Le projet d’approfondissement

Le projet d’approfondissement

Documents
16 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le projet d’approfondissement de la Carrière de la Boverie Eric Deschuyteneer Directeur Lhoist Industrie S.A. La chaux est l’un des produits les plus anciens mis en œuvre par l’homme. Ses applications se sont diversifiées à tel point qu’aujourd’hui son utilisation est incontournable dans la sidérurgie, l’industrie chimique, le génie civil, la sylviculture, l’agriculture, la construction, la protection de l’environnement,… La pierre calcaire, indispensable à la production de chaux, est extraite à Rochefort depuis près d’un siècle par notre entreprise. Aux côtés de la célèbre bière Trappiste, la pierre fait donc partie intégrante du patrimoine local. Notre métier est ancré dans la terre et, par essence, nous travaillons toujours avec une vision à long terme. Respectueux de nos racines, nous regardons toujours vers l’avenir. Cet avenir doit se bâtir en harmonie avec notre environnement social et économique, en concertation permanente avec les riverains et les pouvoirs publics. Nous privilégions toujours le dialogue, le respect de l’environnement et des individus, la sécurité et le bien-être de chacun. Notre projet d’approfondissement est fidèle à nos valeurs : il est empreint tout à la fois de dynamisme et d’un profond respect pour l’ensemble du patrimoine rochefortois et pour les ressources naturelles qui font la renommée de toute la région.

Informations

Publié par
Ajouté le 05 mars 2016
Nombre de lectures 11
Langue Français
Signaler un problème
Le projet d’approfondissement de la Carrière de la Boverie
Eric Deschuyteneer Directeur Lhoist Industrie S.A.
La chaux est l’un des produits les plus anciens mis en œuvre par l’homme. Ses applications se sont diversifiées à tel point qu’aujourd’hui son utilisation est incontournable dans la sidérurgie, l’industrie chimique, le génie civil, la sylviculture, l’agriculture, la construction, la protection de l’environnement,… La pierre calcaire, indispensable à la production de chaux, est extraite à Rochefort depuis près d’un siècle par notre entreprise. Aux côtés de la célèbre bière Trappiste, la pierre fait donc partie intégrante du patrimoine local. Notre métier est ancré dans la terre et, par essence, nous travaillons toujours avec une vision à long terme. Respectueux de nos racines, nous regardons toujours vers l’avenir. Cet avenir doit se bâtir en harmonie avec notre environnement social et économique, en concertation permanente avec les riverains et les pouvoirs publics. Nous privilégions toujours le dialogue, le respect de l’environnement et des individus, la sécurité et le bienêtre de chacun. Notre projet d’approfondissement est fidèle à nos valeurs : il est empreint tout à la fois de dynamisme et d’un profond respect pour l’ensemble du patrimoine rochefortois et pour les ressources naturelles qui font la renommée de toute la région.
2
La carrière
A la Carrière de la Boverie, Lhoist Industrie extrait les calcaires de deux formations récifales super posées datant de plus de 350 millions d’années. Ces récifs sont constitués d’organismes vivants fossilisés similaires aux coraux que l’on peut trouver aujourd’hui sur la côte est de l’Australie ou encore aux Bahamas. Ils corres pondent donc à une sédimentation marine en eaux très peu profondes.
Les deux récifs sont séparés l’un de l’autre par des formations schisteuses qui sont le résultat d’une sédimentation argileuse en eaux profondes.
Depuis leur formation à l’ère pri maire, les récifs ont été soumis aux forces tectoniques qui les ont inclinés à 40° vers le nordouest.
L a ca r r i è re e st ex p lo i t é e s u r 5 étages de 15 mètres de haut chacun. L’extraction annuelle en calcaire pur est de 1.325.000 tonnes. Les niveaux plus schis teux sont également extraits pour la production de granulats lorsque la qualité le permet. L’extraction totale annuelle est dès lors d’envi ron 1.850.000 tonnes.
Vous retrouverez une explication des différentes étapes de l’extrac
Le gisement est modélisé en trois dimensions sur un support informatique.
tion et du traitement de la pierre sur la page consacrée à “Nos acti vités“.
Lhoist attache une très grande importance au réaménagement des carrières en fin d’activité. Les falaises résultant de l’exploitation sont conservées. Elles permettent le développement d’une végétation spécifique aux parois rocheuses telles que les fougères, les orpins et les lichens. Les anfractuosités et replats de parois favorisent l’ac cueil de différents oiseaux, comme le Faucon Pèlerin et le GrandDuc d’Europe.
La création d’éboulis rocheux en pied de falaise, un milieu rare en Belgique, constitue des Habitats d’Intérêt Communautaire. Les falaises exposées au nord (ombra gées) évoluent en érablières de ravin avec développement de fou
gères scolopendre. Et les falaises exposées au sud sont appréciées notamment du lézard des mu railles et de la couleuvre coronelle.
Un fond de carrière irrégulier est aussi indispensable au développe ment d’orchidées, d’orpins et de différents types d’insectes.
3
4
L’entreprise
En quelques mots
La première exploitation du massif calcaire à Jemelle date de 1850 (fabrication de chaux pour l’agri culture en été et production de moellons et de pavés). En 1924, Monsieur Léon Lhoist achète une carrière à Jemelle. Il intensifie l’extraction du calcaire, construit des fours à chaux à « feu continu » et modernise progressivement les installations implantées sur les villages de Jemelle (Commune de Rochefort) et de On (Commune de MarcheenFamenne).
Le savoirfaire du personnel, la qualité de la chaux produite, la position stratégique à proxi mité des grands axes routiers et la connexion directe au réseau ferroviaire (gare de Jemelle), constituent les atouts majeurs du
développement de Lhoist Industrie, soutenus par des investissements continus dans les techniques les plus modernes de production, d’expédition, d’analyse et de pro tection de l’environnement.
La Carrière de la Boverie, sur la bordure nordouest du Plateau du Gerny, est exploitée depuis 1956. 1.325.000 tonnes de pierre d’une grande pureté sont traitées annuellement pour assurer une production de 400.000 tonnes de chaux.
Le site emploie 103 personnes au sein de la carrière et de l’usine à chaux. L’entreprise génère éga lement de nombreux emplois indirects.
Lhoist Industrie S.A. est une filiale du Groupe Lhoist, un groupe 100% belge devenu l’un des premiers pro ducteurs mondiaux de chaux et de dolomie, pour la plupart des sec teurs industriels (acier, verre, papier, chimie,…), la construction, l’agricul ture et l’environnement. Pour en savoir plus : www.lhoist.com.
5
Nos activités
Lhoist Industrie extrait la pierre cal caire (carbonate de calcium) de la Carrière de la Boverie pour la fabri cation de chaux (oxyde de calcium) dans son usine située à proximité.
La couche de terre qui recouvre la roche calcaire est enlevée et stockée pour la réhabilitation du site. Le rocher est ensuite foré. Les trous sont remplis d’explosifs dont l’énergie est mobilisée pour fragmenter la roche au moment de la mise à feu (tir de mine).
La roche dite « abattue » est ensuite chargée, transportée vers l’usine et ses installations de traitement de la pierre où elle est concassée à plusieurs reprises, lavée, criblée et mise en stock.
La pierre calcaire calibrée est soit vendue sous forme de granulats, soit acheminée vers le sommet de fours verticaux où elle est enfour née. La pierre y est calcinée à très haute température et ainsi trans formée en chaux. La chaux est ensuite traitée selon les exigences de nos clients : calibrée, éventuel lement broyée ou hydratée. La chaux est enfin chargée dans des camions ou des wagons pour être livrée à nos clients.
6
L’usine à chaux de Lhoist Industrie à Rochefort
Le produit final, la chaux
Connue depuis des millénaires comme matériau de construction et produit fertilisant, ses appli cations se sont diversifiées à tel point que la chaux est présente aujourd’hui dans la sidérurgie, l’industrie chimique, le génie civil, la sylviculture, le papier et la pâte à papier, l’environnement (pour rendre l’eau potable, traiter les eaux usées, les déchets, les boues, les fumées,…), etc.
Notre mission
Au cours du siècle dernier, le Groupe Lhoist s’est développé au point d’atteindre progressivement un statut international. La visibi lité de notre Groupe a, elle aussi, augmenté remarquablement alors que nous poursuivions notre crois sance en Europe et en Amérique.
En tant qu’industriels, nous mobi lisons nos efforts et nos talents pour assurer la poursuite de notre expansion, en misant sur une politique de recherche et d’inves tissement continus et d’importants progrès technologiques.
Aujourd’hui, notre entreprise compte plus de 5.500 collabora teurs, tous motivés par le désir de satisfaire les demandes de plus en plus variées de nos clients, qui sont tous convaincus de notre succès mutuel.
Notre défi est de rester les meil leurs aux yeux de nos clients, afin de prolonger le développement initié il y a un siècle.
Nos valeurs
La sécurité
Au sein du Groupe Lhoist, la sécu rité et la santé font partie de nos valeurs fondamentales. Les inté grer dans tous les aspects de notre métier nous permet d’atteindre les meilleurs standards, en assu rant la sécurité et la santé de nos collaborateurs, nos clients, nos soustraitants, nos fournisseurs, ainsi que des riverains de nos sites d’activités.
Cela implique l’engagement et la participation de chacun, la mise en œuvre de démarches préven tives et proactives, et la recherche perpétuelle de l’excellence dans l’exécution de nos opérations.
Les hirondelles de rivage prennent possession des stocks…
L’environnement
Le Groupe Lhoist met tout en œuvre pour que ses activités aient le moins d’impact possible sur les populations et l’environnement au contact desquels il opère. Au sein de toutes ses installations à tra vers le monde, le Groupe utilise les meilleures techniques d’exploita tion et s’inscrit dans un processus d’amélioration continue.
Les techniques d’exploitation sont systématiquement étudiées pour tenir compte des aspects suivants : le paysage, l’eau, le bruit, le char roi, la poussière, les vibrations, la faune et la flore.
La qualité
La qualité est un élément essen tiel à travers tout le Groupe Lhoist. Notre but est d’offrir à nos clients des produits et des services de qualité afin de s’assurer qu’ils obtiennent la satisfaction qu’ils attendent.
En Belgique, tous nos produits, qu’ils soient traditionnels ou de pointe, sont fabriqués conformé ment aux standards ISO 9001.
7
8
Le projet d’approfondissement
Le contexte du projet
La Carrière de la Boverie est ex ploitée depuis 1956. 1.325.000 tonnes de pierre d’une grande pureté sont traitées annuellement pour assurer une production de 400.000 tonnes de chaux.
En 2023, les réserves autorisées par le permis d’exploitation actuel seront épuisées. La carrière atteint déjà ses limites en surface, et sa profondeur maximale autorisée se situe à une altitude de 220 mètres audessus du niveau de la mer. Cette contrainte de profondeur a pour but de maintenir les activi tés de la carrière à un niveau de sécurité suffisant audessus de la nappe aquifère qui alimente en eau potable l’Abbaye NotreDame de SaintRemy et la Ville de Rochefort.
Lhoist Industrie a mené des pros p e c t i o n s g é o lo g i q u e s q u i o n t confirmé la continuité du gise ment calcaire sous le niveau de 220 mètres, et donc également sous la nappe aquifère. L’exploitation de ces réserves additionnelles per mettrait d’approvisionner l’usine à chaux de Lhoist Industrie à Roche fort jusqu’en 2045.
Afin d’examiner la faisabilité de récupérer ces réserves supplémen taires, des études hydrogéologiques poussées ont été réalisées entre 2008 et 2012, en collaboration avec l’Abbaye NotreDame de Saint Remy et la Ville de Rochefort, en ayant recours à des experts hydro géologues indépendants, sous la supervision de la Division des Eaux Souterraines de la Région wallonne.
Havrenne
Tridaine
Abbaye StRemy
Rochefort
Humain
Carrière de la Boverie
Plateau du Gerny
Jemelle
Usine de Jemelle
1 km
Localisation de la Carrière de la Boverie et de l’usine à chaux dans leur environnement
En effet, l’Abbaye NotreDame de SaintRemy et la Ville de Roche fort sont des parties prenantes importantes de ce projet, puisque l’Abbaye capte l’eau à l’extrémité de la galerie de Tridaine, notam ment pour produire sa célèbre bière Trappiste. La Ville de Roche fort bénéficie également d’une grande part de cette eau pour l’ap provisionnement en eau potable des habitants de la commune.
A l’issue de ces études, les experts hydrogéologues ont conclu qu’il est techniquement possible de mener à bien l’exploitation future de la carrière jusqu’à une altitude de 160 mètres audessus du niveau de la mer, tout en respectant les exigences qualitatives et quantita tives de l’Abbaye et de la Ville pour leur approvisionnement en eau.
© Google
La solution optimale proposée est de faire descendre le niveau de la nappe aquifère en pompant l’eau souterraine via des puits implantés en périphérie de la fosse actuelle de la carrière. Une partie de cette eau sera utilisée pour assurer l’ali mentation de l’Abbaye et de la Ville. Les volumes non valorisés conti nueront à s’écouler dans la galerie de Tridaine comme aujourd’hui.
Afin de valider cette solution, Lhoist Industrie procèdera à des tests de pompage d’une durée de 9 à 10 mois. Si, comme prévu, le résultat de cette phase de test est concluant, Lhoist Industrie introdui ra une demande de permis unique lui permettant d’exploiter la car rière en profondeur.
9
Les phases du projet
Le pompage d’essai
Le projet d’approfondissement de la Carrière de la Boverie se trouve actuellement au stade de la phase de validation du concept par essai de pompage.
Concrètement, la phase actuelle du projet consiste à :
• forer, en périphérie de la carrière, 3 puits et des piézomètres jusqu’à une altitude de 80 mètres. • poser des canalisations d’adduc tion d’eau. • pomper l’eau souterraine. • acheminer l’eau vers la galerie de Tridaine et à la rendre dispo nible comme aujourd’hui pour les utilisations actuelles de la bras serie et la collectivité de l’Abbaye NotreDame de SaintRemy ainsi que pour la Ville de Rochefort.
Tous les forages et pompages réa lisés dans le cadre de cette phase de test seront suivis par un bureau d’étude spécialisé.
Les effets du test de pompage seront totalement réversibles : la simple recharge naturelle de la nappe permettra le retour de l’eau dans la galerie de Tridaine par gra vité comme aujourd’hui. Il s’agit donc d’un essai qui s’inscrit comme une première étape distincte dans le plus vaste projet d’approfondis sement de la carrière.
Pour mener à bien cette phase de test, Lhoist Industrie doit pré alablement obtenir un permis
10
d’urbanisme et un permis d’envi ronnement. Dans ce cadre, une enquête publique est ouverte du 17 juin au 1er juillet 2013. Une réu nion de présentation du projet a été organisée le 17 juin 2013 à 20h à la Salle des Variétés de Jemelle afin de permettre aux personnes inté ressées de prendre connaissance du projet et de poser leurs ques tions. Le dossier de demande de permis peut être consulté pendant la période d’enquête publique à la maison communale de Rochefort et à la maison communale de Marche enFamenne. Pendant cette période, les riverains peuvent adresser leurs réclamations et observations ora lement et par écrit aux Collèges de ces deux communes.
Les pompages d’essai débuteront en avril 2014 pour se terminer en janvier 2015. Le rapport technique concernant l’essai de pompage et de rabattement de la nappe aquifère devrait être finalisé début 2015.
L’approfondissement
Sur base des résultats de la phase de test de pompage des eaux souterraines, Lhoist Industrie in troduira une demande de permis unique visant à l’approfondissement de la carrière. Cette demande sera assortie d’une étude d’incidences sur l’environnement, qui examinera en détail l’impact de l’approfondis sement sur l’environnement et les riverains de la carrière. A cette occa sion une nouvelle enquête publique sera organisée.
Suivant la procédure, le démar rage du pompage est prévu pour le courant de l’année 2016, ce qui permettrait de commencer l’exploitation de la pierre calcaire endeçà de 220 mètres en 2017. Le plan d’exploitation prévoit un appro fondissement progressif par paliers ; l’extension maximale d’un niveau devra être atteinte avant de débuter le niveau suivant. 20172024 205 m 20242031 190 m 20312038 175 m 20382045 160 m Le pompage sera suivi de près pour que le sommet de la nappe aqui fère se situe toujours au minimum à 10 mètres sous le fond de la car rière. L’exhaure de la carrière sera donc régulée par un pompage péri phérique avec un débit de 115 m³/h à 160 m³/h, tout en fournissant une eau de qualité à l’Abbaye Notre Dame de SaintRemy (10 m³/h) et à la Ville de Rochefort (60 m³/h). Ces nouveaux débits garantis toute l’an née assurent à l’Abbaye et à la Ville de Rochefort une sécurité d’approvi sionnement. Le surplus sera envoyé vers la galerie de Tridaine et les étangs de l’Abbaye, soit 45 m³/h à 90 m³/h en moyenne annuelle.
En plus de prendre en charge la totalité des coûts, pendant la phase d’essai des pompages et la phase d’exploitation de la carrière, Lhoist garantira l’approvisionnement en eau de l’Abbaye NotreDame de SaintRemy et de la Ville de Roche fort pour une période de 100 ans à dater du démarrage du pompage.
Enjeux socio économiques
La pierre calcaire extraite à la Car rière de la Boverie est utilisée pour fabriquer de la chaux. Il s’agit d’un matériau incontournable pour de nombreux secteurs d’activités tels que la sidérurgie, l’industrie chimique, le génie civil, la sylvicul ture, l’agriculture, la construction, la protection de l’environnement, etc.
La demande pour ce produit reste donc très importante et l’approfon dissement de la carrière permet le maintien de notre activité en tant qu’acteur majeur du tissu indus triel régional.
La Carrière de la Boverie et l’usine à chaux occupent directement 103 personnes. En outre, elles assurent de nombreux emplois in directs (manutention des pierres, entretien des machines, transport, fournisseurs). La poursuite des ac tivités de la carrière et de l’usine jusqu’en 2045 est donc importante pour l’emploi local.
Lhoist Industrie est aussi un acteur dynamique au sein de la commu nauté locale. L’entreprise renforce son ancrage local en apportant son soutien à diverses initiatives édu catives, culturelles, sportives et environnementales.
Enjeux environnementaux
L’eau
La situation actuelle
L’eau de Tridaine provient de la nappe aquifère de la Boverie située en bordure nordouest du Plateau du Gerny. Le soussol de ce plateau recèle en effet plusieurs nappes aquifères indépendantes les unes des autres, séparées par des formations rocheuses imperméables (schistes), comme l’indique l’illustration cidessous.
Ces nappes aquifères sont ali mentées par les précipitations et les infiltrations d’un petit ruisseau local au sud de Humain. En s’infil trant, l’eau va alors se loger dans la multitude de fissures présentes dans la roche, comme le montre l’illustration cidessous.
Localisation des différentes nappes aquifères du Plateau du Gerny
11