Résumé par Chapitre de Bel Ami

Résumé par Chapitre de Bel Ami

-

Documents
3 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Pour savoir exactement ce qu'il se passe chapitre par chapitre dans le livre Bel Ami, vous pouvez télécharger ce résumé. Vous trouverez donc un petit résumé de chaque chapitre de Bel Ami.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 27 986
Langue Français
Signaler un problème
Résumé par Chapitres :Bel-Ami, Maupassant (1862)
Première Partie :
Chapitre 1 Georges Duroy, fils d'aubergistes normands et ancien sous-officier (démobilisé du sixième hussard après avoir servi quelques temps en Afrique) est maintenant réduit à travailler dans une compagnie de chemin de fer pour maigre salaire, et il vit dans un appartement pitoyable. Le 28 juin 1880, il erre sur les boulevards de Paris, où il est venu tenter sa chance. Il ne lui reste que très peu d'argent pour finir le mois. Arriviste et ambitieux, il se donne l'objectif d’échapper à cette vie de misère et de devenir riche. Par hasard, il rencontre un ancien camarade de régiment, Charles Forestier, qui s’est fait une brillante situation en devenant rédacteur politique au journal «La vie française». Il l’invite chez lui pour l’aider à rentrer au journal, et lui prête quarante francs, somme que Duroy dépense en quelques jours pour se retrouver de nouveau sans argent.
Chapitre 2 Au dîner des Forestier, Duroy rencontre des femmes du monde, plus belles et plus difficiles à séduire que celles auxquelles il est habitué. Cependant, il à l’habitude d’user de son charme pour réussir grâce aux femmes, en les enjôlant, puis en les trahissant sans aucun scrupule. Lors de ce dîner, Forestier le présente donc à son directeur, Walter, un homme d’affaires juif, rusé, riche et politiquement puissant, qui lui propose d’écrire un article, pour commencer.
Chapitre 3 Madeleine, la femme de Forestier, l’aide à rédiger son premier article. L'argent qu’il lui rapporte, ajouté à son salaire mensuel, élève sa modeste fortune à trois cent quarante francs. Tellement heureux de cette réussite, il dilapide rapidement son argent. Cependant, son article a plu à Walter, qui l’engage.
Chapitre 4 Duroy se familiarise avec les mœurs de la presse parisienne et, deux mois plus tard, il est promu reporter. Toujours sans argent, il vit au jour le jour.
Chapitre 5 Duroy fait la conquête d’une amie des Forestier, Clotilde de Marelle dont la fille, Laurine, l’appelle Bel-Ami. Jeune femme belle et pétillante, bourgeoise insouciante qui souhaite s’encanailler. Son époux étant toujours absent, elle n’hésite pas à le tromper avec Duroy. Clotilde, émue par sa détresse et sa misère, lui procure un appartement et lui donne de l'argent. On comprend alors que Duroy sera prêt à toutes les bassesses pour obtenir de l'argent et du pouvoir. Malgré cette gentillesse, il se retrouve encore très vite démuni avec, en plus, des dettes envers les uns et les autres.
Chapitre 6 Sa carrière journalistique progresse, son audace compensant son manque de culture. Walter le charge de la « Chronique » et des « Échos ». Duroy tente de séduire Madeleine Forestier, puis Virginie de Walter, la femme de son patron. Madeleine, passionnée de politique, le pousse à courtiser celle-ci, pour qu'il soit bien vu de Walter, et obtienne, éventuellement, une promotion.
Chapitre 7 Duroy doit se battre contre un confrère et, comme ce duel se termine à son avantage, son prestige en est accru.
Chapitre 8 Au chevet de Forestier, malade et mourant, il conclut « un pacte d’entraide » avec Madeleine.
Deuxième Partie :
Chapitre 1 Quelque temps après la mort de Forestier, Duroy épouse Madeleine qui lui apporte quarante mille francs de dot et un appartement déjà payé et meublé. Elle le fait entrer dans les milieux politique et économique, et il poursuit grâce à elle son initiation journalistique et politique. Le décès de son ami et supérieur lui a permis de passer d'échotier à « chef des échos » et de gagner mille deux cents francs par mois.
Chapitre 2 Laroche-Mathieu, un familier de la maison Duroy, est devenu ministre des Affaires étrangères, ce dont profite le journal. Bel-Ami participe aux affaires politiques et financières de Walter, signe quelques « articles de fond » et devient même directeur politique du journal sous le nom de « Baron Georges du Roy de Cantel ».
Chapitre 3 Tandis que sa femme complote des affaires politico-financières, il entreprend la conquête de Mme Walter.
Chapitre 4 Mme Walter, folle amoureuse de lui, cède facilement.
Chapitre 5 Cependant, Mme Walter, honnête et maladroite, ne sait pas comment se comporter avec les hommes. Duroy se lasse vite d’elle : il renvoie la pauvre femme qui l’aime de tout coeur, dévoilant ainsi son âme jusqu’au plus profond. Pour faire plaisir à son amant et tenter de le retenir, elle lui parle d'une affaire en Bourse qui peut rapporter énormément d’argent, et dont elle a entendu son mari parler. Un peu méfiant au début, il suit ses conseils et se retrouve à la tête d'une fortune de soixante dix mille francs, somme qu'il est prêt à refuser à cause du comportement de sa maîtresse, pour se débarrasser d'elle. Mais l'appât du gain est plus fort et il accepte cet argent, se considérant alors très riche et très important. Il croit alors avoir réussi à impressionner son patron, qu'il considère comme son modèle, mais aussi comme son rival.
Chapitre 6 Débute une aisance que l’arriviste augmente encore à la mort du vieux comte de Vaudrec, ami intime du ménage Forestier puis du ménage Du Roy, qui lègue un million à Madeleine. Pour accepter cet héritage, cependant, il faut à Madeleine le consentement de son mari. Prétextant que cette somme est indécente pour une seule personne, et qu’il sera déshonoré si elle l'accepte (Tout le monde penserait que Vaudrec était l’amant de Madeleine), il donne son accord en échange de la moitié du legs. Il obtient ainsi quatre cent mille francs, chacun ayant donné cinquante mille francs au neveu du défunt.
Chapitre 7 Le coup de Bourse ayant également fait gagner quarante ou cinquante millions à Walter, Du Roy, insatiable, ne s’estime pas assez comblé, malgré qu’il vienne de recevoir la Légion d’honneur (grâce aux relations de Madeleine et Laroche-Matthieu). Il veut s'enrichir encore d’avantage, prendre sa revanche sur son patron et l’égaler. Dans ce but, il séduit Suzanne, la plus jeune et plus jolie de ses filles, qui a à peine dix-sept ans.
Chapitre 8 Grâce à un flagrant délit d’adultère compromettant sa femme et Laroche-Mathieu, Duroy peut divorcer.
Chapitre 9 Suzanne et Duroy sont d'abord de bons amis. Mais il lui déclare son amour, lui demande de l'épouser. Cependant, ses parents ne sont pas d'accord, le père pensant qu'il n'a pas une assez bonne situation, la mère ne voulant pas que sa fille épouse son amant. Duroy s’enfuit donc avec elle, forçant les Walter à lui donner le droit de l’épouser, pour conserver l’honneur de leur fille.
Chapitre 10 Duroy obtient donc le consentement forcé du père, tandis que Virginie de Walter, folle de douleur, est détruite physiquement comme moralement par ce mariage qui apporte à Du Roy la dot de dix millions de francs de Suzanne, ainsi que la promesse de triomphes futurs. Durant son mariage, il repense à Mme de Marelle, annonçant déjà son projet de tromper sa nouvelle femme. Et à la sortie de l’église de la Madeleine, où a eu lieu la cérémonie, Duroy se sent devenu un homme influent et considéré. Il est prêt à toutes les compromissions politiques, et s’envisa e d’ailleurs dé uté ou ministre.