Evaluation Cycle 3

Evaluation Cycle 3

-

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • fiche - matière potentielle : épreuves
  • exposé - matière potentielle : documentaires
  • fiche - matière potentielle : épreuves
  • exposé
Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture Alain Jean Evaluation Cycle 3 Passation et correction des épreuves du 1° trimestre 2) Épreuves destinées aux élèves en difficulté Attention : cette édition ne concerne que les évalua Elle sera mise à jour lors du 2° trimestre pour couvBentolila Mesnager 2008 tions du premier trimestre 2008 -2009. rir l'ensemble des évaluations de l'année
  • reconnaissance des mots
  • regard sur l'évolution du ce2 au cm2
  • documentaires aptitude
  • syntaxe compréhension des phrases 
  • point d'appuis aux remédiations
  • poursuite de la lecture
  • compréhension du texte
  • compréhension des textes
  • compréhension de textes
  • profils
  • profil
  • lexiques
  • lexique

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 159
Langue Français
Signaler un problème
Rd e sé s e a u Ob s e r v a t o i r e s Ld eo c a u xl a Le c t u r e
Evaluation Cycle 3 Passation et correction des épreuves du 1° trimestre
2) Épreuves destinées aux élèves en difficulté
lain Bentolila Jean Mesnager 2008
Attention : cette édition ne concerne que les évaluations du premier trimestre 2008 -009. Elle sera mise à jour lors du 2° trimestre pour couvrir l'ensemble des évaluations de l'année
Cadre général Les évaluations destinées aux élèves en difficulté
1) Principes Le Roll est désormais consacré prioritairement aux enfants en difficulté. Le dispositif d'évaluation des années passées est donc modifié de manière décisive. Pour le cycle 3, il se déroule au premier trimestre en deux temps. 1 a) Des épreuves destinées à tous les élèves de la classe, permettant de délimiter ungroupe en difficulté (ED) , et un autre groupe (I) aux capacités incertaines. b) Une seconde série d'épreuves plus approfondies, destinées aux seuls "ED". Le résentuide concerne la seconde série d'éreuves, celles passées par les élèves en difficulté.
2) Contenu des épreuves Ces épreuves ont une vocation diagnostique, ets'appuient sur l'évaluation spécifique d'un certain nombre de compétences particulières entrant dans l'acte de lire et de comprendre, à savoir : -reconnaissance des mots ; -compréhension de phrases simples ou complexes ; - récits : déroulement, (dont reconstruction d'informations non explicites) lieux, personnages et leurs motivations ; - exposés et textes documentaires : sujet, points abordés, organisation du propos, connecteurs; - aptitude à la recherche d'informations dans des documents (horaires, programmes, plaquettes d'informations etc.) c'est-à-dire récupération d'infos simples ou complexes (c'est à dire à interpréter) maîtrise des objets comme tableaux, listes, plans et graphiques. Ces épreuves sont passées aux premier et deuxième trimestres par les seuls ED. Elles aboutissent à unprofil personnel, véritable outil de référence pour les remédiationsqui sont la matière principale du Roll. Celles-ci tentent, 2 sans excès, de suivre le principe "À chacun selon ses besoins" Il va de soi que les élèves, à chaque trimestre,ne sont pas évalués sur toutes ces composantes. Ainsi, pour les élèves de CE2 en début d'année, seules sont prises en compte : - la reconnaissance des mots (sous deux formes) ; - la compréhension des phrases (à deux niveaux) ; - la compréhension de l'action dans les textes narratifs ; - la compréhension du sujet des exposés documentaires.
1 Elles sont décrites dans le document:"Evaluations Cycle 3 1) Épreuvesnérales pour classes entières". 2 "Sans excès" , car la remédiation ne peut suivre une voie de type "médicament", c'est-à-dire "à tel mal, tel remède". Une vision à la foisobale et spécifique s'impose.
Les compétences évaluées
L'évaluation vise à établir les profils d'élèves en fonction d'un certain nombre de compétences.Pour l'ensemble du cycle 3, elles sont reoupées dans le tableau ci-dessous.
Lexique reconnaissance des mots
A B Déchiffrement Reconnais. ortho
Syntaxe compréhension des phrases A B Simples Complexes
Compréhension des textes narratifs
A Compréh de l'action
B Compétences avancées
Compréhension des textes documentaires A B Compréh. Structure, du contenuconnecteurs
Apti udeà la recherche d'informations A B Infos Infos simples complexes
Lexique L'identification des mots est l'opération mentale la plus élémentaire de la lecture. Le lecteur expert reconnaît la lupart d'entre eux de manière directe (dite "orthographique). Son degré de compétence dépend donc de l'importance de son bagage mental de mots connus. Or le mot n'est reconnude cette manière qu'après un certain nombre de rencontres où il a été déchiffré. Au début du cycle 3, la maîtrise du déchiffrement (type A) conditionne le passage au stade suivant ("orthographique"; type B). De plus, le bagage restant mince, le lecteur est obligé de déchiffrer un certain nombre de mo s quand il lit. Syntaxe. La compréhension de la phrase nécessite des compétences syntaxiques. Cellesci impliquent un certain nombre de repérages : ordre des mots, marques morphosyntaxiques, connecteurs (prépositions, conjonctions, relatifs) ; et leurintégration dans une "proposition de sens" : par exemple "Pacôme mange une pizza aux olives" est autrechose que la somme des mots qui le composent. La compréhension des phrases courtes (type A) vient très tôt, mais celle des phrases plus longues (type B) résente des difficultés, leur construction étant plus complexe. Compréhension des textes narratifs La maîtrise des compétences cidessus n'a de sens que si elle permet la compréhension des textes, qui est la dominante de l'apprentissage continué de la lecture au cycle 3, en général plutôt orienté vers les textes 3 narratifs . Passer de la compréhension de la phrase à celle du texte suppose des opérations mentales complexes, même si elles paraissent sontanées chez le lecteur expert. Il faut comprendre bien sûr leséléments figurant explicitement dans le texte (concernant la plupart du temps le déroulement de l'action ; type), mais aussi identifier les personnages derrière les pronoms, synonymes et autres substituts, reconstruire certaines informations non explicites (compréhension dite "avancée" dans le tableau : type B) Compréhension des textes documentaires Il importe que les enfants à l'aube du collège maîtrisent également les textes dits "documentaires", en fait les etits exposés dont le poidsira croissant en français et surtout dans les autres disciplines (Histoire, géographie, SVT) . Leur compréhension suppose de s'accoutumer à leur "fonctionnement" : comprendre le sujet de l'exposé, les oints qui sont successivement abordés (type A), mais aussi comprendre (type B) leur organisation (liens temporels, logiques, d'opposition) portée en par ie par la connaissance des connecteurs (adverbes, conjo ctionsetc.) Aptitude à la recherche d'information La recherche d'informations dans des documents multiformes (dépliants, brochures, horaires, publicités, rogrammes etc.) est un mode de lecture tout aussi indispensable à l'intégration sociale et scolaire que la compréhension de textes. Bien sûr, il s'agit d'abord d'un repérage dans le cadre d'une lecture sélective (type A dans le tableau). Mais elle va souvent bienau delà et nécessite parfois des croisements et des calculs (type B). De plus l'utilisateur (ici l'élève) doit acquérir des compétences dans la lecture de tableaux, graphiques cartes, lans etc.
3 Les textes narratifs restent privilégiés, car l'investissement affectif, les péripéties dramatiques constituentune importante motivation à la poursuite de la lecture ; mais ils ne sauraient être une exclusive, comme on peut le voir dans les autres paragraphes de cette page.
Distribution annuelle par niveaux de classe en cycle 3
Il va de soi que les 10 points mentionnés dans le tableau de la pae précédente (appartenant à 5rands domaines) ne sont pas tous évalués lors des passations successives. Pour le premier trimestre, et par niveaux, le tableau de passations est le suivant : Mots Phrases NarratifDocumentaire Rechinfos A B A BA BA B A B CE2 xx x xx x CM1 xx x xx x CM2 xx xx xx
Organisation des passations.
Comme le tableau ci-dessus l'indique, une phasede passation (ex : 1° trimestre CM1) est volontairement limitée à 6 épreuves. Le nombre de passations au second trimestre pourra même être moindre. Unre rdsur l'évolution du CE2 au CM2 montre que le début du cycle 3 est marqué par une vérification des compétences élémentaires (mots, phrases), alors qu'à la fin on met l'accent sur des compétences plus avancées (recherche complexe d'informations, ornisation des exposés par exemple). La mise enœuvre pratique est décrite dans les fiches d'épreuves. Celles-ci sont enénéral passées collectivement, mais certaines réclament une passation individuelle (ex : les deux épreuves sur le lexique en CE2) ; c'est alors a priori plus "preneur de temps" pour le maître, mais il ne faut pas oublier qu'elles ne s'adressent qu'aux ED, soit de 2 à 10 élèves par classe (amplitude approximative). Certaines épreuves sont utilisées pour la première fois, et il se peut qu'on obtienne quelques résultats un peu douteux. Toutes les remarques des usars seront prises en compte pour un étalonnadéfinitif. Bien que ces épreuves s'adressent aux élèves ED , leur niveau de difficultéest celui de la classe de référence. Il s'aen effet de repérer dans quels domaines précisément tel enfanta besoin d'aide, et on ne peut le qualifier de "faible" quelque part (lexique ? compréhension de texte ?) qu'à partir des normes qui sont celles de la classe dans laquelle il se trouve. Il faut en tirer les conséquences : trouver des élèves faibles partout n'aura rien d'exceptionnel.
Notation et profil des élèves Notation Après chaque épreuve, la performance est considérée comme Acceptable (A), Faible (F) ou Très Faible (TF). Le barème qui transforme les résultats bruts en ces catéries fire dans chacune des fiches épreuves Profil d'élève Après avoir passé les épreuves, un élève se voit attribuer un profil qui prend la forme suivante. Ici, pour le CE2, après les passations du 1° trimestre Lexique SyntaxeT. narratifsT. documentaires A BA BA A Déchiffrement Reconnais.orthoSimples ComplexesCompréh de l'actionCompréh. du contenu Pacôme AA AF TFF Plus tard, au 2° trimestre, le nombre de cases du profil sera aunté, car pour les points évalués deux fois (au premier, puis au 2° trimestre), on fera firer côte à côte les deux catéries obtenues. Le maître élarra ce tableau à l'ensemble des ED, dans le cadre d'une feuille duroupe ED.
Exploitation des profils dans le cadre des remédiations.
C'est sur ces profils que va s'articuler l'aide personnalisée aux élèves en difficulté, selon le principe "à chacun selon ses besoins" (voir la note 2 en bas de pae 1). Ce dispositif fait l'objet d'un document 4 dintitulé "Remédiations et perfectionnements" à la disposition des membres du Roll.
L'articulation proprement dite se fonde sur un système qui est décrit dans le document évoqué. On peut en déer ici quelques principes : - latotalité des profils théoriques, avec 3 catéories et 6 points, est de … plus de 700 ; ils seront ramenés à un nombre plus limité de "cas" servant de point d'appuis aux remédiations ; mais le maître pourra toujours revenir au profil exact pour affiner ses interventions. - cepro rammepersonnalisé de remédiation comprendra conseils etdémarches préconisées, et bien sûr, un important lot d' outils mis à disposition sous forme d'exercices et d'activités spécifiques.
Annexe Les profils du premier trimestre
1) CE2 Lexique A B Déchiffrement Reconnais.ortho
1) CM1 Lexique Syntaxe B B Reconnais.ortho Phr.complexes
1) CM2 T. narratifs A B Compréh de l'actionCompréh. avancée
Syntaxe A B Phr. simplesPhr. complexes
T. narratifs A Compréh de l'action
T. documentaires A Compréh. du contenu
T. narratifsT. documentairesAptitude Rechd'infos A BA A Compréh de l'actionCompréh. avancée Compréh. du contenuInfos simples
T. documentaires A B Compréh. du contenuOrganisation, connecteurs
4 … à paraître aprèsle 1° novembre 2008
Aptitude Rechd'infos A B Infos simplesInfos complexes