LES MIGRATIONS WES DU CÔTÉ DES SOCIÉTÉS D ORIGINE Claude LIAUZU*

icon

8

pages

icon

Français

icon

Documents

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

8

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8

  • fiche - matière potentielle : en langues européennes


LES MIGRATIONS WES DU CÔTÉ DES SOCIÉTÉS D~ORIGINE Claude LIAUZU* Que les migrations relèvent de l'échange inégal est une évidence, e t 4 . Sayad a montré à quel point leur connaissance s'inscrivait dans cette inéga- lité. Ainsi, les statistiques des pays d'immigration ou des organisines inter- nationaux, tel l'OCDE, sont beaucoup nioins inexactes que celles des pays de départ. C'est la même logique qui explique que 80 0 des thèses soutenues en France sur les migrations nord-africaines le soient par des chercheurs maghrébins ou d'origine maghrébine (11, que ceux-ci aient produit plus de 200 thèses ici e t non dans les Universités d'Afrique du Nord. Si trois équipes scientifiques - algérienne, marocaine e t tunisienne - viennent de dresser un bilan précis des savoirs sur les flux migratoires, leurs facteurs e t leurs consé- quences, c'est en réponse à une commande de la CEE (2). La banque de données bibliographique Médimigr (3) Dans le paysage confus actuel, tout é ta t des connaissances est pré- cieux. Aussi, le Réseau d'étude des migrations e t des relations euromédi- terranéennes de l'université Paris 7 prépare-t-il une banque de données s u r les migrations vues du côté des sociétés d'origine. L'objectif est de réagir contre l'un des déséquilibres scientifiques les plus flagrants, celui qui dissocie l'étude des pays de départ e t l'étude des pays d'arrivée.

  • raison de la conjoncture politique

  • charte nationale

  • centre national d'etudcs et d'halyscs pour la planificationl

  • flux financiers

  • nord

  • pays de départ

  • migration

  • sud


Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

83

Langue

Français

LES MIGRATIONS
W
E
S
D
U
D
E
S
Claude
Que les migrations relèvent de l'échange inégal est une évidence, et
4.
Sayad a montré
à
quel point leur connaissance s'inscrivait dans cette inéga
-
lité. Ainsi, les statistiques des pays d'immigration ou des organisines inter
-
nationaux, tel
sont beaucoup
inexactes que celles des pays
de départ. C'est la
qui explique que
80
des thèses soutenues
en France sur les migrations nord
-
africaines le soient par des chercheurs
maghrébins ou d'origine maghrébine
que ceux
-
ci aient produit plus de
200
thèses ici et non dans les Universités d'Afrique du Nord. Si trois équipes
scientifiques
-
algérienne, marocaine e t tunisienne
-
viennent de dresser un
bilan précis des savoirs sur les flux migratoires, leurs facteurs e t leurs consé
-
quences, c'est en réponse
à
une commande de la
CEE
La
banque de données bibliographique Médimigr
Dans le paysage confus actuel, tout état des connaissances est pré
-
cieux. Aussi, le Réseau d'étude des migrations et des relations euromédi
-
de l'université Paris
7
prépare
-
t
-
il
banque de données
s u r les migrations vues du côté des sociétés d'origine.
L'objectif est de réagir contre
des déséquilibres scientifiques les
plus flagrants, celui qui dissocie l'étude des pays de départ e t l'étude des
pays d'arrivée. C'est cette situation qui marque les limites du Réseau
d'Information sur les Migrations Internationales, malgré tout l'intérêt du
projet Remisis. Sur les quinze équipes constituant Remisis,
13
sont fran
-
çaises e t
2
européennes, et dans la livraison de la
bibliographique
n
o
1
de
1993,
il n'y a que
16
références sur
le
et la Tunisie
contre
152
sur la France.
.
Réseau
des
Migrations
et
des
Relations
de
Paris
7
dans
de
du
1991,
C.
Liauzu. S. Bakalti. La recherche
maghrébine
en
sciences sociales sur les
Analyse des thèses
soutenues
en
France
19911,
pp.
Cf.
et
pour
la
La
des
des
Alger,
9 8
p . : CERES
et de
Recherches
et
des
le
Sud
et
le
Sud
-
Est
de
C E E .
cas
de
CERES.
Tunis, sept.
1992. 252
p . : GERA
e t
de
Recherches Appliquées).
des
Maroc
ln
le
de
des
Rabat.
1992, 206
p.
Cette
de
est préparée
le cadre d'un
de coopération
Campus,
avec
le
du
et
de
du
Monde Arabe.
de
du Nord.
1992,
CNRS Editions
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text