4 pages
Français

L'Afrique du Sud, un pays émergent depuis la fin de l'apartheid

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
L'Afrique du Sud, un pays émergent depuis la fin de l'apartheid (fiche -Terminale L - Terminale ES - Géographie de pour adulte - 2 Pro - BAC PRO)
Depuis lafin de l'apartheid en 1994, l'Afrique du Sud a connu d'importants bouleversements politiques et économiques. La fin d e ce système qui instauraitune ségrégation totale entre Blancs et Noirset l'arrivée au pouvoir de gouvernements mixtes et démocratiquement élus ont suscité de gran ds espoirs de réformes sociales parmi la population noire. Ces espoirs ont-ils été entendus et, surtout, la vie des plus défavorisés s'est-elle améliorée ? 1. De réels progrès dans divers domaines Il ne faut pas sous-estimer ce qui a été fait depui s 1994. Peu de pays dans le monde ont fait autant pour les plus pauvres en 17 ans. Le s autorités sud-africaines ont construit des milliers de logements, fourni de l'ea u à des milliers de personnes et on peut dire qu'aujourd'huil'IDH (Indice de développement humain) du pays est assez élevé et est devenu le plus fort d'Afrique.Des progrès ont également été accomplis dans des domaines tels que l'éducation, la santé ou la ségrégation entre personnes de couleur et Blancs.
La ségrégation Au milieu des années 80, bien des gens croyaient qu 'une guerre allait éclater entre Blancs et Noirs en Afrique du Sud. Et, finalement, il y a eu la fin de l'apartheid,une élection multiraciale en 1994 et trois autres élections démocratiquesdepuis. Une nouvelle Constitution a été établie en mettant fin au système de ségrégation extrême entre Blancs et Noirs. L'apartheid interdisait, par exemple, la résidence dans un même quartier des gens de races différentes. Des espaces étaient réservés aux uns et aux autres. Depuis qu'il a été abrogé, la population noire, indienne et, de fa çon générale, de couleur, s'installe, lorsqu'elle en a les moyens dans les anciens quarti ers blancs, aux côtés des Blancs, même si cette cohabitation ne signifie pas forcémen t que des relations se nouent entre eux. Dans les centres commerciaux, blancs et noirs se mêlent, ce qui n'aurait pas été envisageable 20 ans auparavant.
L'éducation À partir de1994, les écoles publiques ont été autorisées à adm ettre des élèves de toutes les races dans les mêmes classes.C'est là que la déségrégation est de plus en plus visible. Nombre d'habitants destownships(bidonvilles) font des sacrifices considérables pour envoyer leurs enfants dans ce qu 'ils considèrent comme les meilleures écoles, qui jusqu'en 94, étaient réservé es aux enfants blancs. Les enfants blancs et noirs s'y côtoyant, les écoles sont deven ues de véritables lieux d'interaction. Les élèves doivent, dès le primaire, apprendre au m oins 2 des 11 langues officielles du pays. La place accordée à l'histoire des colons bla ncs a été réduite pour permettre à tous, l'étude de l'histoire des peuples indigènes d 'avant la colonisation. L'école est