fin des temps
37 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

fin des temps

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
37 pages
Français

Description

fin des temps

Informations

Publié par
Nombre de lectures 483
Langue Français

Exrait

La fin des temps: l'Émergence de Jésus-Christ Page 1 of 37    La Fin des Temps: L'Émergence de Jésus-Christ par:  Jean leDuc           1- Les Signes de la Fin: Définition de l’Apostasie   2- Royaume Politique ou Royaume Spirituel ?   3- Le Postmillénarisme   4- Le Prémillénarisme   5- L’Amiilénarisme      6- Le Pneumillénarisme    7- Le ministère de Jésus:   8- Cessation du ministère apostolique: la Prêtrise universelle     9- Le Début et la fin du temps des nations:      10- La Grande Apostasie:    11- L’étoile de David, symbole Babylonien  12- Le péril judéo-maçonnique   13- Le Sionisme Messianique   14- L'ère Laodicienne:   15- La Séduction de l’œcuménisme      16- Le Déchaînement de Satan:      17- L'apparition de l'Antichrist:      18- L'Émergence de Jésus-Christ:     http://christobible.org/bible_et_souverainisme/temps.htm 10/24/2008 La fin des temps: l'Émergence de Jésus-Christ Page 2 of 37 La Fin des Temps: l’avènement de Jésus-Christ. Les signes de la fin des temps désignent, d'une manière générale mais non exclusive, les événements importants du futur qui annoncent et qui précèdent le retour de Jésus-Christ. Nous ne favorisons point le mot "retour" parce qu'il indique dans la pensée des gens simples qu'un départ à déjà eu lieu; et par ce fait, que Jésus ne serait plus présent parmi nous. La Parole de Dieu nous indique clairement le contraire: " ... et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" (Mat.28:20). Or la présence continuelle de Christ avec nous et en nous, correspond au mot Grec "Parousie" qui signifie "présence", et indique "la présence spirituelle de Christ" tout en mettant l'accent sur "son apparition" finale. Nous sommes en accord avec A.R. Kayayan qui dit, "Espérer contre toute espérance": "Traduire "Parousie" simplement par présence, ne rend pas justice à la riche variété du terme. Nous retiendrons donc le sens parfaitement justifiable "d'avènement"; sans toutefois négliger celui de présence".     Parmi ces signes, se trouvent ceux qui ce sont déjà produit, par exemple: la mort et la résurrection de Christ, l'effusion de l'Esprit par laquelle Christ vient habiter en nous, la prédication et le ministère miraculeux des apôtres, la cessation des dons spirituels, l'achèvement du texte du Nouveau Testament, la destruction de Jérusalem en l'an 70 qui est le début du temps des nations, la formation de l'Église Catholique et du Vatican, la ré-apparition d'Israël comme puissance de séduction identifié comme la bête de l'abîme et Satan.     L'essentiel de la Foi, de l'espérance et de la charité chrétienne, s'exprime dans le premier avènement de Christ; c'est à dire dans son incarnation, son expiation, sa résurrection, son ascension et son exaltation, ainsi que son habitation et notre transformation. Ce premier avènement donne un sens et accomplit toutes les promesses et les prophéties de l'Ancien Testament. Nous vivons ainsi dans le déjà accompli. En un sens "la Parousie" devient une présence lors de chaque proclamation fidèle de l'Évangile, lors de chaque conversion réelle. Par l'Esprit et la Parole, Jésus revient perpétuellement dans les coeurs repentants; et au milieu des agitations, des rumeurs violentes, des guerres et des persécutions, le Seigneur est avec nous dans la communion de son Esprit jusqu'à son apparition finale.     Mais la grande apostasie est aussi un signe de la fin, de même que la grande tribulation qui aboutira avec l'apparition de l'Antichrist. Dans 2 Thes.2:3,7; et 1 Tim.4:1; l'apôtre Paul fait allusion à l'apostasie que plusieurs disent être l'abandon de la Foi. Une telle interprétation du mot « apostasie » convient très bien à l’Arminianisme et son faux évangile du libre-choix, et nous ne serions pas surpris de voir que ces réprouvés sont responsables d’avoir donné un tel sens à ce mot. Or le mot « apostasie » détient toute une autre signification dans l’original, celle de « renversement », et ce sens précis du mot est loin de plaire aux disciples du libre-choix car il indique avec exactitude que l’apostasie  consiste à renverser la foi.    Officiellement l’apostasie débuta avec le Pharisianisme du temps de Jésus et des apôtres, il resurgit avec le Pélagianisme vers l’an 360, et se manifesta ouvertement avec Jacobus Arminius vers 1603 pour devenir universellement la doctrine favorite des mouvements dits évangéliques. Cette fausse doctrine est à la base de la Critique Textuelle qui reproduisit un texte grec dénaturé et pollué qui est à la base des versions modernes de la Bible qui s’opposent au Texte Reçu des Réformateurs. Ayant frayer son chemin dans les consciences http://christobible.org/bible_et_souverainisme/temps.htm 10/24/2008 La fin des temps: l'Émergence de Jésus-Christ Page 3 of 37 dites chrétiennes, cette doctrine néfaste engendra une fausse proclamation sur le deuxième avènement du Seigneur Jésus-Christ (1 Thes. 4: 16, 17; 2 Thes. 2:1-3) qui donna naissance au faux évangile raciste d’un salut national pour l’Israel moderne.     Effectivement, les signes de la fin des temps se sont manifestés peu avant la destruction de Jérusalem et la ruine d'Israël. Cependant l'Esprit de Dieu est actif pour attirer notre attention aussi vers le futur où nous verrons le grand dénouement de toutes ces choses dans un différent contexte historique. Dans ce contexte, l'Apostasie est relié à l'eschatologie sectaire judéo-chrétienne primitive, qui reflète la nature politique des espérances messianiques d'Israel; comme nous voyons dans la Parole de Dieu:     "Eux donc étant assemblés, l'interrogeaient en disant: Seigneur, sera-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Mais il leur dit: Ce n'est pas à vous de savoir les temps ou les moments que le Père a fixé de sa propre autorité" (Ac. 1: 6, 7).     Ceci nous indique que l'Etat moderne d'Israël n'a aucun rapport avec les prophéties de l'Ancien Testament, sauf pour le comparer à l'ancien royaume de Salomon; et nous indiquer que cette République Sioniste fait plutôt partie de l'Apostasie finale qui menace les élus d'égarement.     Les sectes sont volontairement millénaristes, c'est à dire qu'elles optent pour un millénium de paix, un règne terrestre temporaire intercalé entre la fin de ce monde-ci et l'inauguration du royaume final et éternel. Au-delà des divergences, ces différents scénarios sont présentés:       1) l'enlèvement de l'Église par Christ lors de sa "parousie";  2) une période intermédiaire de sept ans favorable à la conversion d'Israël;    3) la venue de l'Antichrist;   4) la guerre d'Armageddon;  5) l'enchaînement de Satan pour mille ans;    6) le règne de mille ans du Christ avec les ressuscités sur la terre;   7) jugement dernier et destruction de Satan,-  8) l'établissement du règne définitif de Dieu pour l'éternité.     Ces objectivations millénaristes sont séduisantes pour les esprits simples qui aiment se livrer à des spéculations gratuites.     Royaume Politique ou Royaume Spirituel ?    Jésus a bien dit clairement: « Mon royaume n’est pas de ce monde » (Jean 18: 36), mais cela n’est pas encore assé clair pour les réprouvés qui sont obscédé avec la notion d’un royaume terrestre. En ce qui concerne les élus, nous ne voulons point de royaume terrestre car nous ne sommes point de ce monde. Pour la majorité des juifs du