Le projet éducatif d
9 pages
Français

Le projet éducatif d'UGOP

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Projet éducatif UGOP Introduction I Notre projet pour l’enfant 1/ S’amuser 2/ Découvrir une autre culture 3/ Découvrir le monde du spectacle II Les trois moyens que nous utilisons 1/ La sécurité 2/ Jouer 3/ Apprendre et Découvrir Conclusion sur les moyens III Notre méthodologie : Accompagnement, autonomie et sociabilisation 1/ Chartre de qualité 2/ La relation adulte – enfant Conclusion Introduction L’association UGOP fut créée en 1997, à la Goutte d'Or (quartier Barbès), XVIIIème Paris. La Goutte d’or est une zone d’éducation prioritaire (ZEP), où le trafic et la consommation de drogue sont très développés. Le taux d’échec scolaire et la délinquance y sont les plus hauts de Paris intra muros. C’est un quartier «Politique de la Ville», qui bénéficie donc de fonds publics, tous les ans, au profit des associations afin qu’elles interviennent auprès des habitants avec des actions concrètes. L’association UGOP crée, promeut et diffuse des spectacles vivants tous publics et met en places des actions culturelles.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 octobre 2014
Nombre de lectures 69
Langue Français
Projet éducatif UGOP
Introduction
I Notre projet pour l’enfant
1/ S’amuser
2/ Découvrir une autre culture
3/ Découvrir le monde du spectacle
II Les trois moyens que nous utilisons
1/ La sécurité
2/ Jouer
3/ Apprendre et Découvrir
Conclusion sur les moyens
III Notre méthodologie : Accompagnement, autonomie et sociabilisation
1/ Chartre de qualité
2/ La relation adulte – enfant
Conclusion
Introduction
L’association UGOP fut créée en 1997, à la Goutte d'Or (quartier Barbès), XVIIIème Paris.
La Goutte d’or est une zone d’éducation prioritaire (ZEP), où le trafic et la consommation de drogue sont très développés.
Le taux d’échec scolaire et la délinquance y sont les plus hauts de Paris intra muros.
C’est un quartier «Politique de la Ville», qui bénéficie donc de fonds publics, tous les ans, au profit des associations afin qu’elles interviennent auprès des habitants avec des actions concrètes.
L’association UGOP crée, promeut et diffuse des spectacles vivants tous publics et met en places des actions culturelles.
En plus d’être très actifs au sein de notre quartier, notre association intervient également pour des projets bien précis, dans toutes les structures jeunesses, à travers la France : associations, MJC, centres d’animation, centres de loisirs, écoles élémentaires, collèges, lycées, centres sociaux, théâtres municipaux…
Nous souhaitons que ce projet éducatif soit un précieux outil à l’attention des encadrants :
Pour qu’ils choisissent de travailler avec nous parce qu’ils comprennent et partagent  nos idées.
Pour qu’ils construisent des projets pédagogiques ambitieux mais précis et réalistes.
Pour qu’ils animent des séjours intelligents et forts en contenu, pour les enfants et les  jeunes qui nous sont confiés.
I Notre projet pour l’enfant
1/ S’amuser
Au risque de paraître bien peu original, nous commençons tout simplement par affirmer l’importance qu’il y a, à « s’amuser » pour des jeunes pendant les vacances, ce sont les vacances des enfants et nous sommes là pour leur faire passer de bons moments.
2/ Découvrir une autre culture
Notre association se spécifie sur les voyages à l’étranger et les échanges culturelles. Partir à l’étranger nous donne l’occasion de découvrir et de vivre un mode de vie différent. On y goûte une cuisine différente – une cuisine vraie et authentique! On s’y élargit l’esprit en découvrant des architectures et des monuments différents, une histoire et une culture spécifique. On y profite d’un autre climat. On s’enrichit aussi au contact d’autres jeunes et animateurs, et on en ressort grandit.
3/ Découvrir le monde du spectacle
Ugop est avant tout une association culturelle. A l’année, nous donnons des cours de théâtre et de musique à des jeunes, dans différents quartiers de Paris.
Le monde du spectacle (théâtre, chant, danse, écriture…) est très enrichissant pour les jeunes et favorise la rencontre et la sociabilisation .
Nous sommes convaincus que c’est une école de la vie, et nous voulons inculquer aux jeunes, par le biais de ces disciplines, des valeurs telles que le respect, la tolérance ou encore la solidarité.
Développer ses capacités artistiques.
ACTIVITE CHANT: renforcez le morale et la cohésion d’équipe.
Chanter n’apporte que des bienfaits. Si les effets physiques sont indéniables, d’autres plus subtils comme un regain de joie et de confiance en soi, sont également au rendez-vous. De plus, tout le monde peut chanter, quelque soit son niveau, il suffit de le vouloir. Chanter à plusieurs permet de découvrir les autres et de se découvrir soi-même. C’est aussi une excellente manière de créer un esprit de groupe, de voir qu’à plusieurs, on peut créer quelque chose de beau avec une seule et même voix.
ACTIVITE THEATRE: «Nous voulons de la vie au théâtre et du théâtre dans la vie» (jules renard).
Le théâtre permet l’expression de ses émotions, et nous donne la possibilité de les faire vivre avec les autres. C’est une pratique qui aide à sortir de sa timidité. Le théâtre est aussi une arme antistress et anti-inhibition qui renforce le contact avec les autres et le sens de l’écoute. Le théâtre contribue à développer l’esprit d’équipe.
ACTIVITE ECRITURE: Ecrire ce que l’on ressent permet de se sentir bien avec soi-même.
De nombreuses émotions nous traversent chaque jour et nous ne savons pas comment les extérioriser. L’écriture peut parfaitement être une activité de détente. C’est un véritable moyen de faire fonctionner son imagination à plein régime sans se fatiguer. C’est une activité qui requiert très peu de moyens matériels et tout le monde peut s’y atteler sans complexes. Ecrire permet de se libérer. Le but n’est pas de devenir un grand écrivain, mais de constater l’effet incroyable de cette activité qui libérera les tensions. Personne ne jugera votre écriture, ni vos écrits.
II Les trois moyens que nous utilisons
1/ La sécurité
Nous sommes convaincus qu’il y a un préalable fondamental pour qu’un enfant puisse se construire et s’amuser : il doit être et se sentir en sécurité.
Il s’agit tout d’abord de la sécurité physique. L’encadrement UGOP a suivi le cursus BAFA ou BAFD dans les conditions fixées par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.
L’hébergement respecte les normes hygiène et sécurité.
Le suivi sanitaire des enfants est assuré par une personne compétente, titulaire du PSC1.
Il s’agit bien sûr aussi de la sécurité morale et affective : même s’il est assez âgé, le fait d’être séparé de sa famille, plongé dans un environnement nouveau, à l’étranger, entouré de personnes qu’il ne connaît pas, n’est pas a priori rassurant pour l’enfant. En posant un cadre dès le début du séjour, en repérant très tôt d’éventuels petits conflits entre enfants, en étant attentif à chacun, l’équipe d’animation bâtit un socle indispensable au plaisir et à la construction de chaque enfant.
2/ Jouer
A tout âge, mais en particulier pour les plus jeunes, « jouer » est la dimension par excellence, pour prendre du plaisir, c’est également un moyen important pour grandir. L’animateur donne à jouer, joue avec, laisse jouer selon le cas, et cela participe au plaisir de l’enfant et à sa construction. Le peu d’originalité de ce propos ne doit pas en occulter l’importance fondamentale.
On recherchera donc, chaque fois que c’est possible, à rendre les activités les plus attrayantes et les plus ludiques possibles, en introduisant un jeu pour apprendre des mots de vocabulaire sur nos séjours linguistiques, par exemple.
3/ Apprendre et Découvrir
-Découvrir comment construire un spectacle de A à Z.
-Approfondir sa passion pour le théâtre, le chant et la danse.
-Découvrir une autre langue, d’autres coutumes et une autre façon de vivre.
-Apprendre quelques vers de Grands auteurs ou des chorégraphies.
Nous sommes également convaincus que l’enfant prend du plaisir en « apprenant », en découvrant, en comprenant. C’estbien différentdu « Jouer » que nous avons abordé dans le point précédent : c’est « jouer » la comédie, faire comme si nous étions quelqu’un d’autre, jouer à se découvrir, jouer ensemble.
Conclusion sur les moyens
Ces trois moyens sont complémentaires. Utilisés ensemble, ils garantissent des séjours équilibrés entre activités de découverte et de détente.
Ce sont les mêmes animateurs qui interviennent tout au long de la journée, garantissent la sécurité, proposent les ateliers, mènent les animations et gèrent la vie quotidienne.
III Notre méthodologie : Accompagnement, autonomie et sociabilisation
Gagner en autonomie:s’habiller, s’occuper de sa gestion personnelle (toilette par exemple), mais aussi faire ses propres choix, passer de projets faits pour l’enfant à des projets faits par l’enfant, prendre des initiatives.
Devenir responsable :se confronter au réel, faire des choix en anticipant les conséquences, pouvoir donc les assumer, se projeter de plus en plus loin dans l’avenir.
Devenir plus sociable :découvrir l’autre, entrer en relation avec lui, l’accepter et le respecter même s’il est différent, puis être attentif à autrui, et aux conséquences pour les autres de ses propres choix.
Prendre confiance en soiet acquérir des « outils » pour être tout de suite un jeune, et devenir plus tard un adulte, équilibré, bien dans sa peau, épanoui et heureux.
Expérimenter :l’enfant grandit en vivant des expériences, au sens propre en expérimentant. Le centre de vacances est pour cela un lieu unique : l’enfant vit pendant un temps assez court avec d’autres jeunes et d’autres adultes… qui ne le connaissent pas, et que, dans l’immense majorité des cas, il pourra choisir de ne pas revoir. Il peut expérimenter de nouvelles manières d’interagir avec les autres, dans un cadre protégé par l’équipe d’animation.
1/ Chartre de qualité
Dans la relation Organisateur / Equipe d’animation.
Les organisateurs sont aussi les animateurs et directeurs, au sein d’UGOP Tout les projets de séjours sont animés par des animateurs qui sont la depuis la création.
Des moyens humains:
Quantité et qualité des animateurs (1 adulte pour 6 enfants ou 7 jeunes) Ce sont tous des animateurs linguistiques ou spécifique spectacle.
Des moyens financiers:
Les budgets permettent de réaliser effectivement les activités mentionnées, et de réaliser de beaux spectacles en France. Nos partenaires participent au financement.
Des centres de vacances de qualité: Les lieux qui accueillent nos séjours sont sélectionnés avec soin par nos partenaires et par nous-mêmes.
Dans la relation Directeur / Animateur:
Le projet pédagogique élaboré par le directeur sert de référence et de cadre. 1.Exigences:le directeur demande un fort investissement à ses animateurs, une préparation avant le séjour… 2.Moyens:il leur doit en retour, un vrai mode d’emploi de son séjour, un projet pédagogique proposé par le directeur et élaboré en concertation avec les animateurs. Il va dans le détail et règle avant le départ de multiples points pour éviter de perdre inutilement un temps précieux en réunion animateurs pendant les premiers jours .
2/ La relation adulte – enfant
Pendant le séjour, la même idée générale d’autonomie et d’accompagnement sous-tend les relations entre les adultes (le directeur et les animateurs) d’une part et les enfants d’autre part.
Un cadre clair est posé par l’équipe d’animation qui donne aussi aux jeunes une grande liberté dans ce cadre.
Le cadre apporté par l’équipe d’animationtient à la fois au contenu du séjour et aux règles de vie apportées par l’équipe.
1.Le contenu des séjours: Les séjours organisés avec nos partenaires sont des séjours à dominante artistique. Nos séjours sont pour la plupart basés à l’étranger afin de favoriser l’ouverture vers d’autres cultures, point important de nos objectifs pédagogiques.
2.Les règles de vie:elles garantissent la sécurité physique et affective des participants et définissent la liberté de chacun par rapport à celle des autres. Elles structurent des relations saines entre enfants basées sur le respect mutuel, ou la violence physique ou verbale est interdite, et auxquelles les adultes sont attentifs pour régler rapidement un éventuel petit conflit. Ces règles de vie sont expliquées aux jeunes dès le début du séjour. L’équipe d’animation décide ce qui est « négociable » et ce qui ne l’est pas.
L’autonomie et la liberté laissée aux enfants dans ce cadrecomprend notamment : Le choix des activités :l’équipe organise le séjour pour laisser presque toujours plusieurs choix d’activités aux enfants. C’est en particulier le cas pour les activités artistiques du matin où il nous semble impératif qu’un enfant ait au moins deux ou trois choix possibles. C’est parce qu’il pourra choisir son activité qu’il y prendra plus de plaisir.
La participation aux activités :Fortement conseillée mais jamais obligatoire.
L’écoute des jeunes :l’équipe d’animation met en place de nombreux moyens (réunion collective quotidienne, temps d’évaluation par petits groupes, boîte à idées…) pour que les enfants, même les plus jeunes, expriment leurs idées et leurs désirs, et l’équipe fait le maximum pour en tenir compte.
Le respect des choix de la famille: A moins bien sûr que ces choix nous apparaissent inacceptables, nous devons respecter, dans notre action éducative, la volonté des familles. Par exemple et très concrètement, un enfant qui ne mange pas de bœuf ou de poulet parce que c’est un choix de ses parents n’y sera certainement pas contraint et se verra, chaque fois que possible, proposer un plat alternatif.
Conclusion
En conclusion, l’association UGOP a pour but de permettre à des enfants de s’ouvrir à de nouvelles perspectives. Offrir aux jeunes, des moyens de découvrir les autres, de se découvrir soi-même, toujours dans le respect et à travers des valeurs universelles et humanistes.
C’est par le voyage et la rencontre que tout cela est possible et nous mettons tout en œuvre, pour permettre à des enfants de vivre de nouvelles expériences enrichissantes.
C’est aussi par les pratiques artistiques que l’enfant peut trouver un moyen de s’exprimer et d’extérioriser la personne qu’il est, pour devenir plus tard, un adulte à l’esprit ouvert et prêt à affronter le monde qui l’entoure.