La gauche n’a plus droit à l’erreur
22 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

La gauche n’a plus droit à l’erreur

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
22 pages
Français

Description

Extrait de la publication Extrait de la publication La gauche n’a plus droit à l’erreur Extrait de la publication DES MÊMES AUTEURS Michel Rocard Rapport sur les camps de regroupement et autres textes sur la guerre d’Algérie, France Observateur, 1959 ; réédité par Mille et une nuits, 2003. Parler vrai, Seuil-Point, 1979. Le Cœur à l’ouvrage, Odile Jacob, 1987. Les Moyens d’en sortir, Seuil, 1996. L’Art de la Paix/L’Édit de Nantes, avec Janine Garrisson, Atlantica, 1997. Mes idées pour demain, Odile Jacob, 2000. Si ça vous amuse, Flammarion, 2010. Mes points sur les i, Odile Jacob, 2012. Pierre Larrouturou Ça ne peut plus durer, Seuil, 1994. Du temps pour vivre, Flammarion, 1996. 35 heures, le double piège, Belfond, 1998. La gauche est morte, vive la gauche !, Presses de la Renaissance, 2001. Le Livre noir du libéralisme, préface Michel Rocard, Éditions du Rocher, 2007. Crise, la solution interdite, Desclée de Brouwer, 2009. Pour éviter le krach ultime, préface de Stéphane Hessel, Nova Éditions, 2011. C’est plus grave que ce qu’on vous dit… mais on peut s’en sortir, Nova Éditions, 2012. Extrait de la publication Michel Rocard Pierre Larrouturou La gauche n’a plus droit à l’erreur Flammarion © Flammarion, 2013. ISBN : 978-2-0812-8244-5 « On n’ose plus parler du capitalisme, alors que ce système vit une crise fou- droyante et suicidaire à moyen terme pour l’humanité. Nous, socialistes, devrions être bien placés pour l’expliquer et y répondre.

Informations

Publié par
Nombre de lectures 15
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

Extrait de la publication
Extrait de la publication
L gh n’ pls drt à l’rrr
Extrait de la publication
DS MÊMS TRS
Mhl Rrd Rpprt sr ls mps d rgrpmnt t trs txts sr l grr d’lgér, Frn bsrvtr, 1959 ; réédté pr Mll t n nts, 2003. Prlr vr, Sl-Pnt, 1979. L œr à l’vrg, dl Jb, 1987. Ls Myns d’n srtr, Sl, 1996. L’rt d l Px/L’Édt d Nnts, v Jnn Grrssn, tlnt, 1997. Ms dés pr dmn, dl Jb, 2000. S ç vs ms, Flmmrn, 2010. Ms pnts sr ls , dl Jb, 2012.
Prr Lrrtr Ç n pt pls drr, Sl, 1994. D tmps pr vvr, Flmmrn, 1996. 35 hrs, l dbl pèg, Blfnd, 1998. L gh st mrt, vv l gh !, Prsss d l Rnssn, 2001. L Lvr nr d lbérlsm, préf Mhl Rrd, Édtns d Rhr, 2007. rs, l sltn ntrdt, Dslé d Brwr, 2009. Pr évtr l krh ltm, préf d Stéphn Hssl, Nv Édtns, 2011. ’st pls grv q  q’n vs dt… ms n pt s’n srtr, Nv Édtns, 2012.
Extrait de la publication
Mhl Rrd Prr Lrrtr
L gh n’ pls drt à l’rrr
Flmmrn
© Flmmrn, 2013. SBN : 978-2-0812-8244-5
« n n’s pls prlr d ptlsm, lrs q  systèm vt n rs f-drynt t sdr à myn trm pr l’hmnté. Ns, slsts, dvrns êtr bn plés pr l’xplqr t y répndr. » Mhl Rrd L Prsn,l 25 ût 2007
Extrait de la publication
« L prhn rs rsq d’êtr pls grv q ll d 1930. » Mrvyn Kng, Gvrnr d l Bnq d’ngltrr Sky Nws, 6 tbr 2011
« Ns smms f  rsq d’n ffndrmntd l’nsmbl d systèm é-nmq mndl. » Jn-Prr Jyt, Présdnt d l’MF Frn ntr, 23 sptmbr 2011
« n hn, l’tvté rl pr l nzèm ms nsétf. » FP, 24 sptmbr 2012
« L présdnt hns  dmndé à l mrn “d mnr ds préprtfs ntnsfs n v d mbt mltr”. tt nnn st ntrvn près n vyg n s d présdnt bm. » L Mnd, 12 démbr 2011
Extrait de la publication
Prlg
VNT Q’L N ST TRP TRD
« n grr héls prévsbl »,  ffirmé l présdnt d nsl rpén n vrnt l rénn xtrrdnr ds vngt-spt hfs d’Étt t d gvrnmnt. « Débt 2012,  mmnt ù l bll mmblèr xplst n hn t prvqt n frt gmnt-tn d hômg, l gvrnmnt vt pblqmnt nnné q’l llt dblr sn bdgt mltr, q’l rt n 2015 n bdgt mltr qtr fs spé-rr à l d Jpn, sn nnm hérédtr, t q’l vlt “êtr pbl d ggnr ds grrs lls”. » Ls ntntns d l hn n’étnt ps tns srèts. Ns n pvns ps dr q ns n svns ps.
11