rapport de stage

rapport de stage

-

Documents
55 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : du stage
  • rapport de stage
  • mémoire - matière potentielle : d’études
  • cours - matière potentielle : belsunce
R a p p o rt d e s ta g e n o v e m b re 2 0 0 4 Diplôme de conservateur de bibliothèque Le département Langues et littérature de la Bibliothèque de l’Alcazar (Marseille) Frédéric DUTON Sous la direction de Annie POGGIOLI Directrice de la Bibliothèque municipale à vocation régionale de Marseille
  • vaste programme de réhabilitation du centre
  • présentation générale de la bibliothèque de l’alcazar
  • site de l’ancien music-hall du nom de l’alcazar
  • présentation générale de la bibliothèque de l’alcazar faveur de la lecture publique
  • m² en plein centre-ville
  • département de langues
  • département langues
  • bibliothèques
  • bibliothèque
  • quartier
  • quartiers
  • espaces
  • espace
  • travail
  • travaux

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 205
Langue Français
Signaler un problème

Dipl me de conservateur de bibliothŁque



Le dØpartement Langues et littØrature de
la BibliothŁque de l Alcazar (Marseille)
FrØdØric DUTON








Sous la direction de Annie POGGIOLI
Directrice de la BibliothŁque municipale v ocation rØgionale de Marseille












Rapport de stage novembre 2004
REMERCIEMENTS

Je tiens remercier dŁs prØs ent l ensemble des personnels
des structures qui m ont accueilli au cours de ce stage et qui ont su
faciliter mon intØgration et mon travail.
Parmi celles-ci, je tiens tout particuliŁrement remercier :
- au sein de la BibliothŁque de l Alcazar : Mme Annie Poggioli ; Mme
Anne-Catherine Fritzinger, Mme Anne-Marie Lucchini et l ensemble du
personnel du dØpartement Langues et littØrature ; Mme Anne-Laure
Dodey ; Mme Virginie Chaigne ; Mme Sylvie FerriØ ;
- au sein de l Assistance Publique -H pitaux de Marseille : Mme Sylvie
Bellon, Mme CØline MonthØrat, M. Philippe Chossat et l ensemble des
personnes travaillant au sein du Conservatoire du Patrimoine
MØdical ;
- l ensemble des bØnØvoles des bibliothŁques d h pitaux de
l Assistance Publique de Marseille ;
- Mme Claudie GuØrin, coordinatrice des bibliothŁques et
mØdiathŁques de l Assistance Publique-H pitaux de Paris pour ses
conseils avisØs ;
- Mme Benedetti de la bibliothŁque de l h pital de FrØjus-Saint-
Raphaºl et Mme Latour de la bibliothŁque municipale de N mes.


DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 2

Droits d auteur rØservØs. ’

Sommaire
INTRODUCTION ................................................................................................5
PR S ENTATION G N RALE DE LA BIBLIOTH¨QUE DE L ALCAZAR..7
1. AUX ORIGINES DU PROJET ............................................................................7
1.1. Historique ...........................................................................................7
1.2. Un projet culturel outil d amØnagement urbain ...................................8
2. CONCEPTION ET ORGANISATION D’ UNE BIBLIOTH¨QUE HORS NORMES............9
2.1. Un pari architectural...........................................................................9
2.2. Un chantier bibliothØconomique d ampleur .......................................11
2.2.1 Une nouvelle organisation gØnØrale ............................................11
2.2.2 Les outils techniques ..................................................................12
2.2.3 Les collections13
LE D PARTEMENT LANGUE S ET LITT RATURE ...................................14
1. PR SENTATION DU D PA RTEMENT ..............................................................14
1.1. Missions et moyens ............................................................................14
1.1.1 Missions.....................................................................................14
1.1.2 Moyens......................................................................................14
1.2. Organisation du service.....................................................................15
1.2.1 Gestion des acquisitions .............................................................15
1.2.2 Organisation des collections .......................................................16
1.2.3 Organisation du travail ...............................................................17
1.2.4 Animations.................................................................................18
1.3. ActivitØ ..............................................................................................18
2. PARTICIPATION AUX ACTIVIT S DU SERVICE ...............................................19
2.1. Service public ....................................................................................19
2.2. Autres activitØs ..................................................................................21
LES BIBLIOTH¨QUES D H PITAUX DE L ASSISTANCE PUBLIQUE DE
MARSEILLE......................................................................................................23
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 3

Droits d auteur rØservØs.
CONCLUSION...................................................................................................25
BIBLIOGRAPHIE .............................................................................................27
TABLE DES ANNEXES ....................................................................................28






Toute reproduction sans accord express de l auteur des fins autres que
strictement personnelles est prohibØe.
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 4

Droits d auteur rØservØs.
Introduction
La BibliothŁque Municipale Vocati on RØgionale de Marseille a ouvert ses
portes en mars de cette annØe. Elle constitue aujourd hui avec la BibliothŁque
municipale de Lyon la plus grande bib liothŁque de lecture publique de province,
avec des collections Øquivalentes celles de la Sorbonne et une surface proche de
celle de la BibliothŁque Publique d Inf ormation Paris, soit prŁs d un m illion de
documents sur 18000 m†.
Le stage que j ai effectuØ du 28 aoßt au 19 novem bre 2004 Øtait liØ une
initiative conjointe de la BibliothŁque municipale de Marseille et de la Direction
des H pitaux de cette ville. Il s agissait en fait de mener une rØflexion prospective
sur les services de bibliothŁque of frir en milieu hospitalier. Les rØsultats de mes
travaux devaient permettre la Directi on des H pitaux de disposer d un Øtat des
lieux de ses bibliothŁques d h pitaux et, sur la base de cet Øtat des lieux et des
propositions d am Ølioration formulØes, d envi sager un Øventuel partenariat avec la
BibliothŁque de Marseille.
Compte tenu de ces remarques prØliminaires, il peut sembler quelque peu
illogique que ce rapport s intitule « Le dØpartement Langues et littØrature de la
bibliothŁque de l Alcazar ». En fait, mon stage s est dØroulØ sur deux sites bien
distincts, et autour de deux problØmatiques trŁs diffØrentes. Mon travail sur les
bibliothŁques d h pitaux aurait du s accom pagner d un rattachem ent au service de
prŒt aux collectivitØs de la BibliothŁque municipale de Marseille. Or, ce service se
trouve actuellement en suspens, depuis l ouverture de la nouvelle structure. En
consØquence, il a ØtØ jugØ prØfØrable de me rattacher un des dØpartem ents
thØmatiques de l Alcazar, en l occurrence, « Langues et littØrature ». La direction
de l Alcazar a en effet estim Ø que l offr e de ce dØpartement Øtait celle se
rapprochant le plus des collections de lecture publique envisager dans des
bibliothŁques d h pitaux, au sein desquelles prØdom inent les uvres de fiction.
J ai ainsi partagØ m on temps entre l A ssistance Publique de Marseille et la
BibliothŁque municipale, raison de deux jours par semaine auprŁs de chacune de
ces structures. Le temps passØ dans les h pitaux m arseillais Øtait consacrØ en
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 5

Droits d auteur rØservØs.
grande partie au travail sur mon mØmoire d Øtudes, celui-ci portant sur la place des
bibliothŁques d h pitaux au sein des rØseaux de lecture publique. NØanm oins, et
afin de rØpondre aux attentes des Øtablissements qui m’ ont accueilli, il m’ a semblØ
judicieux d inclure dans ce rapport de st age un document comprenant l Øtat des
lieux et les propositions d amØlioration des services de bibliothŁque de
l Assistance Publique de Marseille. Cela perm ettait aussi de donner un meilleur
aper u de m on activitØ au cours du stage.
AprŁs une prØsentation gØnØrale de la BibliothŁque Municipale Vocation
RØgionale de Marseille, je prØsenterai plus spØcifiquement le dØpartement Langues
et littØrature et dans un troisiŁme temps, je reviendrai sur mon activitØ au sein de
l Assistance Publique de Marseille.

DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 6

Droits d auteur rØservØs. PrØsentation gØnØrale de la BibliothŁque de l Alcazar
PrØsentation gØnØrale de la
BibliothŁque de l Alcazar

1. Aux origines du projet

1.1. Historique

La premiŁre bibliothŁque communale de Marseille ouvre ses portes en 1805.
Comme pour les autres bibliothŁques municipales fran aises de l Øpoque, il s agit
d une bibliothŁque d Øtudes, n accueillant qu un faible public d Ørudits et de
lettrØs, et qui s attelle essentiellem ent la conservation des collections issues des
confiscations rØvolutionnaires. D abord situØe dans l ancien couvent des
Bernardines, la bibliothŁque de Marseille s installe en 1882 dans le palais Carli,
dans un b tim ent abritant la f ois la bibliothŁque, le conservatoire, l Øcole des
Beaux-Arts et le Cabinet des mØdailles. Cependant, elle ne dØroge pas sa
vocation de bibliothŁque d Øtudes. Il fa ut attendre en fait les annØes 1950 pour que
la lecture publique commence s im planter progressivement Marseille. La
crØation de dØp ts dans des annexes cons titue une premiŁre amorce puis, en 1972,
la bibliothŁque municipale s installe dans le quartier Saint Charles. Un rØseau de
lecture publique se met alors en place mais le b tim ent et ses collections se
erØvŁlent inadaptØs dŁs la fin du 20 siŁcle pour faire face aux besoins d une
mØtropole de 800000 habitants.
La ville de Marseille dØcide alors la fin des annØes 1990 de construire un
nouvel Øquipement de lecture publique de grande envergure, en s appuyant sur le
programme des BibliothŁques municipales vocation rØgionale (BMVR). Le me de construction des bibliothŁques municipales vocation rØgionale est
issu d une loi du 13 juillet 1992 relative l action des collectivitØs locales en
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 7

Droits d auteur rØservØs. PrØsentation gØnØrale de la BibliothŁque de l Alcazar
faveur de la lecture publique. Il vise m ettre un place un dispositif spØcifique
devant favoriser la construction de grands Øtablissements travers les rØgions,
Øtablissements qui se positionneraient en p les d Øquilibre par rapport la
BibliothŁque Nationale de France (BNF). Ce programme permettait aux communes
et groupements de communes de plus de 100000 habitants ou Øtant chefs-lieux de
rØgion de bØnØficier de financements de l Etat, hauteur de 40% du coßt des
opØrations, pour la construction de leurs bibliothŁques ainsi que pour l Øquipem ent
en mobilier et informatique. Il offrait ainsi aux collectivitØs territoriales les
moyens financiers nØcessaires la rØalisation de pareilles structures. Les
communes candidates devaient dØposer leur projet avant le 31 dØcembre 1997.
Pour Œtre Øligibles, elles devaient Øgalement disposer d un fonds initial de 250000
documents ; les projets devaient se conformer des critŁres de surface m inimale,
de diversitØ des supports et mettre en avant l utilisation des nouvelles technologies
et le travail en rØseau.
Le conseil municipal de Marseille a dØcidØ en mars 1997 de rØaliser la
BMVR sur le cours Belsunce, sur le site de l ancien m usic-hall du nom de
l Alcazar.


1.2. Un projet culturel outil d amØnagement urbain

La construction de la BibliothŁque municipale de Marseille sur le site de
l Alcazar, dans le quartier de Belsunce, s inscrit dans un vaste program me de
rØhabilitation du centre-ville de Marseille. Au-del de la rØalisation d un
Øquipement culturel de premier ordre, il s agissait pour les Ødiles m arseillais de
poursuivre la remise en valeur d un quartie r longtemps en dØshØrence. Le projet de
la BibliothŁque de l Alcazar s inscrit ainsi dans la lignØe d autres opØrations
menØes au cours des dix derniŁres annØes, telles l im plantation des facultØs de
droit et d Øconom ie ou la restructuration du quartier de la gare Saint Charles.
Ce projet participe donc d une entrepri se plus vaste, visant transform er
Belsunce en centre nØvralgique de la citØ phocØenne, faisant le lien entre la
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 8

Droits d auteur rØservØs. PrØsentation gØnØrale de la BibliothŁque de l Alcazar
1CanebiŁre et le p le Eurom ØditerranØe . Au dØbut des annØes 1990, le quartier
Belsunce est frappØ de plein fouet par la rØcession Øconomique. Avec 30% de
logements vides, cet ancien centre urbain dynamique est en pleine paupØrisation.
Le b tim ent de l Alcazar, ancien m usic-hall dØtruit en 1979 et offrant aux
Marseillais sa fa ade vide, sym bolisait cette crise du quartier. Le projet
d implanter une grande bibliothŁque au c ur de ce quartier vocation
traditionnelle de commerce et d Øchange, poi nt de rencontre et de mØlange de
populations diverses, devait permettre de lui restituer une dimension culturelle.


2. Conception et organisation d une bibliothŁque hors
normes

2.1. Un pari architectural

Cependant, l im plantation d un b tim ent de prŁs de 20000 m† en plein
centre-ville, dans un quartier d habitat prØservØ, relevait d un vØritable pari
architectural. C est au cabinet d architectes Fainsilber auteur entre autres de la
citØ des Sciences et de l Industrie de la Villette ou du musØe d art contem porain de
Strasbourg qu a ØtØ confiØe cette t che dØlicate.
Le b tim ent de la BMVR est constituØ de deux ØlØments sØparØs par la rue
du Baignoir. L im meuble se compose ainsi de deux lots (cf. Annexe 1.1 : Plan de
la BibliothŁque de l Alcazar : rez-de-chaussØe), l un donnant sur le cours Belsunce
et ornØ de l ancienne fa ade du m usic-hall de l Alcazar regroupant les espaces
ouverts au public, l autre donnant sur la place de la Providence, petite place situØe
au c ur du quartier et abritant les espaces de travail interne. L ensem ble constitue
un b tim ent de forme oblongue, de 30 mŁtres de large et de 100 mŁtres de long. La
rØalisation du b tim ent devait affronter de fortes contraintes, notamment respecter

1
EuromØditerranØe est une OpØration d In tØrŒt National visant faire de Marseille une mØtropole de premier plan au
sein de l espace sud-europØen. Ce pr ojet comporte notamment des objectifs quantifiØs en terme d im plantation
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 9

Droits d auteur rØservØs. PrØsentation gØnØrale de la BibliothŁque de l Alcazar
ela trame baroque du 17 siŁcle du quartier. Il fallait donc s appuyer sur les
ØlØments composant le tissu urbain du pØrimŁtre. Un certain nombre de fa ades ont
ainsi ØtØ conservØes telles quelles et l entrØe de la bibliothŁque elle-m Œme s est vu
ornØe de la marquise et des boiseries de l ancien Alcazar, ainsi intØgrØes au projet.
Le projet devait Øgalement aboutir la rØalisation d un b tim ent
fonctionnel, m Œme de rendre le meilleur service aux usagers et d offrir des
conditions de travail optimales pour le personnel. L espace prØ-accueil devait
servir d interface entre la ville et la bib liothŁque, puisque certains des ØlØments le
composant devaient pouvoir fonctionner en-dehors des heures d ouverture de
l Øtablissem ent. Le hall d accueil devait perm ettre d assurer l ensem ble des
fonctions traditionnelles de la bibliothŁque (prŒt, retour, inscriptions ).
L ensem ble devait s organiser en espaces lisibles aisØment accessibles, le tout
selon une organisation spatiale fluide et flexible.
Les architectes ont donc organisØ le b tim ent autour d une grande rue
intØrieure surmontØe d une verriŁre, cet axe reliant les deux lots en passant au-
dessus de la rue du Baignoir. Une grande attention a ØtØ portØe la captation et la
diffusion de la lumiŁre naturelle. Ainsi, une fa ade translucide en m arbre et verre a
ØtØ amØnagØe sur le cours Belsunce. Cette fa ade, rØalisØe avec des m atØriaux
novateurs, permet de laisser entrer la lumiŁre du jour sans laisser passer la chaleur.
L ensem ble du b tim ent a Øgalement ØtØ con u en vue de crØer une fluiditØ
maximale des flux de public et de donner une impression de transparence. Ainsi, la
bibliothŁque se compose de grands plateaux libres trŁs ouverts, sectorisØs par le
mobilier.
ParallŁlement, les contraintes de fonctionnalitØ liØes la crØation d une
bibliothŁque ont poussØ les architectes faire preuve d inventivitØ. Outre la prise
en compte des contraintes de sØcuritØ inhØrentes tout Øtablissem ent recevant du
public (ERP), les contraintes bibliothØconomiques ont ØtØ prises en compte. Les
rØserves en sous-sol sont ainsi ØquipØes de compactus, rayonnages coulissants se
dØpla ant m Øcaniquement sur des rails afin de crØer la dem ande des couloirs
d accŁs aux ØtagŁres. Ce systŁm e permet d Øconom iser sur les espaces. De mŒme,
la rØalisation d une salle de confØren ces de 300 places situØe en sous-sol a

d activitØs, de rØhabilitation de logem ents, etc (cf. www.euromediterranee.fr)
DUTON FrØdØric | DCB13 | Rapport de stage | 2004 10

Droits d auteur rØservØs.