Pour cause de fin de bail
177 pages
Français

Pour cause de fin de bail

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Extrait : Tout à coup, pareillement au crépitus d'un canon à tir rapide, une série de détonations déchira l'air. Les vingt pneux des camarades venaient d'éclater. (Accident ? Malveillance ? C'est ce que l'enquête ouverte par l'A.T.C.H.O.U.M. établira.) Nos gaillards eurent bientôt fait de réparer le désastre, mais au moment où, d'un énergique et simultané travail, ils regonflaient leurs pneumatiques, voici qu'ils tombèrent tous sur le sol, en proie à des mouvements spasmodiques, et comme asphyxiés, les pauvres ! L'explication du phénomène est bien simple : les vingt-cinq pompes de ces messieurs, absorbant l'air ambiant pour l'enfourner au sein des caoutchoucs, avaient fait le vide dans le chemin creux et les cyclistes subissaient les affres du petit oiseau que, dans les laboratoires, on met sous la cloche de la machine pneumatique. L'accident, par bonheur, n'eut pas de suite, une forte brise ayant ramené de l'air dans ces parages

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 16
EAN13 9782824712253
Langue Français

ALP HONSE ALLAIS
POU R CA USE DE F I N
DE BAI L
BI BEBO O KALP HONSE ALLAIS
POU R CA USE DE F I N
DE BAI L
Un te xte du domaine public.
Une é dition libr e .
ISBN—978-2-8247-1225-3
BI BEBO OK
w w w .bib eb o ok.comA pr op os de Bib eb o ok :
V ous av ez la certitude , en télé char g e ant un liv r e sur Bib eb o ok.com de
lir e un liv r e de qualité :
Nous app ortons un soin p articulier à la qualité des te xtes, à la mise
en p ag e , à la ty p ographie , à la navig ation à l’intérieur du liv r e , et à la
cohér ence à trav er s toute la colle ction.
Les eb o oks distribués p ar Bib eb o ok sont ré alisés p ar des béné v oles
de l’ Asso ciation de Pr omotion de l’Ecritur e et de la Le ctur e , qui a comme
obje ctif : la promotion de l’écriture et de la lecture, la diffusion, la protection,
la conservation et la restauration de l’écrit.
Aidez nous :
V os p ouv ez nous r ejoindr e et nous aider , sur le site de Bib eb o ok.
hp ://w w w .bib eb o ok.com/joinus
V otr e aide est la bienv enue .
Er r eur s :
Si v ous tr ouv ez des er r eur s dans cee é dition, mer ci de les signaler à :
er r or@bib eb o ok.com
T élé char g er cet eb o ok :
hp ://w w w .bib eb o ok.com/se ar ch/978-2-8247-1225-3Cr e dits
Sour ces :
– Bibliothè que Éle ctr onique du éb e c
Ont contribué à cee é dition :
– Gabriel Cab os
Fontes :
– P hilipp H. Poll
– Christian Spr emb er g
– Manfr e d KleinLicence
Le te xte suivant est une œuv r e du domaine public é dité
sous la licence Cr e ativ es Commons BY -SA
Except where otherwise noted, this work is licensed under
h tt p : / / c r e a ti v e c o m m on s . or g / l i c e n s e s / b y - s a / 3 . 0 /
Lir e la licence
Cee œuv r e est publié e sous la licence CC-BY -SA, ce qui
signifie que v ous p ouv ez lég alement la copier , la r e
distribuer , l’ env o y er à v os amis. V ous êtes d’ailleur s
encourag é à le fair e .
V ous de v ez aribuer l’ o euv r e aux différ ents auteur s, y
compris à Bib eb o ok.  est
r esp e ctueusement dé diéC à
la p atr onne
du
Café de la Poste
à
Luzar ches ¹
( Or ne )
n
1. Luzar ches n’ est p as dans l’Or ne mais bien en Seine-et-Oise .
1Pr éface
   , lesquelles feraient, d’ailleur s, bien mieux
de se mêler de leur s pr opr es affair es, m’ ont souv ent obje cté :B — Monsieur , v ous donnez à v os ouv rag es des titr es qui n’ ont
aucun rapp ort av e c la matièr e qui constitue le liv r e , comme p ar e x emple On
n’est pas des bœufs, Le parapluie de l’escouade ou Amous , délices et orgues .
Cee façon d’agir n’ est p oint l’indice d’une mentalité bien sérieuse .
À la longue , ce r epr o che me piquait au vif et bientôt je m’ effor çais à
ne plus l’ encourir .
Je n’y suis qu’à mi p ar v enu ; p ourtant il y a du pr ogrès, jug ez plutôt :
J’ai intitulé ce liv r e Pour cause de fin de bail , non p as qu’il y soit
question de rien qui effleur e ce sujet, mais simplement p ar ce que je vais
déménag er au ter me d’av ril pr o chain.
Je de vais cee e xplication au le cteur , je la lui ai donné e .
Nous sommes quies.
L’auteur .
n
2CHAP I T RE I
Un p oint d’histoir e r e ctifié
   réunion de l’ A utomobile Club , je me lè v erai p our
pr op oser une timide motion qui ne manquera p as d’ahurir , toutA d’ab ord, les membr es présents du comité .
Je demanderai qu’ on élè v e , dans le jardin de notr e nouv el hôtel, une
statue , ou plutôt un groupe à Diogène , le r egr eé philosophe .
V ous aussi, grav es le cteur s, v ous aussi, friv oles le ctrices, v ous é
carquillez v os pupilles en g ens qui ne voient pas bien le rapport. . .
Suit l’ e xplication :
D e nos longs travaux sur la civilisation gr e cque au temps d’ Ale x andr e
le Grand résulte ce ci qu’ on p eut considér er à b on dr oit le vieux
Diogène comme pèr e de l’automobilisme , ou, p our p arler plus juste , de
l’ autoneaumobilisme , ou encor e du tonneautomobilisme .
Le tonne au qui ser vait de demeur e à Diogène p eut êtr e admis comme
la pr emièr e r ouloe connue , une r ouloe sans che vaux, bien entendu ¹ .
1. N’ e xiste-t-il p as de nos jour s une v oitur e fort à la mo de qui rép o nd au pr opr e nom
3Pour cause de fin de bail Chapitr e I
ant au mo de de traction, ou, p our êtr e tout à fait e x act, de
propulsion , c’ est là que j’app orte ce qu’il y a de plus fraîchement débar qué en
fait de do cuments.
D ans tous les traités d’histoir e , mesdames et messieur s, il est question
du cynisme de Diogène .
Ce mot cynisme , jusqu’à l’heur e présente , fut inter prété dans le plus
faux des sens.
Un grand nombr e de p er sonnes et même de pr ofesseur s sont p er
suadés que Diogène était sur nommé le Cynique p ar ce que , n’ayant p as plus
de pudeur qu’un chien, il se conduisait comme un co chon, si j’ ose m’ e
xprimer ainsi.
Biffez, b onnes g ens, cee er r eur , de v os tablees.
Le mot cy nisme , en ce qui r eg arde Diogène , doit êtr e inter prété dans
un esprit pur ement sp ortif, comme , p ar e x emple , hippisme, cyclisme , etc.
Le vieux philosophe gr e c pratiquait le cynisme comme le comte de
Dion la v oitur e à vap eur , et Jacquelin le vélo , c’ est-à-dir e que , dans ses
déplacements, il faisait r ouler son tonne au p ar deux de ces molosses de
Rho des si réputés p our :
Leur vigueur à la fois et leur docilité.
Les b ons toutous pr enaient, si j’ en cr ois mes do cuments, un vif plaisir
à p ousser de leur s p aes agiles la r oulante demeur e de leur très sag e p
atr on, cep endant que le philosophe cheminait der rièr e eux av e c, entr e les
dents, la pip e morale du mépris de l’humanité .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ce p atriar chal app ar eil ne rapp elle é videmment que de très loin les
moto-car s de chez Comiot, mais p our l’ép o que !. . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . .
D ans une pr o chaine causerie , car je crains, aujourd’hui, d’abuser de
v os instants, je p arlerai de la fameuse lanter ne de Diogène , et je v ous
démontr erai, clair comme le jour , que l’acétylène n’ est p as de cré ation si
ré cente qu’ on le cr oit g énéralement.
de tonneau .
4Pour cause de fin de bail Chapitr e I
n
5