MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE

-

Documents
25 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5

  • mémoire


MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la vie et de la Terre MEMOIRE Présenté par Perrine GALIA Pour l'obtention du diplôme de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes Etude de la régulation de l'expression de A1 au cours de l'activation des lymphocytes T Soutenu le 8 septembre 2003, devant le jury suivant : Président : Dr Ali Bettaieb Rapporteur : Dr Geneviève Cordier Examinateur : Dr Nathalie Bonnefoy-Bérard Examinateur : Dr Hélène Valentin Laboratoire EPHE Directeur : Dr G. Cordier Interactions cellulaires, rétrovirus et cancer 50 av Tony Garnier 69365 LYON cedex 07 INSERM U503 Directeur : Dr Vincent Lotteau Laboratoire d'Immunobiologie Tuteur : Dr N. Bonnefoy-Bérard clinique et fondamentale 21 av Tony Garnier 69365 LYON cedex 07 RESUME Nous avons étudié la régulation de l'expression de la protéine A1, protéine anti-apoptotique de la famille Bcl-2, par les signaux qui contrôlent l'homéostasie des cellules T périphériques. L'homéostasie lymphocytaire T peut être définie comme le maintien, en terme d'effectif et de fonctions des différentes sous-populations de lymphocytes T au sein de l'organisme. L'homéostasie des cellules T repose sur un équilibre entre les signaux de survie, de prolifération et de mort EPHE Banque de Monographies SVT 1

  • viabilité cellulaire

  • expression de a1

  • mort

  • test de l'antisérum anti-a1 en cytométrie en flux

  • membres de la famille bcl

  • cflip protéine inhibitrice de flice

  • récepteurs de cytokines

  • souris transgéniques


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 septembre 2003
Nombre de visites sur la page 55
Langue Français
Signaler un problème
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la vie et de la Terre MEMOIRE Présenté par Perrine GALIA Pour l’obtention du diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes Etude de la régulation de l’expression de A1 au cours de l’activation des lymphocytes T Soutenu le 8 septembre 2003, devant le jury suivant : Président : Dr Ali Bettaieb Rapporteur : Dr Geneviève Cordier Examinateur : Dr Nathalie Bonnefoy-Bérard Examinateur : Dr Hélène Valentin Laboratoire EPHE Directeur : Dr G. Cordier Interactions cellulaires, rétrovirus et cancer 50 av Tony Garnier 69365 LYON cedex 07 INSERM U503 Directeur : Dr Vincent Lotteau Laboratoire d’Immunobiologie Tuteur : Dr N. Bonnefoy-Bérard clinique et fondamentale 21 av Tony Garnier 69365 LYON cedex 07 RESUME Nous avons étudié la régulation de l’expression de la protéine A1, protéine anti-apoptotique de la famille Bcl-2, par les signaux qui contrôlent l’homéostasie des cellules T périphériques. L’homéostasie lymphocytaire T peut être définie comme le maintien, en terme d’effectif et de fonctions des différentes sous-populations de lymphocytes T au sein de l’organisme. L’homéostasie des cellules T repose sur un équilibre entre les signaux de survie, de prolifération et de mort
EPHE
Banque de Monographies SVT
1
cellulaire. Les deux principaux signaux régulant la survie des lymphocytes T sont l’engagement du TCR et des récepteurs gc de cytokines. L’engagement ou l’absence d’engagement du TCR et des récepteurs de cytokines conduisent, entre autres, à des modifications dans l’expression des molécules de la famille Bcl-2, protéines qui de par leur activité pro- ou anti-apoptotique, contrôlent la survie et la mort des cellules T. Nous avons donc dans le cadre de ces travaux, analysé la régulation de l’expression de A1, suite à l’engagement du TCR et des récepteurs de cytokine. Nos résultats indiquent que l’engagement du TCR, induit une expression précoce et transitoire des transcrits et de la protéine A1, que ce soit dans des cellules T naïves, activées ou mémoires. Les cytokines telles que l’IL-4, IL-7 et IL-15 inhibent l’apoptose des lymphocytes T naïfs ou activés, cet effet est associé avec le maintien de l’expression de la protéine Bcl-2. Par contre aucune des cytokines testées ne permet de maintenir ou d’induire l’expression de A1 dans les cellules T. Ainsi nos résultats mettent en évidence dans les cellules T, une régulation de A1 et Bcl-2 totalement dissociée, avec une expression de A1 restreinte à l’engagement du TCR tandis que celle de Bcl-2 est restreinte à l’engagement des récepteurs de cytokines. Enfin, nous avons débuté une analyse des conséquences de la sur-expression de A1 au cours de la réponse immunitaire soit induite par un superantigène, soit par un antigène spécifique. Nos expériences actuelles ne mettent pas en évidence de modifications importantes des différentes étapes d’expansion ou de délétion au cours du développement d’une réponse immune des cellules T. SOMMAIRE INTRODUCTION........................................................................................................................ 4 I PROLIFÉRATIONETEXPANSIONAUCOURSDELARÉPONSEIMMUNITAIRE.......................................... 8 II LAMORTCELLULAIRE:PRESENTATIONDESDIFFERENTSINTERVENANTS...................................... 10 II.1 Les caspases.............................................................................................................. 10 II.1.1 Structure des caspases................................................................................................... 12 II.1.2 Substrats et inhibiteurs des caspases................................................................................. 13 II.2 Les membres de la famille Bcl-2.................................................................................... 14 II.2.1 Structure des membres de la famille Bcl-2........................................................................... 14 II.2.2 Présentation de A1/Bfl-1............................................................................................... 16 II.2.3 Interactions entre les membres de la famille Bcl-2................................................................ 19 II.3 La mitochondrie......................................................................................................... 21 II.4 La voie mitochondriale : exemple de mort par carence en facteur de croissance....................... 23 II.5 Les récepteurs de mort cellulaire : mort induite par activation............................................. 26 II.5.1 La famille TNF/TNF-R................................................................................................... 26  II.5.2 Signalisation induite par Fas.......................................................................................... 28 III CONTRÔLEDELHOMÉOSTASIE............................................................................................ 31 III.1 Lymphocytes T naïfs.................................................................................................. 32 III.2 Lymphocytes T activés................................................................................................ 33 III.3 Lymphocytes T à mémoire........................................................................................... 34 MATERIELS ET METHODES................................................................................................. 36
I SOURISDISPONIBLESAULABORATOIRE..................................................................................... 37 II MESUREDELEXPRESSIONDUTRANSGÈNEA1DANSL’ADNGÉNOMIQUE.................................... 37 II.1 PCR........................................................................................................................ 37 II.2 Dot blot................................................................................................................... 38 III MESUREDELEXPRESSIONDESARN..................................................................................... 39
EPHE
Banque de Monographies SVT
2