mercredi jeudi vendredi novembre CRDP Dijon Géraldine TOUTAIN Gunnar ERIKSSON un humaniste en musique Guy REIBEL jeux vocaux Valérie PHILIPPIN théâtre musical

-

Documents
9 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


  • mémoire


mercredi 21, jeudi 22, vendredi 23 novembre 2007 – CRDP Dijon Géraldine TOUTAIN, Gunnar ERIKSSON, un humaniste en musique Guy REIBEL, jeux vocaux, Valérie PHILIPPIN, théâtre musical Jeux vocaux et improvisation 21, 22 et 23 novembre 2007 PREAC Voix CRDP de Dijon 1. Mercredi 21 novembre Gunnar Eriksson, un humaniste en musique Intervenante : Géraldine Toutain Le point de vue de Gunnar Eriksson dans l'introduction du film : « Faire de la musique avec des gens pas toujours musiciens, avec des gestes simples et efficaces, rendant la musique accessible aux chœurs et aux individus ». Géraldine Toutain alterne des séquences du DVD avec des mises en pratique par l'ensemble du groupe. DVD : intro et début du film Exercice 1 : les appels Le jeu : Le meneur donne deux notes différentes. Chacun choisit un des deux sons. Tout le monde s'éparpille dans l'espace puis essaie de retrouver les yeux fermés ceux qui chantent la même hauteur. Variante(s) : On peut aussi avec un chœur d'adultes donner les notes d'un accord en les répartissant par pupitres. Le jeu peut se faire également en proposant des paires de prénoms. Yeux fermés, les deux personnes doivent se retrouver en ayant droit à 3 appels. On peut aussi chanter les noms ou proposer des formes d'appel mélodiques rythmiques ou stylistiques -avec adultes uniquement- ou « à la manière de ».

  • dvd

  • harmonie naturelle

  • théâtre musical

  • séquences du dvd

  • jeux vocaux

  • règle de la régularité rythmique

  • appel


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2007
Nombre de lectures 101
Langue Français
Signaler un problème
Jeux vocaux et improvisation 21, 22 et 23 novembre 2007 PREAC Voix CRDP de Dijon 1. Mercredi 21 novembre Gunnar Eriksson, un humaniste en musique Intervenante : Géraldine Toutain Le point de vue de Gunnar Eriksson dans l’introduction du film : « Faire de la musique avec des gens pas toujours musiciens, avec des gestes simples et efficaces, rendant la musique accessible aux chœurs et aux individus ». Géraldine Toutain alterne des séquences du DVD avec des mises en pratique par l’ensemble du groupe. DVD : intro et début du film Exercice 1 : les appels Le jeu: Le meneur donne deux notes différentes. Chacun choisit un des deux sons. Tout le monde s’éparpille dans l’espace puis essaie de retrouver les yeux fermés ceux qui chantent la même hauteur. Variante(s): On peut aussi avec un chœur d’adultes donner les notes d’un accord en les répartissant par pupitres. Le jeu peut se faire également en proposant des paires de prénoms. Yeux fermés, les deux personnes doivent se retrouver en ayant droit à 3 appels. On peut aussi chanter les noms ou proposer des formes d’appel mélodiques rythmiques ou stylistiques -avec adultes uniquement- ou « à la manière de ». Commentaires: Fermer les yeux développe la concentration sur le son en effaçant la dimension visuelle qui perturbe souvent l’écoute. Ce travail favorise les rencontres, la concentration, l’écoute. Chacun trouve sa place, aucun modèle n’est perfection. C’est le groupe seul qui décide de l’appréciation collective. On développe la conscience de ce qui s’est passé. On n’est pas toujours dans la démarche d’écoute active, de la globalisation. Donc il peut être intéressant dans le travail avec les enfants de donner des consignes d’écoute (forme musicale, nuances etc. ) afin que l’écoute globale se développe. On peut ajouter à l’exercice des appels un élément sonore, instruments, disques, voix d’appel. Exercice 2 : Le jeu: Répartis dans l’espace, les yeux ouverts, choisir un son bouche fermée, puis en se déplaçant, se rassembler dans l’espace à un endroit prévu (la scène par exemple pour débuter un spectacle) tout en cherchant à trouver un unisson par des glissendi. Variante(s): Réaliser le même exercice avec un accord parfait majeur. Commentaire: il s’agit de partir du chaos (cluster) pour parvenir à une pureté et une simplicité de son. Ce jeu peut se préparer par un travail de glissandi avec le meneur qui fait varier un son de départ d’un ton ou½ton avec les mains. Exercice 3 : Autonomie et initiation à la polyphonie. Le jeu: Faire 1 gamme montante descendante. Diviser le groupe en 2 sous-groupe A et B. Le groupe A réalise la gamme avec des tenues de 3 temps sur chaque note, le groupe B avec des tenues de 4 temps dans un tempo lent. Les deux groupes commencent ensemble. Le groupe A attend le groupe B quand il est arrivé à l’octave puis les deux groupes repartent ensemble pour la gamme descendante. Variante(s): avec des enfants, l’ambitus d’une quinte peut suffire et il peut être nécessaire de mettre un chef (enfant) devant chaque groupe. Un tempo un peu plus rapide sera souhaitable. On peut augmenter le nombre de groupe et proposer des tenues sur 3, 4, 5 et 7 temps par exemple. mercredi 21,jeudi 22,vendredi 23 novembre 2007 – CRDP Dijon GéraldineTOUTAIN,GunnarERIKSSON,unhumanisteenmusique