PCSI A Informatique Lycée Brizeux
3 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

PCSI A Informatique Lycée Brizeux

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur
PCSI A 2011-2012 Informatique Lycée Brizeux TP 2 : courbes du plan L'objectif de ce TD est d'étudier des courbes du plan à l'aide de Maple. On commence par charger la librairie plots à l'aide la commande with(plots). 1 Comment tracer une courbe du plan ? 1.1 Généralités 1. La courbe est définie par une équation cartésienne y = f(x) Nous avons déjà vu cela. La syntaxe est > plot(f(x),x=a..b) ;. 2. La courbe est une courbe paramétrée définie par { x(t) y(t) La syntaxe est > plot([x(t),y(t),t=a..b],x=x1..x2,y=y1..y2) ;. L'option x=x1..x2,y=y1..y2 per- met de restreindre la fenêtre de tracé à [x1, x2]? [y1, y2]. 3. La courbe est une courbe paramétrée définie en polaire par { ?(t) ?(t) La syntaxe est > plot([rho(t),theta(t),t=a..b],coords=polar) ;. Ainsi une courbe d'équation polaire ? = f(?) se représente à l'aide de la commande plot via : plot([rho(t),t,t=t0.

  • courbe

  • cercle

  • famille

  • equation cartésienne

  • caustique de cercle par réflexion avec source lumineuse sur le cercle

  • équation paramétrique pour l'enveloppe de la famille de droites r?


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 66
Langue Français

Exrait

PCSI A 2009-2010
Informatique
TP 2 : Racinesnté-emèiledsinu
Lycée Brizeux
L’objectif de ce TP est de réaliser uneprocédureMaple permettant de représenter un polygone du plan dont les sommets sont les points d’affixes les racinesn-ièmes de l’unité. Il s’agit dans un premier temps de se familiariser avec certaines notions de programmation et certains objets Maple.
1 Lanotion de liste
1.1 Séquences
Il s’agit d’une succession ordonnée d’opérandes séparées par des virgules. Exemples : A := 2, a+1, cos, 2*9; La séquence vide est définie parB := NULL;. Pour rajouter un élément à une séquence, on ajoute l’élément précédé d’une virgule : A := A , x; La fonctionseqpermet de créer des séquences sans énumérer tous les éléments de la séquence. Exemple :Exécuter la commande suivante :;C := seq(k**2, k=0..10) Lak-ième opérande d’une séquenceSest retournée à l’aide de la commandeS[k]. On peut déterminer la somme, le produit, le maximum ou le minimum d’une séquence à l’aide des fonctions sum,add,mul,product max,min... Exercice 1.Créer une séquence qui contient tout les carrés des entiers de0à15puis donner la somme et le produit des éléments de cette séquence.
1.2 Liste
Une liste est une séquence entre crochets[]. La fonctionnopsdonne le nombre d’opérandes d’une liste. Pour extraire lak-ième opérande d’une listeLon peut utiliser les commandesop(k,L)ouL[k]. La fonctionoprenvoie la séquence formée des éléments de la liste. Exercice 2.?Exécuter la série de commandes suivantes. Que réalise-t-on ici >A := [seq(1/i,i=1..5)]; >A :=[op(A),1/6]; >A[6] ;
2 Procédures
2.1 définition
Une procédure est un groupe d’instructions placées dans un mme bloc débutant parnom :=proc(n)et se terminant parend ;. Une procédure permet de réaliser des fonctions.
1
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents