CANCER DU SEIN ET RADIOSENSIBILITE : IMPLICATION DES VARIANTS DES GENES DE REPARATION DE L'ADN

-

Documents
24 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5
MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la Vie et de la Terre MEMOIRE Présenté par Norman MOULLAN Pour l'obtention du diplôme de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes CANCER DU SEIN ET RADIOSENSIBILITE : IMPLICATION DES VARIANTS DES GENES DE REPARATION DE L'ADN soutenu le 19/11/2003 devant le Jury suivant : Andras Paldi Président Jean-Marie Exbrayat Rapporteur Alain Calender Examinateur Janet Hall Examinatrice Laboratoire de Reproduction et Développement des Vertébrés Directeur : Pr J.M. EXBRAYAT 25, rue du Plat, 69288 Lyon Cedex 02 Groupe de Réparation de l'ADN Chef de groupe : Dr J. HALL Centre International de Recherche sur le Cancer 150, cours Albert Thomas 69008 Lyon ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CANCER DU SEIN ET RADIOSENSIBILITE : IMPLICATION DES VARIANTS DES GENES DE REPARATION DE L'ADN Norman MOULLAN RESUME Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France. Il touche chaque année plus de EPHE Banque de Monographies SVT 1

  • breast cancer

  • réparation par excision de base

  • oligonucleotides mass

  • reparation de l'adn

  • pcr polymerase

  • gène

  • soma short

  • acide ribonucléique

  • ribonucléique arnm

  • arn acide


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2003
Nombre de visites sur la page 93
Langue Français
Signaler un problème
MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE     ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la Vie et de la Terre   MEMOIRE    Présenté par  Norman MOULLAN   Pour l’obtention du diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes    CANCER DU SEIN ET RADIOSENSIBILITE : IMPLICATION DES VARIANTS DES GENES DE REPARATION DE LADN   soutenu le 19/11/2003 devant le Jury suivant :  Andras Paldi Président Jean-Marie Exbrayat Rapporteur Alain Calender Examinateur Janet Hall Examinatrice     Laboratoire de Reproduction et Développement des Vertébrés Directeur : Pr J.M. EXBRAYAT 25, rue du Plat, 69288 Lyon Cedex 02oylohtacrf.naybrexv-ni@uat   Groupe de Réparation de l’ADN Chef de groupe : Dr J. HALL Centre International de Recherche sur le Cancer Hall@iarc.fr 150, cours Albert Thomas 69008 Lyon  ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE  CANCER DU SEIN ET RADIOSENSIBILITE : IMPLICATION DES VARIANTS DES GENES DE REPARATION DE L’ADN  Norman MOULLAN   RESUME  Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France. Il touche chaque année plus de
40000 femmes et entraîne près de 12000 décès, c’est le premier en terme de mortalité féminine par cancer. La grande majorité des cancers du sein ne montre pas d’histoire familiale apparente. Certains gènes impliqués dans la réparation des dommages causés à l’ADN pourraient être des gènes de prédisposition. Les variants alléliques de ces gènes pourraient donc être associés à une augmentation du risque de cancer du sein. Le but de notre étude, a donc été, dans un premier temps, de déterminer les fréquences de différents variants alléliques présents dans des gènes impliqués dans la réparation de l’ADN commeATM,XRCC1et XRCC2 atteintesdans 3 populations : une population de 312 femmes contrôles, un groupe de 184 patientes d’un cancer du sein et non radiosensibles (n’ayant pas développé de réaction excessive suite au traitement par radiothérapie), et un groupe de 70 patientes atteintes d’un cancer du sein et radiosensibles. Nous avons ainsi pu mettre en évidence pour le gèneATMles variants alléliques IVS22-77 T>C et IVS48+238 C>G qui sont associés à une augmentation du risque de développer un cancer du sein, ainsi que le polymorphisme G5557A qui influencerait la réaction à la radiothérapie. Pour le gèneXRCC1 évidence avons mis en nous une augmentation du risque de cancer du sein pour les individus hétérozygotes pour les codons 280 et 399 (OR 2.54) et une augmentation du rique de développer une réaction à la radiothérapie liée à la combinaison des 3 polymorphismes deXRCC1 R188H de étudiés (codons 194, 280 et 399). L’étude du variantXRCC2 n’a montré aucune association avec le risque de cancer du sein. Dans un deuxième temps nous avons étudié l’influence de différentes mutations et variants des gènesATM etTP53sur l’ARNm a montré que les lignées mutées sur un seulsur le niveau d’ARNm. Cette étude  allèle du gèneATM et hétérozygotes), présentent un niveau d’ARNm plus faible que les lignées contrôles, (AT que le variant allélique p53PIN3 deTP53entraine lui aussi un niveau d’ARNm plus faible pour les lignées porteuses.    Abréviations.........................................................................................................................  1  INTRODUCTION............................................................................................................ ............................................................................................................................................ 2  REVUE BIBLIOGRAPHIQUE....................................................................................... 3  I-GENERALITES SUR LE CANCER DU SEIN.......................................................... 3  1-Importance du cancer du sein dans la population............................................................ 3 2-Les types histologiques de cancer du sein....................................................................... 4 3-Les causes génétiques du cancer du sein......................................................................... 4  II-LA RADIOSENSIBILITE........................................    ... ................    6   ................................  III-LA REPARATION DE L’ADN................................................................................. 8  1- Correction des erreurs dappariements (MMR).............................................................            8 2- Réparation par excision de base (BER).......................................................................... 9 3- Réparation par excision de nucléotide
SOMMAIRE