École publique de Soleymieux avril

École publique de Soleymieux avril

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Elémentaire, Maternelle, PS, MS, GS
École publique de Soleymieux avril 2011 Orthographe n°62 Semaine -1 Copie texte 1 A.D.O. : Le brouillard était si dense que je crus prudent de raser les murs.Vocabulaire + questions sur les textes Semaine 1 Copie texte 2 Préparation Semaine 2 Copie texte 3 Dictée : Tout le monde s'y mettait. La cuisinière s'affairait autour du feu. Le père allait et venait par la trappe de la cave. Les grands-mères se faufilaient comme des souris. Enfin, ils étaient là. La musaraigne a continué à avoir plus peur de moi que du chat. Les phares des autos chassaient devant moi une lumière mouillée et il était impossible de savoir où finissait le trottoir. Total 81 points Tout - s'y - mettait – s' - affairait - allait - venait - grands – mères - se - faufilaient – souris - ils étaient - là - a - continué - à - phares - autos - chassaient - mouillée - était - où - finissait : 50 points monde – mettre - cuisinière - affairer - autour – feu - père - aller - trappe – cave – grand-mère – faufiler - comme – souris – enfin - musaraigne - continuer - avoir - plus - peur – chat – phare - auto – chasser - devant - lumière - mouiller - impossible - savoir – finir – trottoir : 31 points (1 point par mot) E = 2 points en moins par erreur (mot à séparer) - E = 1 point en moins (mot à rapprocher) Semaine 3 Copie texte 4 Auto-dictée

  • orthographe n°62 - correction de la préparation

  • phares - autos

  • yeux fermés sur ton ardoise

  • lumière mouillée

  • mots difficiles sur ton cahier d'exercice

  • musaraigne

  • trappe de la cave

  • préparation n°62


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 avril 2011
Nombre de visites sur la page 105
Langue Français
Signaler un problème
École publique de Soleymieux
Semaine -1
Semaine 1
Semaine 2
Copie texte 1
Copie texte 2
Copie texte 3
Orthographe n°62
A.D.O. :Le brouillard était si dense que je crus prudent de raser les murs. Vocabulaire + questions sur les textes
Préparation
avril 2011
Dictée : Toutle mondes'ymettait. La cuisinières'affairaitautour du feu. Le père allait et venaitpar la trappe de la cave. Les grands-mèressefaufilaientcomme des souris. Enfin, ilsétaient.La musaraigneacontinuéàavoir plus peur de moi que du chat. Les phares desautos chassaientmoi une lumière mouillé devanteil et étaitimpossible de savoirfinissaitle trottoir.
Tout-s'y- mettait –s' -affairait -allait- venait- grands –mères -se- faufilaient– souris- ils Total 81 points étaient--a- continué-à- phares- autos- chassaient- mouillée- était-- finissait: 50 points monde – mettre - cuisinière - affairer - autour – feu - père - aller - trappe – cave – grand-mère – faufiler -comme – souris – enfin -musaraigne -continuer - avoir - plus - peur – chat – phare - auto – chasser - devant - lumière - mouiller - impossible - savoir – finir – trottoir:31 points (1 point par mot)E = 2 points en moins par erreur (mot à séparer) - E = 1 point en moins (mot à rapprocher)
Semaine 3
Copie texte 4
Auto-dictée
http://bla-bla.cycle3.pagesperso-orange.fr/index.htm
École publique de Soleymieux
Orthographe n°62
avril 2011
Ateliers deDiscussionOrthographique (A.D.O.)
Le brouillard était si dense que je crus prudent de raser les murs.
Aide pour l’animateur, s’il reste des erreurs : e Le brouillard(D)étaitpersonne du singulier)(C = verbe « être » à l’imparfait – 3si(G22)dense(D)que je crusau passé simple)croire »(« crus »= verbe « prudent(D)de raser(App : participe passé employé avec l'auxiliaire « être », s'accorde avec le sujet)les murs(A3).
http://bla-bla.cycle3.pagesperso-orange.fr/index.htm
École publique de Soleymieux
avril 2011
Orthographen°62-cctioorrenioaledntarapérp G : Certains mots se prononcent de la même façon mais ont une écriture différente : 1.« Tout le mondes' mettait.»je me suis trompé ou si j’ai répondu au hasard, je recopie la bonne phrase Si modèle, donnée dans le GACODE voir G22Tu vois ce trou ? Une souris s’y cache. » (page 7) 2.« Enfin ils étaient. »je me suis trompé ou si j’ai répondu au hasard, je recopie la bonne phrase modèle, Si donnée dans le GACODE voir G7 « Le directeur n’est pas là . »(page 3) 3.« Il était impossible de savoirfinissait le trottoir. » Sije me suis trompé ou si j’ai répondu au hasard, je reco iela bonnehrase modèle, donnée dans le GACODES« Le stade où je m’entraîne est près de voir G22 « chez moi. » »(page 4)
A : Certains mots sont variables, ils s’écrivent différemment suivant leur entourage : 4.«La musaraigne acontinuéà avoir plus peur de moi que du chat »à« La musaraignemord .» « La musaraigne a mordr. » « continué » = participe passé (voir App) 5.« Une lumièremouillée»à une» = déterminant – « lumière » = nom commun – « mouillée » = adjectif qualificatif. G.N. au féminin singulier.
C : L’écriture des verbes change suivant leur entourage : 6.s'y mettait. La cuisinière, le tablier sur les hanches s'affairait autour du feu. Le père, en manches de« Tout le monde chemise, allait et venait par la trappe de la cave, alignant les bouteilles ; autour de la table dressée, la petite comptait les assiettes et tirait la nappe. » ee à« s'y mettait » = se mettre –personne du singulier – imparfaitpersonne du singulier – imparfait ;« s'affairait » = s'affairer – 3 « allai» = aller – 3personne du singulier – imparfait ; « venait » = venir – 3personne du singulier – imparfait ; « comptait » = compter -3 personnedu singulier – imparfait ;« tirait » = tirer - 3personne du singulier – imparfait ;
D : L’orthographe de certains mots est à mémoriser. Recopie les mots difficiles sur ton cahier d'exercice, puis les yeux fermés sur ton ardoise :cuisinière - trappe – faufiler -musaraigne - phare - devant - impossible – trottoir.
http://bla-bla.cycle3.pagesperso-orange.fr/index.htm
École publique de Soleymieux
Orthographe : textes n°62 Repas de fête Tout le monde s'y mettait. La cuisinière, le tablier sur les hanches s'affairaitautour du feu. Le père, en manches de chemise, allait et venait par la trappe de la cave, alignant les bouteilles ; autour de la table dressée, la petite comptait les assiettes et tirait la nappe. Petit à petit, entraient les invités qui s'étaient attardés aux rencontres de la rue. Vieilles tantes et grands-mères se faufilaient comme des souris. On n'attendait plus que les cousins. Enfin, ils étaient là. On passait à table. D'après J. Gre s s o t 1. Relève tous les mots qui ont un lien avec le repas. 2 . I m a g i n eu n ed i s c u s s i o nl o r sd ec er e p a s . Le chat et la musaraigne Tandis que je lisais sur le banc, un de nos chats a commencé a jouer avec une musaraigne. Comme il rentrait soigneusement ses griffes ! Avec quelle délicatesse, parfois, il la saisissait dans sa gueule ! Jusqu'au dernier moment la musaraigne a continué à avoir beaucoup plus peur de moi que du chat : et même, c'est entre les pattes du chat couché qu'elle allait chercher refuge lorsque je faisais un mouvement. Après dix minutes, le chat s'est lassé et a laissé fuir sa proie. D'après An d r éG i d e 1. A ton avis pourquoi la musaraigne a plus peur du narrateur que du chat ? 2 . A - t - e l l er a i s o n? Po u r q u o i? Le brouillard Le brouillard était si denseque je crus prudent de raser les murs. Les phares des autos chassaient devant moi une lumière mouillée et il était impossible de savoir où finissait le trottoir. II y avait des gens autour de moi, j'entendais le bruit de leurs pas, parfois le petit bourdonnement de leurs paroles : mais je ne voyais personne. Une fois, un visage de femme se forma à la hauteur de mon épaule, mais la brume I'engloutit aussitôt. D'après Je a n - P a u lS a r t r e 1. Où se pa s s ec e t t eh i s t o i r e? 2 .I m a g i n eq u es o u d a i nl eb r o u i l l a r ds el è v e . . . Textes adaptés du livre « plein de dictées » Franck Marchand – Vuibert
avril 2011
Orthographe : textes n°62 Repas de fête Tout le monde s'y mettait. La cuisinière, le tablier sur les hanches s'affairaitautour du feu. Le père, en manches de chemise, allait et venait par la trappe de la cave, alignant les bouteilles ; autour de la table dressée, la petite comptait les assiettes et tirait la nappe. Petit à petit, entraient les invités qui s'étaient attardés aux rencontres de la rue. Vieilles tantes et grands-mères se faufilaient comme des souris. On n'attendait plus que les cousins. Enfin, ils étaient là. On passait à table. D'après J. Gre s s o t 1. Relève tous les mots qui ont un lien avec le repas. 2 . I m a g i n eu n ed i s c u s s i o nl o r sd ec er e p a s . Le chat et la musaraigne Tandis que je lisais sur le banc, un de nos chats a commencé a jouer avec une musaraigne. Comme il rentrait soigneusement ses griffes ! Avec quelle délicatesse, parfois, il la saisissait dans sa gueule ! Jusqu'au dernier moment la musaraigne a continué à avoir beaucoup plus peur de moi que du chat : et même, c'est entre les pattes du chat couché qu'elle allait chercher refuge lorsque je faisais un mouvement. Après dix minutes, le chat s'est lassé et a laissé fuir sa proie. D'après An d r éG i d e 1. A ton avis pourquoi la musaraigne a plus peur du narrateur que du chat ? 2 . A - t - e l l er a i s o n? Po u r q u o i? Le brouillard Le brouillard était si denseque je crus prudent de raser les murs. Les phares des autos chassaient devant moi une lumière mouillée et il était impossible de savoir où finissait le trottoir. II y avait des gens autour de moi, j'entendais le bruit de leurs pas, parfois le petit bourdonnement de leurs paroles : mais je ne voyais personne. Une fois, un visage de femme se forma à la hauteur de mon épaule, mais la brume I'engloutit aussitôt. D'après Je a n - P a u lS a r t r e 1. Où se pa s s ec e t t eh i s t o i r e? 2 .I m a g i n eq u es o u d a i nl eb r o u i l l a r ds el è v e . . . Textes adaptés du livre « plein de dictées » Franck Marchand – Vuibert
http://bla-bla.cycle3.pagesperso-orange.fr/index.htm
École publique de Soleymieux
Orthographe : préparation n°62
G : Certains mots se prononcent de la même façon mais ont une écriture différente :Avec GACODES - sans les textes. 1.« Tout le monde […] mettait.»Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par« si »ou« s'y ». 2.« Enfin, ils étaient […].» Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par« la »ou« l'a »ou« là ». 3.« il était impossible de savoir […] finissait le trottoir.» Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par« ou »ou « où».
A : Certains mots sont variables, ils s’écrivent différemment suivant leur entourage : Avec GACODES - sans les textes. 4.« La musaraigne a continu... à avoir plus peur de moi que du chat » Remplace les pointillés par« -é »ou« -ée »ou« -er » ou «-és » ou «-ées ».Quelle est la nature de ce mot souligné(verbe à l'infinitif ou participe passé)se termine-t-il ainsi ?? Pourquoi 5.« Une lumière mouillRecopie ce G.N. et remplace les pointillés » par« -é »ou« -ée ». Quelle est la nature de ces mots(déterminant – verbes conjugués – nom commun – adjectif qualificatif – pronom)se terminent-t-? Pourquoi ils ainsi ?
C : L’écriture des verbes change suivant leur entourage: Avec GACODES - avec les textes. er 6.Dans le 1texte (jusqu'à« la nappe ») recopie les verbes conjugués, indique leur infinitif, leur personne et leur temps.
D : L’orthographe de certains mots est à mémoriser : Recopie les mots difficiles sur ton cahier d'exercice, puis les yeux fermés sur ton ardoise : cuisinière- trappe – faufiler -musaraigne -phare - devant - impossible – trottoir.
avril 2011
Orthographe : préparation n°62
G : Certains mots se prononcent de la même façon mais ont une écriture différente :Avec GACODES - sans les textes. 1.« Tout le monde […] mettait.»Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par« si »ou« s'y ». 2.« Enfin, ils étaient […].» Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par« la »ou« l'a »ou« là ». 3.« il était impossible de savoir […] finissait le trottoir.» Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par« ou »ou « où».
A : Certains mots sont variables, ils s’écrivent différemment suivant leur entourage : Avec GACODES - sans les textes. 4.« La musaraigne a continu... à avoir plus peur de moi que du chat » Remplace les pointillés par« -é »ou« -ée »ou« -er » ou «-és » ou «-ées ».Quelle est la nature de ce mot souligné(verbe à l'infinitif ou participe passé)se termine-t-il ainsi ?? Pourquoi 5.« Une lumière mouill »Recopie ce G.N. et remplace les pointillés par« -é »ou« -ée ». Quelle est la nature de ces mots(déterminant – verbes conjugués – nom commun – adjectif qualificatif – pronom)? Pourquoise terminent-t-ils ainsi ?
C : L’écriture des verbes change suivant leur entourage: Avec GACODES - avec les textes. er 6.Dans le 1texte (jusqu'à« la nappe ») recopie les verbes conjugués, indique leur infinitif, leur personne et leur temps.
D : L’orthographe de certains mots est à mémoriser : Recopie les mots difficiles sur ton cahier d'exercice, puis les yeux fermés sur ton ardoise :musaraigne -- trappe – faufiler - cuisinière phare - devant - impossible – trottoir.
http://bla-bla.cycle3.pagesperso-orange.fr/index.htm