Institut d Études Politiques de Strasbourg
173 pages
Français

Institut d'Études Politiques de Strasbourg

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
173 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8

  • mémoire


Université Robert Schuman Institut d'Études Politiques de Strasbourg La robotisation des armées occidentales modernes Enjeux et perspectives Stéphane LEFÈVRE Sous la direction de Madame Justine FAURE Soutenu en mai 2008

  • unmanned systems

  • aed agence européenne de défense ains

  • dircam direction de la circulation aérienne

  • cev centre d'essais en vol

  • manned-unmanned system


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2008
Nombre de lectures 75
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

Université Robert Schuman Institut d’Études Politiques de Strasbourg La robotisation des armées occidentales modernes Enjeux et perspectives
Stéphane LEFÈVRE Sous la direction de Madame Justine FAURE Soutenu en mai 2008
L'Université Robert Schuman n'entend donner aucune approbation ou improbation aux opinions émises dans ce mémoire. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur.
2
RemerciementsJe souhaite ici adresser mes remerciements à toutes les personnes qui m’ont apporté leur aide et leur soutien, et ont ainsi contribué à l’élaboration de ce mémoire. Tout d’abord, Madame Justine FAURE, directrice de ce mémoire, pour ses conseils avisés et sa disponibilité tout au long de l’année. Monsieur Valentin PICARD, pour ses précieux conseils et son soutien inconditionnel. Je tiens également à remercier mes parents et amis pour leur relecture attentive, ainsi que leur soutien de chaque instant. Enfin, je remercie tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, m’ont apporté leur aide et leur soutien au cours de la rédaction de ce mémoire.
3
SommaireAcronymes ………………………………………………………………………….…..p.5 Introduction …………………………………………………………………………..p.8 PARTIE I : Aux origines de la robotique militaire Chapitre 1 : Des origines historiques lointaines ............................................................. p.20 Chapitre 2 : Les différentes motivations du développement de la robotique militaire... p.39 PARTIE II : Les aspects militaires Chapitre 1 : La grande variété des systèmes automatisés et leurs spécificités .............. p.58 Chapitre 2 : Intégrer les robots au sein des systèmes de combat.................................... p.82 PARTIE III : Les questions éthiques soulevées par la robotique militaire Chapitre 1 : Les interrogations à court-terme .............................................................. p.101 Chapitre 2 : Vers une guerre permanente et déshumanisée ? ....................................... p.117 Conclusion ................................................................................................................... p.126 Annexes ....................................................................................................................... p.133
4
4GWAATDAEDAINS AITRUAMUST ANIMATARL
Acronymes Fourth Generation, Warfare Aviation Applied Technology DirectorateAgence européenne de défense Autonomous Intelligent Network and Systems Air Instrumentation and Test Requirement Unit (Etats-Unis) Airborne Manned-Unmanned System Technology Anima-material Army Research Laboratory (Etats-Unis) ARTILECTArtificial Intellect Armed Robotic Vehicle Anti-Submarine warfare Brigade Combat Team Battle Damage Assessment Berkeley Lower Extremity Exoskeleton Bulle opérationnelle aéroterrestre Centre d’expérimentations aériennes militaires (France) Centre d’essais en vol(France) Central Intelligence AgencyCommand, Control, Communications, Computers, Intelligence, Surveillance, and Reconnaissance Combatant commanders Cable-controlledUnderseaVehicle Defense Advanced Research Projects Agency (Etats-Unis) Direction de la circulation aérienne militaire (France) Délégation générale pour l’armement (France) European Aeronautic Defence and Space Company (Europe) Future Combat System Family of Unmanned Systems Experiment High Altitude Long Endurance
ARV ASWBCT BDABLEEXBOA CEAMCEVCIA C4ISRCOCOM CURVDARPADIRCAM DGA EADSFCSFUSEHALE
5
IEDIAIAI J-UCAS
Improvised Explosive Device Intelligence artificielle Israel Aerospace Industries (Israël) Joint Unmanned Combat Air SystemsMIW/MCM Mine warfare/mine counter measures Medium Altitude Long Endurance Micro-Aerial Vehicle Massachusetts Institute of technology (Etats-Unis) Multifunctional Utility Logistics and Equipement National Aeronatucis and Space Administration Nuclear, Biological, Chemical and Radiological Network Centric Warfare Nouvelles technologies de l’information et de la communication National Robotics Engineering Center (Etats-Unis)Naval Research Laboratory (Etats-Unis) Networked Unmanned Ground-Air Sensor Office national d’études et recherches aérospatiales (France) Office of Naval Research (Etats-Unis) Observe, Orient, Decide and Act Organisation du Traité de l’Atlantique Nord PrecisionguidedmunitionRemote Detection Challenge and ResponseRévolution dans les affaires militaires Revolution in Military Affairs Système de drone tactique intermédiaire Système intérimaire de drones de Moyenne Altitude Longue Endurance Space and Naval Warfare Center (Etats-Unis) Smart Warfighting Array of Reconfigurable Modules Scalable sWarms of Autonomous Robots and Mobile Sensors Système Robotisé d’Acquisition et de Neutralisation d’Objectifs Tank-Automotive and Armmaments Command (Etats-Unis) Tactical Control System TeleOperated Vechicle
MALEMAV MITMULENASANBCRNCWNTICNRECNRLNUGAS ONERA ONROODAOTANPGM REDCAR RAMRMASDTISIDMSPAWARSWARM SWARMSSYRANOTACOMTCS TOV
6
UAVUCAVUGCVUGVUMSUSARUSVUSVUSVUUVVTOLWEAR
Unmanned Aerial Vehicle
Unmanned Combat Aerial Vehicle Unmanned Ground Combat Vehicle Unmanned Ground Vehicle Unmanned Maritime Systems UAV Systems Airworthiness Requirements Unmanned Space Vehicle Unmanned Surface Vehicle (ou Vessel) Unmanned Security Vehicle Unmanned Undersea Vehicle Vertical Take-Off and Landing Wearable Energitically Autonomous Robot
7
INTRODUCTION
8
« Notre objectif n’est pas de mener un combat équitable. Notre objectif est de 1 toujours gagner » . C’est en ces mots que s’est exprimé le Général Robert Elder, th commandant de la 8 Air Force des Etats-Unis, au cours de la septième conférence annuelle sur l’intégration C4ISR (commandement, contrôle, communications, 2 informatique, renseignement, surveillance et reconnaissance) . Cette affirmation résume l’état d’esprit des états-majors américains, et plus largement occidentaux, quant à la justification du développement de la robotique militaire. Ce processus qui consiste à remplacer l’homme par des machines pour certaines missions sur le terrain n’est pas isolé ; il s’insère aujourd’hui dans le contexte global de modernisation des armées occidentales. Afin de mieux appréhender la robotisation militaire, il convient de définir en premier lieu un certain nombre de concepts. Avant toute chose, il est intéressant de noter que face aux mutations de la guerre, les stratèges et spécialistes peinent à s’entendre sur l’importance ou la manière d’appréhender ces mutations. En 1989, des officiers militaires américains réunis autour du stratège William S. Lind publient un article intituléThe Changing Face of War : Into 3 the Fourth Generation (Le visage changeant de la guerre : vers la [guerre de] 4 quatrième génération), de, qui définit le concept, aujourd’hui controversé guerre de quatrième génération. Selon ces spécialistes, l’histoire de la guerre moderne se découpe en quatre générations. « La guerre de première génération reflète les tactiques de l’ère du 5 mousquet à canon lisse, les tactiques de la ligne et de la colonne » , qui ont connu leur apogée pendant les guerres napoléoniennes. La deuxième génération se caractérise essentiellement par l’utilisation massive de l’artillerie et se résume dans la maxime « l’artillerie conquiert, l’infanterie occupe » : le meilleur exemple est naturellement celui de la Première Guerre mondiale. La guerre de troisième génération, quant à elle, change
1 <http://www.dnmgconferences.com/07c4isr/3119348.html> 2  C4ISR (acronyme de l’anglais Command, Control, Communications, Computers, Intelligence, Surveillance, and Reconnaissance) : « Les programmes C4ISR intègrent des données et des sources d’information pour accroître la connaissance de la situation et fournir du soutien de commandement et contrôle ainsi que de l’aide à la décision à tous les niveaux de commande ». (<http://www.lockheedmartin.com/canada/corebusiness/c4isr.html>). 3  LIND William S. et al., « The Changing Face of War : Into the Fourth Generation », Marine Corps Gazette, octobre 1989, <http://www.d-n-i.net/fcs/4th_gen_war_gazette.htm>, dernier accès le 2 avril 2008 4  Certains auteurs affirment en effet que ce type de guerre asymétrique opposant une puissance militaire conventionnelle à des acteurs non-étatique existe depuis longtemps et s’assimile aux concepts de terrorisme ou de guerre civile. C’est le cas, par exemple, de Colin S. GRAY dans son livreAnother Bloody Century : Future Warfare. 5 Ibid.
9
plus radicalement. Cette génération, c’est celle duBlitzkriegde la Seconde allemand Guerre mondiale : elle ne se fonde pas sur la guerre d’usure, mais sur d’habiles 1 manœuvres alliant surprise et rapidité . Elle consiste ainsi à contourner puis encercler l’ennemi afin d’anéantir sa puissance de feu, plutôt que de l’attaquer de front pour le détruire. Enfin, « dans la guerre de quatrième génération, l’Etat perd le monopole de la 2 guerre » . Cette dernière génération (4GW,4thGenerationWarfare), apparue pendant la Guerre Froide et la décolonisation, oppose des acteurs non-étatiques à des puissances militaires conventionnelles. William S. Lind va plus loin que ça, en affirmant qu’elle 3 oppose directement des cultures différentes , validant ainsi la thèse de Samuel 4 Huntington sur le « choc des civilisations » . Dans sa thèse, il explique ainsi que s’opposent, dans une guerre totalement asymétrique, les pays développés adeptes des nouvelles technologies et des groupes transnationaux ou infranationaux. Selon lui, les nouvelles technologies sont souvent utilisées à mauvais escient par les puissances étatiques. C’est bien entendu ce dernier aspect, qui s’inscrit dans le débat plus large du rôle de la technologie dans la guerre, qui nous intéresse. Les robots militaires représentent naturellement un progrès technologique majeur et offrent un avantage sur l’ennemi à plusieurs titres. Cependant, cet atout doit pouvoir être utilisé de manière efficace sur le terrain et s’adapter au contexte d’un conflit. Qu’on parle de guerre de quatrième génération, de guérilla ou de guerre asymétrique, il est évident que la guerre prend un nouveau visage. La guerre telle qu’on la connaissait à l’époque de Clausewitz, où d’immenses armées se heurtaient de plein fouet sur le champ de bataille, est révolue. « L’évolution récente des technologies militaires – désignée quelquefois sous le vocable de "révolution dans les affaires militaires" - favorise la formation de petites armées professionnelles dotées d’armements
1 LIND William S., « Understanding Fourth Generation War », 2004, dernier accès le 11 mars 2008, http://www.antiwar.com/lind/index.php?articleid=1702 2 Ibid. 3 LIND William S. et al., « The Changing Face of War : Into the Fourth Generation », op. cit. 4  Samuel P. Huntington, professeur de sciences politiques à l’université de Harvard, développe dans son ouvrage controverséThe Clash of Civilizations and the Remaking of World Order (Le choc des civilisations et le nouvel ordre mondia, 1996l) une théorie selon laquelle les relations internationales, après la chute de l’Union soviétique, s’orienteront vers un choc violent entre les différentes civilisations et cultures mondiales.
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents