alternative intéressante dans la destruction de cellules exprimant la phénotype de multidrug resistance.

  • résistance

  • chlorine e6

  • cellules mcf

  • dérivés de la ce6

  • mécanismes de la pdt

  • résistance aux radiations ionisantes et aux agents anticancéreux

  • mécanismes de destruction des tumeurs par la pdt

  • microscopie de fluorescence


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 avril 2002
Nombre de lectures 49
Langue Français
Signaler un problème
  
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE  ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES  Sciences de la Vie et de la Terre
MEMOIRE  Présenté Par  Hervé GAUTIER  Pour l’obtention du diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes  Activité photodynamique et distribution intracellulaire de la chlorine e6 dans des cellules d’adénocarcinome mammaire humain .  Soutenu publiquement le 26 Avril 2002 devant le jury suivant :
  Dr. Xavier RONOT – Président Pr. Jean Marie EXBRAYAT – Rapporteur Dr. Jean Louis MERLIN - Examinateur  Dr. Marie Laure VIRIOT - Examinateur  Laboratoire de reproduction et Directeur : Pr. J.M. EXBRAYAT développement des vertébrés, jmexbrayat@univ-catholyon.fr EPHE (Sciences de la Vie et de la Terre) Université catholique de Lyon, Lyon.   Laboratoire de recherche en Oncologie Directeur : Dr. J.L. MERLIN Centre Alexis Vautrin, Vandoeuvre les Nancy. jl.merlin@nancy.fnclcc.fr Résumé des travaux:    La thérapie photodynamique ou PDT est une des indications cliniques pour le traitement des cancers localisés. Elle est un moyen intéressant pour l’éradication de récurrences locales de tumeurs résistantes à la chimiothérapie. Le traitement se base sur l’utilisation de photosensibilisants qui sont des molécules capables de produire des espèces toxiques pour les cellules en présence d’oxygène et de lumière. Une étude récente utilisant l’un de ces photosensibilisants, la mTHPC, a montré que la PDT était une alternative intéressante dans la destruction de cellules exprimant la phénotype de multidrug resistance . Dans cette étude, l’incorporation de la chlorine e6 a été étudiée pour une lignée d’adénocarcinome mammaire humain MCF-7 et sa lignée fille présentant un phénotype de résistance aux anthracyclines MCF-7 DXR par les méthodes de
spectrofluorimétrie et cytométrie en flux dans des cellules. L’incorporation du photosensibilisant ne montre aucune différence significative entre les deux lignées après 3h d’incubation. L’influence de la glycoprotéine P a été étudiée en utilisant un inhibiteur spécifique : le PSC-833. La P-gp augmente l’incorporation dans les cellules résistantes de manière significative mais ne joue pas de rôle dans l’efflux du photosensibilisant hors des cellules. L’activité photodynamique de la chlorine e6 (650 nm, 1 µg/ml, 8 mW/cm²) est plus faible dans les cellules MCF-7 DXR que dans les cellules MCF-7 avec respectivement une DL50 de 1,5 et 3,4 J/cm² . La distribution intracellulaire apparaît différente dans les cellules MCF-7 et MCF-7 DXR . Afin d’identifier les zones de localisation de la chlorine e6, une série de double marquage a été effectuée. Des marqueurs d’organites ont été incubés en même temps que le photosensibilisant et des images de microscopie de fluorescence ont été acquises. Dans les cellules MCF-7, la chlorine e6 se localise essentiellement dans le réticulum endoplasmique et l’appareil de Golgi dans une zone périnucléaire. Les cellules MCF-7 DXR présentent une distribution plus diffuse dans l’ensemble du cytoplasme. Ces différences de localisation pourraient influencer la sensibilité au traitement PDT et pourraient être impliquées dans les différents mécanismes de mort cellulaire. Une étude morphologique en microscopie électronique à transmission à été menée parallèlement à la microscopie de fluorescence. Elle montre également une différence de sensibilité entre les deux lignées cellulaires. Une partie du développement d’un microspectrofluorimètre a été intégrée à l’étude. Les expérimentations ont fait partie de l’étude de faisabilité de l’appareil. Celui-ci révèle des qualités intéressantes pour l’étude de matériel biologique en thérapie photodynamique.  MOTS CLES : thérapie photodynamique, multidrug resistance , chlorine e6, microscopie de fluorescence, colocalisation, microscopie électronique, microspectrofluorimétrie           Table des matières :  II- Introduction bibliographique…………………………….……………………………...…………7 1. La résistance aux anthracyclines………………………….. ……………………………….8 1.1. Présentation générale...................................................................................................................................................... 8 1.2. Résistance associée aux protéines de transport ATP dépendante.................................................. 9 1.2.1. Structure de la Glycoprotéine P...................................................................................................................... 9 1.2.2. Structure de la multidrug resistance related protein....................................................................... 10 1.2.3. Mécanismes d’action de la P-gp et de la MRP................................................................................. 10