Tartuffe ou l imposteur : analyse des vers 933 à 1000
3 pages
Français

Tartuffe ou l'imposteur : analyse des vers 933 à 1000

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Cette analyse de Tartuffe de Molière s'intéresse plus particulièrement à l'acte III de cette comédie de théâtre. Le document comporte une analyse en trois parties + une conclusion.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1 241
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Exrait

Introduction
Tartuffe ou l’imposteur 1664 Molière Analyse Vers 933-1000
C’est ici le nœud de l’intrigue ; Tartuffe est enfin apparu lors de la scène précédente (III, 2). C’est une apparition tardive du personnage éponyme par rapport aux conventions (idem Trissotin qui apparaît à l’acte III des Femmes savantes) Le spectateur va enfin assister à la rencontre entre Elmire et Tartuffe Le but de cette scène pour Elmire est de lever un 1ierpéril : le mariage entre Mariane et Tartuffe selon les vœux d’Orgon. Mais un second péril survient : Tartuffe tente de séduire Elmire. Après un Tartuffe en discours, nous allons assister à un Tartuffe en action.
Que sait-on de Tartuffe à ce moment de la pièce ?
Paraître
Un homme pieux Cf. 1ièreapparition (v. 853-856)
Vocabulaire religieux omniprésent Généreux : - allusion aux pauvres - intérêt envers la famille
Tartuffe est un hypocrite absolu
Structure de l’extrait
Etre
Faux dévot : - apparence religieuse mais immoral - sensible à la chair (sensuel)
Homme intéressé par l’argent de la famille : accepte les dons d’Orgon, qu’il chasse son fils et accepte le mariage avec Mariane
Manipulateur : rencontre avec Orgon (I,5)
A. Première déclaration de Tartuffe (vers 933-960) - v. 933-944 : Justification - v. 945-952 : Objection-réfutation - v. 953-960 : Déclaration d’amour envers Elmire
B. Surprise d’Elmire (vers 960-965)
C. Bas les Masques ! (vers 966-1000) - v. 966-970 : Tartuffe répond aux objections - v. 971-974 : Elmire est responsable de l’émoi, donc Tartuffe est victime ! - v. 975-978 : Tartuffe est impuissant et incapable de lutter contre la force amoureuse - v. 979-986 : Tartuffe s’engage à lui vouer un amour éternel - v. 987-1000 : Promesse du secret
1
I.
Un discours amoureux … qui échoue
A. Un discours amoureux classique
1. Vocabulaire mélioratif et hyperbolique -v. 936-937 « brillent dans vos pareilles » -v. 941 « parfaite créature » -v. 944 « Au plus beau des portraits » -v. 949 « ô beauté toute aimable » -v. 967 « vos célestes appas » -v. 972 « vos charmants attraits » -v. 973 « j’en vis briller la splendeur plus qu’humaine » -v. 985 « ô suave merveille »
2. Omniprésence du « je » et posture du suppliant -v. 956 « mon infirmité » -v. 960 « malheureux » -v. 982 « Les tribulations de votre esclave indigne » -v. 984 « mon néant »
+ « Femme présentée comme maîtresse » (Schéma de l’amour courtois) : -mon intérieur vous fûtes souveraine »v. 974 « De -v. 975 « De vos regards divins » -v. 982 « Les tribulations de votre esclave indigne »
B. Un discours qui échoue
1. Représentation de Tartuffe : « Gros et gras », antipathique, tyrannique, régit tout dans la maison
2. Indifférence d’Elmire : -v. 961 « La déclaration est tout à fait galante » (légère)
II.
Un faux dévot … mais un vrai sensuel (les plaisirs physiques !)
A. Mélange de discours galant et religieux
1. v. 933-936 : Référence platonicienne (pensée libertine du XVIIe siècle) : la beauté terrestre est le reflet d’une beauté supérieure (cliché galant) ; dès lors, aimer les créatures revient à aimer Dieu et à lui rendre hommage Tartuffe veut ainsi légitimer son amour charnel par le biais de l’amour divin ! Pour cela, il utilise une argumentation qui va du général au particulier : -v. 934 « beautés temporelles » -v. 937 « vos pareilles » -v. 938 « vous »
2. Mélange du vocabulaire amoureux et du vocabulaire religieux -v. 933 « … beautés éternelles » -v. 934 « … l’amour des temporelles » Dans cet imbroglio rhétorique, la femme devient Dieu : -v. 967 « vos célestes appas » -v. 973 « j’en vis briller la splendeur plus qu’humaine » -v. 975 « De vos regards divins » -v. 985-986 « J’aurai toujours pour vous […] une dévotion » -l’autel où leur cœur se sacrifie »v. 994 « Déshonore
2
En mélangeant monde temporel et monde spirituel, Tartuffe justifie sa passion amoureuse par sa dévotion. Parce qu’il est un faux dévot, le langage religieux se met ici au service de …
B. Une vraie sensualité chez Tartuffe (amour physique)
1. Termes de l’amour pleins de sens : -v. 943 « Et d’une ardente amour » -v. 945 « cette ardeur secrète » -vos bontés veuillent me consoler »v. 983 « S’il faut que
2. Tartuffe propose l’amour physique à Elmire : -v. 1000 « De l’amour sans scandale et du plaisir sans peur » Le motcœurest sans cesse répété (vers 940, 943, 947, 952, 954, 968, 976, 994, 999 : 9 fois) ; ce mot désigne aussi … l’organe sexuel
3.- v. 970 « Mais, Madame, après tout, je ne suis pas un ange » Or la première caractéristique d’un ange est d’être asexué…
III. Une dramaturgie comique
A. Comique de situation
Contraste entre les deux personnages : Elmire jeune, précieuse et raffinée, Tartuffe « gros et gras », vêtu de noir L’amour de Tartuffe, sans doute sincère, n’en est que plus pitoyable Vers 989-990 : Tartuffe conseille à Elmire de se méfier des « galants de cour » !
B. Comique de caractère
Un personnage qui se veut austère, pieux, intransigeant, et qui dévoile une sensualité sans limites… Un professeur de morale en train de séduire ! Le personnage rappelle évidemment les figures traditionnelles du moine paillard
Conclusion
A. Double intérêt de cette scène :
- Faux dévot en action - Dévoilement du masque Nous sommes bien à l’acmé (point le plus haut=climax=paroxysme) de l’œuvre, au moment de la péripétie de la fable selon Aristote, théoricien du théâtre classique dans Poétique : « Retournement de l’action en sens contraire »
B. Ici force du langage pour Tartuffe, qui utilise la rhétorique, mais cela devient une faiblesse
3
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents