Bel-Ami : le résumé par partie
2 pages
Français

Bel-Ami : le résumé par partie

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Quoi de mieux qu'un résumé si vous n'avez pas lu Bel Ami que de lire un résumé de qualité. Vous pouvez donc télécharger ce résumé de Bel Ami.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 3 553
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Exrait

Bel Ami, 2e lecture, partielle Résumé :
Première Partie Juin 1880. Georges Duroy, sous-officier rendu à la vie civile, est un beau jeune homme peu scrupuleux. Nouvellement employé aux chemins de fer du nord, il déambule sur les boulevards parisiens, en quête de fortune et de réussite. Il rencontre un ancien camarade de régiment, Forestier, qui va le recommander au directeur de son journal, la Vie française. Grâce à l'appui de son ami, Georges est embauché comme reporter ce qui lui permet de doubler son salaire. Le jeune homme découvre les salles de rédaction et les coulisses de la vie parisienne. Il plaîtauxfemmesetestbiendécidéàenproterpour"arriver".MmeForestier,lafemmede son ami lui donne des conseils et l'aide à rédiger ses premiers articles. Puis Georges fait la connaissance de Clotilde de Marelle, une sympathique bourgeoise bohème, qui lui délivre une éducation sentimentale très libre. La très jeune fille de Mme de Marelle, Laurine, donne à notre héros le surnom de Bel-Ami.
[L'enfant parut, puis s'arrêta interdite, puis courut vers Duroy en battant des mains, transportée de plaisir en l'apercevant, et elle cria : « Ah! Bel-Ami !  Mme de Marelle se mit à rire : « Tiens! Bel-Ami! Laurine vous a baptisé! C'est un bon petit nom d'amitié pour vous, ça; moi aussi je vous appellerai Bel-Ami.]
Offensé par son ami Forestier, Georges décide de séduire sa femme. Dès le lendemain, il déclare son amour à Mme Forestier. Mais celle-ci le tient à distance et lui explique que si elleestdisposéeàêtresonamie,jamaiselleneserasamaîtresse.Sensiblepourtantàl'admiration que lui porte le jeune homme, elle lui conseille de rendre visite à la femme de son directeur, Mme Walter, qui "l'apprécie beaucoup". Duroy s'exécute. Il se rend chez elle et la séduit par son esprit. Elle le fait nommer chef des Echos. Cet avancement lui vaut une augmentation. En l'absence de son ami Forestier, malade, Georges Duroy signe plusieurs articles de fond. Suite à l'un de ces articles il est diffamé par le rédacteur d'un petit journal en mal de publicité. L'honneur de son journal étant en jeu, Walter, son directeur, le pousse à provoquer l'offenseur en duel. Angoissé à l'idée de mourir, Duroy ne ferme pas l'il de la nuit. Le lendemain, à l'aube, il se rend au bois du Vésinet pour le duel. Les deux adversaires font feu l'un sur l'autre, mais se manquent. Cet épisode, dont ils ressortent tous les deux indemnes, leur vaut une belle publicité. Cet acte de courage permet à Georges de gagner l'estime de son directeur qui lui offre une nouvelle promotion. En plus de son poste de chef des Echos, il devient chroniqueur. Duroy obtient aussi de sa maîtresse,ClotildedeMarelle,qu'ellelelogedansl'appartementdelaruedeConstantinople.Ellel'inviteégalementàdînerchezelletouslesjeudis,sonmari,M.deMarelle l'appréciant beaucoup... En février , Georges reçoit une lettre de Madeleine Forestier qui lui demande de venir la rejoindre à Cannes, Charles, son mari étant au plus mal. Il se rend au chevet de Forestier, agonisant. Charles meurt quelques jours après. Pendant la veillée funèbre, Georges Duroy propose à Madeleine de se remarier avec lui. Elle réserve sa réponse. Après l'enterrement de Charles, elle l'accompagne à la gare. De retour vers Paris, Duroy nourrit beaucoup d'espoir.
Deuxième Partie
Madeleine accepte quelques mois après, d'épouser Bel-Ami. Rêvant de noblesse, elle convainc Georges de signer ses articles "du Roy" ou " Du Roy de Cantel" . Georges est devenu rédacteur politique et ils écrivent ensemble ses articles. Ils se fixent comme objectif d'aider le député Laroche-Mathieu à accéder au pouvoir. Mais Georges a du mal à oublier son ami Forestier. Avoir pris sa place ne lui suffit pas , il éprouve vis à vis du défunt une jalousie obsessionnelle . Georges découvre alors que le député Laroche-Mathieu mène un cour très assidue auprès de sa femme. Il en éprouve une vive jalousie et décide de se venger . Il entreprend deséduireVirginieWalter,l'épousedesondirecteur,etparvientàenfairesamaîtresse. Virginie lui apprend que Laroche-Mathieu, qui est devenu ministre des Affaires Etrangères, et son mari, M. Walter, ont organisé une spéculation très lucrative au Maroc . Georges éprouve une violente haine de ne pas avoir été mis plus tôt dans la confidence. Il décide dès lors de n'uvrer qu'à sa seule réussite. Il fait chanter sa femme et parvient à lui extorquer la moitié de l'héritage que vient de lui léguer un vieil amant millionnaire, Le Comte de Vaudrec. Puis il réussit à la surprendre en agrant délit d!adultère et obtient le divorce .
Durant une réception organisée chez les Walter, Il se met à rêver d!épouser Suzanne Walter, leur fille; non par amour mais par ambition. Il parvient à séduire Suzanne et lui annonce qu!il va l!enlever afin d'obtenir l'accord de son père pour leur mariage. Ils se marient à la Madeleine en octobre 1883 . Le Baron Du Roy de Cantel sort de l'église au bras de sa nouvelle épouse. Il est riche et sera bientôt député puis ministre.
LE CHANGEMENT DE NOM : Eh bien, voilà, mon cher, je suis comme toutes les j'aime ce qui brille, ce qui sonne. J'aurais adoré porter un nom noble. Est-ce que vous ne pourriez pas, à Voccasion de . notre mariage, vous... vous anoblir un peu?  Elle avait rougi, à son tour, comme si elle lui eût proposé une indélicatesse. . Il répondit simplement :  J'y ai bien souvent songé, mais cela ne me paraît pas facile. - Pourquoi donc?  -Parce que j'ai peur de me rendre ridicule. . Elle haussa les épaules : . - Mais pas du tout, pas du tout. Tout le monde le fait 1 et personne n'en rit. Séparez votre nom en deux : " Du Roy. ,. Ça va très bien. ,. Il répondit aussitôt, en homme qui connaît la question: -Non, ça ne va pas. C'est un procédé trop simple, . trop commun, trop connu. Moi j'avais pensé à prendre le nom de mon pays, comme pseudonyme littéraire d'abord, puis à l'ajouter peu à peu au mien, puis même, plus tard, à couper en deux mon nom comme vous me le proposiez.
Elle demanda : « Votre pays c'est Canteleu? Oui. 
Mais elle hésitait : « Non. Je n'en- aime pas la terminaison. Voyons, est-ce que nous ne pourrions pas modifier un peu ce mot, Canteleu ?
Elle avait pris une plume SUR la table et elle griffonnait des noms en étudiant leur physionomie. Soudain elle s'écria : « Tenez; tenez, voici.  Et elle lui tendit un papier où il lut.. Madame Duroy de Cantel. " Il rééchit quelques secondes, puis il déclara avec gravité : " Oui, c'est très bon. ,. Elle était enchantée et répétait : Duroy de Cantel, Duroy de Cantel, Madame Duroy de Cantel. C'est excellent, excellent! [...] « Avec un rien de méthode, on arrive à réussir tout ce qu'on veut. ------------Un métier à courir Paris : puis de reporter avec zèle. Il connut les coulisses des théâtres et celles de la Politique, les corridors et le vestibule des hommes d'Etat et de la Chambre des députés, les figures importantes des attachés de cabinet et les mines renfrognées des huissiers endormis.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents