9495 - eDNA french - v7.indd
7 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

9495 - eDNA french - v7.indd

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
7 pages
Français

Description

  • redaction
  • redaction - matière potentielle : capacité
  • redaction - matière : arithmétique
1Enquête Hiscox 2011: ADN d'un entrepreneur Les PME et la crise, en Europe et aux Etats-Unis • L'optimisme prévaut chez les PME. • Elles accordent peu de confi ance à l'UE et aux gouvernements. • Les entrepreneurs attachent davantage d'importance au fait de devenir leur propre patron plutôt qu'à la perspective de gagner plus d'argent.
  • nl ru
  • importance des start-ups et des pme dans l'économie mondiale
  • personnel étranger
  • ru
  • entrepreneurs
  • entrepreneur
  • collectivité locale
  • collectivités locales
  • pme
  • ue
  • base
  • bases

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 38
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

Enquête Hiscox 2011: ADN d’un entrepreneur
Les PME et la crise, en Europe et aux Etats-Unis • L’optimisme prévaut chez les PME. • Elles accordent peu de confiance à l’UE et aux gouvernements. • Les entrepreneurs attachent davantage d’importance au fait de devenir leur propre patron plutôt qu’à la perspective de gagner plus d’argent.
Introduction
L’importance des start-ups et des PME dans l’économie mondiale ne doit pas être sous-estimée. Au Royaume-Uni, les PME représentent 59% des effectifs et 49% du chiffre d’affaires du secteur privé*. Elles ont un rôle à part entière à jouer dans la relance de l’économie mondiale. Nous avons commandé notre troisième étude internationale ADN d’un entrepreneur pour mieux comprendre les problématiques auxquelles les PME sont confrontées. Les conclusions de cette recherche revêtent une grande importance à nos yeux car les PME représentent une proportion significative de notre clientèle. L’étude est consacrée aux comportements et opinions des dirigeants de PME – les entrepreneurs qui inspirent et dirigent leurs sociétés – vis-à-vis de thèmes majeurs comme l’économie. Elle s’intéresse également à leur environnement microéconomique et à leur mode de vie. Devinez dans quel pays les entrepreneurs sont le moins susceptibles de se passer de déjeuner? Qui fait le plus d’heures?
L’enquête menée auprès de PME du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de France, d’Allemagne, d’Espagne et des Pays-Bas a montré que près de la moitié (47%) d’entre elles sont confiantes en ce qui concerne l’année à venir. Ces résultats laissent apparaître d’intéressantes différences entre pays: les plus optimistes sont les Allemands et les moins optimistes les Britanniques. Même en ces temps agités, l’optimisme prévaut; seuls 26% des sondés se montrent pessimistes et alors que 27% ne
2
se sont pas prononcés. L’etude indique que la force et la détermination des entrepreneurs ne faiblissent pas, comme le suggèrent l’augmentation de deux heures du temps de travail hebdomadaire moyen et un attachement aux valeurs qui avaient motivé les entrepreneurs à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.
Je vous invite ainsi à consulter les résultats de cette enquête pour comprendre comment les PME gèrent les nouveaux risques macro et microéconomiques auxquels elles sont confrontées. Vous découvrirez également quels sont les comportements, les ambitions et le mode de vie au sein de cette communauté, dont le rôle est essentiel à la bonne santé de l’économie mondiale.
Bronek MasojadaChief Executive, Hiscox
*Department for Business Innovation and Skills – Business Population Estimates 2011.
Profil des sondés
3.000 dirigeants ou associés de sociétés de moins de 50 employés, à raison de 500 sondés par pays: Royaume-Uni (RU), Etats-Unis (EU), Pays-Bas (NL), Allemagne (DE), France (FR) et Espagne (ES). Sociétés essentiellement actives dans le secteur des services (84%). Chiffre d’affaires annuel inférieur à 1 million £ pour 87% et inférieur à 100.000 £ pour 57%. 39% d’entreprises unipersonnelles, 30% d’entreprises de moins de cinq employés. 58% des sondés sont des hommes, 42% des femmes. 52% sont âgés entre 40 et 59 ans et 35% ont moins de 40 ans.
Le sondage en ligne a été conçu pour étudier non seulement les performances, mais aussi les comportements et les opinions des sondés. Certaines questions étaient identiques à celles des années précédentes. Les changements opérés au niveau de la méthodologie et de la couverture rendent les comparaisons directes difficiles à effectuer, mais nous mettons le doigt sur des réponses nouvelles qui pourraient être porteuses d’enseignements. Le sondage espagnol a été réalisé quelques semaines après celui des autres pays: il est donc possible que certaines réponses aient été influencées par le développement de problèmes économiques dans le pays et dans la zone euro. Pour des raisons d’arrondi, le cumul de certains chiffres peut ne pas être exactement égal à 100%.
Faire face à un nouvel environnement de risque
Dans notre sondage, nous nous sommes intéressés à l’impact du nouvel environnement macroéconomique: les espoirs et les craintes des entrepreneurs reflètent-ils de nouvelles perceptions quant à l’ampleur et à la nature des risques auxquels ils sont confrontés? Voici les principales conclusions: Près de la moitié des sondés se disent optimistes pour l’année à venir.C’est en Allemagne et aux Pays-Bas que l’optimisme est le plus marqué, et au Royaume-Uni et en Espagne qu’il l’est le moins. Dans quatre pays (Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, France), notre dernier sondage révèle une dégradation de l’optimisme (dix points de pourcentage) depuis février 2010. Mais la morosité ne doit pas être exagérée.L’optimisme reste la tendance dominante.Quarante-sept pour cent des sondés se disent optimistes, contre 26% de pessimistes et 27% qui ne se sont pas prononcés. Quarante-trois pour cent des sondés font état d’une chute ou d’une stagnation de leurs revenus l’année dernière. Sur la même période, 42% signalent une baisse ou une stagnation de leur bénéfice, 47% une baisse ou une stagnation de leurs marges et 71% une baisse ou une stagnation de leur nombre d’employés. Il est intéressant de noter que dans ce contexte morose, le manque de soutien du gouvernement est devenu la crainte la plus fréquemment citée par les PME.
Etes-vous optimiste pour l’année à venir?Proportion de « oui ». Base: toutes les PME.
47%
Tous
55%
DE
53%
NL
47%
FR
45%
EU
41%
ES
40%
RU
Quelles sont vos plus grandes craintes pour l’année à venir? Les sondés pouvaient sélectionner plusieurs réponses. Base: toutes les PME. Le gouvernement ne va pas soutenir les 40% petites entreprises Je/nous ne pourrai/ pourrons pas attirer de 34% nouveaux clients Je/nous vais/allons devoir répercuter l’aug-32% mentation des coûts sur mes/nos clients L’augmentation du coût 27% de la dette Je/nous ne dispose/ disposons pas de 26% ressources financières suffisantes pour maintenir l’entreprise 3 à flot
Philosophie des entrepreneurs
Les sondés ont été interrogés sur les raisons qui les ont motivés à créer leur entreprise, leur meilleur conseil en matière d’entrepreneuriat et leur définition personnelle du succès entrepreneurial.
Motivation des entrepreneurs Base: toutes les PME.  Je voulais être mon propre patron  Je pensais pouvoir gagner davantage d’argent en  dirigeant ma propre société qu’en travaillant pour  quelqu’un d’autre  Je voulais sortir du monde traditionnel de  l’entreprise  J’ai été licencié
59%
21%
12% 7%
Soixante-deux pour cent des sondés associent le succès dans les affaires à un niveau de vie aisé.Un quart (25%) d’entre eux compte simplement survivre et rester à flot.
Les sondés ont été invités à citer leurs trois meilleurs conseils en matière de gestion d’entreprise. Les réponses les plus fréquentes ont été les suivantes: « faites ce que vous aviez dit, au moment prévu » (42%); « restez réaliste quant au potentiel de vos idées » (41%); « sachez mettre votre fierté de côté pour demander de l’aide » (39%).
Mode de vie
Les sondés ont été interrogés sur l’impact de la conjoncture économique sur leur mode de vie et leur pause déjeuner. Quarante-trois pour cent des entrepreneurs affirment que la persistance du ralentissement économique a été une source de stress supplémentaire pour eux (60% dans l’échantillon espagnol, contre 26% pour les participants hollandais). Vingt-neuf pour cent reconnaissent souffrir de troubles du sommeil.Toutefois, d’autres réponses attestent de la capacité des dirigeants à conserver leur détermination en ces temps difficiles. Vingt-huit pour cent laissent entendre que le ralentissement économique les a rendus plus forts et plus déterminés à réussir; dans 29% des cas, il les a poussés à travailler de manière plus efficace. Le temps de travail hebdomadaire moyen est de 42,5 heures(le sondage laisse apparaître une augmentation d’environ deux heures depuis février 2010 au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas). Les Allemands sont ceux qui font le plus d’heures par semaine et les Britanniques ceux qui en font le moins.
4
La raison principale qui a poussé les entrepreneurs à se lancer dans l’aventure est la perspective de devenir leur propre patron plutôt que de gagner de l’argent.
Temps de travail hebdomadaire moyenBase: toutes les PME.
42.5
Tous
46.9
DE
44.5
FR
43.9
ES
40.6
EU
39.9
NL
39.4
RU
Déjeuner à l’extérieur? Interrogés sur leur pause déjeuner,la plupart des sondés semblent considérer le déjeuner comme un moment personnel: ils ne sont que 11% à se réunir avec leurs employés et seulement 6% à inviter régulièrement des clients ou des fournisseurs. Les Allemands sont les plus enclins à se passer de déjeuner (20%), contrairement aux Hollandais (6%) et aux Français (7%). Les Hollandais (16%) et les Allemands (18%) tiennent trois fois plus de réunions de personnel au moment du déjeuner que les Britanniques et les Américains (6% dans les deux cas). Les Français et les Espagnols sont les plus susceptibles d’aller déjeuner au restaurant (17% et 18%), contrairement aux Britanniques (3%).
A quoi ressemble votre pause déjeuner type? Les sondés pouvaient sélectionner plusieurs réponses. Base: toutes les PME.
Je reste travailler/ manger un sandwich au bureau Je rentre déjeuner chez moi
Je prends une pause/ sors me promener
Je ne déjeune jamais
Je déjeune dans un restaurant à proximité Je tiens une réunion de personnel J’invite des clients/ fournisseurs Je prends un verre de vin ou de bière
6%
3%
16%
12%
11%
11%
37%
35%
5
19%
7
Impact de la menace pesant sur la stabilité de l’UE La perspective d’une aggravation de l’instabilité financière de l’UE affecte-t-elle votre processus décisionnel? Base: PME des cinq pays de l’UE.  Non, elle ne l’affecte pas56%  Oui, certains projets sont en suspens30%  Oui, certains projets ont été abandonnés14%
21%
25%
30%
46%
14%
17%
47%
29% 36%
FR
Tous
27%
31%
Le système juridique. Vous aide-t-il? Cumul des réponses « il m’aide » et « il m’aide énormément ». Base: toutes les PME.
FR
40%
RU
ES
FR
DE
NL
EU
EU
15%
Il n’y a qu’en France qu’une majorité des sondés apprécient l’aide des autorités (gouvernement central: 41%, contre 31% d’insatisfaits; collectivités locales: 47% contre 27% d’insatisfaits). Dans tous les pays,les personnes interrogées estiment que le gouvernement central aide moins leur entreprise que les collectivités locales. Si les résultats varient sensiblement d’un pays à l’autre, l’enquête montre néanmoins que la plupart des sondés (67%) se plaignent d’une fiscalité trop contraignante; les Espagnols sont les plus critiques (80%), contrairement aux Pays-Bas (53%). La statistique correspondante pour les lourdeurs administratives est de 68% (les Allemands sont les plus critiques: 79%; les Britanniques et les Américains les moins critiques: 59%). Le manque de flexibilité de la législation en matière de travail attire la critique de 56% des sondés (France: 73%; Etats-Unis: 40%).
Gouvernement central et collectivité locales. Vous aident-ils? Base: toutes les PME.  Ils m’aident  Ils ne m’aident pas
8%
Les entrepreneurs et le contexte macroéconomique
Nous nous sommes intéressés à la façon dont la crise de la zone euro influe sur la vie professionnelle des entrepreneurs et leur perception des grandes institutions nationales et transnationales: L’incertitude quant à la stabilité financière de l’Union Européenne (UE) a affecté les stratégies de 44% des entreprises dans les cinq pays de l’UE couverts par l’enquête. Cette statistique peut sembler étonnante dans la mesure où elles ne sont que 28% à être résolument tournées vers l’exportation. Dans chacun des pays de l’UE, nous avons identifié un sentiment négatif à l’égard de cette dernière. Les Américains ne sont pour leur part pas convaincus parl’Accord de libre échange nord-américain (ALENA).
NL
Tous
6
Dans chaque pays, ils sont une minorité à estimer que le système juridique aide leur entreprise.Les Français sont les plus enthousiastes, contrairement aux Américains. Il a été demandé aux sondéssi le système éducatif de leur pays encourageait les gens à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs idées.Dans les pays de l’UE, ils sont seulement 23% à approuver, contre 52% à désapprouver. L’échantillon américain affiche la plus grande satisfaction vis-à-vis du système éducatif (36% de satisfaits, contre 42% d’insatisfaits). 57% des sondés dans les pays de l’UE estiment que leur culture nationale n’encourage pas à la prise de risques, contre 22% qui pensent le contraire. Pour l’échantillon américain, la proportion est inversée: 23% sont d’accord et 57% ne le sont pas.
41%
20%
44%
RU
DE
L’UE et l’ALENA. Vous aident-ils? Nombre de « oui » moins nombre de « non » (les réponses des Etats-Unis concernent l’ALENA, toutes les autres l’UE). Base: toutes les PME.
FR
ES
29%
21%
75%
Nous nous sommes intéressés aux questions relatives à la gestion des ressources, notamment la qualité des nouveaux arrivants sur le marché de l’emploi, le recours à la main d’œuvre étrangère et la sous-traitance. Voici les principaux enseignements: Ils sont une minorité (23%) à indiquer avoir augmenté leur nombre d’employés l’an dernier (36% pour l’Allemagne, 13% pour les Etats-Unis). Au total, 15% ont l’intention d’embaucher l’année prochaine (36% pour l’Allemagne, 10% pour les Etats-Unis).Malgré la conjoncture difficile, 54% des sondés pensent pouvoir éviter de licencier l’année prochaine, contre 8% qui s’attendent à revoir leurs effectifs à la baisse. Quarante-cinq pour cent des sondés ont embauché des jeunes fraîchement sortis de l’école ou de l’université l’an dernier. Il a été demandé aux entrepreneurs interrogés de donner leur avis sur ces nouvelles recrues, selon six critères d’évaluation. Les sondés sont davantage impressionnés par l’enthousiasme et la faculté d’adaptation de ces jeunes que par leurs compétences de base.
Nous avons interrogé les PME sur les problèmes financiers qu’elles rencontrent au quotidien, et notamment en ce qui concerne leur relation avec les établissements de prêt et les clients: Rares sont les sondés à juger aisé de trouver de nouvelles sources de financement. Notre dernier sondage indique que dans cinq pays (Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, France, Etats-Unis), cette proportion a été quasiment divisée par deux depuis 2008 (avant le ralentissement économique), passant de 21 à 11%. Malgré les pressions que subissent leurs entreprises, les sondés espagnols estiment pouvoir trouver plus facilement des sources de financement que leurs homologues des autres pays.
48%
47%
46%
La moitié (50%) de l’échantillon total dit rencontrer davantage de problèmes avec les retards de paiement.Les particuliers (cités par 37% des sondés) et les petites entreprises privées (34%) figurent en tête de liste des mauvais payeurs, mais 30% des sondés signalent aussi des problèmes avec les grandes entreprises du privé, 26% avec le gouvernement, 25% avec d’autres entités du secteur public. En Espagne, les trois-quarts (75%) des sondés ont été confrontés à davantage de problèmes de retards de paiement. Contrairement aux résultats enregistrés dans les autres pays, le gouvernement et les autres entités du secteur public sont les plus mauvais payeurs (cités par 35% et 42% des sondés respectivement).
Ethique au travail
Arithmétique
Capacité à s’intégrer
Enthousiasme et motivation
Faculté d’adaptation Lecture et rédaction
48%
Tous
ES
FR
10.0%
10.2%
10.4%
10.4%
NL
DE
EU
RU
9
8
49%
39%
ES
Tous
RU
NL
DE
Les néophytes et les disciplines fondamentales
Ponctualité
Les Allemands ont accordé à leurs jeunes recrues la meilleure note en arithmétique; les Espagnols en lecture et en rédaction. Les Hollandais ont donné les moins bonnes notes, que ce soit en arithmétique ou en lecture et rédaction.
Le graphique montre le pourcentage de jeunes fraîchement sortis de l’école ou de l’université jugés « bons » ou « excellents » dans chaque pays. Base: toutes les PME ayant recruté des jeunes fraîchement sortis de l’école ou de l’université (1.360).
54%
Malgré les difficultés économiques, seuls 38% des sondés ont essayé de renégocier les conditions de leurs prêts ou cherché à se refinancer.Parmi eux, 34% ont vu leur requête entièrement satisfaite et 48% partiellement. Soixante-treize pour cent des sondés affirment maintenir des relations inchangées avec les banques et 10% estiment même qu’elles se sont améliorées.
51% 44%
44%
La gestion des ressources
L’aspect financier
 Lecture et rédaction  Arithmétique
56%
50% 44%
53%
60% 59%
Les sondés ont été interrogés sur leur expérience et leur compréhension de l’assurance. Quarante-trois pour cent pensent connaître parfaitement leurs options en termes d’assurance, mais 16% ont reconnu ne pas être au courant de l’offre d’assurance disponible. Cinquante-cinq pour cent citent les défauts de paiement de leurs clients comme le plus grand risque contre lequel ils ne sont pas assurés et 26% citent le fait d’être poursuivi en justice par un client pour une raison quelconque. Dix-huit pour cent se croient assurés contre des erreurs susceptibles de leur valoir des poursuites judiciaires.
61% 54%
Rares sont les PME sondées (10%) à employer des étrangersmême si cette proportion est légèrement plus élevée en Allemagne et en Espagne (18% dans les deux cas). Un sondé espagnol sur sept (14%) a recours à la sous-traitance. La flexibilité est le motif le plus souvent cité pour justifier le recours à du personnel étranger ou à la sous-traitance (ensemble de l’échantillon: 24%; Allemagne: 23%; Espagne: 30%). Aux Pays-Bas, cette proportion s’élève à 38% mais 31% des Hollandais disent également recourir au personnel étranger ou à la sous-traitance pour couvrir des besoins ponctuels. Seuls 11% des sondés américains ont mentionné la flexibilité, alors que pour 22%, le recours à du personnel étranger ou à la sous-traitance revient moins cher.
60%
FR
44%
43%
EU
50%
Des financements faciles à trouver? Proportion de « oui ». Base: toutes les PME.
Les clients paient-ils plus tard? Proportion de « oui ». Base: toutes les PME.
19.6%
12.6%
12.2%
FR
DE
EU
RU
NL
38% 32%
Appréciation des jeunes diplômés sortis de l’école ou de l’université Le graphique montre pour tous les pays les pourcentages de jeunes jugés « bons » ou « excellents ». Base: toutes les PME ayant recruté des jeunes fraîchement sortis de l’école ou de l’université (1.360).
ES
Le sondage laisse apparaître quelques intéressantes spécificités nationales chez les entrepreneurs.
1
Allemagne
Les meilleurs résultats enregistrés récemment. L’attitude la plus optimiste. Le temps de travail hebdomadaire le plus long. La volonté la plus forte de devenir son propre patron. Le plus fort penchant à associer le succès dans les affaires à un niveau de vie aisé. La crainte la plus marquée de voir le gouvernement ne pas aider les petites entreprises.
4
3
2
5
France
Seul échantillon à juger positivement la contribution du gouvernement central et des collectivités locales. Echantillon se plaignant le plus du manque de flexibilité de la législation en matière de travail.
Les plus convaincus par le système juridique. L’échantillon le plus affecté par des troubles du sommeil.
Les meilleures notes attribuées aux jeunes diplômés. Pause déjeuner favorite: à leur domicile (mais aussi les plus susceptibles, avec les Espagnols, d’aller au restaurant).
3
6
2
6
5
4
1
Méthodologie
L’étude a été commandée par Hiscox à The Survey Shop, qui l’a réalisée via Internet. Les sondés sont des dirigeants ou associés de sociétés de moins de 50 employés. 3 000 dirigeants/associés de PME ont participé au sondage entre le 3 et le 9 octobre 2011 en Espagne et entre le 5 et le 11 septembre dans les cinq autres pays couverts. Marge d’erreur: de +/- 1% à +/-1,5% pour l’échantillon complet des 3 000 sondés et de +/-2% à +/-4% s’agissant des 500 PME interrogées dans chaque pays.
A propos de Hiscox
Assureur spécialiste international, Hiscox couvre plus de 150 000 petites et moyennes entreprises au Royaume-Uni et en Europe et a récemment lancé une branche d’assurance pour les petites entreprises aux Etats-Unis. La compagnie est spécialisée dans la couverture des responsabilités, erreurs et omissions professionnelles et l’assurance des locaux commerciaux. Elle s’adresse aux professionnels du tertiaire (informatique, consultance en gestion et marketing).
Hiscox, assureur spécialiste international, a son siège social aux Bermudes et est coté sur la Bourse de Londres (LSE:HSX). Le Groupe est composé de trois entités, à savoir, Hiscox London Market, Hiscox UK and Europe et Hiscox International. Hiscox London Market assure les sociétés internationales sur le marché londonien. Il s’agit le plus souvent de grands groupes à la structure complexe qui nécessitent une collaboration avec d’autres assureurs ou requièrent les licences internationales de Lloyd’s. Hiscox UK et Hiscox Europe proposent un éventail d’assurances spécialisées à destination des professionnels et de leurs clients, ainsi qu’à des particuliers fortunés. Hiscox International est présent aux Bermudes, à Guernesey et aux Etats-Unis. Hiscox Insurance Company Limited, Hiscox Underwriting Limited, Hiscox Europe Underwriting Limited et Hiscox Syndicates Limited sont autorisés et réglementés par la Financial Services Authority.
12
Contact groupe:Abi Clark, Communication groupe Email:abi.clark@hiscox.com www.hiscox.com
Contact France:Aude Arribehaute, Service de presse Email:aude.arribehaute@hiscox.com www.hiscox.fr Publication de l’enquête: novembre 2011
9495 11/11