Ecologie, communauté et style de vie - d
22 pages
Français

Ecologie, communauté et style de vie - d'Arne Naess

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La crise écologique ne fait plus débat, elle est une réalité quotidienne. Comment répondre à cet enjeu ? Pour Arne Naess, les mouvements écologistes font fausse route en se concentrant sur la gestion des ressources et sur la pollution. C'est non seulement le mode de production capitaliste et techno-industriel qu'il faut remettre en cause, mais également notre rapport à la vie et au monde qui nous entoure. Jusqu'ici, les philosophies ont échoué à penser la nature. Naess nous propose, à travers sa propre philosophie environnementale, de changer de vision du monde en repensant profondément le rapport de l'homme à la nature et de définir des principes d'action cohérents. Ce livre est le plus emblématique du mouvement de l'écologie profonde.
Margaux Vinez, diplômée d'HEC, est une ancienne étudiante de la Majeure Alternative Management. Elle a également étudié au sein du Master Politiques Publiques et Développement, de l'Ecole d'Economie de Paris. Après de nombreuses expériences à l'étranger, notamment en Chine, au Népal et au Maroc, elle travaille pour la Banque mondiale en République démocratique du Congo sur l'évaluation d'une politique agricole en forêt tropicale. Elle se lancera prochainement dans une thèse de doctorat sur les politiques d'adaptation au changement climatique dans les pays en développement.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 162
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Observatoire du Management Alternatif
Alternative Management Observatory
__
Fiche de lecture
Ecologie, communauté et style de vie
Arne Naess
2008

Margaux Vinez – Mars 2011
Majeure Alternative Management – HEC Paris – 2010-2011
« Ecologie, communauté et style de vie » – Mars 2011 1Ecologie, communauté et style de vie
Cette fiche de lecture a été réalisée dans le cadre du cours « Histoire de la critique » donné
par Eve Chiapello et Ludovic François au sein de la Majeure Alternative Management,
spécialité de troisième année du programme Grande Ecole d’HEC Paris.
Editions MS, Paris, 2008
Première date de parution de l’ouvrage : 1976
Résumé : La crise écologique ne fait plus débat, elle est une réalité quotidienne. Comment
répondre à cet enjeu ? Pour Arne Naess, les mouvements écologistes font fausse route en se
concentrant sur la gestion des ressources et sur la pollution. C'est non seulement le mode de
production capitaliste et techno-industriel qu'il faut remettre en cause, mais également notre
rapport à la vie et au monde qui nous entoure. Jusqu'ici, les philosophies ont échoué à penser
la nature. Naess nous propose, à travers sa propre philosophie environnementale, de changer
de vision du monde en repensant profondément le rapport de l'homme à la nature et de définir
des principes d'action cohérents. Ce livre est le plus emblématique du mouvement de
l'écologie profonde.
Mots-clés : Ecologie profonde, Capitalisme.
Ecology, community and lifestyle
This review was presented in the “Histoire de la critique” course of Eve Chiapello and
Ludovic François. This course is part of the “Alternative Management” specialization of the
third-year HEC Paris business school program.
Editions MS, Paris, 2008
Date of first publication: 1976
Abstract: We are going through a deep ecologic crisis. It is no longer a debate, but an
everyday reality. Until now, ecological movements seem unable to provide solutions. They are
misguided by focusing only on resource management and pollution, instead of challenging the
capitalist and techno-industrial way of life. In this book, Arne Naess provides the basis for a
deep ecology philosophy and movement: we have to completely rethink the relationship
between mankind and nature. This book is emblematic of the deep ecology movement. He
provides the philosophical basis and principles for a consistent action.
Key words : Deep ecology, Capitalism.
Charte Ethique de l'Observatoire du Management Alternatif
Les documents de l'Observatoire du Management Alternatif sont publiés sous licence Creative Commons
http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/ pour promouvoir l'égalité de partage des ressources intellectuelles
et le libre accès aux connaissances . L'exactitude, la fiabilité et la validité des renseignements ou opinions
diffusés par l'Observatoire du Management Alternatif relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs.
« Ecologie, communauté et style de vie » – Mars 2011 2Table des matières
1. Un philosophe sans concession.............................................................................................4
1.1. Arne Naess, un homme hors du commun.................................................................4
1.2. Communauté et style de vie, emblèmes de l'écologie profonde...............................5
2. Résumé de l'ouvrage.............................................................................................................6
2.1. Plan de l'ouvrage.........................................................................................................6
2.2. Principales étapes du raisonnement et principales conclusions................................10
3. Commentaires critiques......................................................................................................17
3.1. L'avis d'autres auteurs sur l'ouvrage........................................................................17
3.1.1. La critique de Bryan G Norton.....................................................................17
3.1.2. Critique de l'écologie sociale et par l'écoféminisme....................................18
3.1.3. Critique des écoféministes : Val Plumwood.................................................19
3.2. Avis de l'auteur de la fiche........................................................................................20
4. Bibliographie.......................................................................................................................22
« Ecologie, communauté et style de vie » – Mars 2011 31. Un philosophe sans concession
1.1. Arne Naess, un homme hors du commun
Naess, de son nom complet Arne Dekke Eide Naess, est né le 27 janvier 1912 en Norvège,
et décédé en 2009. Il fit des études de philosophie et de sémantique, et réalisa un doctorat de
sociologie des sciences à l'Université d'Oslo. Après des recherches à Berkeley sur la théorie
du langage, il devient le plus jeune professeur titulaire de l'histoire de l'Université d'Oslo, où il
enseigne de 1939 à 1969. Il quitte ensuite son poste et ses activités d'enseignement pour se
consacrer à une réflexion sur nos modes de vie et fonder l'écologie profonde. Il avait déjà
participé à de nombreux mouvements pacifistes et était présent au cercle de Vienne 1970. A
partir de 1970, il milite activement pour l'écologie, et poursuit ses travaux de philosophie,
influencé par Spinoza, le bouddhisme, ou encore Gandhi. Sa revue interdisciplinaire, fondée
en 1958 sous le nom d'"Inquiry", connaît un grand succès. Par ailleurs, il consacre beaucoup
de temps à l'écriture : son œuvre comprend une trentaine de livres et une centaine d'articles,
traduits dans de nombreuses langues et agrémentées de nombreuses références.
Il semblerait que l'ouvrage de Rachel Carson publié en 1962, Silent Spring, ait eu une
influence déterminante sur sa conception du monde. Il tenta de regrouper l'écologie et les
principes de non violence gandhienne, et se lança dans de nombreuses actions écologistes. Par
exemple, en 1970, il s'enchaîna à un rocher en face de Mardalsfossen, une chute d'eau dans un
fjord norvégien, refusant de descendre tant que le projet de construction n'était pas
abandonné. Cette manifestation, très soutenue, lança le mouvement écologiste norvégien. En
outre, Naess est actif politiquement car il s'est présenté une fois comme candidat au Parti
norvégien vert. Son rapport très particulier à la nature semble être né de son amour pour la
montagne, et notamment d'une expédition dans le massif Tvergastein, au cours de laquelle il
est resté coincé dans les montagnes. Hébergé dans une cabane par un homme d'une extrême
simplicité mais dont il perçoit que sa vie est très riche de joies et sensations, il a alors, pour la
première fois, l'intuition, qu'il tentera ensuite de partager, de l'importance de s'identifier
comme une partie de la nature, un tout infiniment plus grand que soi mais auquel nous
participons tous.

« Ecologie, communauté et style de vie » – Mars 2011 41.2. Communauté et style de vie, emblèmes de
l’écologie profonde.
Cet ouvrage est emblématique du mouvement de l'écologie profonde. Arne Naess y
présente tous les grands principes de sa philosophie environnementale. Il pose les bases
métaphysiques d'une réflexion sur l'environnement. La traduction française est fondée sur la
version anglaise, Ecology, community and lifestyle, en partie fondée sur la version
norvégienne, publiée en 1976. Cette version anglaise a été rédigée par David Rothenberg, qui
a pour cela passé de nombreux mois aux côtés d'Arne Naess.
Communauté, Ecologie et Style de vie est le premier ouvrage traduit en français de
l'auteur, en 2008. Il est intéressant de constater que cette traduction est extrêmement tardive
alors même que l'ouvrage avait déjà été traduit en cinq langues et que l'œuvre de Arne Naess
influe profondément les mouvements écologistes aux Etats Unis et en Europe depuis plus de
trente ans.
Cet ouvrage se présente sous la forme d'un livre de trois cent soixante-douze pages,
consacré au développement de la philosophie environnementale de Naess sous forme logique.
Il est emprunt de philosophie et de sémantique, mais s'adresse également à des questions très
pratiques relatives aux modalités d'action possibles, à l'activisme ou encore à l'action
politique. Il développe les éléments principaux de l'écologie profonde et permet de se défaire
de tous les préjugés qui y sont associés et de mieux comprendre ce mouvement complexe.
« Ecologie, communauté et style de vie » – Mars 2011 52. Résumé de l’ouvrage
2.1. Plan de l’ouvrage
1) La crise environnementale et le mouvement de l'écologie profonde
1. La gravité de la situation
2. production et consommation : idéologie et pratique
3. Notre savoir écologique est strictement limité : les conséquences écopolitiques de notre
ignorance
4. Le mouvement de l'écologie profonde
5. Une plateforme pour l'écologie profonde
6. Comment les thèmes de l'écologie profonde sont présentés dans ce qui suit
2) De l'écologie à l'écosophie
1. Ecologie, écophilosophie, écosophie
a) Ecologie
b) Ecophilosophie et écosophie
c) Les dangers de l'écologisme : faire de l'écologie la science ultime
2. L'évaluation normative
a) La science objective ne peut pas fournir de principes d'action
b) Normes et hypothèses, les systèmes normatifs
c) Le généraliste en nous
d) La biologie de la conservation
3. Les descriptions objective, subjective, et phénoménologique de la nature
4. Les qualités primaires, secondaires et tertiaires : existent elles dans la nature?
5. La théorie protagoréenne du “à la fois X et Y”
a) Le champ relationnel
b) Le monde des contenus concrets
6. Gestalt et pensée gestaltiste
7. Emotion, valeur et réalité
8. De l'émotion à l'évaluation
: «Ecologie, communauté et style de vie» – Mars 2011 63) Faits et valeurs
1. Annonce avec détermination tes priorités de valeurs
2. Les systèmes totaux : des modèles de systèmes normatifs en forme pyramidale
3. La pensée systématique écologiste
4. La recherche des fins ultimes : plaisir, joie ou perfection?
5. La réalisation de Soi : une norme supérieure et l'expression clé d'un but ultime
4) Ecosophie, technologie et style de vie
1. Conscience écosophique et style de vie
2. La coopération dans le style de vie écosophique : the future in your hands
3. Les effets du changement de mentalité
4. Technologie et style de vie
a) Le progrès purement technique n'existe pas
b) “ On peut résoudre la crise environnementale par la technique”
c) La technologie légère de l'écosophie
d) L'invasion des technologies dures dans le tiers-monde
e) Ecosophie et technologie : un résumé
5) Les sciences économiques dans l'écosophie
1. Le contact avec les vues totales
2. Le manque d'intérêt du mouvement de l'écologie profonde pour les sciences économiques
3. D'un point de vue purement économique
4. Un fragment de système de mesure économique
5. Le produit national brut
6. Des raisons d'ignorer le PNB dans les pays industrialisés
a) Un arrière plan historique pour la réévaluation du PNB
b) Le PNB n'est pas une mesure du bien être : pourquoi ?
c) Le PNB favorise les technologies dures et distantes
d) La croissance du PNB favorise les volontés et non pas les besoins
e) Le PNB induit une discrimination à l'égard des personnes qui travaillent à
domicile
f) La croissance du PNB soutient la consommation irresponsable et non solidaire
des ressources et la pollution globale
g) La non pertinence de la croissance économique
: «Ecologie, communauté et style de vie» – Mars 2011 7h) Les tentatives déplacées de sauver le PNB
7. Notions de base de la théorie du bien-être économique
a) la notion de bien être économique
b) de la théorie du bien être aux systèmes normatifs
c) Du bien être à la réalisation de Soi
8. La recherche sur la qualité de vie ; de profonds entretiens
9. L'instauration d'un prix fantôme pour la nature
10. Résumé
6) L'écopolitique dans l'écosophie
1. Le mouvement écologique ne peut éviter la politique
a) Tout a une importance politique, mais tout n'est pas politique
b) L'analyse du pouvoir est nécessaire
c) La politisation de la conservation
2. Les trois pôles du triangle politique, les bleus, les rouges, les verts et les limites de l'analyse
triangulaire
3. Liste des problèmes écopolitiques dans leur extension
4. Autres commentaires sur ces domaines écopolitiques de base : la pollution, les ressources et
la population.
a) La pollution
b) Les ressources
c) La population
5. Renforcer le local et le global
a) L'autodétermination
b) Autonomie
c) La réalisation des communautés locales
6. L'action directe : les normes ganghiennes de la non-violence
7. Les pays riches et les pays pauvres : de l'exploitation à l'aide mutuelle
8. Les critiques envers Les Limites de la croissance
9. Les partis politiques verts sont-ils désirables ?
10. Le mouvement de l'écologie profonde et les grandes questions politiques
a) Les choix idéologiques fondamentaux
b) Socialisme et écosophie
11. La bureaucratie
: «Ecologie, communauté et style de vie» – Mars 2011 812. Le mouvement de l'écologie profonde et le mouvement pacifiste
13. Les programmes politiques verts au jour le jour
14. Remarques conclusives
7) L'écosophie T : l'unité et la diversité de la vie
1. Le droit universel à l'épanouissement de soi et la valeur intrinsèque corrélée de toute forme
de vie
a) L'écosophie lie ensemble toute vie et toute nature
b) L'épanouissement des potentialités est un droit
c) La vie en tant que vaste processus historique
d) le droit universel de vivre et de s'épanouir
e) Ne pas sous estimer la singularité de l'espèce humaine
2. Identification, unicité, totalité et réalisation de Soi
a) Identification et aliénation ; les idées d'unicité et de totalité
b) Identification et réalisation de Soi
c) “Ce qui n'au aucune valeur pour un être humain n'a aucune valeur du tout”
d) Frilutsliv : l'exubérance dans la naturelles
e) La cruauté dans la nature : la tragédie et la comédie de la vie
3. Une perspective historique 1: la Bible
4. Une perspective historique 2 : de Plotin à Descartes
5. Le respect de nous-même n'a pas comme unique raison norte propre importance : la voie
lactée impose aussi le respect
6. La non violence et la philosophie de l'unicité
7. La systématisation des normes logiques ultimes et les hypothèses de l'écosophie T
a) L'idée des modèles de relations logiques
b) La formulation des normes et hypothèses les plus fondamentales
c) les normes et les hypothèses qui prennent leur source dans l'écologie
d) La signification de la diversité, de la complexité et de la symbiose dans le
contexte de la réalisation de Soi
e) La dérivation des normes de la communauté locale
f) Les conditions minimums et la justice : les classes, l'exploitation
g ) Vue d'ensemble de l'Ecosophie T sous forme d'un diagramme
9) L'avenir du mouvement de l'écologie profonde
: «Ecologie, communauté et style de vie» – Mars 2011 92.2. Principales étapes du raisonnement et principales
conclusions
L’ouvrage de Naess part du constat de la gravité de la situation que nous vivons : nous
participons tous d'une culture globale, techno-industrielle, qui détériore nos conditions de vie
et celle des générations futures en ne s'attachant qu'aux aspects matériels de la vie bonne sans
se demander si cette vie est effectivement vécue comme telle. Cette crise peut être l’occasion
d'une renaissance :
Naess : « La crise des conditions de vie sur Te r re peut nous aider à choisir une
nouvelle voie avec de nouveaux critères de progrès, d'efficacité et d'action
1rationnelle » .
Il faut mieux comprendre les mécanismes de ce système pour formuler ensemble des buts
nouveaux. L'ambition de Naess est de dégager à partir de cela des lignes d'action pour un
mouvement politique et social susceptible de fédérer toutes les bonnes volontés, quelles que
soient les convictions idéologiques, religieuses, ou autre de ses membre. Par ailleurs, cet
ouvrage se veut un appel à toutes les formes possibles d'activisme écologique.
Cet appel à une nouvelle définition de l'écologie part du constat que l'écologie dite
« superficielle » ne remet en cause que la pollution et l'épuisement des ressources, et est donc
vouée à l'échec. L'écologie profonde entend remettre en cause profondément nos modes de
vie, de consommation et de production. Il s'agit de s'interroger en profondeur sur l'origine
culturelle et historique de la crise environnementale contemporaine, et, à partir d'une nouvelle
vision du monde, pour créer sa propre vision du monde respectueuse de l'environnement, que
Naess appelle écosophie et qui peut se décliner de façon différente pour chaque individu.
Dans cet ouvrage, Naess propose donc d'abord, à un premier niveau, de nous guider dans la
définition de notre vision du monde, ou écosophie. Cette définition passe d'abord par
l'intuition personnelle, et peut donc conduire à de multiples écosophies différentes. Cette
écosophie conduit à définir un ensemble de principes, que l'auteur appelle plateforme, qui
guident l'action. Enfin, Naess nous présente sa propre écosophie, l'écosophie T, présentée
comme sa déclinaison personnelle.
1Voir p. 57 Ecologie, Communauté et Style de vie.
: «Ecologie, communauté et style de vie» – Mars 2011 10