JSRV (Jaagsiekte Sheep Retrovirus) : diversité génétique et approches diagnostiques

-

Documents
30 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5
MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la Vie et de la Terre MEMOIRE Présenté par Séverine Croze pour l'obtention du diplôme de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes JSRV (Jaagsiekte Sheep Retrovirus) : diversité génétique et approches diagnostiques Soutenu le 14 décembre 2005, devant le jury suivant : Dr. TERZIAN Christophe – Président Dr. CORDIER Geneviève – Examinateur Dr. LEROUX Caroline – Examinateur Dr. LEBLANC Pascal - Examinateur Laboratoire EPHE : « Interactions cellulaires, Directeur EPHE : Dr. G. CORDIER rétrovirus et cancer » Adressse : 50 avenue Tony Garnier, 69366 Lyon e-mail : Laboratoire d'accueil : UMR 754 INRA-ENVL-UCBL Directeur : Pr. J.F. MORNEX «Rétrovirus et pathologie comparée» Adresse : 50 avenue Tony Garnier, 69366 Lyon Equipe « Rétrovirus, évolution et cancer » Responsable : Dr. C. LEROUX e-mail : ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE JSRV (Jaagsiekte Sheep Retrovirus) : diversité génétique et approches diagnostiques Séverine Croze EPHE Banque de Monographies SVT 1

  • large spectre d'agents infectieux chez les vertébrés allant

  • agent étiologique

  • caractérisation génétique des isolats de terrain

  • enzootique nasale

  • contrepartie endogène

  • diversité génétique

  • rétrovirus

  • large gamme de virus

  • bêtarétrovirus


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 décembre 2005
Nombre de visites sur la page 100
Langue Français
Signaler un problème
MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE  ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la Vie et de la Terre  MEMOIRE Présenté par Séverine Croze pour l’obtention du diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes  JSRV (Jaagsiekte Sheep Retrovirus) : diversité génétique et approches diagnostiques
 Soutenu le 14 décembre 2005, devant le jury suivant :  Dr. TERZIAN Christophe – Président   Dr. CORDIER Geneviève – Examinateur   Dr. LEROUX Caroline – Examinateur   Dr. LEBLANC Pascal - Examinateur   Laboratoire EPHE : « Interactions cellulaires, Directeur EPHE : Dr. G. CORDIER rétrovirus et cancer » Adressse : 50 avenue Tony Garnier, 69366 Lyon e-mail : gcordier@univ-lyon1.fr  Laboratoire d’accueil : UMR 754 INRA-ENVL-UCBL Directeur : Pr. J.F. MORNEX «Rétrovirus et pathologie comparée» Adresse : 50 avenue Tony Garnier, 69366 Lyon Equipe « Rétrovirus, évolution et cancer » Responsable : Dr. C. LEROUX e-mail :cleroux@rockefeller.univ-lyon1.fr ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE  
JSRV (Jaagsiekte Sheep Retrovirus) : diversité génétique et approches diagnostiques  Séverine Croze
 
Mémoire soutenu le 14 décembre 2005
Résumé  JSRV (Jaagsiekte Sheep RetroVirus) est l’agent étiologique de l’adénocarcinome pulmonaire ovin, une tumeur du poumon profond. JSRV possède une contrepartie endogène enJSRV insérée dans le génome ovin et caprin sous forme de 8 à 10 copies. Ces séquences endogènes sont génétiquement très proches de JSRV et de ENTV, un autre bêta-rétrovirus apparenté à JSRV qui induit un adénocarcinome nasal chez les ovins et caprins. L’absence d’un test sérologique rend le diagnostic de ces maladies dépendant de la symptomatologie clinique. De par la longue période d’incubation pré-clinique et l nature contagieuse de ces maladies, les virus peuvent se répandre largement dans un troupeau avant que les maladies ne soient identifiées. Nous avons donc voulu mettre en évidence une réponse humorale spécifique contre JSRV, en vue de l’établissement d’un test diagnostique. Nous avons également voulu connaître plus précisément la nature génétique des formes endogènes et exogènes de JSRV en France. Notre stratégie d’étude a consisté à rechercher la présence d’anticorps circulants dirigés contre l capside de JSRV. La caractérisation génétique des isolats de terrain français a été réalisée par amplification PCR, clonage puis séquençage et analyse phylogénique de certaines régions du génom de JSRV et enJSRV. Au cours de cette étude, nous avons mis en évidence la circulation en France de génotypes distincts de virus JSRV suggérant une ségrégation géographique. Nous avons également mis en évidence 6 nouvelles séquences d’enJSRV. Enfin, nous avons pour la première fois, mis en évidence une réponse humorale spécifique ouvrant la possibilité à terme de développer un test de diagnostic sérologique.  Mots-clés :Rétrovirus - Rétrovirus endogènes - JSRV - Anticorps - Phylogénie                                                                      Sommaire   Liste des abréviations -1 -Introduction                                                                                                                                                    - 3 -  I.      es rétrovirus L - 5 -I.1     Classification des rétrovirus -                                                                                            6 -I.2      -Organisation génomique des bêtarétrovirus 9 -I.3     Structure de la particule virale -11 -I.4     C rétroviral des bêtarétrovirus -
12 -I.5     Pathologies associées aux bêtarétrovirus - 14 -I.5.1    14 - -M-PMV et Syndrome d’immunodéficience I.5.2    - 14 -MMTV et tumeur mammaire I.5.3   JSRV, ENTV et adénocarcinomes pulmonaire et nasal - 15 -I.5.4    16SMRV (Squirrel Monkey RetroVirus) - -I.6      16 -Récepteurs cellulaires des bêtarétrovirus -I.7      -Régulation transcriptionnelle 17 -I.7.1   MMTV - 18 -I.7.2   JSRV et ENTV 18 - -II.    Les rétrovirus endogènes 19 --II.1   -II.2    22Expression des rétrovirus endogènes --III.  Rôle physiologique des endogènes - 24 -               III.1 Le réarrangement chromosomique et le modelage du génome - 24 --III.2 Régulation de gènes 24 - III.3 La placentation -                                                                                 25 -III.3.1  - 25 -Formation du syncytiotrophoblaste chez l’homme III.3.2 Rôle des endogènes 27 - -III.3.3 Rôle de enJSRV dans la placentation 28 - -    III.4 Protection face aux rétrovirus exogènes - 28            -III.4.1  29 - -MMTV et Mtv III.4.2  29 -enJSRV -     IV.   - 30 -Rétrovirus endogènes et pathologies IV.1   -ALV (Avian Leukemia Virus)                                                                                       30 -V. I 2 MMTV  - 30 -                                                 IV.3  HERV-K et cancers 30 - -IV.3.1                                                                                                                                Cancers des testicules - 31 -    IV.3.2                                                                                                                                           Cancer du sein - 32 - IV.3.3                                                                                                                                                 Mélanome - 32 -IV.4   -sclérose en plaques ou sclérose multipleHERV-W et  33 -
19-                                  gonoménueiqt  erOinagitas                                                isiflcsano  acit