9 com VDST 2011 ve 30

9 com VDST 2011 ve 30

-

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

TP, Supérieur, TP
  • redaction
Les Voiles de Saint-Tropez - 24 septembre, 2 octobre 2011 Yachting – Voiliers classiques et modernes Vendredi 30 septembre 2011 Silence on court ! - Les Modernes investissent les Canoubiers - Nouvelle manche pour les Classiques - Rolex, Les Echos... le point sur les Trophées Une fois encore, l'expertise des comités de course des Voiles de Saint Tropez, tant du côté des voiliers modernes au large de la Nioulargue, qu'au coeur du golfe face au Portalet pour les classiques, a fini par payer.
  • comportement de l'équipage en course
  • nouvelles d'hispania
  • prix du yacht de tradition de l'année série limitée
  • coeur du golfe face au portalet pour les classiques
  • trophée rolex
  • voiles de saint-tropez
  • equipage
  • équipage
  • voilier
  • voiliers

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 80
Langue Français
Signaler un problème
Les Voiles de Saint-Tropez - 24 septembre,2 octobre 2011 Yachting – Voiliers classiques et modernes
Vendredi 30 septembre 2011
Silence on court !
-Les Modernes investissent les Canoubiers -Nouvelle manche pour les Classiques -Rolex, Les Echos... le point sur les Trophées
Une fois encore, l'expertise des comités de course des Voiles de Saint Tropez, tant du côté des voiliers modernes au large de la Nioulargue, qu’au coeur du golfe face au Portalet pour les classiques, a fini par payer. A l’exception des grands Wally, qui ont déjà quatre manches au compteur, toutes les classes engagées ont pu s’élancer et valider leur manche du jour. Si le vent a exigé le meilleur de nombre de navigateurs et tacticiens appelés à anticiper très vite sur les fluctuations de la pression et de la direction du vent, la satisfaction se lisait sur tous les visages ce soir. Les grands auriques ont une nouvelle fois ébloui profanes et spécialistes en s’alignant toutes voiles bordées vers les Canoubiers. Ils croisaient quelques instants plus tard l’immense flotte (175 voiliers) des Modernes déboulant sous spi vers la ligne d’arrivée au terme d’un petit parcours technique depuis la Nioulargue.
Impatience palpable Aux ordres du comité de course depuis la mi-journée, les classiques piaffaient littéralement d’impatience quand le vent à peu près stabilisé au secteur Est autorisait l’envoi des courses du jour.Mariska, dans sa hâte de confirmer son leader ship au classement général provisoire de sa classe volait le départ et laissait du vent frais à son rivalTuiga. La grande goéletteElenaet le côtreMoonbeam IVvendaient cher leur place au plus près du bateau comité. Le salut pour rejoindre les Issambres passait en effet clairement par la longue route, au plus profond de la baie des Canoubiers et il importait de préserver la droite du plan d’eau. L’arrivée était comme c’est le cas depuis le début de cette belle semaine Tropézienne, jugée aux Issambres.
Glissades pour les Modernes Parcours des plus simples pour les voiliers Modernes au large de la Nioulargue. Afin de profiter à plein de la pression du jour, un petit bord de dégagement leur était proposé avant une belle glissade au portant vers le centre du golfe et un salut sous spi aux spectateurs massés sur le môle Jean Réveille. Vitesse et empannages sous spi au programme, sur un plan d’eau très fréquenté et qui appelait à la plus grande vigilance. La baie des Canoubiers, secteur le plus venté du parcours se pavoisait des multiples reflets des spis multicolores des quatre Groupes IRC ravis de pouvoir enfin en découdre. Après un départ sous haute tension et sous la règle éliminatoire du drapeau noir, les protos faisaient parler la poudre, à l’instar deNear Miss, le TP 52 de Franck Noel et le Ker 53Dralionqui ne se quittaient pas d’une encablure jusqu’à l’arrivée.
Ils ont dit :
Georges Kohrel, Président du Comité de course “Nous validons une manche pour tous les groupes à l’exception des Wally, qui ont eux déjà 4 manches au compteur. C’est un soulagement notamment pour les voiliers Modernes qui n’avaient guère eu le loisir de s’exprimer dans ces extraordinaires conditions estivales. Les Modernes ont pu s’amuser dans ce grand bord de portant vers Saint Tropez. Quant aux Classiques, ils sont de nouveau repartis vers les Issambres où l’arrivée a été jugée.”
Bertrand De Broc,Virtuelle “Nous terminons hélas hors temps.Virtuellenavigue avec les grands protos qui avalent le parcours plus vite que nous, qui ont pu garder du vent quand nous sommes tombés dans la molle. Mais nous prenons du plaisir. Je barre un grand bateau de 25 mètres avec un équipage et un propriétaire très sympas. On a joué avecSojana. C’était sympa. C’est ma 6ème participation aux Voiles. La première fois, c’était à bord d’un Antarès baptiséJet Services, avec Serge Madec et Marc Guillemot.”
Philippe Buchard,Near Miss “Il fallait être vigilant lors du départ donné sous drapeau noir. Le premier bord nous a permis de nous dégager de la flotte et nous nous sommes vite retrouvés à la lutte avec le Ker 53Dralion. Les empannages étaient délicats car il y a vraiment beaucoup de monde sur l’eau, particulièrement dans la baie des Canoubiers où il fallait entrer pour garder de la pression.”
Des nouvelles d'Hispania Le 15 m JIHispania, sistership deTuiga,The Lady AnneetMariskaest en approche de Gibraltar, en route vers son port d’attache de Puerto Sherry près de Cadix. Le décès de l’un des créateurs de la Fondation Isla Ibusitana qui préside à la rénovation et à la gestion du beau plan Fife de 1909, à l’époque propriété du roi Alphonse XIII, a anticipé le départ du bateau des Voiles. Malgré cette infortune, la Fondation Isla Ibusitana va poursuivre son oeuvre et s’attacher à faire naviguerHispaniasur le circuit Méditerranéen, en collaboration avec le Yacht Club de Monaco très investi dans la mission de redonner au côtre son lustre d’antan. Mieux ! Une classe spécifique à ces 15 m JI va voir le jour, et c'est bien à quatre que ces grands auriques disputeront désormais les incontournables rendez vous de la voile classique comme les Voiles de Saint Tropez.
Petit point sur le “Trophée Rolex” Le «Trophée Rolex» est attribué lors de la cérémonie de remise des prix, dimanche 2 octobre à 11 heures, au voilier de «Tradition» de plus de 16 mètres ayant cumulé le moins de points sur l’ensemble des régates.A la veille de la dernière journée de course,Rowdy(Herreshoff 1916), habitué du trophée, etAvel(Nicholson 1896) sont à égalité de points. Même problématique pour la troisième marche du podium que convoitentCambria(Fife 1928) etMariska(Fife 1908).
Les Voiles, clôture du Prix du Yacht de Tradition de l'Année Série limitée – Les Echos Clôture de saison en Méditerranée, les Voiles de Saint-Tropez sont également le dernierrendez-vous du Prix du Yacht de Tradition de l'Année -Série limitée qui en comprend six pour l'année 2011, dont deux en Atlantique. Selon un principe maintenant bien rôdé, un jury d'expert composé de Roger Gilbert, Antoine Sézérat et François Le Brun, sous la présidence de Christian Cholmin, détermine les lauréats de l'épreuve répartis en trois catégories en fonction de leur longueur. Les critères prennent en compte aussi bien la qualité de conservation du bateau et l'étiquette navale que le comportement de l'équipage en course et à terre. A chaque épreuve, les trois bateaux classés ''premier'' dans les trois catégories seront éligibles pour le Prix du Yacht de Tradition de l’Année(décerné pour la saison au Nautic à Paris par la marraine, Marie Tabarly),mais le jury décerneraégalement le vainqueur du Prix du Yacht de tradition de l’épreuve, choisit parmi les trois bateaux nommés, qui recevraun trophée. Les nominés sont ce soir : Voiliers de moins de 12 m :Crazy Life(Sparkman&Stephens 1968) –Espar II(Sangermani 1968) –Fantasque (Mauric 1971) Voiliers de 12 à 18 m :Esterel(Sibille-Grossi 1912) –VagabundoFrers 1945) –Argyll(Stephens 1948) Voiliers de plus de 18 m :Véronique(Luke 1907) –Lelantina(Alden 1937)-Mariette (Herreshoff1915)
Ils sont à Saint Tropez....
Marc Emig, en attendant le Vendée Globe Le navigateur MarseillaisMarc Emig participe à ses 5ème Voiles de Saint Tropez. Spécialiste de la série Figaro, il travaille d’arrache- piedà finaliser son projet Vendée Globe. Il bouclera sa saison Figaro avec le Tour de Corse, avant de coacher Eric Barret, navigateur Guadeloupéen qui va s’engager durant deux saisons sur le circuit Figaro. Marc navigue aux Voiles en IRC A surMed Spirit, un super Maxi de 92 pieds signé Hugh Welbourn, conçu pour gagner les régates les plus prestigieuses dans le monde et battre des records à la voile. C’est le chantier Boat speed en Australie, qui a construiten 2002 cette unité remarquable de technicité et de solidité, dans un style élégant, moderne et épuré.
Ah les filles! Le tout nouveau A 35Jacanade la Tropézienne sociétaire de la SNST Caroline Petit ne se conjugue sur l’eau qu’au féminin. Ses sept équipières sont toutes des spécialistes de la Méditerranée ; Alix Bernard-Bordes ; Monitrice de Voile, Alix a fait des encadrements aux Glénans (Bretagne et Méditerranée)en N°1 ou à la Grand Voile.Floriane Combray, elle, fait du parapente. Gisèle Estève est pure Tropézienne, Membre de la SNST depuis de longue date, elle a fait toutes les régates des Voiles de Saint Tropez, et même une bonne partie des
Nioulargue. Christèle Gauthier est Monitrice de Voile, a fait de nombreux encadrements dans l’Ecole des Glénans entre 1997 et 2001, en Bretagne. Elle connaît bien les plans d’eau bretons mais aussi la Méditerranée, elle a fait de nombreuses régates sur Marseille et a déjà navigué en équipage féminin.. Isabelle Martin ; Membre de la SNST et régatière depuis de longue date aussi. Elle a beaucoup testé de bateaux, X35, X99, First 36.7, First 30, grand surprise, 407, Swan 45, etc... Rolex, Giraglia, Voiles de Saint Tropez, Méditerranéan Trophy, route du jasmin, convoyages, Caroline Petit a toujours navigué avec son père sur un voilier. Elle a traversé bien une vingtaine de fois la méditerranée et faire autant de fois le tour de la Corse et de la Sardaigne.. Elsa Vachez a découvert la voile il n’y a pas longtemps, en 2005, Monitricede Voile et Brevet d’Etat en poche,quant à Oxana Voytenko, elle est de nationalité Russe et se passionne pour la voile depuis 2008, date à laquelle elle a participé pour la première fois aux Voiles de Saint Tropez ...
Bill Jayson parle des Voiles Fils de Dick Jayson, propriétaire en 1981 dePridequi allait à l’issue de son duel avecIkralancer la Nioulargue, Bill ne pouvait manquer l’édition anniversaire des Voiles. A 89 ans, son père ne pouvant effectuer le déplacement, c’est Bill, lui-même équipier surPridedans les années 2000, qui représentait hier son père lors des retrouvailles historiques des deux équipages.Pride, désormais aux mains d’un propriétaire italien, n’a pu, météo oblige, rejoindre Saint Tropez. “Nous aurions aimé voir de nouveau régaterPrideetIkradans le golfe” explique Bill. “Ce ne sera pas possible mais je suis fier de représentermon père pour ce trentième anniversaire. Mon père a tant d’amis ici, à commencer par Patrice de Colmont qui a donné un extraordinaire élan à cette rencontre improvisée de 1981. 30 ans déjà, et les Voiles continuent de grandir...”
C’est aux Voiles, et nulle part ailleurs...
Le Défilé des équipages Moment très attendu des équipages et du public hier soir, à l’issue d’une journée forte en émotion sur l’eau lorsque les Défis commémoraient chacun à leur façon les trente ans de l’historique duel entreIkraetPride, le défilé carnavalesque des équipages. Ils étaient cette année11 joyeuses bandes d’équipiers des bateauxà mettre le feu au Vieux Port ; “Un succès phénoménal” témoigne Serge Malapelle, organisateur du Défilé et responsable des animations des Voiles ; “Le Jury, avec des membres de la capitainerie et du bar a fait le show!” lâchant 30 ballons “anniversaire”,pour le plus grand bonheur des équipages qui se sont mis au diapason d’un moment de franche rigolade qui s’est prolongé tard dans la nuit sur le village de la course.
Karenita, le retour... Le ketch de course croisièreKarenitaest de retour à Saint Tropez après de longues années d’absence. Le plan John G Alden de 1929, propriété de la star d’Hollywood Errol Flynn de 1936 à 1942 sous le nom deSirocco, a été un grand animateur de la Nioulargue dans les années 80. Philipe LeChevalier (Lelantina, Moonbeam III, Moonbeam IV, Eleonora... ) est désormais aux commandes du voilier sur le circuit des régates classiques. Karenita fut construit en chêne et acajou par le chantier Lawley&Sons de Neponset, Massachussetts. On perd sa trace après l’épisode Errol Flynn. Ce n’est qu’en 1985 qu’on le retrouve sur une plage de Tortola aux îles Vierges, totalement démembré, son pont ayant servi à faire des feux de joie sur la plage. C’est le créateur de la marque “Blanc Bleu” qui va le sauver, retrouvant les plans d’origine pour lui offrir en juin 1989 une seconde jeunesse. Après un long refit,Karenita retrouve les Voiles, pour le plus grand bonheur de tous.
L’homme aux chemises à fleurs... Pour la troisième année consécutive, Tahiti est présente aux Voiles de Saint Tropez. Un partenariat existe en effet entre la Tahiti Pearl Regatta (TPR) et la Société Nautique de Saint Tropez sous forme d’un amical échange d’équipage ; les vainqueurs dela TPR sont invités à naviguer dans le cadre des Voiles, tandis qu’un équipage de la SNST fait le voyage inverse pour prendre part à la “Pearl”. Les liens entre Saint Tropez et Tahiti se renforcent davantage chaque année, comme en atteste la présence cette année au sein du comité de course de la TPR de George Kohrel, éminent président du comité de course des Voiles. Jamais avare d’une espièglerie, Georges a arboré fièrement toute la semaine force shorts et chemises à fleurs. Tahiti participe à l’animation du village et des Voiles. Un stand lui a gracieusement été mis à disposition où l’on peut en apprendre davantage sur la TPR, tout en découvrant cette destinations magique, ses offres locatives et quelques produits typiques aux senteurs éxotiques, vanille, monoï... Le retour à terre des équipages ce soir s’est effectué au rythme des danses et musiques de Tahiti. La troupe professionnelle de danse tahitienne Ori Tahiti s’est en effet positionnée en bordure du quai de la capitainerie au passage de chacun des grands voiliers classiques. La prochaine édition de la “Pearl” aura lieu du 16 au 20 mai 2012.
Le partenaire du jour, Rodriguez Group La société Rodriguez Group est une entreprise spécialisée dans la vente de yachtsde luxe, créée en 1972 par Gérard Rodriguez et basée à Cannes. Elle regroupe plusieur chantiers navals tels qu'Overmarine en Italie qui produit la gamme Mangusta, Arno en Italie qui produit la gamme Léopard, ISA en Italie qui produit la division Méga Yachts du groupe et Astondoa en Espagne qui produit la gamme Astondoa. Cette société est cotée en bourse. Elle a acquis en 2001 la société
Campers & Nicholsons Intl., courtier en yachts de luxe, ainsi que plusieurs chantiers navals. Elle devient Leader Mondial du Yachting de Luxe sur le marché des grands Open mais doit aujourd'hui faire face à une concurrence importante de la part de nombreux chantiers italiens très dynamiques tels qu'Azimut, Tecnomare, Baglietto ou bien encore le chantier américain Palmer & Johnson. Rodriguez Group a fait produire le plus grand Open de série au monde : le Mangusta 165'(50 mètres) battant ainsi le record déjà détenu par Rodriguez Group avec le Mangusta 130’.
Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez ROLEX WALLY KAPPA SILLINGER VAN DUTCH La REGION PACA SERIE LIMITEE / LES ECHOS PARIS PREMIERE CNN INTERNATIONAL HOTEL BYBLOS LES MARINES DE COGOLIN RODRIGUEZ GROUP L'ESPRIT VILLAGE DES COMMERCANTS DE SAINT-TROPEZ WINDREICH QUESTIONS DE MARQUE
PROGRAMME VOILIERS DE TRADITION er Samedi 1er octobre : Parcours côtier, 1départ 12h00
VOILIERS MODERNES er Samedi 1er octobre : Parcours côtier, 1départ 11h30
Pour tout le monde remise des prix Dimanche 2 Octobre, à partir de 11 heures
DRAGON SAINT TROPEZ Lundi 3, Mardi 4, Mercredi 5 octobre : Accueil, mises à l'eau et contrôle Jeudi 6, Vendredi 7, Samedi 8 octobre : Régates dans le golfe Remise des prix le samedi 8
Organisation: Société Nautique de Saint-Tropez, Président : André Beaufils Administration : Anne Bogaert Inscriptions : Frédérique Fantino Communication : Chloé de Brouwer Site internet :www.snst.org
Relations Presse: Maguelonne Turcat Tel 04 91 31 57 40 Portable 06 09 95 58 91 E-mailom.cilgautmg@amcrta
Rédaction :Denis van den Brink
Photo: www.martin-raget.com
Vidéo: des images des voiles pour utilisation web et presse sont disponibles sur FTP, coordonnées sur simple demande