MATERNELLE F.BOYER / VIOLES ATELIER PHILO EN GS DISPOSITIF
3 pages
Français

MATERNELLE F.BOYER / VIOLES ATELIER PHILO EN GS DISPOSITIF

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

MATERNELLE F.BOYER / VIOLES
ATELIER PHILO EN GS


DISPOSITIF

Cadre : Expliquer aux enfants, dans un langage simple qu’on va faire de la « philosophie »,
c’est-à-dire qu’on va apprendre à réfléchir sur les questions que se posent les hommes depuis
longtemps. Apprendre à réfléchir signifie que l’on va prendre le temps pour penser dans sa tête,
avant de parler. Préciser que tout le monde n’est pas obligé de prendre la parole au cours d’une
séance et qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses aux questions auxquelles on réfléchit.
La parole circule avec le micro ou bâton de parole que les enfants se passent. On peut penser que
cet objet symbolique représente la présence du « témoin », du « tiers ». Les séances sont autant que
possible enregistrées. La réécoute peut permettre de relancer les échanges.
Le dispositif comporte 3 aspects :
- l’énoncé d’un thème
- l’annonce que la séance durera 15’
- l’annonce que l’adulte n’interviendra pas. Mais sa présence silencieuse et confiante est
nécessaire car les enfants ne peuvent produire de la pensée que s’ils s’y sentent autorisés.
L’adulte est le garant des conditions de prise de parole et des modes de gestion du temps.


FONDEMENTS THEORIQUES / OBJECTIFS

- Expérience du moi pensant : équilibre entre étonnement et plaisir, mouvement ambivalent de
rejet et d’intérêt ; des pensées à l’état brut, issues du travail intérieur, émergent.
- Expérience de l’appartenance sociale : participation à la ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 166
Langue Français

Exrait

MATERNELLE F.BOYER / VIOLES ATELIER PHILO EN GS DISPOSITIF Cadre : Expliquer aux enfants, dans un langage simple quon va faire de la « philosophie »,cest--dire quon va apprendre  rflchir sur les questions que se posent les hommes depuis longtemps. Apprendre  rflchir signifie que lon va prendre le temps pour penser dans sa tte, avant de parler. Prciser que tout le monde nest pas oblig de prendre la parole au cours dune sance et quil ny a pas de bonnes ou de mauvaises rponses aux questions auxquelles on rflchit. La parole circule avec le micro ou bton de parole que les enfants se passent. On peut penser que cet objet symbolique reprsente la prsence du « tmoin », du « tiers ». Les sances sont autant que possible enregistres. La rcoute peut permettre de relancer les changes. Le dispositif comporte 3 aspects : -lnonc dun thme -lannonce que la sance durera 15 -lannonce que ladulte ninterviendra pas. Mais sa prsence silencieuse et confiante est ncessaire car les enfants ne peuvent produire de la pense que sils sy sentent autoriss. Ladulte est le garant des conditions de prise de parole et des modes de gestion du temps. FONDEMENTS THEORIQUES / OBJECTIFS -Exprience du moi pensant: quilibre entre tonnement et plaisir, mouvement ambivalent de rejet et dintrt ; des penses  ltat brut, issues du travail intrieur, mergent. -Exprience de lappartenance sociale: participation  la gestion des problmes du groupemouvement vers la socialisation, construction de limage de soi. -Exprience de lappartenance au groupe: fonctionnement particulier (celui du « nous »), « communaut de chercheurs » ; on apprend  tre parmi les autres,  dpasser le pulsionnel. -Exprience de la vie mentale: mise en mouvement du « langage oral interne » accompagn de sentiments confus, de ressentisespace de « dlibration interne » , rflexion silencieuse, veil de son monde propre avec ses motions, ses sensations… -Exprience daccs  la conceptualisation: phnomne dcho par lequel une pense en amne une autretravail interne de traduction, de reformulation. Latelier philo fonctionne sur le mode dune activit spcifique de la rencontre avec le monde des concepts. MODALITES Nombre de sances / calendrier: 10 sances de mars  juin. Jours / horaires: chaque lundi de 14h30  15h30 Taille du groupe: en maternelle, 6  8 lves
Droulement type dune sance [5] 1. Enonc des objectifs de latelier philo (voir ci-dessus) 2. Enonc des rgles  chaque dbut de sance: -On ne peut parler que si on a le bton de parole -On ne prend pas le bton dans les mains de quelquun dautre -On ne parle pas des autres enfants -on ne se moque pas des autres (tout ce qui est dit est intressant) -ladulte nintervient pas -Tout ce qui est dit est confidentiel : on ne le rpte pas en dehors de cette salle. -Le temps de parole est de 15 3. Choix dun thme [5]: - Proposition par lanimateur de la sanceLa formule dintroduction doit tre ouverte : « Aujourdhui, on va rflchir  … » ou « Que pensez-vous de … ? » (possibilit de tirage au sort) - ou choix par les lves (tirage au sort si mergence de plusieurs propositions). 4. Circulation de la parole [10  15] : Les enfants sont assis en cercle ; le bton circule ; celui qui reoit le bton peut prendre la parole ou passer le « micro »  son voisin sil na rien  dire. Ladulte est en retrait ; il prend des notes. 5. Synthse [5] : Reformulation (conceptualisation) par ladulte de ce quon peut retenir de la parole partage, dela pense co-construite. 6. Facultatif : temps de reprsentation par le dessin [15] : Ce temps peut permettre  ceux qui nont pas pu prendre leur place dans le groupe de parole de dire des choses au travers dun autre mode de symbolisation. Matriel: chaises ou tapis, objet symbolisant un micro, d, tableau de prise de notes et/ou magntophone + cassette audio.
LES THEMES : Etre fort Grandir Avoirpeur Etreadulte Rver Semoquer Pourquoi on Etre roiEtre princesseLa colreLa familleLe bonheur parle Est-ce quon La diffrenceEst ce que toutDoit-on Pourquoiil yQuand est-ce peut tout faire entre une fillele monde esttoujours ena qui sequon est quand on est et un garon ?pareil ?obir ?battent ?vieux ? grand ? Quand on grandit, est-ce Est-ce quilQuest-ce queEst-ce quonQuest-ce quon changeExiste til des peut tre utilecest avoirpeut tous trequune grande ou reste t-ongens stupides ? de mentir ?confiance ?daccord ?personne ? toujours le mme ?  Quelest laQuest-ce qui Pourquoi a t-Quand est-ce A quoi a sertplace duse passe quandQuest-ce que on envie de sequon de seenfant danson dort ?les rves ? moquer ?sembrasse ? souvenir ?une famille ?  Quelleest la Pourquoi les  diffrence La mort,enfants nePourquoi doit-Pourquoi on seentre uneQuest-ce qui quest-ce quevivent –ils pason aller  parle ?personne et unest vivant ? cest ?toujours aveclcole ? animal ? leurs parents ?
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents