Prévention et résolution des conflits du travail : avis
238 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Prévention et résolution des conflits du travail : avis

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
238 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le nombre et la durée des conflits collectifs du travail sont, selon les statistiques, au niveau le plus bas depuis la Libération et cela en dépit des conflits importants ces dernières années. Le Conseil économique et social considère que la prévention de ces conflits passe d'abord par un renforcement du dialogue social. Source : Conseil économique et social

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 février 1998
Nombre de lectures 66
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

III
SOMMAIRE
Pages
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 11 février 1998........................... 1
TITRE I CONSTAT ET ANALYSE DE LA CONFLICTUALITÉ EN FRANCE ............................................................................................3
I - UNE LECTURE COMPLEXE DE LÉVOLUTION DE LA CONFLICTUALITÉ..........................................................................5A - UNE BAISSE TENDANCIELLE DES CONFLITS... ........................51. Le nombre des grèves .......................................................................52. Le nombre de grévistes .....................................................................53. Le nombre de journées individuelles non travaillées pour fait de grève.................................................................................................54. La durée des grèves ..........................................................................6
B - ...DANS UN CONTEXTE DAUGMENTATION DU CHÔMAGE ET DES EMPLOIS PRÉCAIRES ...................................6
C - ANALYSE PAR SECTEURS D'ACTIVITÉ ET CATÉGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES ..........................................................6
D - ACTIVITÉ CONVENTIONNELLE ET INCIDENCE DES CONFLITS ...........................................................................................7
II - LES MODES DE PRÉVENTION ET DE RÉSOLUTION DES CONFLITS : UN DÉCALAGE ENTRE LES DISPOSITIFS INSTITUTIONNELS ET LES PRATIQUES...................................8
A - LES DISPOSITIFS PRÉVUS PAR LE CODE DU TRAVAIL SONT PEU UTILISÉS.........................................................................81. Les dispositions générales ................................................................82. Les dispositions particulières applicables au service public .............9
B - UNE RECONNAISSANCE RÉCENTE DE LA MÉDIATION JUDICIAIRE ........................................................................................9
C - DES PRATIQUES DÉVELOPPÉES EN DEHORS DES DISPOSITIONS LÉGALES...............................................................101. La médiation informelle des inspecteurs du travail ........................112. Des médiateurs ad hoc nommés par les pouvoirs publics ...............113. Des expérimentations en cours dans certaines entreprises et certains secteurs dactivité .............................................................12
3.1. UNE PROCÉDURE DE NÉGOCIATION PRÉVENTIVE À LA RATP ...........................................................................................................................12
IV
3.2. UNE EXPÉRIENCE DAPPUI AU DIALOGUE SOCIAL IMPULSÉE PAR LES POUVOIRS PUBLICS ..................................................................13D - UNE EFFICACITÉ RELATIVE DES DÉMARCHES DE CONCILIATION-MÉDIATION........................................................14III - PRÉVENTION, RÉSOLUTION DES CONFLITS COLLECTIFS ET SYSTÈMES DE RELATIONS PROFESSIONNELLES ...................................................................15A - QUELQUES SYSTÈMES ÉTRANGERS .........................................151. Le système de relations professionnelles nord-américain : Etats-Unis et Québec ...............................................................................152. Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne ..........................................163. Lémergence dun droit européen des relations collectives de travail .............................................................................................17B - LE CAS FRANÇAIS : MÉDIATION ET CONCILIATION NE PEUVENT PALLIER LES INSUFFISANCES DU DIALOGUE SOCIAL..............................................................................................171. Un système marqué par une culture dopposition...........................172. Une reconnaissance tardive du syndicalisme dans lentreprise.......193. Convention de branche et accord dentreprise................................194. Les signes dun déséquilibre...........................................................204.1. UN CLIMAT GÉNÉRAL DINQUIÉTUDE FACE AUX MUTATIONS ÉCONOMIQUES ET À LAVENIR DE LEMPLOI ..................................204.2. UNE IMPLANTATION INSUFFISANTE DES INSTANCES DE REPRÉSENTATION ET DE DIALOGUE DANS LES ENTREPRISES ..214.3. UN DÉCALAGE PERSISTANT ENTRE LES BESOINS DE CONCERTATION DU COMITÉ DENTREPRISE SUR LES QUESTIONS ÉCONOMIQUES ET SOCIALES ET LA RÉALITÉ .................................214.4. LES OBSTACLES À LA NÉGOCIATION COLLECTIVE ................22TITRE II RÉFLEXIONS ET PROPOSITIONS.............................................23I - AMÉLIORER LA CONNAISSANCE DES CONFLITS ....................24II - SUR LE RÉGLEMENT DES CONFLITS COLLECTIFS................26A - MAINTENIR ET AMÉLIORER LES PROCÉDURES EXISTANTES POUR RENDRE LE DROIT EFFECTIF..................261. Les dispositions du code du travail.................................................262. La médiation judiciaire ...................................................................27B - CONSERVER LA SOUPLESSE DINTERVENTION DE LINSPECTEUR DU TRAVAIL .......................................................28C - DÉVELOPPER LES PROCÉDURES CONVENTIONNELLES DE RÈGLEMENT DES CONFLITS COLLECTIFS.........................29D - DANS LES SERVICES PUBLICS....................................................30
V
III - LA PRÉVENTION DES CONFLITS COLLECTIFS ......................31
A - DES DISPOSITIFS INFORMELS OU EXPÉRIMENTAUX ...........311. Expérimentation dun appui au développement du dialogue social ..............................................................................................312. Des procédures dalerte ou « dalarme sociale » ............................31
B - PRINCIPES GÉNÉRAUX .................................................................32
C - FAVORISER LE DIALOGUE SOCIAL PERMANENT ET LES POSSIBILITÉS DEXPRESSION DES SALARIÉS.........................321. Améliorer la concertation sociale au sein des institutions représentatives................................................................................33
1.1. AMÉLIORER LIMPLANTATION DES INSTITUTIONS REPRÉSENTATIVES ÉLUES ......................................................................33
1.2. AMÉLIORER LINFORMATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL DANS LES PETITES ENTREPRISES ...33
1.3. RENFORCER LA SYNERGIE ENTRE LE COMITÉ DENTREPRISE ET LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE REPRÉSENTATION .......34
1.4. FAVORISER UNE APPRÉHENSION GLOBALE DES SITUATIONS PAR LA REPRÉSENTATION SALARIÉE DANS LES GRANDES ENTREPRISES ...............................................................................................34
1.5. RENFORCER LES MOYENS DINFORMATION ET DEXPRESSION DES REPRÉSENTANTS DES SALARIÉS DANS LES CONSEILS DADMINISTRATION ET LES CONSEILS DE SURVEILLANCE DES SOCIÉTÉS ..............................................................372. Développer la négociation collective..............................................382.1. PRINCIPES ..............................................................................................382.2. CONDITIONS ..........................................................................................392.3. RÔLE DE L'ETAT...................................................................................392.4. POUR UNE CONCERTATION PLUS ACTIVE ENTRE LE LÉGISLATEUR ET LES INTERLOCUTEURS SOCIAUX ......................392.5. COMMISSIONS PARITAIRES DE SUIVI DES ACCORDS..............402.6. DANS LE SECTEUR PUBLIC ...............................................................41IV - CONCLUSION.....................................................................................42ANNEXE A LAVIS.........................................................................................43SCRUTIN ....................................................................................................43DÉCLARATIONS DES GROUPES .................................................................45RAPPORTprésenté au nom de la section du Travail par Monsieur Guy NAULIN, rapporteur ...... 1INTRODUCTION...............................................................................................3
VI
CHAPITRE I UNE LECTURE COMPLEXE DE LÉVOLUTION DE LA CONFLICTUALITÉ................................................................9
I - LES LIMITES DE LANALYSE.............................................................9
A - LES LIMITES DES SOURCES STATISTIQUES..............................91. Toutes les grèves ne sont pas répertoriées ......................................102. Les statistiques des conflits du travail établies et publiées par le ministère du travail ne portent pas sur lensemble des conflits du travail .............................................................................................11
B - LA PERTINENCE DES CRITÈRES : LA GRÈVE COMME MESURE DES CONFLITS COLLECTIFS ? ....................................13II - UNE BAISSE DE LA CONFLICTUALITÉ APPARENTE ..............15
A - UNE BAISSE TENDANCIELLE DANS LE SECTEUR PRIVÉ .....151. Le nombre de grèves.......................................................................162. Le nombre de grévistes ...................................................................183. Le nombre de journées individuelles non travaillées (JINT) ..........204. Lampleur des grèves......................................................................245. La durée des grèves ........................................................................25
B - DANS UN CONTEXTE DAUGMENTATION DU CHÔMAGE ET DES EMPLOIS PRÉCAIRES ......................................................26
III - DIFFÉRENTS ASPECTS DES CONFLITS......................................30
A - ANALYSE SECTORIELLE ET RÉGIONALE ................................301. Taille de lentreprise.......................................................................322. Activité économique .......................................................................343. Région ............................................................................................38
B - ÉVOLUTION DE LA STRUCTURE DES EMPLOIS......................39
C - DES CONFLITS PLUS FRÉQUENTS MAIS MIEUX MAÎTRISÉS LORSQUE LACTIVITÉ CONVENTIONNELLE EST PLUS FORTE ?..........................................................................40
D - LA CONFLICTUALITÉ DANS LES SERVICES PUBLICS...........45
IV - LÉVOLUTION DES MOTIFS : LA MONTÉE DU THÈME DE LEMPLOI........................................................................................50
CHAPITRE II LES MODES DE PRÉVENTION ET DE RÉSOLUTION DES CONFLITS : UN DÉCALAGE ENTRE LES DISPOSITIFS INSTITUTIONNELS ET LES PRATIQUES...........................................................................55
I - LES DISPOSITIFS PRÉVUS PAR LE CODE DU TRAVAIL SONT PEU UTILISÉS .....................................................................55
A - LES DISPOSITIONS GÉNÉRALES.................................................551. Origines et développement des procédures légales.........................55
VII
2. La loi du 27 décembre 1892 ...........................................................563. La loi du 31 décembre 1936 ...........................................................574. La loi du 11 février 1950 : conciliation obligatoire et arbitrage facultatif .........................................................................................595. Genèse de la médiation...................................................................636. La loi du 26 juillet 1957 : la généralisation de la procédure de médiation........................................................................................667. Les dispositions actuelles issues de la loi du 13 novembre 1982....68
B - LES DISPOSITIONS PARTICULIÈRES APPLICABLES AU SERVICE PUBLIC ............................................................................70
II - UNE RECONNAISSANCE RÉCENTE DE LA MÉDIATION JUDICIAIRE ....................................................................................76
III - DES PRATIQUES DÉVELOPPÉES EN DEHORS DES DISPOSITIONS LÉGALES ............................................................81
A - LA MÉDIATION INFORMELLE DES INSPECTEURS DU TRAVAIL ..........................................................................................811. Une pratique ancienne et spontanée................................................812. Les résultats dune enquête sur la perception et la pratique de la conciliation-médiation par les inspecteurs du travail .....................83
2.1. LA PERCEPTION DES PROCÉDURES FORMELLES.....................83
2.2. LA PERCEPTION QUE LES INSPECTEURS DU TRAVAIL ONT DE LEUR PROPRE PRATIQUE.........................................................................83
B - DES MÉDIATEURS AD HOC NOMMÉS PAR LES POUVOIRS PUBLICS ...........................................................................................87
C - DES EXPÉRIMENTATIONS EN COURS DANS CERTAINES ENTREPRISES ET CERTAINS SECTEURS DACTIVITÉ ...........891. Une mission de conciliation puis une procédure de négociation préventive à la RATP - 1992-1997 ................................................891.1. UNE MISSION DE CONCILIATION ...................................................891.2. UNE PROCÉDURE « DALARME SOCIALE » : LE PROTOCOLE DACCORD RELATIF AU DROIT SYNDICAL ET À LAMÉLIORATION DU DIALOGUE SOCIAL À LA RATP ...................902. Une expérience dappui au dialogue social impulsée par les pouvoirs publics .............................................................................922.1. LE TERRAIN DE LINTERVENTION .................................................932.2. LINTERVENTION DARAVIS (REPRÉSENTATION RÉGIONALE DE LANACT) .................................................................................................94IV - UNE EFFICACITÉ RELATIVE DES DÉMARCHES DE CONCILIATION-MÉDIATION ....................................................95
VIII
A - LES CONDITIONS DE LEFFICACITÉ : EXPÉRIENCES ET TÉMOIGNAGES DE MÉDIATEURS ..............................................951. Une démarche qui doit rester exceptionnelle..................................952. Techniques et méthodes de médiation ............................................96
B - COMMENT APPRÉCIER LES EFFETS DE LA MÉDIATION ? ...981. Limpossibilité dune approche quantitative...................................982. Le succès dune médiation sapprécie à long terme........................98
CHAPITRE III PRÉVENTION, RÉSOLUTION DES CONFLITS COLLECTIFS ET SYSTÈMES DE RELATIONS PROFESSIONNELLES .......................................................100I - QUELQUES SYSTÈMES ÉTRANGERS...........................................100
A - LE SYSTÈME DE RELATIONS PROFESSIONNELLES NORD-AMÉRICAIN ET LES PROCÉDURES DE PRÉVENTION ET DE RÉSOLUTION DES CONFLITS ..............................................1011. Origines ........................................................................................1012. Le système actuel..........................................................................1033. Conciliation, médiation et arbitrage..............................................105
3.1. LA CONCILIATION .............................................................................105
3.2. LARBITRAGE......................................................................................107
3.3. LA MÉDIATION ...................................................................................1084. La crise du système de relations professionnelles américain ........110
4.1. AFFAIBLISSEMENT SYNDICAL ET OPPOSITION DES ACTEURS AUX ETATS-UNIS .......................................................................................110
4.2. RÉSISTANCE ET ADAPTATION DU SYSTÈME DE RELATIONS PROFESSIONNELLES AU QUÉBEC .......................................................111
B - ILLUSTRATIONS DE LA DIVERSITÉ EUROPÉENNE DES RELATIONS PROFESSIONNELLES : LALLEMAGNE, LESPAGNE ET LA GRANDE-BRETAGNE ................................1121. Allemagne.....................................................................................112
1.1. UN SYNDICALISME PUISSANT ET UNITAIRE.............................113
1.2. NÉGOCIATION COLLECTIVE DE BRANCHE ET PARTENAIRES SOCIAUX (SYNDICATS ET ORGANISATIONS DEMPLOYEURS) ..114
1.3. CODÉTERMINATION ET REPRÉSENTATION DANS LENTREPRISE............................................................................................116
1.4. UN MODÈLE RÉCEMMENT MIS À LÉPREUVE PAR LA RÉUNIFICATION ET LA GLOBALISATION DES MARCHÉS ...........1192. Espagne : le développement récent de la négociation collective et laccord du 26 janvier 1996 sur le règlement non judiciaire des conflits du travail ...................................................................120
IX
2.1. UN SYSTÈME DE RELATIONS PROFESSIONNELLES DORIGINE RÉCENTE......................................................................................................120
2.2. LASEC ...................................................................................................1213. La Grande-Bretagne .....................................................................124
3.1. COMPLEXITÉ DE LORGANISATION DU MOUVEMENT SYNDICAL ET DE LA NÉGOCIATION COLLECTIVE........................124
3.2. UNE TRANSFORMATION DES RELATIONS PROFESSIONNELLES BRITANNIQUES DEPUIS 1980 ........................126
3.3. LACAS : PRINCIPAL MÉCANISME DE RÈGLEMENT DES CONFLITS ....................................................................................................127
II - LE CAS FRANÇAIS : MÉDIATION ET CONCILIATION NE PEUVENT PALLIER LES INSUFFISANCES DU DIALOGUE SOCIAL ....................................................................131
A - UN SYSTÈME MARQUÉ PAR UNE CULTURE DOPPOSITION ..............................................................................131
B - UNE RECONNAISSANCE TARDIVE DU SYNDICALISME DANS LENTREPRISE...................................................................136
C - LE RENOUVEAU DE LA NÉGOCIATION COLLECTIVE : DE LA CONVENTION DE BRANCHE À LACCORD DENTREPRISE ? ...........................................................................139
D - MUTATIONS DU MODÈLE ÉCONOMIQUE ET RIGIDITÉS DU SYSTÈME DE RELATIONS PROFESSIONNELLES ............1431. Les mutations du modèle économique..........................................1432. Quelques manifestations dun déséquilibre ..................................145
2.1. UNE IMPLANTATION INSUFFISANTE DES INSTANCES DE REPRÉSENTATION ET DE DIALOGUE DANS LES ENTREPRISES 146
2.2. UN DÉCALAGE PERSISTANT ENTRE LES MOYENS DINFORMATION DU COMITÉ DENTREPRISE ET LA COMPLEXITÉ CROISSANTE DES QUESTIONS ÉCONOMIQUES ET SOCIALES AU NIVEAU DE LENTREPRISE ....................................................................147
2.3. UN FRÉQUENT RECOURS AU JUGE ..............................................1503. Des pistes de renouvellement de la négociation collective ...........150
3.1. LES ESPOIRS SOULEVÉS PAR LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS..............................................................................................150
3.2. AMÉNAGEMENT ET RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL...151CONCLUSION ...............................................................................................155TABLE DES SIGLES .....................................................................................159LISTE DES ILLUSTRATIONS......................................................................161ANNEXES ..................................................................................................163
I - 1
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 11 février 1998
I 2 -
I - 3
TITRE I CONSTAT ET ANALYSE DE LA CONFLICTUALITÉ EN FRANCE
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents