24 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Peut on refaire le monde avec des lapsus

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8

  • exposé - matière potentielle : programmatique


Peut-on refaire le monde avec des lapsus ? Nicolas MARIOT Cyril Lemieux dans Le devoir et la grâce propose aux sciences sociales rien moins qu'un nouveau modèle pour l'analyse des actions humaines. Dans une analyse de grande ampleur, Nicolas Mariot procède à une explicitation de la grammaire et du vocabulaire spécifiques de l'ouvrage, de ses thèses et enjeux avant d'en instruire une discussion critique. Recensé : Cyril Lemieux, Le devoir et la grâce, Paris, Economica, coll. « Etudes sociologiques ». 27 euros, 246 p. Le devoir et la grâce est un livre singulier dans le paysage des sciences sociales hexagonales. Singulier par son ambition d'abord : quoique son titre puisse évoquer un volume d'histoire religieuse, l'ouvrage n'est en fait rien moins que l'exposé programmatique d'un mode d'analyse, dit grammatical, destiné à l'étude, par les sciences sociales (l'ensemble d'entre elles), des actions humaines (toutes et partout). Singulier encore par son systématisme : d'une part, l'ouvrage s'apparente à un régulier approfondissement, en particulier via l'examen de leur implications, des propositions générales énoncées en son commencement ; d'autre part, il est tout entier placé sous la bannière d'une perspective non mentaliste rarement tenue avec une telle rigueur en sciences sociales. Singulier toujours par son vocabulaire : chaque chapitre ou presque apporte son lot de nouveautés notionnelles ou conceptuelles donnant à l'ensemble une allure aussi stimulante qu'elle peut dérouter.

  • monde privé des ouvriers

  • juste description

  • grammaire

  • explicitation de la grammaire et du vocabulaire spécifiques de l'ouvrage

  • propositions générales


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 43
Langue Français

Extrait

Peut-on refaire le monde avec des lapsus ?
Nicolas MARIOT
Cyril Lemieux dansLe devoir et la grâcepropose aux sciences sociales rien moins qu’un nouveau modèle pour l’analyse des actions humaines. Dans une analyse de grande ampleur, Nicolas Mariot procède à une explicitation de la grammaire et du vocabulaire spécifiques de l’ouvrage, de ses thèses et enjeux avant d’en instruire une discussion critique.
Recensé : Cyril Lemieux,Le devoir et la grâce, Paris, Economica, coll. « Etudes sociologiques ». 27 euros, 246 p.
Le devoir et la grâce un livre singulier dans le paysage des sciences sociales est hexagonales. Singulier par son ambition d’abord : quoique son titre puisse évoquer un volume d’histoire religieuse, l’ouvrage n’est en fait rien moins que l’exposé programmatique d’un mode d’analyse, dit grammatical, destiné à l’étude, par les sciences sociales (l’ensemble d’entre elles), des actions humaines (toutes et partout). Singulier encore par son systématisme : d’une part, l’ouvrage s’apparente à un régulier approfondissement, en particulier via l’examen de leur implications, des propositions générales énoncées en son commencement ; d’autre part, il est tout entier placé sous la bannière d’une perspective non mentaliste rarement tenue avec une telle rigueur en sciences sociales. Singulier toujours par son vocabulaire : chaque chapitre ou presque apporte son lot de nouveautés notionnelles ou conceptuelles donnant à l’ensemble une allure aussi stimulante qu’elle peut dérouter. Singulier enfin par sa forme : son format aussi court (229 pages de texte) que dense renvoie à
1
sa composition originale. Ses huit chapitres sont en effet une suite de 189 propositions générales successivement ordonnées et mises en italique. Ainsi par exemple des deux premières :
«1. Grammaire : l’ensemble des règles à suivre pour être reconnu, dans une communauté, comme sachant agir et juger correctement. […] 2. Une grammaire est ce qui permet aux membres d’une communauté de juger correctement, c’est-à-dire de lier correctement à des discontinuités survenant dans le monde (corps, objets, matériaux, gestes, paroles …) des descriptions et d’éprouver vis-à-vis de certaines de ces descriptions un sentiment d’évidence» (p. 21 et 23).
Ces propositions synthétiques (elles n’atteignent que rarement la dizaine de lignes) sont accompagnées de deux autres « voix » : d’une part un ensemble de 77 scolies (en corps plus petit), « encadrés » théoriques et autres commentaires d’œuvres précisant le sens, l’histoire intellectuelle ou le cadre de référence de telle ou telle proposition (elles compensent en partie l’absence de notes en bas de page). D’autre part une « ligne de basse » composée à partir de descriptions tirées d’ouvrages préexistants (une étude par chapitre) ayant vocation à illustrer et discuter sur une base empirique le contenu des propositions, et dont la liste est reproduite ci-dessous. Chaque proposition générique alterne et dialogue ainsi avec une ou plusieurs scolies et au moins un extrait de la « ligne de basse » du chapitre considéré. Le livre étant fait d’incessants renvois aux numéros des propositions et scolies antérieures ou postérieures, il eût ainsi mérité, sinon appelé, une édition électronique plus que de papier pour lire plus aisément, via des liens internes, chaque ligne dans sa continuité.
Les 8 « lignes de basse » de l’ouvrage Chap 1. « Individu et solidarité » : Extraits desIllusions perduesde Balzac. Chap 2. « Une humanité incommensurable à elle-même ? » : Extraits deLa production des grands hommes. Pouvoir et domination masculine chez les Baruya de Nouvelle-Guinée de Maurice Godelier. Chap 3. « Le pari de l’universel » : Extraits deLe fromage et les vers. L’univers d’un meunier du XVIe sièclede Carlo Ginzburg. Chap 4. « Raisons d’agir et intentionnalité » : Extraits deBartleby le scribe d’Herman Melville. Chap 5. « Le conflit des rationalités » : Extraits deLe monde privé des ouvriers. Hommes et femmes du Nordd’Olivier Schwartz. Chap 6. « Subversif inconscient » : Extraits deLes pouvoirs de la littérature de Christian Jouhaud.
2
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text