Université Louis Pasteur Strasbourg I
260 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Université Louis Pasteur Strasbourg I

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
260 pages
Français

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8

  • mémoire


1 Université Louis Pasteur – Strasbourg I Ecole doctorale des Sciences de la Vie de et de la Santé Discipline : Sciences du vivant Spécialité : Neuropsychologie du développement THÈSE présentée pour obtenir le grade de Docteur de l'Université Louis Pasteur Strasbourg I par Christelle NITHART Étude des déficits phonologiques à l'origine des troubles d'apprentissage de la lecture dans la dyslexie et la dysphasie : Approches développementale, neuropsychologique et anatomo-fonctionnelle Thèse soutenue publiquement le 14 novembre 2008 Membres du Jury Directrice de Thèse : Dr. Marie-Noëlle METZ-LUTZ, LINC UMR 7191 CNRS/ULP Directrice de Thèse : Pr. Elisabeth DEMONT, Université Louis Pasteur, Strasbourg Rapporteur Interne : Pr. Liliane MANNING, LINC UMR 7191 CNRS/ULP Rapporteur Externe : Pr. Jean-Émile GOMBERT, Université de Rennes Rapporteur Externe : Dr. Michel HABIB, CHU Timone, Marseille Examinateur : Dr. Catherine BILLARD, Hôpital Bicêtre, Kremlin-Bicêtre

  • dyslexie développementale

  • merci

  • précieuse

  • dyslexie

  • laboratoire d'imagerie et de neuroscience cognitive

  • traitement lexical

  • assistance précieuse dans le traitement des données d'imagerie


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2008
Nombre de lectures 87
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Exrait

Université Louis Pasteur – Strasbourg I
Ecole doctorale des Sciences de la Vie de et de la Santé
Discipline : Sciences du vivant
Spécialité : Neuropsychologie du développement


THÈSE

présentée pour obtenir le grade de
Docteur de l’Université Louis Pasteur Strasbourg I par

Christelle NITHART




Étude des déficits phonologiques à l’origine des troubles d’apprentissage de la
lecture dans la dyslexie et la dysphasie :
Approches développementale, neuropsychologique et anatomo-fonctionnelle




Thèse soutenue publiquement le 14 novembre 2008



Membres du Jury
Directrice de Thèse : Dr. Marie-Noëlle METZ-LUTZ, LINC UMR 7191 CNRS/ULP
Directrice de Thèse : Pr. Elisabeth DEMONT, Université Louis Pasteur, Strasbourg
Rapporteur Interne : Pr. Liliane MANNING, LINC UMR 7191 CNRS/ULP
Rapporteur Externe : Pr. Jean-Émile GOMBERT, Université de Rennes Dr. Michel HABIB, CHU Timone, Marseille
Examinateur : Dr. Catherine BILLARD, Hôpital Bicêtre, Kremlin-Bicêtre
1

















A mes grands-mères

















2Remerciements

Je tiens à remercier Marie-Noëlle Metz-Lutz et Elisabeth Demont pour avoir encadré
ce travail. Je vous remercie bien sûr pour votre accueil et votre accompagnement durant ces
trois années, mais aussi pour m’avoir poussée à aller toujours plus loin et surtout pour
m’avoir permis de réaliser cette aventure. Merci d’avoir pris le pari de me confier cet
ambitieux projet.

J’adresse mes remerciements les plus sincères au Professeur Liliane Manning qui a
accepté de présider ce jury de thèse, au Professeur Jean-Emile Gombert ainsi qu’aux
Docteurs Michel Habib et Catherine Billard qui m’ont fait l’honneur de juger mon travail et de
faire partie du jury. Votre participation était particulièrement importante pour moi car vous
avez tous contribué à mon intérêt pour les différents versants de l’apprentissage de la lecture
et de ses difficultés.

Un merci particulier à Liliane Manning ; vous m’avez fait découvrir avec enthousiasme
l’existence de ce monde fabuleux qu’est la neuropsychologie.
Je tiens à associer à ces remerciements le Professeur Claude Bonnet. Vous avez été
le premier à me faire découvrir la recherche et vous m’avez transmis un peu de la passion
qui vous habitait.
Votre rencontre a été décisive pour moi dans les choix qui m’ont menée jusqu’à la
réalisation de cette thèse et vous resterez tous deux des jalons incontournables sur le
chemin qui fut le mien.

Mes remerciements vont ensuite à tous ceux qui ont participé à la réalisation de cette
étude. Merci aux personnes du groupe « phonologie » et tout particulièrement à Daniel
Gounot pour votre assistance précieuse dans le traitement des données d’imagerie et à
Corinne Marrer non seulement pour ta contribution lors de l’acquisition des données mais
surtout pour ta présence et ton soutien, si appréciables. Merci aussi à Nathalie Heider pour
ton aide précieuse, technique et linguistique, ainsi que pour ta disponibilité.
Merci à l’équipe du Centre Référent des Troubles des Apprentissages du CHU de
Strasbourg et notamment au Dr. Anne de St Martin, à Stéphanie Thuillier et à Laure Creplet
pour votre investissement dans cette recherche et pour les échanges que nous avons eus
autour des résultats.
Merci aussi à nos collègues belges, Steve Majerus, Jacqueline Leybaert et Martine
Poncelet. Votre participation à la préparation des épreuves contribue de manière inestimable
à la précision de ce travail.
3Je tiens également à remercier Anne Boesch, Marie Bullière et Christelle Isch ainsi
que les étudiantes de maîtrise, Anne et Marie. Vous m’avez apporté une aide énorme pour
l’acquisition et le dépouillement des données mais aussi un soutien moral tellement
appréciable.
Merci au Pr. Grucker et à Christian Kelche pour votre accueil dans l’UMR 7004 puis
au sein du LINC, UMR 7191.
Merci enfin et surtout à tous les enfants qui ont participé à ces différentes études. Je
ne sais comment vous témoigner ma gratitude pour l’investissement en temps et en énergie
qui fut le votre et pour avoir su surmonter votre appréhension de l’IRM. J’associe à ces
remerciement les parents de ces enfants et les directeurs et directrices d’écoles ainsi que les
instituteurs. Un grand merci à vous tous et tout particulièrement à Mme Ligier-Fortin, à M.
Gioria et à Mme Malnoury pour votre accueil et votre implication dans nos recherches.

Je tiens à exprimer ma gratitude à ma famille et tout particulièrement à ma mère pour
m’avoir soutenue dans mes choix et permis de les réaliser. Un énorme merci à mon grand-
père. C’est toi qui m’a donné le goût du travail bien fait et l’envie d’aller jusqu’au bout.
J’adresse aussi mes remerciements à ma belle-famille pour votre soutien moral et
logistique et un merci tout particulier à René pour vos nuits blanches à pister les fautes
d’orthographe…

Mais qu’aurais-je fait sans l’appui de mes amis et collègues… Du fond du cœur merci
aux « doctorants du premier étage », Matthieu B., Mathieu T., Hervé B., Nicolas P. etc.
d’avoir toujours répondu présent quand j’enfonçais la porte de votre bureau pour un souci
informatique ou une baisse de moral !
Merci à Cyril pour ta relecture et tes commentaires pertinents sur le manuscrit, la
soutenance et le reste !
Merci à Nicolas qui m’a poussée à faire ce choix audacieux et à tous mes amis,
Sarah, Sandie, Marc, Nadia, Anne-Claire et les autres pour m’avoir soutenue et supportée
durant ces années.

A Yannick enfin, merci ne pourrait suffir…
4Résumé

Le déficit phonologique à l’origine des difficultés d’apprentissage de la lecture est-il de même
nature dans la dyslexie et la dysphasie ? Pour répondre à cette question, nous avons étudié
différents niveaux de traitement phonologique dans une étude développementale et
neuropsychologique et analysé les substrats neuronaux de la lecture. La mémoire de l’ordre
en fin de CP s’avère être un meilleur prédicteur des capacités de décodage que la
conscience phonologique. Ces compétences sont déficitaires chez les dyslexiques comme
chez les dysphasiques qui se distinguent toutefois des dyslexiques par un déficit de la
discrimination phonologique, de la capacité de la mémoire à court terme et du vocabulaire.
Si le réseau cérébral de la lecture est altéré dans les deux populations, les régions
associées au traitement lexical sont moins activées chez les dysphasiques. Le déficit
phonologique à l’origine des difficultés de lecture apparaît de nature différente dans la
dyslexie et la dysphasie.





Mots clés :
Apprentissage de la lecture, dyslexie développementale, dysphasie, conscience
phonologique, mémoire phonologique, mémoire de l’ordre, IRMf, anatomie fonctionnelle de
la lecture









Laboratoire d’imagerie et de neuroscience cognitive – LINC,
UMR 7191 CNRS/ULP,
12 rue Goethe
67000 Strasbourg
5Phonological deficit underlying reading difficulties
in dyslexia and specific language impairment :
A developmental, neuropsychological and anatomo-functional study



Abstract

To specify the phonological deficit underlying reading disabilitiy in dyslexia and specific
language impairment (SLI), we studied various level of phonological processing in a
developmental and a neuropsychological study, and carried out a comparative study of the
reading neural network in these two reading disorders. Serial order memory at the end of first
grade appeared as a better predictor of the decoding ability than phonological awareness.
Both abilities were deficient in the dyslexics as in the SLIs children, who showed additional
deficit on phonological discrimination, short-term memory capacity and vocabulary. While the
brain activation pattern of reading is altered in the two populations, the SLI children activated
less some regions involved in lexical processing. These results suggest that reading
disabilities in SLI and dyslexia result from distinct phonological impairments.





Key-words :
Reading acquisition, developmental dyslexia, SLI, phonological awareness, phonological
memory, sequential memory, fMRI, reading neural network
6TABLES DES MATIERES

INTRODUCTION GENRALE 12
A/ L’apprentissage normal de la lecture 13
B/ Les troubles de l’apprentissage de la lecture 15
C/ Objectifs et présentation de notre recherche 20


PARTIE I : Etude développementale des différents niveaux de traitement phonologique et de
leur influence sur l’apprentissage de la lecture 22
Chapitre 1 : Etat des connaissances 23
1. La conscience phonologique 23
• Les différents niveaux de conscience phonologique 23
• Les différentes unités phonologiques 24
• Les interactions entre le développement des niveaux de conscience phonologique et des unités
phonologiques 26
• L’influence du vocabulaire et de la connaissance des lettres sur le développement de la
conscience phonologique 26
2. La mémoire phonologique 28
• Capacité de la mémoire à court terme 29
• Influence des connaissances phonologiques en mémoire à long terme 31
• Mémoire de l’ordre 32
• Les influences réciproques entre le développement du vocabulaire et le développement des
différentes composantes de la mémoire phonologique 33
3. Relations entre conscience phonologique, mémoire phonologique et lecture 34
• Relations entre conscience etmémoire phonologiques 34
• Influence de la conscience phonologique sur la lecture 37
• Influence de la mémoire phonologique sur la lecture 40
4. Objectifs de l’étude développementale 41
Chapitre 2 : Expériences 43
1. Etude longitudinale 43
1.1. Matériel et méthode 43
1. Sujets 3
1.1.2.Epreuves 43
1.3 Procédure9 .4Analyse 50
71.2 Résultas 52
1.2.1. Analyses inférentielles 52
1.2.2.Analysesde corrélations 67
1.2.3. Analyses derégression 71
2. Etude transversale 77
2.1. Matériel et méthode 77
2.1 Sujets 77
2.1.2.Epreuves et procédure 77
2. Résultas 9
Chapitre 3 : Discussion 89
1. Développement des différents niveaux de traitement phonologique 89
• Les habiletés précoces de discrimination phonologique 89
• La conscience phonologique 90
• Les différentes composantes dela mémoire phonologique 91
2. Relations entre les différents niveaux de traitement phonologique 93
• La conscience et la mémoire phonologique, deux habiletés distinctes mais liées par un
processus commun, la discrimination phonologique 93
• Relations entre les différents niveaux de traitement phonologique et les compétences lexicales
et alphabétiques 94
3. Influence précoce de la conscience phonologique et influence ultérieure de la
mémoire phonologique sur les habiletés de lecture 95


PARTIE II : Déficits phonologiques à l’origine du trouble de la lecture dans la dyslexie
développementale et la dysphasie 97
Chapitre 1 : Etat des connaissance 98
1. Les troubles du langage oral 98
1.1 Les difficultés de perception de la parole dans la dyslexie développementale 98
1.2 Les troubles du langage oral dans la dysphasie 99
2. Les troubles du langage écrit 101
2.1 Les difficultés d’apprentissage de la lecture chez les dyslexiques 101
2.2 La nature et la prévalence du trouble de la lecture dans la dysphasie 102
3. Le déficit de conscience phonologique 104
3.1 Un déficit stable massif et persistant dans la dyslexie 104
3.2 Le déficit de conscience phonologique chez les dysphasiques 107

84. Le déficit de mémoire phonologique 108
4.1 Le déficit de mémoire phonologique et des représentations phonologiques en
mémoire à long terme chez les dyslexiques 108
• La capacité dela mémoire phonologique 108
• Les représentations phonologiques en mémoire à long terme 110
• La mémoire de l’ordre sériel 110
4.2 Le déficit de la mémoire phonologique : un marqueur comportemental de la dysphasie 115
• La capacité dela mémoire phonologique 15
• L’influence des connaissances en mémoire à long terme 118
• La mémoire de l’ordre sériel 9
5. Relations entre dyslexie et dysphasie 120
5.1 Comparaison des déficits phonologiques
• Perception phonologique 120
• Conscience phonologique 20
• Mémoire phonologique 21
5.2 Hypothèses sur la nature de la relation entre dyslexie et dysphasie 122
6. Objectifs de notre étude neuropsychologique 123
Chapitre 2 : Expériences 125
1. Matériel et méthode 125
1.1 Sujets 125
1.2 Procédure 126
1.3 Epreuves
1.4 Analysesstatistiques 127
2. Résultats 128
Chapitre 3 : Discussion 145
1. Le déficit de perception phonologique chez les dysphasiques 145
2. Un déficit de la conscience phonologique plus sévère chez les dysphasiques 146
3. Capacité de la mémoire phonologique et mémoire de l’ordre 148
4. Influence des connaissances phonologiques en mémoire à long terme sur la mémoire
à court terme phonologique 150
5. Un trouble de la lecture lié à des déficits phonologiques distincts 151





9PARTIE III : Bases neuronales des déficits de la lecture dans la dyslexie développementale et la
dysphasie 153
Chapitre 1 : Etat des connaissances 154
• Avant pros 154
1. Le réseau neuronal de la lecture 155
1.1 La voie dorsale phonologique 157
• Génralités 57
• Lecodage/recodage desinformations phonologiques 19
• L’intégration et la conversion intermodale 160
• Le traitement la segmentation phonologique 160
• Le stockage et la récupération en mémoire phonologique 161
1.2 La voie ventrale/orthographique 162
• La perception orthographique 162
• Lareconnaissance desmots 162
• L’analyse orthographique 64
1.3 Le développement du réseau de la lecture 165
2. Le réseau neuronal de la lecture dans la dyslexie 168
2.1 Les déficits d’activation des régions postérieures de la lecture 169
• La jonction temporo-pariétale et lavoie dorsale 169
• La jonction occipito-temporale et la voie ventrale 169
2.2 Le système de compensation 170
2.3 Les altérations fonctionnelles du réseau de lecture chez l’enfant dyslexique 171
3 Le réseau neuronal de la lecture dans la dysphasie 173
4. Objectifs de notre étude en IRMf 174
Chapitre 2 : Expériences 175
1. Matériel et méthode 175
1.1 Sujets 175
1.2 Epreuves 177
1.3 Procédure expérimentale 178
1.4 Acquisition et prétraitement des images 180
1.5 Analyses des images 181
2. Résultats 184
2.1 Décision lexicale 184
2.1.1 Analyses en effet aléatoire du cerveau entier, par groupe 184
2.1.2 Analyses comparatives desgroupes 186
2.2 Jugement de rime 191
2.2.1 Analyses en effet aléatoire du cerveau entier, par groupe 191
10

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents