LE TIR : GESTUELLE ET PREPARATION DES APPUIS

LE TIR : GESTUELLE ET PREPARATION DES APPUIS

-

Documents
7 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé
LE TIR : GESTUELLE ET PREPARATION DES APPUIS Intervention technique J.A.P.S. 09/09/2007 à TROYES Le Basket-Ball est un sport d'adresse où le tir est et doit être au centre des préoccupations de tous les entraîneurs. A haut niveau, on se rend compte (exception faite pour les Grecs au CE 2005) que les équipes qui gagnent ont les meilleures pourcentages de réussite aux tirs (ex : PRO A, Finale NANCY-ROANNE où l'équipe qui l'emporte shoote à 38,5% à 3 points contre 29,4% pour son adversaire en prenant 26 tirs au lieu de
  • changement de direction au préalable réception de balle
  • prise d'appuis
  • orientation des appuis vision du cercle
  • cercle prise de balle
  • plots changements de direction et de rythme dans le dribble agressivité offensive
  • travail spécifique de préparation d'appuis
  • tir
  • tirs
  • balle
  • balles
  • appui
  • appuis

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 246
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LE TIR : GESTUELLE ET PREPARATION DES APPUIS Intervention technique J.A.P.S. 09/09/2007 à TROYES Le Basket-Ball est un sport d’adresse où le tir est et doit être au centre des préoccupations de tous les entraîneurs. A haut niveau, on se rend compte (exception faite pour les Grecs au CE 2005) que les équipes qui gagnent ont les meilleures pourcentages de réussite aux tirs (ex : PRO A, Finale NANCY-ROANNE où l’équipe qui l’emporte shoote à 38,5% à 3 points contre 29,4% pour son adversaire en prenant 26 tirs au lie u de 23 de moyenne, les pourcentages à deux points étant de 51,4% pour NANCY et 48,8% pour ROANNE, ce qui est sensiblement équivalent). En France, c’est un aspect que l’on met en avant de puis ces dernières années et qui devient une priorité dans l’enseignement des fondam entaux dès les plus jeunes ainsi que dans les Pôles (France et Espoirs). Beaucoup de littérature et d’exercices autour de ce paramètre qui nécessite des qualités : Techniques liées à la gestuelle, aux appuis, à la finition, à la coordination Physiques liées au gainage, à la vitesse, à la force Mentales liées à la confiance en soi, la gestion du stress, la tenacité, l’intelligence de jeu Technico-tactiques dans une démarche de construction collective de l’adresse avec des principes, des prises en compte de zones de tir , de gestes spécifiques et « experts » Problématique: Que doit-on enseigner pour avoir un bon tir ? Sur quels principes s’appuyer ? Quels facteurs sont déterminants afin d’acquérir un tir et donc de l’adresse ? Comment perfectionner l’adresse ? Nous n’allons pas tout traiter dans ce sujet et nous n’évoquerons pas (pour des raisons de temps) les tirs en course ainsi que l’aspect tactiq ue et la préparation mentale spécifique à l’adresse (qui peut être néanmoins incluse dans les séances d’entraînement). Nous évoquerons au travers cette intervention des situat ions d’entraînement (apprentissage et perfectionnement) effectuées au sein du Pôle Espoir s de Champagne Ardenne sur l’acquisition d’éléments nécessaires au tir et favorisant l’adresse. Plusieurs conditions sont à développer pour arriver à réaliser un tir : : développer la volonté de tirer sinon peu de chances de marquer, ilIntention de tir faut accepter en tant que coach des difficultés en terme d’efficacité, un jeu anarchique pour amener ses joueurs vers une prise d e responsabilité. Notion fondamentale :QUANTITATIF à tous les entraînements ! Sélection de tirs à plusieurs niveaux oConditionnement personnel: suis-je dans des conditions favorables pour marquer par rapport à mes compétences (appuis, angles…) ? oOpposition: « ai-je le temps de tirer ? » comment est placé mon adversaire, quel est le type de défense, quel est le rapport de taille, c’est-à-dire prendre des informations sur le jeu et les adversaires oConditions d’équipepli: est-on organisé pour le rebond offensif et le re défensif ? oConditions particulières: quel est le score ? quel est le système de jeu pour un type de joueur ? Avant d’arriver à cette sélection, un travail au préalable sur les fondamentaux individuels est indispensable pour arriver à un geste de tir adapté à sa morphologie, ses aptitudes et les influences du Basket-ball (taille, vitesse, types de tir). Cette intervention se déroulera en quatre temps :
Une présentation des fondamentaux liés à la gestuelle de tir Une présentation du travail d’appuis au niveau technique et physique Des exercices d’adresse en compilant le travail d’appuis et de gestuelle Des tests d’adresse I.Fondamentaux de la gestuelle de tir Plusieurs paramètres sont à développer pour la gestuelle de tir, nous présenterons des exercices de travail analytique qui pourront être e ffectués de manière plus dynamique en fonction de la qualité d’apprentissage. Six exercices travaillant une caractéristique de la gestuelle sont exposés. Pour information, ces exercices qui sont simples sont effectués au Pôle Espoirs durant toute l’année sportive. Ces exercices peuvent être effectués chez les catégories de jeunes (à partir de benjamins, voir deuxième année poussins en incluant des tirs dynamiques par la suite). Présentation générale des attitudes avec un joueur Situation A : Tenue de balle Déroulement :joueurs sont allongés et posent leur balle sur  les leur cuisse (doigts perpendiculaires aux stries), ils arment leur tir. La balle doit être à peu prêt au dessus de leur épaule. Ils réalisent un geste de tir et la balle doit leur retomber dans la main. Variables : Hauteur de balle (assis) Etre debout et effectué le même geste avec un tir panier Situation B : Trajectoire de balle Déroulement : les joueurs sont en vis-à-vis avec un ballon, ils doivent effectuer un tir à leur partenaire avec : une trajectoire le plus haut possible et un rebond avant d’atterrir dans les mains du partenaire. Au départ, le joueur se lance la balle et contrôle son alignement. Variables : Distance entre les joueurs Travail derrière la tranche pour accentuer la parabole Situation C : Alignement-Précision Déroulement : les joueurs sont perpendiculaires au mur, ils effe ctuent un pivoter pour poser leur avant-bras tireur sur le mur. Le joueur doit ê tre placé, gainé et aligné et avoir une tenue de balle correcte. Variables : Vitesse d’exécution du pivoter Se mettre face à la tranche pour effectuer un tir qui revient dans les mains Exercice pouvant se faire en dynamique par des bondissements au préalable face à la tranche (pour conserver l’alignement) Situation D : Armer du tir Déroulement :le joueur est assis avec ballon tenu, il doit armer son tir 3 fois à la suite avant de tirer. Le joueur doit avoir une vision du cercle, aligner son coude, monter vite sa balle, casser son poignet. Variables: Le joueur se redresse et arme son tir au moment où il est à la verticale (utilisation ou non des jambes)
: le joueur après sa passe Travail avec un passeur doit toucher la balle au sol et monter très vite son ballon en armer (variation de la distance, rester gainé pour éviter des problèmes de dos : exercice pour des joueurs plus confirmés) Situation E : « Attrapers » pour le tir Déroulement :le joueur se déplace dans un petit périmètre avec les bras tendus et le passeur lui lance la balle dans la main. Le joueur doit attraper la balle à une main et armer son tir en étant fléchi et coordonné. Trois situations d’armer avant de prendre un tir. Variable : Distance de tir en fonction de la qualité des « attrapers » Situation F : Finition dans le tir Déroulement :joueur se lance la balle avec effet rétroactif, il attaque la balle en arrêt le simultané (vitesse lente). L’objectif est d’armer son tir vite, de faire un tir sans que le cercle ne soit touché et de maintenir son geste jusqu’à ce que la balle touche le sol (distance 1m.) Variables : Distance de tir Vitesse d’exécution II.Travail d’appuis au niveau technique et physique Comme on vient de le voir, la gestuelle du tir néce ssite des qualités techniques de préparation et d’exécution, exécution motrice, mais aussi VITESSE d’exécution. Le bas et le haut du corps ont leurs rôles respecti fs, et on peut développer les aspects physiques liés à cette gestuelle pour ces deux parties du corps. Mais ce qui sera au centre de nos préoccupations da ns cette conception, c’est la coordination motrice et athlétique qui lie les acti ons du haut et du bas du corps, coordination nécessaire au perfectionnement de la gestuelle. Lien dynamisme gestuelle-aspect physique « Passer sous le ballon » nécessite de se fléchir e n même temps que l’on monte le ballon pour armer le tir. En musculation ce qui s’effectue au niveau des cuisses s’appelle une contraction musculaire excentrique, c’est-à-dire que le muscle se contracte en s’allongeant, exerçant ainsi une force de freinage. Cette force e st limitée selon les individus, on peut la travailler avec une légère surcharge (à partir d’un certain âge). o1/3-squat descente 1 jambe, bras armé fixe, remontée 2 jambes oidem avec ballon, descente + armer en même temps oaintien du bras), MB puisidem 2 jambes sur l’avant du pied, avec finition (m ballon (ressort) L’appui avant du pied implique l’utilisation des mo llets en tant que ressort supplémentaire. Mollets, travail spécifique mollets / Coordination Les mollets et les cuisses travaillent en synergie pour offrir une dynamique à la gestuelle du tir. Si le mollet n’est pas solide, une contraction des cuisses sera ralentie par l’abaissement du talon. Il est donc nécessaire de favoriser un ap pui sur l’avant du pied, et de synchroniser le « ressort » du mollet avec celui de la cuisse. oB tous les 2 sautsPliométrie basse sur échelle de rythme avec armer M (apprentissage long)
oAssociation avec la vitesse d’armer armer tous les sauts: avec ballon, (équilibre ++) On cherche alors à développer la coordination membr es inférieurs / membres supérieurs. oTrois sauts vers panier bras armé, tir au dernier oIdem avec armer à chaque saut oSaut en contrebas, armé au départ oIdem avec armer au contact du sol Le gainage prend toute son importance lorsque l’on aborde la coordination haut / bas du corps, d’une part pour permettre le transfert de force du bas vers le haut du corps, et l’addition de l’énergie du bas avec celle du haut. Cette dimension est encore + vraie lorsque l’on ajoute des contraintes supplémentaires, dues aux mouvements du corps avant d’entamer la gestuelle du tir. Travail spécifique de préparation d’appuis (course) En effet lorsque l’on parle de vitesse d’exécution, cette vitesse est à inclure dans la préparation du tir due au jeu lui même. L’augmentat ion du niveau de jeu implique une augmentation des contraintes de mise en situation d e tir. Les notions de démarquage, de réception de passe, de création de tir augmente les contraintes quant à l’équilibre nécessaire pour déclencher un tir. On ne travaillera ici que sur des arrêts simultanés, afin de favoriser la coordination. oAttrapper-armer, maintien de la position sur l’appu i avant du pied, ensuite avec cible oRéception passe – armer, idem oTrois dribbles – armer, idem Il est clair que dans la formation de jeunes espoirs, la vitesse est la clé de l’efficacité. Si on est pas capable de se mettre en situation de tir et d’exécuter la gestuelle avec coordination et maîtrise de ses segments, les facteurs limitant amèneront assurément l’échec. Les évolutions sont encore nombreuses après ces que lques étapes… les déplacements en curl, en flair, la lecture du défenseur… sont + de contraintes qui interviendront dans le perfectionne ment du joueur. Lien dynamisme gestuelle-aspect physique Mollets, travail spécifique mollets Coordination Travail spécifique de préparation d’appuis (course) III.Exercices spécifiques Le tir est conditionné par trois paramètres favorisant son efficacité : Etre fléchi sur ses appuis pour gagner du temps, de la coordination (position « skieur ») Etre agressif dans l’attaque de balle (image de « rentrer dans la balle »), par rapport à l’appel de balle, la préparation des mains, l’aspect mental (prêt à tirer, volonté, confiance pour prendre un tir) Vitesse dans l’armer du tir, notamment au niveau du haut du corps (passer vite sous la balle) avec pour exemple un joueur commeRIGAUDEAU. La deuxième phase de fouetté étant plus relâchée et plus lente.
L e tir est travaillé à l’entraînement en respectant 4 phases stratégiques : Observation en amont des tirs (problèmes spécifiques…) Répétition de tirs (apprentissage, perfectionnement, à vide, en opposition, sur des séquences précises) Augmentation ou modération de l’intensité Correction (domaine prioritaire de l’entraîneur) Objectif : développer la prise d’appuis avant un tirAppel de balle « Rentrer dans la balle » Fermeture des appuis en alternatif Placer son bassin Avoir un saut rasant Conditions : Pourcentage : 7/10 Temps : 1min., 2 min. Evolutions : Changement de direction au préalable Réception de balle en simultané Avec appuis inversés par rapport au début (droite-gauche, gauche-droite) Zones de tir Objectif : développer la prise d’appuis avant un tir en step backFeinte de passe et va Appel de balle à l’opposé» Arrêt simultané Etre gainé à la réception Départ croisé avec « casser de bras » Vision du cercle Réaliser un dribble vers l’avant puis faire un pas de recul Plus facile pour un droitier à gauche Evolutions : Arrêt alternatif Zones de tir
Objectif : développer la prise d’avance des appuis avec oppositionDépart sur signal du passeur 2 Vitesse de course et orientation des appuis Vision du cercle et position du défenseur Appel de balle Agressivité vers le passeur (curl) Arrêt simultané avec foulées rasantes Défenseur : contrôle joueur au rebond Evolutions : Arrêt alternatif Utilisation du dribble Zones de tir
Objectif : développer l’attaque de balle et la fermeture des appuis Passe du joueur 2 qui entraîne le curl du joueur 1 Vitesse de réaction de1 Présentation des mains pour appel de balle Fermeture rapide des appuis avec orientation du bassin et épaules vers le cercle Prise de balle avec montée rapide de l’armer Evolutions : Arrêt alternatif Utilisation du dribble
Objectif : développer la création de tir dans le dribbles Défenseur passe derrière les plots Changements de direction et de rythme dans le dribble Agressivité offensive dès que le défenseur passe dessous Vitesse d’appuis pour conditionner préparation du tir Evolutions : Feinte dans le dribble Attaque / Recul dans le dribble
IV.
Tests d’adresse
Des tests d’adresse sont effectués au Pôle Espoirs pour atteindre certains objectifs : er le pourcentage de réussiteAméliorer l’aspect quantitatif tir en vue d’augment (prendre le maximum de tirs) Développer l’aspect compétitif (prendre et marquer des tirs en situation de stress lié au temps, à la zone de tir, au score, à l’adversair e) dans une recherche de préparation mentale (être capable de subir une pression, se transcender…) es joueurs et être un outilMesurer les progrès ou difficultés rencontrés par l d’évaluation pour l’entraîneur Test d’adresse de deux minutes Un rebondeur-passeur, un shooteur pendant 2 minutes Prendre le maximum de tirs pendant 2 minutes Tir en attraper-tirer avec 2 appuis de recul après un tir Objectifs Qualité d’adresse pure Vitesse d’exécution Recherche de performance sur un temps déterminé (difficulté car dans le lactique)
Test d’adresse par paliers (40 minutes) Un rebondeur-passeur, un shooteur Test de durée 40 minutes Shooteur continue de tirer tant qu’il passe les paliers Ne pas prendre deux tirs à la suite dans le même spot Commencer par les tirs à deux points, puis trois points et L.F. Grille d’évolution de paliers Objectifs Qualité d’adresse pure Adresse sous pression Aspect compétitif