le cœur n’est pas un genou que l’on peut plier
39 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

le cœur n’est pas un genou que l’on peut plier

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
39 pages
Français

Description

Extrait de la publication le cœur n’est pas un genou que l’on peut plier le cœur n’est pas un genou que l’on peut plier Sabine Panet et Pauline Penot Roman Illustration de couverture de Anne Bordenave Ernestine n’a pas la langue dans sa poche. Au collège, elle répète avec conviction une pièce de Molière et se voit déjà sur les planches d’un grand théâtre parisien ! Awa, sa grande sœur, prépare son bac français. L’avenir est devant elle, mais son père a décidé de la marier à un cousin, cet été, au Sénégal. Les femmes de la famille vont unir leurs forces et leurs arguments pour convaincre le père, ligoté par sa promesse et le sens de l’honneur, de renoncer à son projet. Collection animée par Soazig Le Bail, assistée de Claire Beltier. Avec le soutien du Cnl. Extrait de la publication «Le mariage ne peut être co nclu qu’avec le libre et plein consen tement des futurs époux.» Article 16 de la Déclaration universelle des droits de l’homme À Guillaume et Denis, qui ont cuisiné et pouponné avec enthousiasme pendant nos heures d’écriture. Extrait de la publication Prélude Il était un peu plus de cinq heures quand Agathe et Awa arrivèrent devant les gfe r rméilesles du Panthéon. La nuit s’éclaircis sait. Awa s’assit sur le trottoir et déplia ses ja-mbes lon gilignes. Dans son dos, les majuscules dorées du frontispice proclamaient: «AUX GRANDS HOMMES: LA PATRIE RECONNAISSANT.»E – Tu penses à ce que je pense?

Informations

Publié par
Nombre de lectures 21
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

Extrait de la publication
le cœur n’est pasun genou que l’onpeut plier
le cœur n’est pasun genou que l’onpeut plier Sabine Panet et Pauline Penot Roman Il l ust ra t d eAn
Ernestine n’a pas la langue dans sa poche. Au collège, elle répète avec conviction une pièce de Molière et se voit déjà sur les planches d’un grand théâtre parisien! Awa, sa grande sœur, prépare son bac français. L’avenir est devant elle, mais son père a décidé de la marier à un cousin, cet été, au Sénégal. Les femmes de la famille vont unir leurs forces et leurs arguments pour convaincre le père, ligoté par sa promesse et le sens de l’honneur, de renoncer à son projet.
Côéçtô àé à Sôàz Lé Bà, àté é Càé Bété.
Aéç é ôuté u Cnl.
Extrait de la publication
«Lé ààé é éut êté çôçuu’àéç é é ét é çôétéété futu ôu.» Atçé 16 é à Dçààtô uééé é ôt é ’hôé
À Guillaume et Denis, qui ont cuisinéet pouponné aec enthousiasmependant nos heures d’écriture.
Extrait de la publication
Pué
I tàt u éu u é ç héué uà Aàthé ét Aà àét éàt é é féé u Pàthô. Là ut ’çà çà t.Aà ’àt u é tôttô ét à é jàé ô-é. Dà ô ô, é àjuçué ôé u fôtçé ôçààét: «AUX GRANDS HOMMES: LA PATRIE RECONNAISSANTE
– Tu éé â çé ué jé éé? ôuà Aàthé é é ààt tôé â çÔt ’éé. Là ué Sôuffôt été fààt çôé u tôôà é é Luéôu, é à ’àé u éé u ôé. – Càét. Jé éàé à ôthué Sàté-Gééé ét jé é : u u’u à ét é, ét ô y éà. O éà tuàté, ô àuà ôté çàté, u uô é àçé àéç uôu-à é çu à à àé â ’tàé. J’à u é hôtô, ç’ét ôé. Déé, ç’ét à Sôôé.Etjutéâ-à,tuô,âçÔtéé?C’ét é yçé Hé-IV. C’étH4.
7
Extrait de la publication
Fàtué ôu çôuàéét, é éà ’Aàthé é fit ééf ôu é çôué é àçàà. – Tu é ’éàé u éç ét tu é àé ’àé é ôthué? Aà hàuà é àué à ô éàt ffôé. – C’tàt à téé. Quà  ’ét à-ôçh, j’à éày é é ôté: j’à ôuét à ôuçhé, j’à tôu çôé  fààt, à é. – Côét à, é? – J’àà ’éô ’êté çhéz é étté. – O é fàt té çhéz é éç é -hut à, u ét â Pà; tô tu àé hàé çôé u àç, tu é ô à, tu é àé à ét tu ô àéç é u éàu ôé é à ôé. Bô. Mà uçu éçô éàtôâ ô,ç’étLEôét ôù ô à é étôué tôuté é éu ôu é àé, ét tu éu ué jé é çôtété é çé éu çôétàé tôut ôu? – Bé ôu. Nôté ué j’à éut-êté u ô-é. C’tàt àé àéç Bàtté. Çà ’ààt àu ô. Aàthé à tàéét ô çàà u é tôttô ôu étté à à u ô thôé, u àt: «Ou àà?… Nô, ô ’ét à çôuçhé… Ou, à àé tàt àfiué… O à à tôut à ut,  y ààt é tà-tà, ç’tàt t à… C’tàt ué ééçé àôàté… Bé, éRER… Bé û, jé u …À tôut.»
8
– Mà é té ééçé éàuçôu é ’àô ô à çhàçé ’àté â u àuthétué ààé tàtôé àà. – Aéç é tà-tà. – Quô? – Nô, é. Tu u à u’ô ôtàt é àé é éàu é êté, àu, ét u’ô tôuàt àutôu ’u féu? – Nô, jé été tôujôu hyé ôé à é éçtô, à àé éu. Et tô, tu éu à t uô, â té àét? – Qué jé fêtà ’Açéô àéç tà fàé. O éàt áçhé u Ju ôfl â ’hu u é à- é ’é. C’ét à çôé ué étté â à ôté,  é çôàét à é tà é tà-tô çhtéé. – Tu té fôu é ô? – Ou. Jé éu à juté t ué jé ôà çhéz tô. Eé é éà é áàt, é t u çôu é çàà fuéu à é ôét, éàà à ôté: – S ô y à àtéàt, ô éut àô éEMIRé 5 h 36.
Extrait de la publication
Chàté 1
«Le mariage, Agnès, n’est pas un badinage; À d’austères deoirs le rang de femme engage…» Eété tàt éçhé u à ézzàé ét àt é éôàt ué àtté àutôu é ô é. «Votre sexe n’est là que pour la dépendance: Du côté de la barbe est la toute-puissance. Bien qu’on soit deux moitiés de la société, Ces deux moitiés pourtant n’ont point d’égalité.»
Aôé â àt été u é àtéà, ô hà-çôçhé é éuçhé çà çôté ’ôéé, éé çhu-çhôtàt é yàé. Aé é à é ààé, éé à ô ôt é à àtté tôuté té-ôuçhôé, tôuà à féué, ét çhffà: «… Et du profond respect où la femme doit être Pour son mari, son chef, son seigneur et son maître…»
Lé ôtàt é à ézzàé àétôu é çôu é é é étt fé, u ’àà-çhàét é àétté ’ué W. Là çôôé t-
11
Extrait de la publication