MINISTERE DE LA JEUNESSE DE L'EDUCATION NATIONALE

-

Documents
27 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5

  • mémoire


MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES Sciences de la Vie et de la Terre MÉMOIRE présenté par Mélanie CARON pour l'obtention du diplôme de l'École Pratique des Hautes Études Circulation du virus de l'hépatite E (VHE) au Cambodge Soutenu le 27 Novembre 2006 devant le jury suivant: -Présidente: Madame Geneviève CORDIER -Examinateur: Madame Elisabeth DUSSAIX -Rapporteur: Madame Elisabeth NICAND -Rapporteur: Monsieur Thierry DUPRESSOIR Responsable Scientifique: Madame Elisabeth NICAND () HIA Val de Grâce, Fédération de Biologie, Paris CNR des Virus des Hépatites à transmission entérique (VHE) Responsable EPHE: Monsieur Thierry DUPRESSOIR () Laboratoire de Pathologie comparée des invertébrés, Montpellier ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES Sciences de la Vie et de la Terre CIRCULATION DU VIRUS DE L'HÉPATITE E (VHE) AU CAMBODGE CARON Mélanie EPHE Banque de Monographies SVT 1

  • vhe

  • analyse de variabilité des séquences peptidiques des isolats

  • cnr des virus des hépatites

  • génotype

  • souche de génotype

  • hépatites virales

  • aa acide aminé

  • co-circulation de souches de génotype distinct

  • amplification

  • arn acide


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2006
Nombre de visites sur la page 91
Langue Français
Signaler un problème
MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE  ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES Sciences de la Vie et de la Terre  MÉMOIRE   présenté par Mélanie CARON pour l’obtention du diplôme de l’École Pratique des Hautes Études    Circulation du virus de l’hépatite E (VHE) au Cambodge     Soutenu le 27 Novembre 2006 devant le jury suivant:   -Présidente: Madame Geneviève CORDIER -Examinateur: Madame Elisabeth DUSSAIX -Rapporteur: Madame Elisabeth NICAND -Rapporteur: Monsieur Thierry DUPRESSOIR     Responsable Scientifique: Madame Elisabeth NICAND (en.biol-vdg@filnet.fr) HIA Val de Grâce, Fédération de Biologie, Paris CNR des Virus des Hépatites à transmission entérique (VHE)  Responsable EPHE: Monsieur Thierry DUPRESSOIR (tdupressoir@univ-montp2.fr) Laboratoire de Pathologie comparée des invertébrés, Montpellier ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES Sciences de la Vie et de la Terre   CIRCULATION DU VIRUS DE L’HÉPATITE E (VHE) AU CAMBODGE  CARON Mélanie
Soutenu le 27 Novembre 2006  
 RÉSUMÉ:   Parmi les virus responsables des hépatites virales à transmission entérique (voie féco-orale), le virus de l’hépatite E (VHE) est responsable d’épidémies dans de nombreuses régions disposant de conditions sanitaires précaires (Asie, Afrique, Amérique Centrale). Les épidémies d’hépatites E aiguës sont généralement dues à une source de contamination unique de type hydrique ou alimentaire. Hors contexte épidémique, l’infection par le VHE peut s´ i r de manière sporadique dans ces régions d’endémie. Dans les pays industrialisés (USA, Europe), les expr me cas sporadiques observés sont le plus souvent importés après un séjour en zone d’endémie. Cependant, de véritables cas sporadiques autochtones d’hépatite E existent également dans ces pays (Espagne, France, Angleterre, Pays-Pas). Actuellement, la diversité génétique de ce virus se traduit par la définition de quatre génotypes. Le génotype 1 (Asie et Afrique) et le génotype 2 (Mexique, Nigeria, Namibie et Tchad) sont majoritairement impliqués dans les épidémies. Tandis que le génotype 3 (USA, Europe et Japon) et le génotype 4 (Asie du Sud-Est) sont plutôt décrits dans les pays de plus faible endémicité, comme responsables de formes sporadiques de l´infection chez l’homme mais également chez l’animal. L´hépatite virale E est à considérer comme une zoonose, affectant diverses espèces animales (bovins, caprins, ovins, porcins, rongeurs, volailles) dont le porc reste le plus probable candidat-réservoir du VHE. En 2001, une enquête de séroprévalence anti-VHE a été menée par l’Institut Pasteur de Phnom Penh au Cambodge (IPC) auprès de différentes populations à risque d’exposition au VHE. Des prévalences de 7,2% à 12,7% en IgG anti-VHE ont été observées. Une collaboration mise en place avec l’HIA Val de Grâce, Centre National de Référence des Hépatites à transmission entérique, Virus de l’hépatite E (CNR VHE) a ensuite permis d’étudier les marqueurs moléculaires d’une infection récente par le VHE (virémie et excrétion fécale de particules virales) à partir de 279 échantillons sériques et fécaux d´origine humaine et porcine, adressés par l’IPC au CNR VHE pour expertise. La détection par différents systèmes d’amplification génique a permis d’isoler quatre souches du VHE parmi les 98 échantillons humains (1/65 sérums & 3/33 selles) et 29 souches du VHE parmi les 181 échantillons porcins (3/92 sérums & 26/89 selles). La caractérisation a révélé l’appartenance de ces souches cambodgiennes à la fois aux groupes génotypiques 1 et 3. Cette étude confirme la circulation au Cambodge, hors contexte épidémique, de souches du VHE de génotypes 1 et 3. Bien que la majorité des souches d’origine porcine isolées appartiennent au génotype 3, l´identification d´une souche d’origine porcine de génotype 1 est plus inattendue. De plus, cette souche de génotype 1 est génétiquement identique à une souche d’origine humaine également isolée au cours de cette étude. Jusqu’à maintenant, aucune souche de génotype 1 n´avait encore été décrite chez ces animaux. Cette observation traduit un schéma de diffusion du VHE plus complexe entre le porc et l’homme. De ce fait, la surveillance épidémiologique du VHE doit intégrer la co-circulation de souches de génotype distinct d´origine humaine et animale dans une même région.  MOTS-CLÉS: VHE, Cambodge, diversité génétique, génotypes 1 et 3, homme et porc. DES MATIERES
  1. INTRODUCTION P.1  1.1. Hépatites virales p.1  1.2. Virus de l’hépatite E (VHE) p.4 1.2.1. Morphologie et structure du VHE p.4 1.2.2. Organisation génomique du VHE p.5 1.2.3. Diversité génétique du VHE p.6  1.2.4. Histoire naturelle de l’infection par le VHE p.9