N° d ordre
327 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

N° d'ordre

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
327 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8

  • mémoire


N° d'ordre : 2315 THESE Présentée pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L'INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE École doctorale : Sciences Ecologiques, Vétérinaires, Agronomiques et Biotechnologiques Spécialité : Sciences Agronomiques Par Mlle Anne MOTTET TRANSFORMATIONS DES SYSTEMES D'ELEVAGE DEPUIS 1950 ET CONSEQUENCES POUR LA DYNAMIQUE DES PAYSAGES DANS LES PYRENEES Contribution à l'étude du phénomène d'abandon de terres agricoles en montagne à partir de l'exemple de quatre communes des Hautes-Pyrénées Soutenue le 21 décembre 2005, à Toulouse, devant le jury composé de : M. Raymond MONCOULON (Professeur, INPT-ENSAT, Toulouse) Président M. Benoît DEDIEU (Directeur de recherche, INRA Clermont-Ferrand-Theix) Rapporteur M. Jean-Marc MEYNARD (Directeur de recherche, INRA Grignon) Rapporteur Mme Annick GIBON (Directeur de recherche, INRA Toulouse-Auzeville) Directeur de thèse M. Jean-Pierre AMIGUES (Directeur de recherche, INRA Toulouse) Examinateur M. Marc FILY (Responsable de l'Unité Environnement, DDAF 65 Tarbes) Examinateur M. André Pflimlin (Chargé de mission, Institut de l'élevage Paris) Invité

  • sciences ecologiques

  • transformations des systemes d'elevage

  • clermont-ferrand-theix

  • regard d'économiste de l'environnement

  • travail de façon positive

  • consequences pour la dynamique des paysages dans les pyrenees


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 99
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Exrait


N° d’ordre : 2315



THESE

Présentée pour obtenir

LE TITRE DE
DOCTEUR DE L’INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE



École doctorale : Sciences Ecologiques, Vétérinaires, Agronomiques et Biotechnologiques

Spécialité : Sciences Agronomiques




Par Mlle Anne MOTTET


TRANSFORMATIONS DES SYSTEMES D’ELEVAGE DEPUIS
1950 ET CONSEQUENCES POUR LA DYNAMIQUE DES
PAYSAGES DANS LES PYRENEES

Contribution à l’étude du phénomène d’abandon de terres agricoles en
montagne à partir de l’exemple de quatre communes des Hautes-Pyrénées




Soutenue le 21 décembre 2005, à Toulouse,

devant le jury composé de :

M. Raymond MONCOULON (Professeur, INPT-ENSAT, Toulouse) Président
M. Benoît DEDIEU (Directeur de recherche, INRA Clermont-Ferrand-Theix) Rapporteur
M. Jean-Marc MEYNARD (, INRA Grignon) Rapporteur
Mme Annick GIBON (, INRA Toulouse-Auzeville) Directeur de thèse
M. Jean-Pierre AMIGUES (Directeur de recherche, INRA Toulouse) Examinateur
M. Marc FILY (Responsable de l’Unité Environnement, DDAF 65 Tarbes) Examinateur
M. André Pflimlin (Chargé de mission, Institut de l’élevage Paris) Invité






































































A André Mottet,

Marguerite Némorin

et Jean-Marie Rocard.

































































Remerciements

Les remerciements constituent traditionnellement les pages les plus lues des
mémoires de thèse et permettent de s'exprimer en toute liberté en usant et
abusant des superlatifs et en dépassant allègrement le cadre scientifique.
L’opportunité de remercier ses collègues est, de plus, rarement offerte en début
de carrière. A l’heure où ma thèse va prendre fin par la remise définitive de ce
manuscrit, je me plie donc à l’exercice difficile mais finalement très agréable de
rappeler à ma mémoire et à celle de mes lecteurs l’ensemble des personnes qui
ont contribué à ce que ce travail aboutisse en trois ans.

Je remercie tout d’abord Annick Gibon pour m’avoir permis de réaliser cette
thèse et pour l’avoir encadrée avec efficacité. Je pense en particulier à sa grande
exigence, dont mon travail a pu bénéficier, et à son soutien dans la course finale
de dépôt du manuscrit.

Je tiens à remercier Raymond Moncoulon pour avoir accepté de présider le jury
de cette thèse, pour ses conseils et pour la relecture très attentive du manuscrit
qu’il a eu l’application et l’amabilité de faire.

J’exprime ma sincère reconnaissance à mes rapporteurs, Benoît Dedieu et Jean-
Marc Meynard, pour la rapidité avec laquelle ils ont lu mon manuscrit et
l’intérêt qu’ils ont porté à mon travail. J’ai été inspirée par la qualité de leurs
travaux et par leurs parcours professionnels et je suis heureuse qu’ils aient jugé
mon travail de façon positive.

Je remercie également Marc Fily pour avoir accepté de faire partie du jury et de
mon comité de pilotage. Les échanges que nous avons eus durant ces trois
dernières années sont à la base de nombreux apports à ma thèse et m’ont
parfois rappelée à la réalité de la gestion concrète des territoires depuis les
hautes sphères de la conceptualisation où la recherche peut s’égarer.

Je remercie enfin Jean-Pierre Amigues, membre du jury, d’avoir relu cette thèse
avec un regard d’économiste de l’environnement, ce qui a contribué à alimenter
le débat de façon très intéressante.

J’adresse de vifs remerciements à André Pflimlin qui a accepté d’être membre
invité de mon jury en tant que représentant de l’Institut de l’Elevage, mon
nouvel employeur ; ses conseils sont à l’origine d’apports importants au
manuscrit. Je pense également à mes nouveaux collègues du GEB, dont l’accueil
et la sympathie ont contribué à rendre très agréables les deux mois où j’ai du
cumuler ma prise de fonction et la préparation de la soutenance.


Cette thèse doit beaucoup à son comité de pilotage qui, grâce à la diversité
disciplinaire de ses membres, a été un lieu d’échange et de construction de la
problématique très riche. Je remercie ici Didier Alard, Gérard Balent, Philippe
Jouve, Pascal Palu et Christine Rendu, mais aussi Gilles Bazin et Michel
Etienne qui ont bien voulu relire mon manuscrit avant son dépôt et y apporter
de nombreuses corrections et remarques pertinentes et nécessaires.

La qualité et l’importance des données présentées ici sont le fruit d’un travail
d’équipe sur le terrain et au laboratoire. Je remercie pour cela, les personnes qui
sont ou ont été impliquées dans le programme « frêne » mais aussi plus
largement l’ensemble de l’UMR Dynafor et des unités de recherche SAD et ESR
du centre INRA d’Auzeville. Dans cette équipe, j’ai bénéficié de très bonnes
conditions de travail, en particulier matérielles, et je sais que ce n’est
malheureusement pas la règle générale pour les doctorants.
Je remercie particulièrement Sylvie Ladet, pour la part très importante de
travail qu’elle a fourni dans ma thèse, pour m’avoir transmis une partie de ses
connaissances et compétences en SIG mais surtout, parce qu’elle est le ciment de
l’équipe Dynafor, pour son sens incroyable de l’accueil et pour son amitié. Je
remercie également Caroline Marcadet qui, malgré sa grossesse, a contribué de
façon dynamique et importante à la collecte et à l’analyse des données, mais
aussi à faire des quatre mois d’enquêtes un moment agréable, en particulier
durant les longues soirées au gîte.

Évidemment, rien n’aurait été possible sans le soutien des travailleurs de
l’ombre, surtout aux moments de la rédaction et de la soutenance. Je pense en
particulier à Valérie Calvo, dont la gentillesse, l’honnêteté et le
professionnalisme ont contribué à rendre mon travail agréable, mais aussi et
encore à Sylvie Ladet.

Ce travail n’aurait pas vu le jour sans le soutien financier du programme
européen VisuLands. I would like to thank all the partners for the interesting
and valuables conversations I had during these enjoyable workshops in their
countries and also for their warm welcoming.

Je remercie également les éleveurs du Davantaygue pour le temps qu’ils ont bien
voulu consacrer à nos enquêtes et pour leur accueil. Je garde de très bons
souvenirs de nombreuses familles et j’espère que mes travaux leur apporteront
quelque chose, d’une façon ou d’une autre.

J’adresse de très sincères et chaleureux remerciements à mes collègues et amies
Maya Gonzalez et Marie-Pierre Julien avec qui j’ai vécu tous les jours dans
20m². Le tableau de notre bureau est témoin de l’importance de leur
contribution à ma thèse. Je souhaite les remercier pour la qualité de nos
conversations scientifiques mais également éthiques, sociales, sentimentales ou

mêmes banales. Elles m’ont été d’un grand soutien en vivant simplement la
même expérience que moi et m’ont aidée à prendre conscience de l’importance
d’un engagement sur l’avenir de la recherche française et de ses doctorants. Je
leur souhaite beaucoup de succès dans leurs parcours professionnels.

Je ne terminerai pas mes remerciements sans avoir une pensée sympathique
pour l’équipe de rugby de l’INRA de Toulouse avec qui j’ai passé de très
agréables moments, propices au défoulement et à l’oubli temporaire de ma
charge de travail, cela malgré mes absences répétées en

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents