4 pages
Français

Correction : Analyse, Fonctions elliptiques

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Intégration sur un intervalle quelconque (hors-programme Sup). Equation différentielle. Fonction de deux variables réelles. Courbes en coordonnées polaires. Etude métrique.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 24
Langue Français

1.

2.

3.a

3.b

3.c

3.d

4.a

4.b

4.c

5.

6.a

6.b

Correction

Partie I

La fonction:֏1 est définie et continue sur−1,1 .
(1−2)(1−22)
()1∼(1−12) 1−et()−∼12(1−12) 1+donc−11()existe.
2

Réalisons le changement de variable=sinτavecτ∈ −2π,2π.
= =
(sin())∫nsi0(12)(122)∫01τ2sin2.
− − −τ

−τ
∀∈ℝ−∈ℝet
,(−)=∫01−2sin2τ==−−∫01−2sin2τ= −() .est impaire.
La fonctionest la primitive surℝ, s’annulant en la fonction 0 de֏. 1
1−2sin2
֏1−2sin2est définie de classe∞surℝet à valeurs strictement positives donc
֏1−12sin2est∞et donc toute primitive de celle-ci, l’est encore.′()=1−2sni12.
Puisque′()>0 , la fonctionest strictement croissante.
∀∈ℝ, 1≥1  
1−2sin2 )donc (≥0= →+∞∞+→puisl→i+m∞()= +∞.
Par imparité : lim()= −∞. Puisqueest continue et strictement croissante sur,réalise une
→−∞
bijection deversl−i∞m, li+m∞=ℝ.
a même monotonie queetest impaire.
est∞et∀∈ℝ,′()≠0 doncest∞.′=(−1)′ = ′1−1=1−2sin2.

′=′1−2sin2′ = −2′sincos= −2sincosd2sin cos 0
1−2sin2, onc+′′  =.
((+π)−())′ = −212+π−1−12sin2( )=0 donc֏(+π)−( constante.) est
1 sin ( )
En prenant=2π: 2π2π22π2sin2π2.
= − − = = =

En fait :=sin,=coset=1−22.
Par composition :est impaire et,sont paires.
Par composition :,sont∞.
Puisque=sin, on a≤ or1 ,<1 donc=0 1−22>0 puisest∞par
composition.
∀∈ℝ. Posons=() de sorte que=() .
On a(+π)=()+donc+π=(+) .
Par suite(+)=sin(+π)= −sin()= −() et(+)= −() .

Puisqueetsontantipériodiques,et 2sont aussi=4périodiques.
D’autre part(+)=() doncest=2périodiques.

6.c

6.d

6.e

7.

1.

2.a

2.b

2.c

3.

4.a

 π2 () sinπ21
= =, 0( )
= donc =et()=

1−2.

′(sin)′′cos12sin2×=.
= = = −
2
′ =(cos)= −et′ = − .
′′=()′−=2−22= −((1− 2)2+(21−))2= −(1+
Donc+′′(1+2)−223=0 .
D’autre part(0)=sin((0))=0 ,(0)=1,(0)=1 puis′(0)=1 .
Si alors()=,()=puis()=sin,()=coset()=1 .
=∫101−2= [arcsin]01=π 2.

Partie II

)2+2 2

Considéronsψ:ℝ2→ℝ2définie parψ(,)=(+,−) .
On a clairementψφ=Idℝ2etφψ=Idℝ2doncφbijective etψ=φ−1.
1
Sachantφfonction de classe (, on obtient⇒ composition.) par
La réciproque s’obtient parψde classe1et=ψ.
  ∂11
(,)=+2,−2donne∂∂∂∂∂+=et∂∂=21∂∂−12∂∂.
 22
Soit:ℝ2→ℝde classe1. On a
∈∂∂⇔=0
1 2
⇔ ∃α∈(ℝ,ℝ),∀(,)∈ℝ,(,)=α()
⇔ ∃α∈1(ℝ,ℝ),∀(,)∈ℝ2,(,)=α(+)
Donc={(,)֏α(+) /α∈1(ℝ,ℝ)}.
Soit:ℝ2→ℝtelle que proposée. En dérivant la relation(,)=(, rapport à) paron obtient :
∀(,)∈ℝ2,∂∂(,)∂∂=(,)∂∂=(,) donc∈puis la conclusion.
  
Soit: (,)֏()1()−2()2+()(2)()()( .)est de classe1par composition et on a
clairement(,)=(,) . C’est la suite qui est plus embêtante :
(,)=()()()+()()() ,(,)=(1−2)2()2()
.
∂∂(,)=()()()()−(1+2)()()+223()() .

∂∂(,)= −22()()()2() .

∂(,)(,)∂(,)(,) (()()()())(122()2())
− = −
∂∂
−(1+2)()()+223()()+(21+)2(3)(3)−2 4(5)(3)
+222()()()2()()()+2(21−(2))(1 2(2))3()()

2 2
=(()()()())(1− ()2())−(1+2)()()−(21+)2(3)(3)
+222()()()2()()()+22(3)()+()(3)
expression symétrique enet.
∂∂
 −

Par suite∂∂= ∂2∂est symétrique enet. Ainsi∈.

1.a

1.b

1.c

1.d

2.a

2.b

2.c

3.

1.a

1.b

Donc il existeα:ℝ→ℝde classe1telle que(,)=α(+) .
Orα()=(, 0)=() donc()(1)2()2+()(2)(())()(+)
−    =  .
C’est le genre de question, où l’on peut se permettre d’admettre le terme des calculs, vu l’esprit du
problème et tant ceux ci sont lourds.

Partie III

ρest définie sur∈∪ℤ−4π+π,4π+πet estπpériodique.
Puisqueρ(θ+π)=ρ(θ) et(θ+π)= −(θ) , le point(θ+π) est le symétrique de(θ) par rapport
au point.
ρest paire doncest symétrique par rapport à () .

ρest dérivable sur 0, 4πetρ′(θ)= −

θ


2scions22θθ≤0 d’oρ(θ)

0
2

ց

π4

0

.

Pourθ=0 , on aρ′(θ)=0 , la tangente est orthoradiale.
Pourθ=π4 , on aρ(θ)=0 , la tangente est la droite d’équationθ=π4 .
θ=2(θ)+ρ′2(θ)=c2θ.
ρos 2

Notons=((θ),(θ)) 2π. Puisqueρ(θ)>0 , on peut prendre∈0,π.
cosπ2
On a cot= ′( )= −sin 2=2=cot+2
ρρ(θθ 2) cosθθsin2π++2θθπ2θavecπ2+2θ∈ ]0,π[.
Donc=π2+2θpuisα(θ)=+θ=π2+3θ.

λ(θ)=α=θα⋅θ=23os2cθpuis(θ)=3

2
.
cos 2θ

θ=∫θ=∫θ2α=∫θ2α.
( )0 0cos2α01−2sin2α
Posons=2 sinα,=2 1−212αpuis
2 sin
(θ)= =(θen prenant=
∫0θ22 )2 sin
1−11−
2

Partie IV

1
.
2

+′′ω2=équation différentielle linéaire d’ordre 2 à coefficients constants d’équation une 0 est
caractéristique2+ω2= racines0 deωet−ω.
La solution générale de cette équation est()=λcos(ω)+sin(ω) avecλ,∈ℝ.
Une telle fonction satisfait aux conditions initiales proposées ssiλ=αet=0 .

Finalement (1) possède une et une seule solution à savoir()=αcos(ω) .

2π
.
0=
ω

2.a

2.b

2.c

2.d

2.e

3.

֏(−0) est définie et de classe∞surℝet à valeurs dans−,⊂ − par1,1 donc
composition,est définie et∞surℝ.
′ ⋅ω−ω−
()= −2ω( (220))( ( 0))= −2ω(ω(−0)) et
1− (ω(−0))
′′()=2ω2(ω(−0))(ω(−0)) .
⋅(ω(−0))=sin(−12()) et(ω(−0))=1−2(ω(−0))=cos−12()
donc′′()= −2ω2sin12()cos12() = −ω2sin(()) .
Ainsiest solution de l’équation différentielle′′+ω2sin=0 .


(0))(0=α0⇔(ω00)==1nsiα2 .

=
(ω) 0
ω=.
Pour=sni2α, les fonctionsetsont déterminées et on veut0de sorte que :(0) 1
(ω0)=0
 
Sachant que pour21 =1 et21 =0 ,0=2ωconvient.
étant 4périodique,est une fonction1=4périodique.
ω
Quandαcroît dans0,π2,=n2siαcroît puis=∫122croît aussi.
0(1−) (1− 2)
Au final,1est une fonction croissante deα.
1
1=4=2∫avec=sinα.
02π π01−21−222