Le Lab BGE Février 2016
8 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Le Lab BGE Février 2016

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
8 pages
Français

Description

PagE 02 PagE 04 PagE 06 PagE 07 PagE 08 ( ) ( ) ( ) ( ) ( )X PReSS N QUÊTe BOÎ À oUTILS DVR SITeS XRA oRDINAIRe Entrepreneurs Booster le développement Et si un entrepreneur Développer un écosystème Pep’s, à l’honneur des TPE sommeillait en vous ? bénéfque aux TPE de Nantes à Boston ( )é Dit o ( ) ÉO SYSTÈMeN°2 / févRiER 2016 Letre d’inf ur L ’entrepreneuria engagées et prometteuses. Avec les réseaux associatifs de fnancement des entreprises, nous avons interpellé les candidats aux élections régionales pour leur proposer de miser plus fortement sur ces 3 millions d’entreprises. LeLAb’ Nous leur avons proposé un pacte pour que conjointement nous optimisions l’impact des TPE sur le dynamisme économique, la compétitivité et la création d’emplois dans leurs territoires. Les TPE ont besoin de politiques fortes de soutien PaR JEaN-lUc vERgNE, PRéSiDENT bge à l’entrepreneuriat dans leur région. Elles ont besoin d’être intégrées dans les réfexions de S’intéresser aux gestion prévisionnelle territoriale TPE c’est se pencher de l’emploi et des compétences. sur les acteurs Elles ont besoin d’être connectées incontournables aux autres acteurs locaux et du développement constituer ainsi de véritables économique communautés entrepreneuriales. des territoires.

Informations

Publié par
Publié le 29 février 2016
Nombre de lectures 372
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Exrait

PagE 02 PagE 04 PagE 06 PagE 07 PagE 08
( ) ( ) ( ) ( ) ( )X PReSS N QUÊTe BOÎ À oUTILS DVR SITeS XRA oRDINAIRe
Entrepreneurs Booster le développement Et si un entrepreneur Développer un écosystème Pep’s,
à l’honneur des TPE sommeillait en vous ? bénéfque aux TPE de Nantes à Boston
( )é Dit o
( ) ÉO SYSTÈMeN°2 / févRiER 2016
Letre d’inf
ur L ’entrepreneuria engagées et prometteuses.
Avec les réseaux associatifs de
fnancement des entreprises, nous
avons interpellé les candidats aux
élections régionales pour leur
proposer de miser plus fortement
sur ces 3 millions d’entreprises. LeLAb’ Nous leur avons proposé un pacte
pour que conjointement nous
optimisions l’impact des TPE
sur le dynamisme économique,
la compétitivité et la création
d’emplois dans leurs territoires.
Les TPE ont besoin de
politiques fortes de soutien
PaR JEaN-lUc vERgNE, PRéSiDENT bge
à l’entrepreneuriat dans leur
région. Elles ont besoin d’être
intégrées dans les réfexions de S’intéresser aux
gestion prévisionnelle territoriale TPE c’est se pencher
de l’emploi et des compétences. sur les acteurs Elles ont besoin d’être connectées incontournables aux autres acteurs locaux et
du développement constituer ainsi de véritables
économique communautés entrepreneuriales.
des territoires. Pour créer des espaces de dialogue
C’est regarder de plus près et mieux faire connaître les TPE
des entreprises ancrées sur leur sur leur territoire, BGE organise
territoire, non délocalisables, la première semaine des TPE.
et pionnières de l’économie Du 29 mars au 1er avril, partout
circulaire. C’est considérer plus en France, des entrepreneurs
amplement leur potentiel en accompagnés par BGE ouvriront
termes de création d’emplois et leurs portes et s’exprimeront sur
de richesses. C’est aussi découvrir leur parcours, leurs ambitions et ( )FAIT MARQUAN
des entreprises innovantes, leurs besoins.
PoUR L’ACCÈS À LA FoRMATIoN
Pour que les TPE PRoFeSSIoNNeLLe
DES ENTREPRENEURS passent le cap
fatidique des 3 ans,
Le parcours entrepreneurial de création d’entreprise. elles ont besoin d’être reconnues est un parcours Il est primordial que
d’apprentissage. Sans les partenaires sociaux comme des acteurs incontournables conteste, le porteur de et les acteurs de la
projet accompagné par formation professionnelle du développement économique BGE acquiert et développe comprennent et
des compétences nouvelles, reconnaissent les local, de sortir de leur isolement et
indispensables au enjeux de la formation
bien-fondé de son projet. professionnelle propres à d’être accompagnées aux moments
En efet, pour créer et la création d’entreprise.
développer son entreprise, Au-delà de l’impact clés de leur développement. ”
un entrepreneur doit direct sur la création
maîtriser certaines d’entreprise,  les
compétences. Des compétences acquises, tences commerciales, développées, et validées
fnancières, juridiques, dans un parcours
sociales, managériales… qui entrepreneurial
( )bge c’estconditionnent la création correspondent à un
d’entreprises viables, agiles, ensemble de qualifcations
créatrices d’emplois et mobilisables dans de
pérennes. nombreuses activités
Aujourd’hui les mécaniques professionnelles et 28 000liées à la réforme de la permettant de renforcer
formation professionnelle ou de valoriser l’insertion, ENTREPRENEURS DE PlUS ,
rendent peu accessibles le maintien dans miS EN RéSEaU chaqUE aNNéE
les parcours de formation l’emploi ou la mobilité « UNE PoRTE D’ENTRéE vERS lES TPE »
aux personnes en cours professionnelle.
eiteetscett
ormation
te( )X PReSS
à vEnir LAPhrAsE
LA FINALe DU CoNCoURS T ALeNTS bge De LA
MAN CRéATIoN D’eNTRePRISe c’EST UN coNcENTRé
es TP DE PaSSioN, D’éNERgiE ET DE mo Tiva TioN.
PlUS qU’UN coNcoURS c’EST UNE maSTER
eR29 MARS AU 1 AvRIL claSS qUi aPPREND a Ux ENTREPRENEURS l’aRT
lES ENTREPRENEURS oUvRENT
lEURS PoRTES ! vENEz DE vENDRE à 300% lEUR PRoJET .
à lEUR RENcoNTRE.
DES ESPacES DE DialogUE PIeRRe De PeRThUIS , co-foND aTEUR DU comPTE NickEl
ENTRE ENTREPRENEURS, élUS
ET acTEURS écoNomiqUES
loca Ux SERoNT oRgaNiSéS
Le 2 novembre 2015 à Bercy a eu lieu la fnale du concours Talents BGE PaR bgE DaNS ToUTES
lES RégioNS , de la création d’entreprise, premier concours régional et national
lES ENTREPRENEURS. éentreprise. Plus de 50 entrepreneurs de toute la France,
MAI sélectionnés parmi 1500 candidats, se sont présentés devant un jury
E2 comiTé DE Pilo TagE PoUR composés d’experts de l’entrepreneuriat. En jeu : une dotation fnancière
la miSSioN « TRaNSmiSSioN e(plus de 400 000 euros dotation ont été distribués pour cette 17 édition) ET REPRiSE D’ENTREPRiSES »
PoRTéE PaR la DgE (DiREcTioN et une étape supplémentaire dans leur parcours de création. Cette journée
géNéRalE DES ENTREPRiSES). fut l’occasion de remettre les TPE au cœur des échanges, montrer leur
bgE EST aUx côTéS DE la DgE réalité, leur diversité et leur richesse. Ce fut l’occasion de rappeler
PoUR lEvER lES fREiNS à que l’accompagnement est un incontournable levier de réussite. Tous les
la REPRiSE D’ENTREPRiSES. acteurs de l’accompagnement et du fnancement des entreprises sont
associés à cet évènement.
LEs chiffrEs
ReToUR SUR LeS 500 LAURéATS L’AcT u
TALeNTS DeS CITéS, DePUIS 2002
LEsf AiTs
SIMULATeUR
Talents des Cités D’eMbAUChe DU
Prix des anciens SgMAP : témoignage
#gIve b ACà Matignon
Pour la première fois une quinzaine
Le bureau virtuel de BGE s’enrichit d’un outil innovant
d’anciens lauréats Talents des Cités se
au cœur de l’actualité : le simulateur d’embauche élaboré sont regroupés pour sélectionner parmi 85 %
par le SGMAP (Secrétariat Général pour la Modernisation
les candidats leur propre lauréat et lui DE PéRENNiTé à 3 aNS de l’Action Publique). Mercredi 3 février, le premier Ministre ofrir une dotation de 7 000 €. La lauréate
présentait à Matignon 90 mesures pour faciliter la vie des
choisie, Vanessa Yardin, a remporté
entreprises.  Parmi elles, une aide à la décision concernant également la Mention Spéciale 2015
l’embauche grâce au simulateur de coût développé par le
remise par le jury national. Son entreprise,
SGMAP. Il s’agit d’une ressource de calcul des cotisations un centre de formation en peinture du
sociales, désormais directement intégrée dans le  business
bâtiment, est une tentative de soutenir
plan et simulateur économique en ligne BGE. l’emploi dans les quartiers populaires.
Pierre Bataille, entrepreneur accompagné par BGE était
« Chefs et chefes d’entreprises
invité à témoigner lors de cet évènement. « Le simulateur pérennes, nous continuons à démontrer
d’embauche m’a permis de gagner du temps dans mes prises de
que les quartiers et les territoires
décisions. Nous pouvons avoir des premiers éléments de réponse dits fragiles contribuent au dynamisme
pour savoir si nous pouvons créer un nouvel emploi ou si il est
économique français. Nous avons
préférable pour nos fnances d’externaliser cette activité. C’est souhaité, collectivement, ofrir
un outil que je conseille aux utilisateurs de notre espace de co-2 500 à notre tour un tremplin à un ou
working qui sont souvent dans des projets de premier emploi. » une entrepreneuse. » EmPloiS acTifS a UJoURD’hUi
Le SGMAP œuvre pour une action publique plus
Sally Bennacer, Talents des Cités 2002
performante. De nombreuses interfaces de programmation Cécile Galoselva, Talents des Cités 2011
sont ainsi déployées pour simplifer les services, comme
pour le regroupement des anciens
« laBonneFormation », pour trouver des formations de
retour à l’emploi, ou « laBonne Boite » pour géolocaliser les INNovATIoN
entreprises qui ont un potentiel de recrutement.
DEPUiS 2002, lE PRofil DES la URéaTS
a laRgEmENT évolUé. DE véRiT ablES
Retrouvez le parcours de Pierre en page 4.PRoJETS D’iNNova TioN ET DE
DévEloPPEmENT NUméRiqUE SoNT
No TammENT PRiméS chaqUE aNNéE.
02
lE lab’ bgE - N°2 - févRiER 2016
dkeseiee( )eN IMAgeS
EnimA gEs
eNRepRNURs À
L’hoNNeUR !
1
oRgaNiSéS P aR bgE, lES coNcoURS T alENTS bgE DE la cREa TioN
D’ENTREPRiSE ET TalENTS DES ciTéS mETTENT à l’hoNNEUR
DES ENTREPRENEURS DE ToUTE la fRaNcE.
lES éDiTioNS 2016 SoNT laNcéES , REToUR EN imagES
SUR lES DERNièRES céRémoNiES DE REmiSE DES PRix.
lE 3 ET 4 févRiER bgE éT aiT PaRTENaiRE DU SaloN DES
ENTREPRENEURS DE PaRiS, PoUR accUEilliR ET coNSEillER
PoRTEURS DE PRoJETS ET ENTREPRENEURS EN
DévEloPPEmENT SUR l’ESP acE la abRiqUE
à ENTREPRENDRE DE la c aiSSE DES
DéPTS ET coNSigNa TioNS.
2
3
4
1 Martine Pinville, Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de
la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire reçoit les 50 fnalistes
du Concours Talents BGE de la création d’entreprise, le 2 novembre 2015.
2 Atelier animé par BGE sur l’espace La Fabrique à Entreprendre de la Caisse
des Dépôts et Consignations. Merci aux entrepreneurs BGE pour la conférence
sur la croissance, Godefroy Des Francs, Anne-Cécile Ratsimbason, Véronique
Plessier-Chauveau, Frédéric Vergoz, à Franck Sodoyer pour l’orchestration et
André Letowski pour l’œil expert. 3 Christian Sautter, président de France
Active, et Jean-Luc Vergne, président de BGE, devant leurs stands
«Financement et Accompagnement» sur le Salon des Entrepreneurs. 4 Les présidents
de BGE et d’Initiative France, Jean-Luc Vergne et Louis Schweitzer, au Salon
des Entrepreneurs. 5 Patrick Kanner, Ministre de la Ville de la Jeunesse et
des Sports, et Hervé Marseille vice-président du Sénat remettent le Grand prix
Talents des Cités 2015 à Anne Cécile Ratsimbason, 24 octobre 2015.
5
03
lE lab’ bgE - N°2 - févRiER 2016
fôeet( )N QUÊTe
booSTeR
le développement des TPE
aiDER lES cRéa TEURS à faiRE gRaNDiR lEUR ENTREPRiSE a U SEiN DES TERRiToiRES. voilà
l’ambiTioN DE bgE qUi DEPUiS 35 aNS accomP agNE lES ENTREPRENEURS D aNS lEUR
STRaTégiE DE DévEloPPEmENT . SyNERgiES localES , PaRTENaRia TS, foRma TioN, ExPoRT…
lES lEviERS DE cRoiSSaNcE SoNT NombREUx. bgE aiDE a lES acTivER.
ExEmPlES avEc qU aTRE DiRigEaNTS accomP agNéS PaR bgE ET qUi oNT
SU PaSSER lE caP DES PREmièRES aNNéES ET cRéER DE la RichESSE.
uel est le secret des entreprises qui de roues. Dix-huit mois après sa création, Work & Co
durent ? Une meilleure adaptation au afche 350 000 euros de chifre d’afaires, a créé onze
emcontexte actuel, mais pas seulement. plois et prévoit de franchiser son concept d’ici 2017.
BGE amène les dirigeants à
comprendre qu’en sortant de leur isole- « act LocaL, think GLoB aL »
ment, en créant du lien avec les en- Le territoire ofre également la possibilité de tester son
treprises et les acteurs du territoire, marché, localement et à petite échelle, avant d’envisager Q
en ayant une vraie vision stratégique un développement national. Les avantages : des coûts
liet commerciale, ils pourront plus fa- mités, une connaissance de l’écosystème et une prise de
cilement passer le cap fatidique des 3 ans et construire de la risque moins élevée. Erwan Trotoux, fondateur en 2013 de
croissance durable. 4 entrepreneurs accompagnés par BGE Sapoval (solution de gestion et de traitement des déchets
témoignent de leur parcours de croissance. graisseux), a ainsi joué la prudence dans sa démarche
commerciale. Il a d’abord ciblé les restaurateurs et les
profesLE soutiEn dE L ’écosystèmE LocaL sionnels de l’agroalimentaire de sa région. « Pour l’instant,
Le développement des TPE commence bien souvent notre activité s’étend dans un rayon de 150 kilomètres
aupar un ancrage local et des actions de proximité. Le ter- tour d’Albi. C’est un moyen de tester notre ofre en circuits
ritoire apporte en efet à l’entreprise des opportunités de courts avant de passer à l’échelle nationale » explique le
business : coopération, sous-traitance, implication des f- jeune entrepreneur qui va désormais prospecter les sites
lières et des collectivités locales… Décidé à créer un espace
de co-working à Dunkerque, Pierre Bataille, co-fondateur
de Work & Co a suivi à la lettre cette démarche. Avec
l’appui de la région, désireuse de redynamiser le territoire par n otre entreprise est
la création d’activités économiques, il a pu convaincre de née de son territoire, nombreux partenaires de participer à son projet.
« Plusieurs structures locales d’accompagnement à la créa- de ses besoins et de ses ressources
tion, dont BGE, la CCI, des coopératives d’activités… ont disponibles. n ous avons créé du lien avec accepté de nous soutenir. Soit en animant des ateliers
dans nos locaux, soit en nous fnançant, soit en apportant ces autres acteurs économiques locaux. ”
leurs compétences » explique Pierre Bataille. Résultat
PIeRRe bATAILLe foND aTEUR DE WoRk&co de cette mobilisation : un démarrage sur les chapeaux
04
lE lab’ bgE - N°2 - févRiER 2016
e( )N QUÊTe
LEs chiffrEs
ChARLeS-eRIC LeMAIgNeN PRéSiDENT DE l’aDcf micr OOuvEr Tà…
APPUYeR LeS CoMMUNAUTéS
eNTRePReNeURIALe S
QuEL rEG ard PortE z-ous QuELs ProE ts communs des compétences (GPTEC). L’enjeu 50%
Pour LEs tPE E t vos des qualifcations locales est majeur. sur LE rLE dEs tPE dans
DES TPE SoNT PRêTES à Emba UchER
LE dévELoPPEmEnt écono - communautés mEmBrEs ? Nous croyons donc beaucoup à
l’utiliSi EllES SoNT accomP agNéES DaNS
Les communautés et métropoles té des clubs miQuE dEs tErritoirEs ? 2 lEUR DévEloPPEmENT
Par défnition, les très petites sont devenues des partenaires de DRH où grands groupes, ETI,
quotidiens des grands réseaux de PME et TPE se retrouvent pour entreprises sont davantage ancrées
dans les territoires. Mais pendant la création d’entreprises. Mais nous échanger pratiques et expériences
devons constituer des points d’entrée et confronter leurs besoins de longtemps, les stratégies de
développement économique ont privilégié lisibles pour les porteurs de projets recrutement. Dans le cadre de son
et les entrepreneurs dans les circuits projet de pacte pour la croissance, l’implantation de grandes entreprises.
Aujourd’hui, l’opposition entre administratifs. Avec l’essor du métier l’emploi et l’innovation, l’AdCF
soude développeur économique, les haite travailler avec BGE et les autres développement exogène et endogène
est dépassée tout comme celle entre collectivités professionnalisent leur réseaux d’accompagnement pour
action : appui aux projets collaboratifs capitaliser les expériences industrie et services. L’enjeu est
de consolider les chaînes de valeur, entre universités et jeunes et essaimer. BGE et les
intercommuge 30% TPe 20%
entreprises innovantes, animation nalités peuvent appuyer des collectifs détecter des pépites, travailler à
la mise en réseau de nos entreprises, de pôles territoriaux de coopération d’acteurs engagés dans la construction
économique (PTCE),… les initiatives de « communautés entrepreneuriales » TPE comme PME. Les TPE gagnent
à s’impliquer dans des grappes sont nombreuses. dans les territoires.
d’entreprises et autres clusters.
Avec ses partenaires, l’intercommu- commEnt BGE PEut
sE mE ttrE au sErvicE nalité doit susciter un
environneeTI 22% PMe 28%ment favorable au développement dEs tErritoirEs, dEs tPE L’ACF
Et dEs communautés ?des TPE-PME. La Loi NOTRe la
l’aSSEmbléE DES
consacre comme pôle opérationnel BGE est une formidable école de
commUNa UTéS
l’entrepreneuriat qui permet aux de proximité pour le développement
DE fRaNcE EST
économique local. Pour proposer des entrepreneurs de rompre leur
isolela féDéRa TioN
solutions foncières et immobilières ment et de partager avec leurs pairs
NaTioNalE DES élUS
adaptées aux entreprises et ofrir les difcultés tout comme DE l’iNTERcommUNaliTé.
des services supports aux salariés les bonnes pratiques. De leurs côtés, SoN obJEcTif EST DE
(logement, mobilités, petite enfance). de nombreuses intercommunalités PRomoUvoiR la
Mais les collectivités ne sauraient sont aujourd’hui engagées dans cooPéRa TioN
se substituer aux entreprises, elles ne des démarches de gestion prévision- iNTERcommUNalE.
sont que des tiers de confance. nelle et territorialisée de l’emploi et 20%
DES EmPloiS SalaRiéS EN ETP
SoNT D aNS DES TPE. 28 % DaNS lES PmE,
22% DaNS lES ETi ET 30% D aNS
1industriels et les stations d’épuration sur l’ensemble du ter- divErsifiEr ou sPéciaLisEr lES gRaNDES ENTREPRiSES
ritoire français. Un marché gigantesque pour Sapoval qui a sEs activités
levé 170 000 euros en 2015 pour fnancer cette croissance. Le territoire ofre enfn des dispositifs
d’accompagne« Ces capitaux vont nous permettre de recruter, de parti- ment locaux dont il serait dommage de se passer : centre
ciper à des salons mais aussi d’investir dans des outils de de formation, club d’entrepreneurs, pépinières, clusters…
gestion plus performants » détaille Erwan Trotoux. Ces lieux, véritables accélérateurs de business, ont
l’avantage de rassembler les entrepreneurs. Ils peuvent
échanProfitEr dE L ’EE t dE LEviEr ger et mutualiser leurs compétences, mais aussi
améliodEs fiLièrEs rer leurs performances commerciales. « J’ai participé au
Profter de l’avantage compétitif du territoire est égale- dispositif E-transformation proposé par le département
ment une source de développement. Notamment quand il de Seine et Marne pour actualiser les outils numériques
concentre des entreprises du même secteur ou de la même de l’entreprise : nouveau site internet, possibilité de
déflière. La coutellerie thiernoise est à cet égard exemplaire. poser un cahier des charges sur le site, création des
loLes artisans et les industriels couteliers créent des syner- giciels collaboratifs de gestion de projet » raconte
Vérogies et des rapprochements. Ils se sont donnés pour objec- nique Newland, dirigeante de New Vision Technologies.
tif de favoriser l’innovation pour améliorer la compétitivité Une stratégie payante : ses capteurs de mesure sont au- 40%des entreprises de la flière et de mettre en place des actions jourd’hui utilisés par des grands comptes comme la RATP,
DES REcRUTEmENTS ENviSagéS
collectives de promotion et de prospection en France et à Saint Gobain ou la SNCF.
PaR lES DiRigEaNTS DE TPE SoNT
l’international. Roland Lannier fait partie de cette nouvelle 2 SUR DES PRofilS commERcia Uxalérie rogergénération de couteliers qui fait revivre l’esprit de Thiers.
« J’ai dépoussiéré le secteur avec des produits innovants et
design. Et je profte du savoir-faire historique de la flière,
de son excellence, pour exporter » raconte le jeune entre- (1) Insee, Ésane, Clap, Lif 2011.
(2) Enquête « Potentiel d’emploi dans les TPE » preneur qui à travers cette stratégie espère doubler son
BGE - Arthur Hunt, été 2015
chifre d’afaires en 2016.
05
lE lab’ bgE - N°2 - févRiER 2016
fdevôjv
ff( )BOÎte À oUTILS
EnBrEfEt si un eNTRePReNeUR
sommeillait en vous ?
éLaBorEr unE fEuiLLE dE routE l’ENTREPRENEURiaT béNéficiE D’UN TRS foRT
Pour sE LancErENgoUEmENT méDia TiqUE ET PoliTiqUE. la
Le plus important n’est pas tant la réponse qui est apportée cRéaTioN D’ENTREPRiSE EST PRéSENTéE ToUR
aux diférentes questions, que le debriefng qui suit avec le
à ToUR commE UNE voiE DE libERTé, DE
conseiller BGE. Chaque porteur de projet se voit attribuer vALiderRéaliSaTioN DE Soi oU commE la SEUlE un conseiller qui sera son accompagnateur-référent tout au
l’aDéqU aTioN PRoJET ET PERSoNNE al TERNaTivE a U chômagE. l ’ENJEU N’EST PaS long du parcours.
c’EST SécURiSER lE P aRcoURS D’iNciTER ToUT lE moNDE à DEvENiR ENTRE- Le binôme ainsi créé permet de questionner plus
facilePRofESSioNNElment les points forts sur lesquels le futur entrepreneur PRENEUR, maiS DE moNTRER qUE D aNS UN
pourra s’appuyer et des points d’amélioration pour lesquels PaRcoURS PRofESSioNNEl cETTE oPTioN EST
il devra trouver des éléments de réponse.à PRENDRE EN comPTE. PRéSENT aTioN D’UN
Au-delà de ce qu’il découvre de lui-même, le créateur
élaoUTil DéDié.
bore ainsi au fl de l’eau un plan d’action concret.
e Bilan de Compétences Entrepreneuriales
s’inscrit en amont de tout projet de création. Il n ous validons et nous
a pour objectif de faire découvrir les aptitudes travaillons ici sur les L et les compétences indispensables pour me- envies, les motivations ner à bien un projet entrepreneurial. Retour sur les trois
à agir. Tout le monde étapes de cet outil tel qu’il est proposé par BGE.
n’est pas armé pour
découvrir sEs comPétEncEs gérer le stress de l’entrepreneur
EntrEPrEnEuriaLEs et prendre les risques inhérents
Passer du salariat à l’entrepreneuriat n’est pas anodin. La au projet. mais cela n’a rien à
relation au travail, la prise de risque, les multi-casquettes… voir avec un niveau d’étude ou un
subtil mélange entre l’inné et l’acquis, le bagage entrepre- environnement socio-culturel. neurial ne s’improvise pas et nécessite au préalable d’être
c e Bilan de c ompétences travaillé, confronté à la réalité de l’exercice.
Entrepreneuriales est une Il faut parfois commencer par déconstruire un certain
fantasme du chef d’entreprise et pour cela illustrer très réelle opportunité pour déceler
concrètement le quotidien d’un entrepreneur : une journée et révéler des potentiels
type, les compétences qu’il faudra exercer,… entrepreneurs où qu’ils soient. ”
Lors de cette mise en situation et en travaillant sur les
motivations profondes de l’individu, les atouts, comme les SoPhiE JalabERT ,
DélégUéE géNéRalE DE bgEobstacles, à une création d’entreprise vont être
naturellement mis en lumière. De nombreux salariés disposent des
ressources et des compétences nécessaires pour créer leur
entreprise, parfois sans en avoir conscience. Ce travail,
notamment sur eux-mêmes, permet de les aider à découvrir 2 700à rETEnirleur potentiel entrepreneurial.
sE mEsurEr P ar raPPort SalaRiéS accomP agNéS
À dEs EntrEPrEnEurs EXPérimEntés le BilAN D à la cRéa TioN
BGE a développé un questionnaire en ligne pour amener à D’ENTREPRiSE chaqUE cOMÉN réféchir à des dispositions qu’il est difcile, voire impos- aNNéE PaR bgE
sible, d’évaluer par un seul entretien et qui sont pourtant eNRRNURAcruciales pour le futur entrepreneur : persévérance,
créativité, optimisme, tolérance au stress, contrôle des impul- UN oUTIL CoMPLeT
sions, etc. Etalonné auprès d’un échantillon d’entrepre- PoUR Le CoNSeIL
neurs déjà en activité, cet outil permet de plus de mesurer eN évoLUTIoN
ses propres aptitudes par rapport à celles de chefs d’en- PRoFeSSIoNNeLLe
treprises expérimentés. Le diagramme fnal, très visuel,
amène du concret sur une notion abstraite, l’aptitude.
UN boUQUeT De SeR ICeS DéDIé À L ’eNTRePReNeURIAT PArTenAires
DES PaRTENaiRES cléS : Le Bilan de
foNgEcif, faf .TT, coNSEilS Compétences
RégioNa Ux, gRaNDES
EntrepreneuENTREPRiSESriales révèle
les potentiels ’initia
entrepreneurs
et sécurise le
passage à l’acte.
06
lE lab’ bgE - N°2 - févRiER 2016
ielèvpetfe
tiveaire réussir outiller
financerdévelopper former déclencher
les ep
ces te( )DVR SITeS
insPirATiOnD’AiLLEurs
#CoMMUNAUTéS eNTRePReNeURIALeS
#QUébeC
A Shawinigan, les leaders locaux organisent la communauté entrepreneuriale
pour assurer le développement économique et social du territoire.
Suite à la disparition une à une des entreprises locales, un modèle de développement unique, endogène, a pris naissance
en 2009 au Canada, dans la petite ville de Shawinigan sous l’impulsion du maire, Michel Angers, et d’un conseiller,
Denis Morin. Promouvoir l’entrepreneuriat comme choix de carrière, augmenter le taux d’intention d’entreprendre de la
population, développer le profl entrepreneurial des jeunes et des familles, accroître la synergie des organismes dédiés au développement économique
et communautaire, valoriser l’esprit d’initiative, la créativité, la solidarité et l’engagement pour l’amélioration des conditions de vie : voilà les missions
entreprises par la communauté entrepreneuriale de Shawinigan. La culture entrepreneuriale est basée sur la participation de tous : des habitants,
du milieu scolaire, des acteurs économiques et sociaux locaux, des élus… Un premier bilan positif en 2013 a renforcé la volonté et les orientations de
la communauté et a mené à la création d’un centre de l’entrepreneuriat dédié à la formation, l’accompagnement et l’hébergement des entrepreneurs.
En savoir plus www.ceshawinigan.ca
L’échODEsrégiOns
#CooPéRATIoN PUbLIC-PRIvé
#eDF FLAMANILLe
Opération Tweetfunding : EDF Flamanville finance
la création d’entreprise avec BGE Normandie
Depuis le 6 janvier 2015, les internautes sont invités à soutenir sur les réseaux sociaux
l’opération « 30 Ans Flamanville » en faveur de la création d’entreprise.
EDF Flamanville, via un site dédié www.30ansfamanville.fr a mis en place une opération
de Tweetfunding au bénéfce de la couveuse de Cherbourg gérée par BGE Normandie.
1 tweet = 10 euros pour les créateurs d’entreprise hébergés dans la couveuse. L’objectif
est de parvenir au fnancement complet de 10 projets d’entreprise. Rendez-vous en
juin 2016 pour le bilan fnancier de la campagne et la remise de chèque dans les locaux
de BGE Normandie. Une opération originale et innovante qui s’inscrit dans la lignée
des partenariats publics-privés promus par l’écosystème BGE.
#ACCoMPAgNeMeNT eT FINANCeMeNT
#FRANCe ACTIve #FoRMATIoN SALARIéS #CoMMUNAUTeS
#FAF.TTeNTRePReNeURIALe SOffrir un parcours global
#ADCF Accompagner
Partenariat les salariés vers
national entre BGE l’entrepreneuriat
et l’Assemblée
Dans le cadre du Conseil des communautés
en Évolution Professionnelle, de France (ADCF)
l’orientation vers des parcours
de création d’entreprises est BGE et l’ADCF s’engagent
une option à mettre à créer un écosystème
à disposition des salariés. bienveillant pour permettre
Le FAFTT a sollicité BGE afn le développement
de sensibiliser aux réalités des communautés BGE s’associe à France Active pour
des parcours entrepreneuriaux entrepreneuriales et des TPE. proposer un parcours global
d’accompales équipes du FAFTT et
gnement et de fnancement à la création
lire page 4-5 (EN)qUTE. donner aux salariés en et au développement des entreprises.
travail temporaire l’accès à
Les deux réseaux étaient ainsi présents
des outils et des méthodes côte à côte sur le Salon des Entrepreneurs
d’accompagnement à la
de Paris sur un espace partagé
création d’entreprise. « fnancement et accompagnement ».
Une brique essentielle de
5 régions seront pilotes de cette
cette formation sera le coopération renforcée : passerelles
Bilan de Compétences
numériques entre les outils de chaque
entrepreneuriales.réseau, ofres de services communes pour
les porteurs de projet, mesure d’impact lire page 6 (boiTE à)oUTilS.
commune...
07
lE lab’ bgE - N°2 - févRiER 2016
vêie( ) ( )OR XRA oRDINAIReS bge N BR
Il y a un avant et un après dans la vie de tout créateur : un passage d’une vie salariée à une vie
d’entrepreneur, un rebond, un retour à l’activité, un rêve réalisé… Il n’y a pas de mythe ou de magie
dans leurs histoires mais de la volonté, de la prise de risque, et beaucoup de passion.
accomP agNéS PaR bgE aTlaNTiqUE vENDéE
550
liEUx D’accUEil SUR
ToUT lE TERRiT oiRE
eN 2015
PeP’S, 53 000
PaRcoURS
D’accomP agNEmENTDE NaNTES à boST oN
avEc lEURS boca Ux DE Pla TS cUiSiNéS, loïc géRalD ET SoN aSSocié, yaNN
laRgENT oN, oNT SU REviSiTER lE maRché DE la REST aURaTioN RaPiDE. avEc SUccèS.
aPRèS UN DévEloPPEmENT EN fRaNchiSE, ilS viSENT maiNTENaNT l’iNTERNa TioNal.
Les bocaux de grand-mères ! Voilà l’idée que Loïc Gérald une ofre de restauration dînatoire pratique et rapide.
a rapportée de l’un de ses voyages à New-York. Résultat : un chifre d’afaires de 1,3 millions d’euros en
« J’ai découvert un petit traiteur italien qui vendait 2015 pour la désormais PME qui emploie 18 personnes.
ses plats du jour exclusivement dans des bocaux 18 000
en verre. Le concept m’a plu ». De retour en France, LE rêvE américain ENTREPRiSES cRééES
il décide d’exploiter le flon avec l’ouverture d’un premier Et ce n’est pas fni. Car, Loïc et Yann voient non pas l’avenir oU REPRiSES
restaurant à Nantes en 2011. Blanquette de veau, Risotto en rose, mais en « verre ». Plusieurs projets sont à l’étude
aux fruits de mer, Longe de Porc au caramel… ses bocaux pour 2016 avec d’autres ouvertures, sur l’ensemble
à l’ancienne, à consommer sur place ou à emporter, font du territoire. « Pour cela, nous devons augmenter la date
rapidement le buzz. de conservation de nos bocaux, et la faire passer de 6 à
12 jours ». Un impératif qui nécessite une levée de fond
QuatrE maG asins En franchisE de 150 000 euros avec l’entrée au capital de business angels.
A tel point, que Loïc Gérald songe à essaimer le modèle « Jusqu’à maintenant, nous nous sommes entièrement
avec un développement en réseau. Rejoint par Yann autofnancé. Il est temps de passer à la vitesse supérieure
Largenton, un ami rencontré lors d’une précédente vie car nous visons également une implantation
professionnelle dans la Marine Nationale, ils franchisent aux Etats-Unis ». Plus particulièrement à Boston où
le concept. « Nous n’avons pas eu besoin de solliciter Loïc Gérald partira s’installer l’été prochain.
PRèS DE
les candidats, ils se sont manifestés d’eux-mêmes ».
alérie rogerUn premier restaurant ouvre en licence de marque en 30 0002014 à Limoges, deux autres en 2015 à Rennes et Saint
NoUvEa Ux EmPloiS Herblin, et un quatrième à Lille en janvier 2016. Pour
géNéRéSaccompagner ce développement, les deux associés
revendent le point de vente historique de Nantes et c e n’est pas tant
2investissent dans un laboratoire de production de 125m l’idée mais sa en périphérie nantaise. Objectif : produire 1000 bocaux
par jour pour approvisionner les franchisés mais aussi mise en action
les nouveaux clients.
via la stratégie commerciale
unE divErsification futéE qui garantit la réussite.
Car au-delà de ses restaurants, Pep’s a également diversifé
( )Très vite, nous avons compris N RéSeAUses activités. La petite marque a développé des services
de livraison rapide pour les entreprises en nouant des que notre concept était duplicable
partenariats avec Orange et EDF. Elle a également investi
WWW.bgE.aSSo.fR dans d’autres villes et au-delà le créneau du room-service et travaille avec plusieurs
TwITTeR chaînes hôtelières désireuses de proposer à leurs clients des frontières. »
@RESEaU_bgE
FACebook
WWW.facEbook.com/P agES/bgE
Le LAb’ bge est une publication de bgE. Conception
éditoLabel Qualité
développement, riale Pomme k Conception graphique in The mood
Direcpartenariats,
compétences trice de la publication : Sophie Jalabert Rédaction en chef :
candice cottin À participé à ce numéro : v alérie roger
Crédits photo : yannick brossard, cécilia lerouge, Sonia k erlidou,
David Delaporte, alexis respuech, oucha muyard
effftixeevf
ef es hist

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents