Préparation des épreuves de culture générale C oncours 2010
192 pages
Français

Préparation des épreuves de culture générale C oncours 2010

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
192 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • dissertation
  • leçon - matière potentielle : ina ugu
  • cours - matière potentielle : au muséum d' hist o
Florilège édité et offert par > GROUPE ESC CLERMONT LA VIE Une valeur sûre. Préparation des épreuves de culture générale Concours 2010 Fleurilègeconcours2010ESC 7/12/09 15:22 Page 1
  • vivant de la mo rt
  • perturbation aléatoire
  • saint-louis de gonzague
  • professeur au lycée
  • auto- organisation de la matière
  • molécules capables
  • licence ès lettres
  • licence lettres
  • licence de lettres
  • licences lettres
  • licence en lettres
  • vivants
  • vivant
  • vie
  • vies

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 151
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Extrait

Fleurilègeconcours2010ESC 7/12/09 15:22 Page 1
Une valeur sûre.
GROUPE ESC CLERMONT>
LA VIE
Préparation des épreuves
de culture générale
Concours 2010
Florilège édité et offert par
L a V i e

OUVERTURE.......................................................................................................................... p 1

par Andrés Atenza, Directeur Général du Groupe ESC Clermont
SENS DU SENS, SENS DE LA VIE

LA VIE ................................................................................................................................... p 7

par Nicole Albagli, Professeur de Philosophie à Carcassonne

LA VIE MYSTERE D'AMOUR.................................................................................................. p 13

par André Bord, Docteur ès lettres, Vice-Président de la Société de Philosophie S
de Bordeaux, Membre correspondant de l’Académie Nationale des Sciences,
Belles Lettres et Arts de Bordeaux O

M LES VIES DE ROBINSON CRUSOE
DANS "VENDREDI OU LES LIMBES DU PACIFIQUE" DE MICHEL TOURNIER ......................... p 27
M par Laurence Brossier, Professeur agrégé de Lettres Classiques au Lycée
Sainte-Marie Grand Lebrun, Bordeaux
A

"TU CHOISIRAS LA VIE !" I
(LE SOUFFLE ET LA PAROLE ; LE TEMPS ET LA RESURRECTION DES MORTS)..................... p 43

par Monique-Lise Cohen, Docteure ès Lettres R

E
DES PIROGUES POUR CHANGER LA VIE.............................................................................. p 65

par Roland Costa, Agrégé de Lettres modernes
Professeur en CPGE au Lycée Dominique Villars, Gap

LE SENS DE LA VIE .............................................................................................................. p 75

par Arlette Fontan, Docteure en philosophie (Sorbonne Paris IV)

L'EDUCATEUR, L'AVENIR ET LA VIE ..................................................................................... p 89

par G Fontana, Professeur certifié, DEA de Philosophie

LA VIE.................................................................................................................................. p 99

par Gilbert Guislain, Professeur au lycée Jules Ferry à Versailles,
Interrogateur à Grandchamp, Saint-Louis de Gonzague et Intégrale

L a V i e

SUJETS DE DISSERTATIONS.............................................................................................. p 115
SUJETS DE COLLES........................................................................................................... p 119
EXPRESSIONS................................................................................................................... p 121
CITATIONS......................................................................................................................... p 121

par Gilbert Guislain

LA VIE E(S)T LA MORT ...................................................................................................... p 125

par Hugues Lethierry, Professeur en IUFM, Université de Lyon,
conférencier, auteur d’une œuvre diversifiée
(notamment "La mort n'est pas au programme" Harmattan 2005)
S
VIE ET DESOLATION .......................................................................................................... p 137 O
par Gérard Alain Mallet, Docteur du troisième cycle, Professeur
Agrégé de philosophie au Lycée Blaise Pascal, Clermont-Ferrand M

M VIE HUMAINE ET MONDE ................................................................................................... p 145

par Caroline Milhau, Docteure en Philosophie, Professeure de Philosophie au Lycée A
Andréossy et Jean Durand de Castelnaudary
I
EST-CE LA FINALITE OU LE HASARD QUI REGNE DANS LE MONDE DU VIVANT ?............... p 159
R par Claude Obadia, Professeur en CPGE Commerciales
E
QU’EST-CE QUE VIVRE ?
"EH ! BIEN, VIVRE, LUCILIUS, C’EST ETRE SOLDAT" ......................................................... p 167
par Jean-François Riaux, Professeur de Culture Générale au Lycée Saint-Michel de Picpus,
Paris

METHODOLOGIE................................................................................................................ p 183

par Gilbert Guislain, Professeur au lycée Jules Ferry à Versailles,
Interrogateur à Grandchamp, Saint-Louis de Gonzague et Intégrale
OUVERTURE

LA VIE, UN MYSTERE

Andrés Atenza
Directeur Général du Groupe ESC Clermont


Les scientifiques cherchent et tentent de comprendre la vie, ils cherchent à
comprendre le commencement, pourquoi il y a vie ? Nous sommes capables de
distinguer le vivant de la mort, mais nous ne savons rien sur la vie. Le premier souffle
vital, la première cellule, pourquoi il y a de la vie dans ce monde ? Les chimistes, les
biologistes, les médecins tentent de nous éclairer, de proposer des modèles sur
l’origine de la vie. Dans les laboratoires les scientifiques analysent le vivant, ils le
décortiquent, ils expliquent les mécanismes, les interactions entre les cellules, les
phénomènes physico-chimiques, mais nous ne savons pas créer la vie. La vie vient
d’un autre être vivant, c’est toujours le vivant qui donne la vie. Nous sommes bien là
devant un mystère, une énigme policière. Quand commence la vie ? D’où provient la
vie ?

Dans l’Antiquité, la vie est une création divine « une force vitale » quelque chose
d’insaisissable, la vie est sacrée, elle se produit par la seule volonté de Dieu. La
puissance divine est la seule capable de transmettre ce « souffle vital » nécessaire.

Le scandale arrive par Charles Robert Darwin, celui-ci ôte toutes nos illusions divines,
il nous dit que nous ne sommes pas des enfants de Dieu, que nous sommes le produit
d’une longue évolution, le fruit du hasard et de la nécessité, il apporte la preuve
scientifique, formelle et définitive. Tout le darwinisme est là, dans cette manière de
mettre la méthode expérimentale au service de l’idéologie. Car l’évolution est une
idée que l’on retrouve chez Maupertuis, chez Buffon. Lamarck l’avait professé
officiellement dès 1800, dans la leçon inaugurale de son cours au Muséum d’Histoire
1Naturelle. Imaginer que les êtres vivants ne sont qu’une lente évolution, une
transformation de la matière, c’est se battre contre Aristote, contre la théorie de la
génération spontanée.

L’eau : source de vie.
Les astrophysiciens nous enseignent que l’Univers est âgé de quinze milliards
d’années, que la terre est apparue il y a quatre milliards d’années et la vie surgie dans
les eaux, peut-être troubles, il y a trois milliards d’années. Il faut imaginer ensuite
cette lente transformation, cette lente évolution de la vie. Les chercheurs élaborent des
modèles explicatifs, il faut attendre 1920 pour que deux biologistes, Haldane,
britannique et Oparine, soviétique, nous proposent le scénario suivant. Dans
l’atmosphère terrestre, nous assistons a un brassage d’hydrogène, d’hélium, puis de
carbone, d’azote, de souffre et pour finir de magnésium. Bref, nous avons ici tous les
ingrédients d’une potée auvergnate « une soupe primitive ». « A warm little pond »
disait Darwin. Ces éléments se mélangent, se percutent, se modifient et produisent les
premières molécules qui donneront les premiers êtres vivants.

Le scénario de la poussière d’étoiles.
Les astrophysiciens viennent perturber ce modèle, ils découvrent dans l’espace
interstellaire des molécules issues des météorites tombées sur la terre. Les molécules
carbonées pourraient être la base de la vie sur notre terre. De la poussière d’étoiles et
de comètes tombe sur terre, celle-ci ensemence et produit ce « miracle » de la vie.
Hubert Reeves le dit « l’univers est en gestation », « nous sommes tous des enfants
des étoiles ».

La métaphore de la « soupe primitive » résiste, les scientifiques s’accordent à penser
un paradigme dominant dont l’eau jouerait un rôle prédominant. Certains pensent que
l’eau se dépose sur les rochers, sur des poussières argileuses et provoquent des
réactions chimiques, la vie n’est que le résultat d’une auto-organisation de la matière.
La croûte terrestre était très riche en ions métalliques chargés positivement, les
2 molécules capables de s’y associer chargées négativement : la réaction chimique a
permis l’apparition

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents