LJ mars 2011
6 pages
Français

LJ mars 2011

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • préparation aux concours
  • exposé
Mars 2011 Conférence Mondiale Jersiaise 2011 De l'autre côté du monde, la Nouvelle Zélande Du 4 au 15 février 2011, Cyril Niort et Benoît Guioullier, les deux Vice-présidents de Jersiaise France se sont rendu en Nouvelle Zélande pour représenter la France. Un voyage de 26 heures d'avion et douze heures de décalage horaire. Présentation de la Nouvelle Zélande. La nouvelle Zélande est un acteur majeur sur le marché mondial du lait avec 35% des échanges mondiaux.
  • jersiaise
  • transformateur pour la fabrication de gruyère
  • production de bovin viande
  • échanges mondiaux
  • race
  • races
  • lait
  • laits
  • produits
  • produit
  • concours
  • régions
  • région

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 96
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo
Mars 2011 Conférence Mondiale Jersiaise 2011 Del’autrecôtédumonde,laNouvelleZélande
Du 4 au 15 février 2011, Cyril Niort et Benoît Guioullier, les deuxVice-présidents de Jersiaise France se sont rendu en Nouvelle Zélande pour représenter la France. Un voyage de26 heures d’avion et douze heures de décalage horaire.
Présentation de la NouvelleZélande. La nouvelle Zélande est un acteur majeur sur le marché mondial du lait avec 35% des échanges mondiaux. Elle exporte 95% de son lait. Pour produire un lait « exportable », les producteurs laitiers y ont développé un système quasi unique au monde basé sur du pâturagetoute l’année. La Nouvelle Zélandeest un pays grand comme l’Italie (268 680 km²) soit la moitié de la France métropolitaine. Le pays est composé de deux îles principales (l’île du Nord et l’île du Sud) et de nombreuses autres petites îles. Elleest isolée des grands pays puisque le plus proche voisin est l’Australie (2000km), elle s’étend sur plus de 1600 km de long.
Le climat est très variable du Nord au Sud avecun climat sub-tropical au centre de l’île du Nord. Par contre la pointe nord et la région de Christchurch (île du Sud) sont assez sèches avec600 à 650 mm/an de précipitations. Parfois,le relief peut-être très marqué, signed’ancienne activité volcanique intense. Dans la région d’Auckland (île du Nord) les températures varient entre 5 et 30°C. Un relief marqué, de grandes plaines, des sols volcaniques riches et une pluviométrie de 1250mm font de cette région une zone idéale pour l’agriculture. La production laitière y est présente partout avec des prairies et des vaches à perte de vue. On trouve également le long de la côte ouest des productions de ème kiwis ; la Nouvelle-Zélande étant le 2producteur au monde avecplus de 400 000 tonnes exportés partout dans lemonde. Toutes les zones escarpées (et elles sont nombreuses) sont destinées à la production de bovin viande, et ème surtout de mouton (6pays producteur au monde, 7% de la production mondiale, mais 50% des échanges, 12 moutons par habitant !).
La conférence mondiale Jersiaise La Nouvelle Zélande détient la plus large population de jersiaises « contrôlées » dans le monde (380.000) avec un effectif total de 580 000 jersiaises. Durant 3 semaines,tout le monde de la Jersiaise s’était donnérendez-vous là-bas. 250 personnes ont assistéaux conférencesprésentées par une quinzaine de pays différents. Les conférences ont été, de l’avis de tous, de très grande qualité. Parmi les principaux thèmes, nous avons abordé: - Le sytèmetout herbe néo-zélandais - Comparaison de l’impact environnemental jersiaise/ holstein - La monotraiteen jersiaise - Présentation de la laiterie Fonterra et du marché mondial du lait - La génomique - Etc
Trois journées ont été consacrées principalement à ces conférences. Nous avons pu également visiter une bonne douzaine de fermes ainsi que les deux centres d’IA les plus importants que sont LIC et CRV ambreed et approcher leurs taureaux. Le programme a été agrémenté par diverses visites comme la Ville d’Auckland, un muséesur le kiwi (l’oiseau emblème de la Nouvelle Zélande), ou encore une exploitation de kiwis (le fruit cettefois-ci).
Toutes les soirées ont également été bien remplies avec des dîners officiels (avec le Ministre de l’agriculture) ou encore repas au cœur d’un village maori avec comme spectacle le traditionnel haka, bien connu des joueursde rugby… Nous avons pu aussi passer une journée par petit
groupe au cœur d’un club jersiais de région. Ce fut l’occasion de nombreux contacts et de nombreuses discussions.
Lors de la prochaine Assemblée Générale de Jersiaise France, nous vous présenterons nos photos et souvenirs de voyage. La délégation française n’était pas très importante, mais c’est la qualité qui compte… Nul doute que tout le monde va se souvenir de nous par l’ambiance et la bonne humeur que l’on a mis partout …Et aussi avec notre anglais redoutable!
JETA 2011 Le JETA est un concours qui a lieu tous les 3 ans et qui récompense 5 jeunes dans le monde qui se sont distingués par leur engagement pour la jersiaise, leur parcours et leur capacité à parler de la jersiaise autour d’eux. Pour la première fois, deux français ont déposé leur candidature dont Benoît Guioullier qui a été sélectionné pour représenter l’Europe.
Sa tâche a consisté à préparer une présentation en anglais d’une durée de 20 à 30 minutes qui fut exposée le dernier jour de conférence et ensuite à répondre aux questions. Il a fallu beaucoup de temps pour préparer l’exposé et pas mal de travail pour se remettre à niveau enanglais, mais le résultat a été apprécié. De nombreux témoignages et félicitations ont fait suiteà sa présentation. Il faut souligner aussi le coup de pouce d’Estelle pour préparer le diaporama de support et d’Olivier pour aider à la traductiondu texte.
Benoit Guioullier et Cyril Niort
Voyage enSuisse : mieuxconnaître nos voisins jersiais
Du 11 au 14 janvier un groupe d’éleveurs accompagné de l’équipe de Jersiaise France a rendu visite à ses confrères suisses. Pour un mois de janvier, la neige s’est tenue à distance et a permis aux éleveurs de se rendre dans des élevages de montagne. A une heure de route de Lausanne, les visites d’exploitations ont débuté par l’élevage de Michel Gué, un élevage « low cost » ou à moindre coûts. Avec le petit vent froid nous accompagnant, nous avons découvert une stabulation ouverte, avec logettes et parc extérieur sur béton ainsi qu’une salle de traite encore plus « low cost » que le reste puisque ouverte aux 4 vents et aux gelées habituellesde la Suisse.
Afin de limiter les coûts d’alimentation, les 90 vaches du troupeau pâturent les 43 ha situés à proximité de la ferme à partir du mois d’avril. Les vêlages sont groupés et calés sur la période de pousse de l’herbe, laissant la possibilité à l’éleveur de pratiquer la monotraite en fin d’hiver et de supprimer les concentrés en fin de lactation. Après avoir été éleveur de simmentales et de holsteins, Michel Gué s’est orienté vers la jersiaise pour la qualité de son lait et la plus value réalisée auprès de la laiterie. Avec un système herbager tourné vers le pâturage et le foin, il utilise la génétique néo-zélandaise etdes taureaux génomiques depuis 2 ans pour inséminer ses jersiaises et les holsteinsqu’il lui reste.
Après cet élevage bien aéré et avec des températures proches de zéro, les éleveurs ont pu apprécier la visite d’une ferme typique de la région. Plafond bas, bâtiment fermé et vaches entravées, les queues légèrement suspendues pourune meilleure propreté, l’étable est
pratique, économique et confortable. Les panneaux solaires permettent de sécher le foin en vrac deux fois plus rapidement en utilisant 50% d’électricité en moins. Le système de griffe permet de distribuer le foin depuis le coin séchage-stockage jusqu’à l’auge des vaches. Ce troupeau de red-holsteins produit 9000kg de lait à 40 de TB et 30 à 35 de TP. Le lait sera ensuite vendu à un industriel et à un transformateur pour la fabrication de gruyère majoritairement.
Parlant fromages, la journée s’est poursuivie par la visite d’une fromagerie. Une petite vidéo a permis à l’équipe de comprendre comment était fabriqué le fromage l’Etivaz. Chaque éleveur passe 4 mois dans les alpages, où les vaches de différentes races pâturent des prairies naturelles parsemées de multiples espèces herbagères. Le lait est transformé chaque jour dans de grandes cuves en cuivre chauffées au feu de bois. Le fromage frais sous forme de meule de 20 à 30 kg est descendu à la fromagerie dans la vallée, au moins 1 fois par semaine pour être affiné 3 mois au minimum.
Blaise Chablais, qui a jugé le concours au Salon de l’Agriculture l’année dernière fait partie des éleveurs qui livrent l’été leurs fromages fabriqués en alpage à la fromagerie. En dehors de la saison de production de l’Etivaz, il produit du lait commercialisé en partie en fromages pourun total de 150 pièces par hiver. Equipé
d’une étable entravée, son troupeau est aujourd’hui constitué de jersiaises et quelques runes d’origine qui lui permettent de mieux valoriser les réformes et de diluer un peu le lait pour la production de l’Etivaz.
Le lendemain, Christophe Viret à accueilli les éleveurs sur sa ferme, une ferme plus proche des exploitations moyennes françaises. Avec une stabulation logettes, la trentaine de vaches évolue en bâtiment fermé. Un système de tapis roulant apporte le foin aux cornadis, un séparateur de phase permet de récupérer la matière solide du lisier et de la ré-utiliser en litière, et enfin, un système de traite en transfert de 4 postes fixes est aménagé dans la stabulation pour la traite.
Le lait est collecté deux fois par jour par la fromagerie afin de fabriquer du gruyère, du vacherin mont d’or et d’autres fromages affinés, dont une petite partie est vendue au distributeur automatique de la fromagerie.Bien qu’il ne soit pas limité dans la race pour la fabrication du fromage, Christophe Viret a choisit la jersiaise depuis plusieurs années afin d’augmenter la plus-value de son lait. De plus, c’est une race adaptée à la fabrication des fromages grâce à la qualité de son lait et à la transformation des fourrages grossiers (l’ensilage étant proscrit pour la fabrication du gruyère).
Malgré toutes ces visites, les éleveurs n’ont apprécié les meilleures vaches des élevages qu’à la Swiss Expos. Les centaines de vaches et génisses ont pris possession des halls de l’exposition, toutes alignées dans les rangées et classées par élevage, à la différence des salonsfrançais.
Dans chaque allée, quelques jersiaises se sont glissées entre les holsteins, les montbéliardes ou les simmentales. Tondues au millimètre, mamelle remplies, dressées à la perfection, les jersiaises suisses proviennent principalement d’élevages qui en possèdent quelques unes seulement dans leur troupeau.
Au milieu du grand ring et jugées par Mark Rueth (Etats-Unis), 4 sections de génisses et 3 sections de vaches (46 animaux au total) ont défilées sous les yeux et les applaudissements du public. Eibonie (Iatola) et Apile (Jas Bungy), de l’EARL Hyson-Voillot ème ont finit 3de section toutes les deux. C’est Chicoutim (Pitino), la plus vieille vache du concours (née en 2004) qui remporte le titre de championne adulte et meilleure mamelle.
Un voyage très instructif et tout aussi convivial, qui a permis à chacun de mieux connaître le fonctionnement des élevages jersiais suisses. Un grand merci aux éleveurs suisses pour leur accueil très chaleureux et la qualité des visites, ainsi qu’à Blaise pour avoir organiser le voyage. Et merci à vous, éleveurs français, qui avez fait le déplacement !
SALON DE L’AGRICULTURE 2011: LA JERSIAISE SE PROFESSIONNALISE Comme chaque année, le salon de l’agriculture a attiré des PALMARES centaines de milliers de visiteurs. Avec une affluence supérieure à l’année dernière, la jersiaise a de nouveauMeilleure mamelle adulte : Vedette (Fyn Lemvig, SCEA Gaborit) fait parlé d’elle auprès du grand public via la vente et la Meilleure mamelle jeune : Apile (Jas Bungy, EARL Hyson-Voillot) dégustation de ses produits ainsi que lors de son Championne : Chandeleur(Médiator, EARL la Limonière) traditionnel concours. Le stand commun brune – jersiaise, a affiché cette année 2 vitrines de Crème des jersiaises : Pivoine (Pitino, Gaec de la Moisandière) produits, chacune propre à une race. Loin de se faire Jeunes vaches : er concurrence, les produits des races on attiré sur le stand 1 prix: Chandeleur(Médiator, EARLla Limonière) ème davantage de public que l’an dernier, lors de la premièreEARL Hyson-Voillot)2 prix: Apile (Jas Bungy, ème 3 prix: Clonille (DJ Look, GAEC de la Moisandière) édition de vente. Grâce à des transformateurs présents Vaches adultes: et très professionnels, la race se fait connaître le pluser 1 prix: Pivoine (Pitino, Gaec de la Moisandière) largement possible. Côté professionnels, quelques ème 2 prix: Vedette (Fyn Lemvig, SCEA Gaborit) ème contacts ont été établis avec de futurs éleveurs de: Satinée (Remake, GAEC de la Joliserie)3 prix jersiaises. La promotion de la race a débuté dès dimanche 20 février par une présentation au stand terre d’élevage et s’est terminée par le défilé des championnes dans le grand ring samedi 26 où chaque race fut présentée. Entre ces deux évènements, les six jersiaises ont pris place dans le ring bovin pour être jugées par François Lebret, mercredi 23 février. Eleveur de Charente, François avait suivi la formation au jugement l’an dernier et avait déjà jugé la présentation de Cournon au Sommet de l’élevage. Au salon, 2 sections de vaches ont pû être ème présentées, des vaches jusqu’en 8lactations, afin de démontrer concrètement la longévité de la race. C’est à l’unanimité qu’il élut Chandeleur (Mediator, EARL la Limonière) championne du concours. Chandeleur, que nous connaissons bien maintenant puisqu’elle avait déjà été sacrée championne par Peter Larson lors du National de 2009. Les prix de meilleure mamelle jeune et meilleure mamelle adulte reviennent respectivement à Apile (Jas Bungy, EARL Hyson-Voillot) et Vedette (Fyn Lemvig, SCEA Gaborit), des vaches également bien connues des concours. Mais plus qu’un concours, ce salon a permis aux éleveurs de jersiaises de se retrouver dans une ambiance amicale, mêlant concurrents, transformateurs ou simplement des bénévoles amoureux de la race et de rencontrer des éleveurs d’autres races. Si le Salon de l’Agriculture apporte aujourd’hui moins de contacts professionnels que dans le passé, c’est devenu un lieu de rencontre entre éleveurs mais surtout avec le consommateur lambda, une porte que nous leur ouvrons sur l’élevage et la race. Face à la communication des medias sur l’élevage et l’agriculture, ce contact semble tout aussi important que l’échange professionnel, car c’est leconsommateur qui influe sur les débouchésdes produits de la jersiaise.
Un grand merci reste un doux euphémisme pour exprimer notre reconnaissance auprès des éleveurs et bénévoles qui ont aidé à la vente des produits et à l’entretien des animaux . Merci également aux éleveurs ayant participé
JERSIAISES À VENDRE??
Comme vousle savez déjà, le nombre d’éleveurs jersiais français ainsi que les effectifs de vaches augmentent sans cesse. Cependant, nous n’arrivonspas toujours à faire face à la demande. Ainsi, pour fournir et aider les éleveurs qui s’installent en Jersiaise, nous avons besoin de la participation de chacun d’entrevous. Nous vous prions de nous contacter (fax, tel,mail ou courrier) pour nous faire part de votre disponibilité en femelles à vendre dans les prochains mois. Votre aide nous est très précieuse pour le développement de la race en France,alors nous comptons sur vous!!
Agenda 2011: Journée préparation aux concoursle 27 avril 2011 (cf ci-dessous) Assemblée Généralede Jersiaise France, le mercredi 6juillet 2011 au GAEC De Genibaud (47) Concours inter-régional3 et 4de Chemillé, les septembre 2011 SPACEà Rennes, du 13 au 16 septembre 2011 Sommet de l’Elevage, du 5 au 7 octobre 2011
Assemblée Générale Vous pouvez d’ores et déjà retenir la date du 06 Juillet 2011 pour assister à la prochaine assemblée générale de jersiaise France. Cette année, nous invitons tous les éleveurs et sympathisants de la Jersiaise à se rendre au Gaec de Genibaud en Lot et Garonne pour une journée entière consacrée à la Jersiaise. Plus d’informations vous seront communiquées par courrier prochainement, mais nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions.
Concoursinter-régionaldeChemillé Forts de la réussite du Concours National de 2009 et porté par la progression de la Jersiaise en France aussi bien qu’à l’étranger, les éleveurs et Jersiaise France souhaitent poursuivre l’expérience en 2011 en organisant un concours inter-régional. Dans le cadre de ce concours Jersiaise France accueillera la fédération Européenne Jersiaise avec une vingtaine d’experts internationaux de la race qui assisteront au concours, visiteront des élevages et tiendront leur réunion européenne. L’inter-régional JERSIAIS 2011 sera donc l’occasion de vous associer autour de l’image de professionnalisme, de convivialité, de dynamisme et d’expansion véhiculée par la race Jersiaise et ses éleveurs. Aujourd’hui, nous comptons sur votre engagement à nos côtés pour réaliser cet ambitieux projet.
A ne pas louper :
Journée de formation à la préparationaux concours
Une journée sera consacrée à la formation de jeunes à la préparation aux concours. Le mercredi 27 avril à l’EARL de la Limonière (Vézins 49), le technicien Jersiaise Philippe Derouet vous formera aux techniques de présentation en concours. Au programme : techniques de tonte, présentation des animaux, déplacements des meneurs, positionnement... Autant de points à assimiler en vue du prochain concours inter-régional Jersiais. Mais plus qu’une formation au concours, c’est l’occasion pour les jeunes du monde jersiais de faire connaissance, d’échanger, de discuter et de devenir les professionnels de demain. Comptant sur votre participation, merci de nous contacter par mail, fax ou telephonesi vous êtes intéressé par cette journée.
2010:uneannéedeprogressionpour laJersiaise
La Jersiaise poursuit sa progression en France. En 2010, la vente de doses a augmenté de 13% pour atteindre 9074 doses vendues contre 8035 en 2009. ère Logan prend la 1place des ventes avec 945 doses, suivi de Q Laf (645) et DJ Beo (616). Le nombre d’adhérents à Jersiaise France est passé de 53 à 57 avec un total de 3265 vaches contrôlées (2970 en 2009), soit 10% d’augmentation. La production quant àelle reste stable avec 5815kg de lait à 55.8 TB et 38.3 de TP.
ACHAT – VENTE – IMPORTATION DU DANEMARK - Garantieszootechniques - Garantiessanitaires - Transport assuré
PARTENAIRE AVEC JERSIAISE FRANCEPO
Contact direct : Christian BATTIN Port : 06.07.52.35.41
A NOTER: Pour tout achatde Jersiaises à l’étranger, nous vousprions de contacter Jersiaise France dès l’arrivée des animaux importés afin que nous puissions enregistrer lesgénéalogies. Merci.
3500 3000 2500 2000 1500 1000
Evolution de effectifs Jersiais 3265